Londres est la place financière de l'Europe ! C'est ainsi.
 Retour sur ABC Bourse rss Flux RSS anglaisEnglish version  
blog michel gabrysiak

Londres est la place financière de l'Europe ! C'est ainsi.

Décidément, ces anglais sont épouvantables !

Voilà mille ans qu'ils nous embêtent et ils ont visiblement l'intention de continuer.

Imaginez vous qu'ils ont organisé un gigantesque hold up sur le trésor de l'Europe. Je veux parler de l'euro. La plupart des transactions internationales en euros, se font à Londres. Et la Cité en retire forcément un grand bénéfice.

C'est, à en croire certains, une véritable attaque de la diligence dans le pur style du Western. L'euro n'est pas leur monnaie, ils ont la livre sterling, et pourtant ! Le roi de l'euro, c'est Londres.

Là-dessus, Michel Barnier lance une réglementation bancaire Européenne, que les anglais n'aiment pas. Ils résistent.

Et soudain, et enfin, l'Europe se met à réfléchir.

Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, membre du Conseil de la Banque Centrale Européenne, souligne que cela devra cesser. Il prend pour exemple New York qui a gardé précieusement tous les fils et toutes les commandes des transactions internationales en dollars.

Il est contré aussitôt par la Banque d'Angleterre et par Boris Johnson, le Maire de Londres.

Pourquoi cette situation s'est elle créée ? Parce que l'Europe est divisée, fragmentée. Parce que les Européens se querellent.

Et surtout parce que Londres concentre dans la Cité et tout autour, un million d'hommes et de femmes, qui connaissent à fond les marchés financiers, les technologies, les habitudes, les banques. C'est à Londres que se trouvent les hedge funds, les fonds d'investissements, les shadow banks.

Pourquoi ? Parce qu'on leur permet de se créer facilement, de vivre dans le cadre d'une réglementation souple, que le monde entier va à Londres pour faire des affaires d'argent.

En Europe, où voulez-vous mettre ce marché ? À Paris, à Francfort, à Milan, à Amsterdam ?

Malgré les qualités de ces places, c'est peu vraisemblable et la réglementation des banques n'y fera rien.

Londres est devenu, que les continentaux le veuillent ou non, la place financière de l'Europe. Les anglais y ont travaillé très dur. Ils ont réussi. Tandis que les continentaux se croisaient les bras et allaient à Londres.

Je ne vois pas qu'il puisse se produire une vaste migration "des travailleurs de la finance" et des structures installées outre-manche vers les places du continent.

 

anglaisEnglish version

A propos de l'auteur et du blog

Président de la Fondation Finance Michel Gabrysiak a participé à la consolidation des marchés financiers européens. Il a assisté à la naissance de la "face obscure " de la finance -par opposition avec les banques et les assurances régulées. Il a vu naître la crise financière.

Journaliste, présentateur et producteur de télévision il a, entre autres, été à l'origine d'un jeu du budget familial en France et a présenté, sur CNBC un "talk show" hebdomadaire avec les dirigeants financiers, économiques et politiques du monde entier.

Ce blog s'interroge sur les bénéfices du capitalisme démocratique. Sont ils destinés à tous, a sortir les pauvres de leur précarité, a élever le niveau de vie des classes moyennes ou sont ils réservés à une petite minorité d'oligarques et d'opérateurs financiers?

Vos opinions et propositions sont les bienvenues.

Articles précédents

 

 

>>> Retour sur ABC Bourse