OK
Accueil  > Analyses  > Chroniques

Comment se donner plus de chance de succès à l'ouverture d'une position

Par Samuel Rondot, le 18/06/2014

samuel rondot

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

Dans mon dernier article, je vous ai expliqué pourquoi c'était une erreur de se concentrer à l'excès sur le prix d'achat d'une opération. Je vais poursuivre cette mini-série en vous donnant le meilleur setup d'entrée pour des opérations de trading à court terme (quelques minutes à quelques heures).

Comme je l'ai expliqué, en donnant trop d'importance au prix d'achat on occulte totalement l'aspect comptable et statistique du trading et ce raisonnement conduit la plupart des traders à l'échec.

Voici au fil des ans la solution que j'utilise le plus souvent et qui devrait vous permettre d'éviter cet écueil.

La première évidence c'est qu'on ne peut pas faire du trading tout le temps, ou pour être exact, on ne peut pas faire le même trading dans toutes les conditions de marché. Vous comprenez aisément que si le marché monte à long terme, on ne peut pas faire le même trading que si on est dans un mouvement de crise genre 2008. De la même manière, on comprend aisément que lorsque le marché est très animé, on ne fait pas le même type de trading que lorsqu'on est dans un marché léthargique.

C'est la raison pour laquelle, votre stratégie de trading doit démarrer par un FILTRE. L'idée c'est de définir un type de marché. De le quantifier pour que le trading que vous allez faire correspondent à ces conditions.

Ce filtre doit être simple. Le risque serait d'avoir un filtre trop complexe qui vous mettrait en situation d'avoir une sélection trop étroite de condition. Imaginons par exemple un filtre du genre, le lundi aprés-midi, si le marché a clôturé en hausse le vendredi et qu'on a ouvert avec une légère baisse le matin même. Certes sur le papier les résultats peuvent être très précis, mais dans la réalité, la probabilité que ces mêmes résultats se reproduisent est bien trop faible. Rappellez-vous, construire une méthode de trading, ce n'est pas tracer une jolie courbe dans le passé, mais se donner les plus grandes chances que cette méthode continue de rapporter de l'argent dans le future, lorsque vous allez trader en live.

Il est donc important que ce filtre soit simple. Il vous sera facile de reconnaître ces conditions de marché, et vous ne risquez pas d'avoir sélectionné un échantillon trop biaisé.

- Il existe de multiples filtres.
- Il a ceux qui sont évidents, genre on essaie de quantifier la tendance haussière ou baissière.
- Il y a ceux qui estiment les conditions de volatilité.
- Et puis il y a ceux auxquels on pense un peu moins car les logiciels boursiers ne sont pas très a l'aise avec ce type de condition, comme les filtres de temps par exemple (genre je trade l'après midi, ou au contraire, peu de temps après l'ouverture).

L'erreur la plus fréquente est de combiner le filtre et la condition qui va vous permettre d'entrer sur le marché. Je vois énormément de traders m'expliquer qu'ils ont acheté parce qu'on a dépassé une moyenne mobile par exemple. C'est un point d'entrée comme un autre mais pourquoi un franchissement de moyenne serait un bon niveau d'entrée. Cela ne qualifie en rien ce qui est en train de se passer et la façon dont ça se passe.

Vous devez absolument séparer le filtre, c'est lui qui va vous définir votre manière de trader, et ce que vous allez faire. Si je caricature, ça donne l'exemple suivant :

- Je base un filtre sur la volatilité puis :
- Si la volatilité est basse, j'achète sur une petite accélération.
- Si la volatilité est haute, j'achète sur une très forte accélération.

L'objectif est de se donner le maximum de chance de réussite avec la stratégie d'achat, par rapport à des conditions générales du marché. Vous voyez la différence par rapport à un signal qui serait basé uniquement sur le filtre ?

Toutes les combinaisons sont possibles.

Par exemple, il est évident que le matin, les marchés européens sont plus enclins à corriger les excès de la fin de séance précédente du marché US. Donc on privilégiera les stratégies de contre tendance jusqu'en fin de matinée. Par contre, l'après midi on va courir derrière les USA, il vaut donc mieux travailler en tendance. Le filtre c'est donc l'heure de la journée et il va définir deux types de trading totalement différent.


L'un des rares défauts de cette manière de penser c'est ajouter un niveau de complexité à son processus de décision. Il est avéré que plus une méthode est complexe, plus on peut l'adapter à ce qui s'est passé dans le passé mais moins on aura de probabilité que ça fonctionne à l'avenir. Notre objectif est donc de garder le filtre et les conditions d'entrée, les plus simples possibles pour que notre méthode ainsi éprouvée sur le passé nous donne le plus de chance possible de fonctionner à l'avenir.

L'intérêt de cette manière de faire est multiple :

D'abord, il est beaucoup plus facile de trouver des signaux qui fonctionnent lorsqu'on les applique dans des conditions de marché qui ont été préalablement filtrées. Si je grossis le trait et que je vous donne un filtre qui serait parfait pour déterminer si la tendance est haussière ou baissière. Et que je vous dis, quand le marché est haussier on ne trade qu'à la hausse, quand il est baissier, on ne trade qu'a la baisse, vous comprenez facilement que le trading sera bien plus évident et que le succès sera beaucoup plus facile à atteindre.

Ensuite, comme chaque stratégie est basée sur un filtre qui détermine un type de marché, il est beaucoup plus facile de trouver des signaux adéquats. Si mon filtre me dit que le marché est ultra volatile, il est évident que les stratégies les plus risquées vous conduiront à la ruine.

Autre avantage prépondérant, comme chaque stratégie est plus à l'aise dans un type de marché (celui que le filtre définit), il est bien plus facile de diversifier son portefeuille. Par exemple, si une stratégie grâce au filtre trade à contre tendance. Il sera plus simple de la compléter par une qui se débrouille mieux en tendance. L'objectif est de diminuer son risque.

Et puis l'avantage le plus important, c'est la robustesse. Comme on sépare la décision d'achat du filtre, il est beaucoup plus facile de définir des règles assez simples d'intervention.
Et rappelez-vous, plus c'est simple, plus la probabilité de continuer de marcher est importante. C'est une évidence statistique.

Bon trading !


Twitter Facebook Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur