bourse investir
OK

Cac 40 : Plus rien à attendre avant début 2017


Analyse publiée le mercredi 28 décembre 2016 1 Commentaires

conseil bourse

Prévision Objectif Potentiel Cours à la date de l'analyse
BAISSE 4800,00 € 0,89% 4842,89 €
Après avoir réalisé une violente accélération de plus de 8 % au cours du mois de décembre et avoir emporté toutes ses résistances intermédiaires, le CAC 40 reste collé près de ses plus hauts niveaux annuels.

Le record pour cette année 2016 est pour l'instant situé à 4856 points et l'indice parisien a bien du mal à déborder ce niveau.

Il faut dire que depuis la semaine dernière et l'entrée dans les fêtes de fin d'année, les volumes se réduisent comme peau de chagrin et logiquement plus aucun intervenant ne prend de grosses initiatives. Les professionnels de marché procèdent uniquement à des petits ajustements de portefeuille en attendant la fin de l'année fiscale et sauf énorme surprise ils ne devraient plus rien se passer avant début janvier et la reprise des hostilités.

D'un point de vue technique, l'indicateur RSI reste dans sa zone de surachat, témoin de la violence de la montée du mois de décembre. Une petite consolidation serait du coup assez logique pour assainir un peu le mouvement.

© www.abcbourse.com

Les informations et analyses diffusées par ABC Bourse ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité d'ABC Bourse ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Il y a 1 commentaire sur cette analyse

Augustus


02/01/2017 23:15:09
Analyse judicieuses , suis du même avis que vous .

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.