Vallourec : Au plus bas en bourse depuis juin 1993
OK
Accueil  > Conseils boursiers  > Analyses Vallourec

Vallourec : Au plus bas en bourse depuis juin 1993


Analyse publiée le mardi 5 février 2019
1 Commentaires

conseil bourse

Prévision Objectif Cours à la date de l'analyse Potentiel
HAUSSE 1,80 € 1,421 € +26,67%
La société parapétrolière Vallourec, spécialiste notamment des tubes sans soudure, est en chute libre à la bourse de Paris.

Après avoir connu une année 2018 très délicate, le titre continue de s'enfoncer avec force et vient de vivre une nouvelle séquence d'accélération baissière depuis une semaine. En effet, au cours des cinq derniers jours de bourse, le titre s'est affaissé de 16 % complémentaires pour toucher un plus bas niveau annuel à 1,37 euros.

Il faut remonter au mois de juin 1993, soit 26 ans en arrière, pour retrouver un tel niveau de valorisation sur le dossier. Autant dire que des investisseurs sont méfiants et ne prêtent plus beaucoup de crédit au groupe et à sa direction.

Le thème récurrent est bien entendu l'endettement ainsi que la crise de liquidité. De nombreux analystes estiment que Vallourec ne tiendra pas ses engagements financiers et sera contraint tôt ou tard à des mesures de restructuration drastiques. Que ce soit une nouvelle augmentation de capital ou une conversion de dette en actions. Si rien n'a été confirmé à ce jour et que le groupe continue d'affirmer (en tout cas lors de son dernier communiqué du mois de novembre 2018), qu'il n'a pas de problème de liquidité et qu'il détient des lignes de crédit non tirées de plus de 2 milliards d'euros, le doute prévaut pour de nombreux observateurs.

Dernier coup de bambou en date, la révision en baisse de l'objectif de cours des analystes de Kepler Cheuvreux. Ces derniers ayant abaissé leur objectif de 3,40 à 0,90 euros par action.

Aujourd'hui, il est difficile d'y voir clair sur le dossier tant les rumeurs sont nombreuses et la spéculation forte. Le titre est en effet la valeur la plus travaillée en vente à découvert de toute la bourse de Paris avec plus de 13 % de son capital détenu en position courte. Il faudra attendre les résultats annuels, dévoilés le 20 février 2019 pour avoir une vision officielle du groupe.

D'ici là, la spéculation, et donc la volatilité, vont rester intenses. Il y a un niveau de risque important sur le dossier mais au niveau de valorisation actuelle (à peine plus de 600 millions d'euros), un violent rebond n'est pas à exclure tant le tableau qui est brossé aujourd'hui semble noir.

© www.abcbourse.com

Les informations et analyses diffusées par ABC Bourse ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité d'ABC Bourse ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Il y a 1 commentaire sur cette analyse

chabl
membre chabl
05/02/2019 16:29
C'est certainement impossible de savoir comment le titre va se comporter le 21 Février au lendemain de la publication !!! Grosse baisse ou Grosse hausse ?
C'est vraiment le Casino ................

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.