En 2013: que la fiscalité ne freine pas l'investissement et la consommation
 Retour sur ABC Bourse rss Flux RSS anglaisEnglish version  
blog michel gabrysiak

En 2013: que la fiscalité ne freine pas l'investissement et la consommation

La prévision est un art difficile. Surtout lorsqu'elle concerne l'avenir, proclame un proverbe chinois.

Donc que sera 2013 ? On verra bien. Tout ce que l'on proclame en ce moment n'a aucune valeur.

Les politiques, les experts, les sachants qui affirment le tout et son contraire ne savent rien.

Les optimistes sont béats, les pessimistes sombres. Bon!

Une chose est certaine. Les bourses vont bien. Elles montent . Beaucoup de sociétés cotées ont des résultats convenables. Pourvu que cela dure.

Si cette tendance se confirme l'investissement dans les actions va croitre au détriment de la dette, qui sous toutes ses formes a attiré l'argent. Tant mieux les sociétés, elles en ont bien besoin.

A part ce rayon de soleil, le reste est plutôt maussade. L'accord fiscal américain est à minima et doit être revu sous deux mois. D'ou incertitude !

Les pays du sud européen sont dans un grand état de fragilité.

Les couts de production en Europe et aux Etats unis sont bien plus élevés que dans les pays émergents.

On pourrait poursuivre cette énumération et en faire une longue liste à la Prévert. Ce n'est pas utile, vous la lisez à longueur de pages.

Le seul message qui me parait nécessaire et utile pour les européens, en tous cas, est de travailler davantage, de produire mieux, de faire en sorte que les Etats dépensent moins, et que la charge fiscale n'empêche pas l'investissement et la consommation.

Vive 2013 !

 

anglaisEnglish version

A propos de l'auteur et du blog

Président de la Fondation Finance Michel Gabrysiak a participé à la consolidation des marchés financiers européens. Il a assisté à la naissance de la "face obscure " de la finance -par opposition avec les banques et les assurances régulées. Il a vu naître la crise financière.

Journaliste, présentateur et producteur de télévision il a, entre autres, été à l'origine d'un jeu du budget familial en France et a présenté, sur CNBC un "talk show" hebdomadaire avec les dirigeants financiers, économiques et politiques du monde entier.

Ce blog s'interroge sur les bénéfices du capitalisme démocratique. Sont ils destinés à tous, a sortir les pauvres de leur précarité, a élever le niveau de vie des classes moyennes ou sont ils réservés à une petite minorité d'oligarques et d'opérateurs financiers?

Vos opinions et propositions sont les bienvenues.

Articles précédents

 

 

>>> Retour sur ABC Bourse