L'offre publique d'échange (OPE)
OK
Accueil > Apprendre  > Comprendre les marchés

Les offres publiques (OPA, OPE, OPR, ...) partie 2

Modalités pratiques : à l'annonce d'une offre publique sur une société dont vous êtes actionnaire, 2 possibilités s'offrent à vous.

   - Apporter vos titres à l'acheteur : vous acceptez donc ses conditions de prix pour le rachat de vos titres.

   - Conserver vos titres : vous manifestez alors votre désaccord avec l'offre. Les raisons peuvent être multiples : le prix ne vous convient pas, vous pensez qu'une surenchère va avoir lieu ou tout simplement ce sont des critères affectifs qui guident votre choix. Mais si l'OPA réussit, les quelques titres qui n'auront pas été rachetés, seront encore cotés sur le marché. Et logiquement, quelques temps après, la société initiatrice procédera à une offre publique de retrait (OPR) au même prix que pour l'OPA. Vous n'aurez alors plus le choix et vous serez obligé d'apporter vos titres.

Il existe 2 sortes d'OPA : les opérations amicales (la société cible est d'accord pour être rachetée), et les opérations inamicale (la société cible va essayer de faire échouer cette tentative de rachat en utilisant toutes ses armes).

2. L'Offre Publique d’Échange (OPE)

Autre alternative pour le rachat d'une société, l'OPE permet de ne pas sortir d'argent pour acquérir la société cible mais de payer celle-ci avec ses propres titres.

opa

Exemple

Soit la société X dont l'action cote 36 euros début mars. Cette société souhaite racheter la société Y dont l'action cote 112 euros le même jour.

Le rachat est proposé sous forme d'OPE et la société X offre aux actionnaires de la société Y, quatre actions de la société X contre une action de la société Y.

L'actionnaire peut donc recevoir en échange de son action qui cote actuellement 112 euros, quatre actions de la société X qui cotent 36 euros chacune, soit un équivalent de 144 euros.

ope

La prime offerte est de 28,5% par rapport au dernier cours coté.

Immédiatement après l'ouverture de l'offre, le cours de la société Y se réajuste en fonction des conditions de l'offre. Son cours qui était de 112 euros est monté d'un seul coup à 144 euros.

Pendant toute la durée de l'offre, le cours de Y évoluera en fonction du cours de X, puisque désormais les actions sont liées par un rapport fixe (1 pour 4 dans cet exemple).

Cette technique ressemble à l'OPA mais le rachat de vos actions s'effectue contre des actions de la société émettrice.

De plus, pendant l'OPE, le cours de l'action échangée continuera à évoluer en fonction du cours de l'action de la société émettrice de l'offre, elles seront liées par cette parité d’échange jusqu'à la clôture de l’offre.

les OPA     offres publiques de retrait

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin