Gare aux impôts qui tuent l'économie
 Retour sur ABC Bourse rss Flux RSS anglaisEnglish version  
blog michel gabrysiak

Gare aux impôts qui tuent l'économie

"Il a réussi à convaincre Piketty." 
 
Cette petite phrase chuchotée dans mon oreille, huit jours après l'élection de François Hollande, par un dirigeant du parti socialiste, sonnait comme une grande victoire. 

Thomas Piketty, français, professeur à Paris et aux Etats Unis, plutôt proche du parti socialiste, est devenu en quelques années, le gourou de la théorie fiscale à la fois américaine et française. Piketty assistant le Président de la République, c'était le succès assuré. 

Or, quelques mois plus tard, il déclare au magazine l'Expansion, "le gouvernement fait exactement le contraire de ce qu'il faudrait. Cela vient surtout de la nullité des gens qui nous gouvernent."

"Ce qu'il faut aujourd'hui, c'est refondre entièrement l'impôt sur le revenu. Il faut partir de ce qui marche en s'appuyant sur l'assiette de la CSG. Qui doit remplacer l'impôt sur le revenu actuel." Quant aux 75%, il est totalement contre. 

Sans être méchant, j'ai quand même envie d'écrire, "on n'est jamais trahi que par les siens."

L'extraordinaire charivari verbal, gouvernemental et parlementaire, autour des impôts, des charges sociales, décourage totalement les acteurs économiques. Un cap ferme, précis et défini est indispensable.

Cela étant, quel cap ?

La fuite vers la Belgique, le Luxembourg, la Suisse, la Grande Bretagne, Singapour est réel. Ce ne sont pas seulement les gens riches qui s'en vont, ce sont les jeunes cadres, ce sont les classes moyennes. Et surtout qu'on ne leur reproche pas leur absence de patriotisme.

Parlez à des banquiers des pays qui nous environnent et vous serez sidéré. Des français viennent cacher 50 ou 100 000 euros. Pas un milliard.

On sait de façon absolument certaine, depuis le roi Philippe Auguste en France et Jean Sans Terre en Angleterre, que trop d'impôts tuent l'impôt. On peut faire des discours, gesticuler, proclamer, cela ne change rien.

S'il vous plait, mesdames et messieurs du gouvernement, réfléchissez à ce si vieux principe et vous aurez davantage d'argent dans les caisses de l'Etat, qu'en jouant les fiers à bras en en voulant toujours plus.

 

anglaisEnglish version

A propos de l'auteur et du blog

Président de la Fondation Finance Michel Gabrysiak a participé à la consolidation des marchés financiers européens. Il a assisté à la naissance de la "face obscure " de la finance -par opposition avec les banques et les assurances régulées. Il a vu naître la crise financière.

Journaliste, présentateur et producteur de télévision il a, entre autres, été à l'origine d'un jeu du budget familial en France et a présenté, sur CNBC un "talk show" hebdomadaire avec les dirigeants financiers, économiques et politiques du monde entier.

Ce blog s'interroge sur les bénéfices du capitalisme démocratique. Sont ils destinés à tous, a sortir les pauvres de leur précarité, a élever le niveau de vie des classes moyennes ou sont ils réservés à une petite minorité d'oligarques et d'opérateurs financiers?

Vos opinions et propositions sont les bienvenues.

Articles précédents

 

 

>>> Retour sur ABC Bourse