Il nous a sauvés avec notre argent, et on l'applaudit. Et nous?
 Retour sur ABC Bourse rss Flux RSS anglaisEnglish version  
blog michel gabrysiak

Il nous a sauvés avec notre argent, et on l'applaudit. Et nous?

Il nous a sauvé avec notre argent et la terre entière l'applaudit.

Pardon il les a sauvées avec notre argent. Les banques, ruinées ont reçu toutes les subsides possibles du contribuable américain et mondial par l'intermédiaire du dollar. Pour ne pas couler. Réussite totale et remboursement en cours. Bravo!

Le Secrétaire américain au Trésor, Tim Geither s'en va. Il ne fera pas partie de la seconde équipe Obama.

Des fleurs et des guirlandes de louanges tombent tout autour de lui. Rarement Secrétaire au Trésor aura été aussi encensé au moment de son départ.

Les raisons apparentes sont multiples, les indices boursiers sont plutôt bons, le monde économique ne s'est pas effondré, le monde financier à l'air d'aller, mieux, sinon bien.

Et comme chacun d'entre nous a envie de bonnes nouvelles à l'aube d'une année qui s'annonce maussade. On applaudit à tout rompre.

La grande intelligence de T. Geithner et de son patron M. Obama a été de se servir de notre argent à tous, pour sauver les brebis galeuses de la finance, les imprudents, les fous. Il a dépensé à tout va.

Mais pour ce faire il a fallu serrer la ceinture des citoyens/contribuables, aller récupérer l'argent donné aux chinois et aux producteurs de pétrole en échange de leurs produits. Avec intérêt bien sur: cela se nomme la dette.

M Geithner laisse un paysage sur lequel brille le soleil, mais un soleil pâle. Un chômage par millions aux Etats Unis, de records de chômage battus en Europe, en France aussi, bien entendu. Une austérité partout. Une production en berne. Des exportations pas très bonnes pour cause de couts trop élevés et de processus de travail dépassés.

Bravo; Et maintenant?

Pendant que tout le monde se réjouit et se frotte les mains tentons de ne pas retomber dans le piège de la spéculation à outrance, et retrouvons le chemin de l'emploi pour tous. 
 
L'Europe est en train de se doter d'un nouveau cadre règlementaire pour ses banques. Certes les Anglais "râlent" et menacent. Allons, allons, menaces de Tartarins. Les Etats Unis y travaillent aussi. Les "shadow banks" y sont sur la sellette.

L'unique but de cet exercice est de limiter la spéculation sans pour autant détruire les novations et les acquis des nouveaux instruments financiers qui ont "émergé" depuis 20 ans 
 
Raison garder! Est-ce trop demander aux financiers ?

 

anglaisEnglish version

A propos de l'auteur et du blog

Président de la Fondation Finance Michel Gabrysiak a participé à la consolidation des marchés financiers européens. Il a assisté à la naissance de la "face obscure " de la finance -par opposition avec les banques et les assurances régulées. Il a vu naître la crise financière.

Journaliste, présentateur et producteur de télévision il a, entre autres, été à l'origine d'un jeu du budget familial en France et a présenté, sur CNBC un "talk show" hebdomadaire avec les dirigeants financiers, économiques et politiques du monde entier.

Ce blog s'interroge sur les bénéfices du capitalisme démocratique. Sont ils destinés à tous, a sortir les pauvres de leur précarité, a élever le niveau de vie des classes moyennes ou sont ils réservés à une petite minorité d'oligarques et d'opérateurs financiers?

Vos opinions et propositions sont les bienvenues.

Articles précédents

 

 

>>> Retour sur ABC Bourse