bourse investir
OK
Accueil  > Analyses  > Chroniques

Les dernières Confessions du PermaBear Hussman

Par Sacha Pouget

sacha pouget

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

Dans son dernier rapport qui date du 29/10, le PermaBear John P. Hussman (manager chez Hussman Funds) nous annonce une baisse de -30% dans les 12 prochains mois aux US.

Je vais revenir sur son dernier commentaire, sans chercher à le décortiquer. Mais je vais terminer par vous dire ce que je pense de genre de postures de PermaBear - pour rappel un PermaBear est baissier, tout au long de l'année, qu'importe les conditions de marché.

Revenons sur notre petit ours Hussman. Il  vient de nous expliquer en termes simples "qu'à présent nous sommes à un moment ou il est difficile d'accepter de prendre des risques sur le marché".

Il poursuit en comparant la situation actuelle avec les précédentes périodes de Bear market observées sur les marchés:

"Il existe à l'heure actuelle des indicateurs qui suggèrent des pertes de marché plus importantes à venir car les sociétés sont surévaluées, surachetées, avec un sentiment "overbullish", avec un PER de Shiller au-dessus de 18, un S&P 500 proche des sommets historiques, 80% des sociétés ont un cours au-dessus de leur Moyenne Mobile à 200 jours, proche des bandes de Bollinger supérieures (2 écarts-types au-dessus de la MM 20), des rendements du Trésor au-dessus de leur MM 26 semaines, et un faible sentiment baissier par rapport au sentiment haussier. Tous ces signaux ont été observés à la fin de 1972, en Juillet-Août 1987, en 2000, en 2007, et au début de ce mois." On sait ce qu'il s'est produit ensuite.

Il conclut: "nos estimations de marché établies en fonction des rendements associés au risque nous ramènent à des anticipations de -30% sur les marchés (taux annualisé)". C'est déjà en amélioration, par rapport aux -50% avancés dans ses prévisions précédentes.

J'ai même envie de dire que c'est historique. Modifier ses estimations d'un jour à l'autre de -50% à -30%, avouez que ça nous en dit beaucoup sur sa conviction. Comme quoi, un PermaBear peut tout de même devenir un peu plus bullish.

En définitive, même s'il aura une analyse qui paraît tenir la route, notre gérant Hussmann est enfermé dans son étiquette. Il aura toujours une lecture biaisée. Qu'importe les conditions de marché, notre PermaBear cherchera à chaque fois à vous faire un exposé sur ce qui ne va pas dans l'économie, sur les niveaux actuels des indices, sur les valorisations des sociétés etc.

Il trouvera toujours les arguments. Il a bien raison: l'économie et la Finance, ce n'est pas toujours tout à fait rose. Et les paramètres évoluent rapidement. C'est donc une position ajustable en permanence.

Et puis aussi, il y aura bien un jour où ses prévisions pourront se réaliser. Il nous rappellera alors qu'il était là pour nous le dire. Et qu'il avait raison avant les autres. Mais la vérité nous indique que cela ne lui réussit que 10% du temps.

Lorsque les marchés baissent. Et pendant une période donnée. Mais le problème est qu'à force d'être baissier, on se laisse vite dépasser lorsque le chemin de la hausse se fait sentir. C'est ainsi que le Fonds géré par Hussman, qui est finalement notre Delamarche français, est en baisse de -16,8% sur 1 an contre +9,9% pour le S&P 500 sur la même période. Voilà. Tout est dit.

Je prépare un prochain article sur nos PermaBears. En comparant leurs prévisions, avec la réalité. Vous verrez qu'il est très facile maintenant de les débusquer.

NB: faites tout de même attention: le Perma Bull peut être aussi dangereux que le Perma Bear.

Sacha Pouget
www.sachapouget.com


Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur
Les dernières Confessions du PermaBear Hussman
Suite au QE 3, le rattrapage sur les marchés est en route
Quel impact des prochaines élections US sur les marchés ?
Le QE3 est maintenant déjà pricé
Le 'Voodoo Economics' de l’Espagne
Bon alors Facebook ça vaut combien ?
Les chiffres publiés par Apple sont hors-norme. Bientôt les 1000$ ?
Prévisions sur les résultats financiers les plus attendus de la Saison: Apple
Utiliser le Goodwill pour mesurer le risque financier après une Fusion Acquisition
Bientôt, des Traders recrutés à la Crèche