Les offres publiques de retrait et de rachat d'actions
OK
Accueil > Apprendre  > Comprendre les marchés

Les offres publiques (OPA, OPE, OPR, ...) partie 3

bd Vos ordres de bourse à partir de 0,99 €

Investissez sur un large choix de produits boursiers : Actions françaises et étrangères, OPCVM, Dérivés, Warrants, Trackers (ETF), Certificats, Turbos, CFD


3. L'Offre Publique de Retrait (OPR)

Cette opération, comme son nom l'indique, est une technique utilisée pour supprimer un titre de la cote. Elle fait généralement suite à une OPA ou une OPE et porte sur le solde des titres qui n'ont pas été apportés à l'offre (le flottant).

Pour lancer une OPR, plusieurs conditions doivent être réunies : le flottant restant en bourse doit être inférieur à 5% et la décision d'OPR doit être approuvée par au moins 95% des actionnaires.

Le prix proposé aux actionnaires restants est souvent égal au prix d'OPA ou d'OPE qui avait été proposé.

Si ceux-ci ne souhaitent toujours pas apporter leurs titres à l'acquéreur, ce dernier lancera une OPRO (offre publique de retrait obligatoire) qui contraindra les actionnaires à vendre leurs titres.

A l'issue de l'opération, le titre disparaît de la cote : il est radié.

4. L'Offre Publique de Rachat d'actions (OPRA)

Quand une entreprise possède des liquidités non employées, elle peut proposer à ses actionnaires de racheter une part de leurs actions. Cette technique permet mécaniquement de valoriser le cours de bourse de la société.

Exemple:

Soit une société qui propose à ses actionnaires de racheter 5% des actions en circulation en lançant une OPRA :

Avant l'OPRA Après l'OPRA
Nombre d'actions dans le public 1 000 000 950 000
Bénéfice net de l'entreprise 5 000 000 euros 5 000 000 euros
Bénéfice net par action 5 euros 5,26 euros

Dans cet exemple, le rachat de 5% des actions entraîne mécaniquement une revalorisation du bénéfice net attaché à chaque action. La rentabilité de chaque action étant meilleure, les marchés financiers ne tarderont pas à revaloriser l'action de la société.

Toutefois, les investisseurs ont souvent tendance à penser que la société n'a pas de projets à financer lorsqu'elle utilise ses liquidités pour effectuer une OPRA.

OPE, l'offre publique d'échange

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

A lire également
Pour aller plus loin