La santé ne fait plus recette en bourse

Par Sacha Pouget, le 06/06/2011

Il y a 0 commentaires sur cet article

sacha pouget
Sacha Pouget

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique, n'attendez plus, contactez-nous

On constate aujourd'hui que la valorisation des sociétés du Secteur Santé est à un plus bas historique. L'occasion de profiter des formidables potentiels de croissance en misant sur les Champions du Secteur de la Santé.

Comparaison du PER des Pharma vs PER des Large Biotech

Pour rappel, le PER (Price Earning Ratio) se calcul en divisant le Cours par le Bénéfice par Action. En résumé, le PER indique combien de fois le cours capitalise le bénéfice. En soit, ce chiffre ne veut rien dire, mais il permet de comparer des sociétés ou des secteurs.

Il en ressort que le PER moyen Historique des Large Caps Biotech a été en chute libre au cours des 10 dernières années. Au plus fort de la Bulle des Technos, le PER moyen des Large Biotechs ressortait à plus de 100. Entre 2000 et 2006, le PER moyen était de plus de 40.

C'est à partir de 2006 que l'écart entre le PER des Pharmas et le PER des Biotechs s'est réduit. Au cours des dernières années, le PER des Large Caps Biotechs est descendu à 16x les bénéfices. La moyenne historique est de 30x les bénéfices.

Aujourd’hui, on constate que le PER des Large Caps Biotech est assez similaire à celui des Pharmas. Au cours des dernières années, on note une forte baisse du ratio Cours/Bénéfices des sociétés de Biotechnologie. Le PER du secteur représente aujourd'hui la moitié de sa moyenne historique. Aujourd'hui, le PER moyen des sociétés de Biotechnologie a rejoint celui des Pharma.

Pour autant, il existe une grosse différence entre les Big Pharma et les Big Biotechs : aucune des Big Biotechs ne verse de dividendes, ce qui n'est pas le cas pour les Big Pharma. Il faut avouer que c'est un problème qui échaude les investisseurs, notamment les investisseurs institutionnels. Pour le moment, les Big Biotechs rétorquent qu'elles préfèrent financer leur croissance et leurs programmes de recherche plutôt que de rémunérer les actionnaires. Ce débat est entrain d'agiter le milieu, mais rien n'est encore décidé. 
 
Le niveau de valorisation observé en ce moment est le résultat de l'éclatement de la bulle des valeurs Techno d'une part, mais aussi à la transformation des valeurs de la Biotechnologie ces dernières années. En effet, on peut clairement avancer que ce secteur est devenu mâture. D'une part, les ventes ont décollé pour les sociétés créées dans les années 80-90 du à l'effort en R&D et lancement des premiers produits dans les années 90. D'autre part, cette industrie a atteint une situation bénéficiaire agrégée à partir de 2008.
 
Aussi, les programmes d'aide publique ont boosté le financement des sociétés de Biotechnologie permettant au cours des 20 dernières années de voir immerger de nombreuses sociétés spécialisées qui sont devenues de véritables champions. Si bien que le Chiffre d'affaires cumulé des 20 Large Caps Biotech a été de 44,2 Milliards de $ en 2010. Certes, ce chiffre est loin du chiffre d'affaires cumulé des Big Pharma. Pour une raison simple : comme indiqué dans l' Introduction, les Big Pharma rachètent les Big Biotechs.

Des marchés amenés à continuer à croître

Selon les prévisions de l’organisation américaine BIO, la taille du marché des produits pharmaceutiques pourrait doubler dans les 10 prochaines années, pour atteindre 1 300 milliards $ en 2020.

D'après IMS Health, qui est l’institut de référence pour les estimations du marché du médicament, l'équilibre géographique du marché pharmaceutique devrait se déplacer vers les pays émergents (dits « Pharmerging ») au cours des prochaines années.

Les marchés des pays "Pharmerging" devraient ainsi croître à un rythme de +14 à +17 % par an entre 2010 et 2014, tandis que les principaux marchés développés se tasseront dans une croissance plus molle, de +3 à +6% par an. L'occasion se présente pour profiter de ce formidable potentiel de croissance !


Soyez le premier à réagir à cet article Envoyez à un ami

Les derniers articles de l'auteur
Les dernières Confessions du PermaBear Hussman
Suite au QE 3, le rattrapage sur les marchés est en route
Quel impact des prochaines élections US sur les marchés ?
Le QE3 est maintenant déjà pricé
Le 'Voodoo Economics' de l’Espagne
Bon alors Facebook ça vaut combien ?
Les chiffres publiés par Apple sont hors-norme. Bientôt les 1000$ ?
Prévisions sur les résultats financiers les plus attendus de la Saison: Apple
Utiliser le Goodwill pour mesurer le risque financier après une Fusion Acquisition
Bientôt, des Traders recrutés à la Crèche

Investir en Bourse avec Internet