bourse investir
OK

Cacao et or physique : les produits dérivés sont déconnectés des réalités

Par Sacha Pouget

sacha pouget

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

Le 16/07, des traders ont demandé d’être livré en physique sur 241000 tonnes de cacao. Rèsultat : cours au plus haut depuis 1977. Un emballement des cours, qui serait du à un défaut de livraison d'or physique et donc un élément technique, similaire à celui du cacao est-il possible sur le Gold ?

"Vendredi 16 Juillet, quelqu'un a acheté 241.000 tonnes de fèves de cacao. L'achat a été suffisant pour déplacer l'ensemble du marché du cacao mondial, envoyant le prix au plus haut niveau depuis 1977. Il est peu clair si c’est une personne, ou groupe de professionnels, qui étaient derrière l'opération, mais c'était le plus grand trade unique sur le cacao en 14 ans. La valeur totale serait de £ 658 millions. Ce qui a fait le trade d'hier si inhabituel a été que le ou les mystérieux acheteur(s) ont pris livraison physique de la marchandise."
Source: News tirée de Melvineenaction « Un mystérieux trader achète tout le cacao de l'Europe »

Cette histoire me fait penser à ce que disait Marc Gugerli, le gestionnaire des fonds Gold 2000 et Julius Baer Gold Equity Fund, qui avançait un scénario qui porterait le cours de l'or "à 3000 $" dans les colonnes de MONEY WEEK du 26 Mars. Il expliquait cette anticipation par le fait "qu'aujourd'hui les gouvernements ne peuvent qu'imprimer du papier-monnaie à tour de bras" et "qu'un accident se profile sur le marché des dérivés" si une livraison physique était exigée. Marc Gugerli justifiait ce cours et cet "accident" de la manière suivante :

"Le marché des dérivés sur l'or est démesurément grand. Il représente une somme supérieure à 10 fois le prix de tout l'or qui a été produit depuis la nuit des temps. Cela n'a aucun sens ! Chaque mois d'importantes quantités de contrats à terme sont négociées sur le Comex (marché des matières premières de Chicago).

Marc Gugerli poursuit : « IL SUFFIRAIT QU’UNE PETITE PARTIE DES ACTEURS FINANCIERS EXIGE LA LIVRAISON EN OR PHYSIQUE DE LEURS CONTRATS ARRIVES A ÉCHÉANCE POUR QUE CE MARCHE VIRTUEL CESSE DE FONCTIONNER CAR DE TELLES QUANTITES DE MÉTAUX PRECIEUX NE SONT TOUT SIMPLEMENT PAS DISPONIBLES »

Marc Gugerli conclut : « Si le Comex cesse de fonctionner, il s'ensuivra un imbroglio juridique qui mettra du temps à être résorbé. Mais le marché de l'or physique bondirait immédiatement vers 2000 ou 3000 $ l'once ».

Aucun doute que nous puissions assister un jour à une situation similaire au Cacao pour le Gold. Nous savons que plusieurs Hedge Funds sont fortement impliqués dans la formation des cours sur le métal jaune. Une propulsion vers les 2000 ou 3000 $ tel que l'envisage Marc Gugerli est donc tout à fait envisageable, aux vues des contrats sur les dérivés qui même s'ils étaient vendus ne pourraient pas suffire pour livrer en physique les acheteurs.

Sacha Pouget

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur
Les dernières Confessions du PermaBear Hussman
Suite au QE 3, le rattrapage sur les marchés est en route
Quel impact des prochaines élections US sur les marchés ?
Le QE3 est maintenant déjà pricé
Le 'Voodoo Economics' de l’Espagne
Bon alors Facebook ça vaut combien ?
Les chiffres publiés par Apple sont hors-norme. Bientôt les 1000$ ?
Prévisions sur les résultats financiers les plus attendus de la Saison: Apple
Utiliser le Goodwill pour mesurer le risque financier après une Fusion Acquisition
Bientôt, des Traders recrutés à la Crèche