bourse investir
OK
Accueil  > Analyses  > Chroniques

Un nouvel envol de l’eurodollar vers 2 avant 2015 ?

Par Cédric Froment, le 02/09/2011

bourse

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

Etre un gourou ou un analyste ?

Je sais, certains vont se dire "voila un nouveau gourou de marché" , pourtant loin de moi cet état d'esprit. Vous allez pouvoir entrer dans la tête d'un opérateur utilisant l'analyse technique grâce à la lecture de ce biais. En effet, il existe un énorme fossé entre un enchainement d'événements sur les cours boursiers qui pourraient mener au dénouement du titre de cet édito, et l'annonce injustifiée d'une telle envolée.

L'effet papillon dans les graphiques boursiers

Vous connaissez certainement cette métaphore qui induit un simple battement d'ailes d'un papillon dans la conséquence d'une tornade à l'autre bout du monde...en trading plus que dans toute autre activité, cette façon de voir les choses est essentielle, car omniprésente.

Je vais donc vous demander de faire un effort en gardant en tête cette métaphore pendant la lecture de l'analyse chartiste qui va suivre. Vous allez saisir toute l'importance d'étudier des graphiques boursiers sur plusieurs unités de temps lorsque vous effectuez un placement financier ou un trade.

Analyse technique long terme de la paire EUR / USD



Vision Mensuelle

En haut à gauche, nous avons un graphique de la paire depuis 1981. Il y a 3 éléments très importants sur ces 30 années de fluctuations :

- Nous pouvons distinguer la formation d'un canal haussier à très long terme. Nous sommes au milieu de cette tendance et la paire n'est donc ni en survente, ni en surachat. La borne haute du canal est située à 2.

- La résistance à 1.46 a été testée, cassée. Et depuis 2008, les cours évoluent latéralement autour de ce niveau à 1.46 (rond bleu).

- Depuis 2002 la tendance est haussière, la consolidation de ces 4 dernières années forme un drapeau de continuation de tendance. Cette figure est en cours de cassure haussière depuis le début de l'année 2011 (rond rose).

Pour résumer, la cassure haussière du drapeau autour des 1.46 pourrait relancer une vague de hausse vers le haut du canal à 2.

Vision Hebdomadaire

En haut à droite, notre graphique en données hebdomadaires nous permet de faire un zoom sur le fameux drapeau de notre vision mensuelle. La figure de 3 ans a été cassée à la hausse en début d'année, et l'objectif chartiste est défini à 1.825. Mais la paire de devise stagne sur le niveau clé (rond rose) : la résistance à 1.43.

Vision Journalière

Le graphique du bas est un zoom sur le rond rose. Il s'agit d'un triangle de 3 mois. Le scénario est simple :

- une cassure des 1.4540 entrainerait une nouvelle vague de hausse et validerait le scénario hebdomadaire.

- tandis qu'un franchissement sous 1.3975 invaliderait la cassure haussière en hebdomadaire et son objectif haussier à 1.825 ( et donc celui à 2 jusqu'à un nouveau contexte chartiste).

C'est le moment de revenir à notre théorie de l'effet papillon

Et si cette petite hausse lors des prochaines séances, sur le graphique en journalier, avait une importance majeure pour l'investisseur ?

Et si le passage des 1.4540 avait la force de libérer un mouvement vers 1.825 puis 2 ?

Ce sont les événements à court terme qui ont des conséquences à long terme. Alors bien sûr il s'agit d'une interprétation purement chartiste mais c'est de cette façon que le cerveau d'un opérateur de marché expérimenté fonctionne : il cherche la contamination du signal de son trade sur des unités de temps supérieures. Nous avons donc un enchainement de scénarios qui sont en phase sur 3 unités de temps.

Un scénario de trading est toujours basé sur une contamination du bas vers le haut.

Si le signal du scénario journalier se réalise (franchissement des 1.4540), alors la vague de hausse risque de s'étendre jusqu'à l'objectif hebdo (à 1.825) qui pourra elle même se réaliser sur l'objectif mensuel à 2.

Pour résumer, c'est maintenant que ça va se jouer pour la hausse à long terme sur l'eurodollar.

Cédric Froment
www.cedricfroment.com

Twitter Facebook Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur