Nous devenons pauvres a force de verser des trillions à d'autres
 Retour sur ABC Bourse rss Flux RSS anglaisEnglish version  
blog michel gabrysiak

Nous devenons pauvres a force de verser des trillions à d'autres

L'an 13 du siècle est nettement engagé. Et les chiffres qui circulent en politique dans la finance, sur la blogosphère donnent les vertige. A l'endroit et à l'envers. L'Opep, organisation qui réunit les pays producteurs de pétrole a engrangé l'an dernier un trillion de dollars. Fabuleux! D'ou viennent ils ces dollars? Mais de nos poches bien sur.

Les commandes reçues par l'industrie chinoise sont toujours gigantesques, des centaines de milliards, celles de l'Inde, aussi. Les achats de gaz russe permettent à ce pays de couvrir la moitié de son budget. Des centaines de milliards filent vers l'Afrique pour payer les matières premières extraites de son sol. Qui paie tout cela ? Mais nous bien sur!

Les grandes entreprises mondiales, de toutes nationalités s'installent là où il y a une main d'oeuvre bon marché, où les impôts sont bas, où les conditions d'exercice de l'activité économique sont simples. Là bas dans les pays émergents. Pas chez nous bien sur!

Les énormes réserves de devises de la Banque Centrale Chinoise arrivent pas tombereaux de nos poches. L'accumulation de trillions de dettes par les Etats Unis et l'Europe sert à payer tout cela et à entretenir nos Etats aux dépenses grandissantes et aux personnels pléthoriques. Seule façon de maintenir l'emploi et l'investissement dans nos pays.

Le monde bascule complètement hors de la portée de l'Occident. La richesse accumulée, année après année, par nos ancêtres et nous même depuis des siècles file ailleurs. Nous avons toujours le sentiment que nous sommes riches et eux pauvres. Mais cela est en train de changer à vitesse supersonique.

Ici, un ouvrier hautement spécialisé, dans une entreprise de très haute technologie, homme indispensable dans la chaine de réussite, vient de recevoir une prime de 37 euros pour l'an 12. Il gagne 1300 euros par mois.

Pitoyable et ridicule.

Ce ne sont pas les palinodies fiscales qui vont aider un changement de monde et de tendance. L'Occident doit travailler plus, mieux et supprimer les entraves à son propre développement.

Nous devons enfin entrer dans ce 21ème siècle.

 

anglaisEnglish version

A propos de l'auteur et du blog

Président de la Fondation Finance Michel Gabrysiak a participé à la consolidation des marchés financiers européens. Il a assisté à la naissance de la "face obscure " de la finance -par opposition avec les banques et les assurances régulées. Il a vu naître la crise financière.

Journaliste, présentateur et producteur de télévision il a, entre autres, été à l'origine d'un jeu du budget familial en France et a présenté, sur CNBC un "talk show" hebdomadaire avec les dirigeants financiers, économiques et politiques du monde entier.

Ce blog s'interroge sur les bénéfices du capitalisme démocratique. Sont ils destinés à tous, a sortir les pauvres de leur précarité, a élever le niveau de vie des classes moyennes ou sont ils réservés à une petite minorité d'oligarques et d'opérateurs financiers?

Vos opinions et propositions sont les bienvenues.

Articles précédents

 

 

>>> Retour sur ABC Bourse