Aux armes citoyens ! Faites vous même la révolution économique
 Retour sur ABC Bourse rss Flux RSS anglaisEnglish version  
blog michel gabrysiak

Aux armes citoyens ! Faites vous même la révolution économique

Je m'empresse de vous faire part d'une information essentielle. Hier j'ai été me faire couper les cheveux.

Mon estimable et excellent coiffeur, que je connais depuis une dizaine d'années, m'a déclaré, d'un ton très sérieux et alarmé: la France a perdu son triple A. Que ce remarquable coiffeur ait des opinions, c'est très bien.

Encore faudrait il qu'il sache ce qu'est une agence de notation qu'il connaisse les motifs, les calculs, l'infrastructure que déploie l'agence pour arriver à ce résultat; Combien de personnes ont travaillé là dessus ? Il ne le sait pas. Il se fait l'écho de ce qu'il entend.

Ce qui est certain c'est que les agences de notation, puissantes et mystérieuses sont devenues immensément populaires et craintes.

Autour de la dernière décision de Moody's c'est une véritable pluie d'étoiles noires qui s'abat sur le pays. Tout un chacun a une opinion et toutes sont négatives. A les entendre, à les lire, à les écouter tout va mal. Les agences de notation, les ministres de l'économie, étrangers, les européens de tous grades, les éditorialistes économiques, les doctes experts.

Tous se lamentent.

Le spectacle donné par le gouvernement de la République est quant à lui, quasi consternant. Voilà que le ministre Moscovici convoque la presse au téléphone à 7h. du matin pour expliquer que l'agence de notation Moody's n'a pas tout à fait raison de dégrader le pays de AAA vers AA+. Et que le coût, l'intérêt de la nouvelle dette française n'en sera pas affecté.

On rêve! A moins que ce ne soit une hallucination. Le gouvernement de la sixième puissance mondiale, appuyé, qui plus est, par la formidable solidarité européenne, court vers les tranchées pour expliquer que Moody's, etc, etc.

Ah! si ce même gouvernement se mettait à travailler sérieusement et de manière cohérente, l'image que donne la France changerait du tout au tout.

Ce qu'il faut faire est radical. Baisser le coût du travail, supprimer la barrière des 35 heures par semaine, augmenter la flexibilité du travail, mettre fin aux avantages des fonctionnaires trop privilégiés par rapport aux emplois non protégés, réduire le poids de l'état dans l'économie, lever les barrières à la concurrence, baisser la charge des impôts en général, réformer le système social, restructurer le système des retraites.

Ce catalogue est impressionnant, difficile à réaliser. Il n'est pas de moi, mais émane du Fonds monétaire international. Et ce ne sont pas les gouvernants actuels qui sont seuls en cause. Leurs prédécesseurs n'ont rien fait non plus.

Alors si les français eux même, faisaient la révolution ?

 

anglaisEnglish version

A propos de l'auteur et du blog

Président de la Fondation Finance Michel Gabrysiak a participé à la consolidation des marchés financiers européens. Il a assisté à la naissance de la "face obscure " de la finance -par opposition avec les banques et les assurances régulées. Il a vu naître la crise financière.

Journaliste, présentateur et producteur de télévision il a, entre autres, été à l'origine d'un jeu du budget familial en France et a présenté, sur CNBC un "talk show" hebdomadaire avec les dirigeants financiers, économiques et politiques du monde entier.

Ce blog s'interroge sur les bénéfices du capitalisme démocratique. Sont ils destinés à tous, a sortir les pauvres de leur précarité, a élever le niveau de vie des classes moyennes ou sont ils réservés à une petite minorité d'oligarques et d'opérateurs financiers?

Vos opinions et propositions sont les bienvenues.

Articles précédents

 

 

>>> Retour sur ABC Bourse