Un trillion de dollars en déshérence
 Retour sur ABC Bourse rss Flux RSS anglaisEnglish version  
blog michel gabrysiak

Un trillion de dollars en déshérence

Il existe des gens heureux. Ils sont assis sur un trillion de dollars. Mais ils ne savent pas qu'en faire.

Vous vous dites: "des incapables! Moi je saurais". Ce n'est pas si simple. Ces gens sont parmi les plus brillants au monde. Et ils courent après des investissements à faire. Et ne trouvent pas.

Cet argent est celui dont disposent en ce moment les fonds de "private equity" ou capital risque. Dans le monde.

Ils se ruent tous sur un petit nombre de sociétés cibles. Les meilleures, celles qui rapportent. Car bien entendu on ne prend pas de risques. Comme si l'entreprise ne nécessitait pas la prise de risque et le temps.

Certains fonds chassent des sociétés géantes qui valent plusieurs milliards. Rares elles sont. Les fonds se revendent entre eux les sociétés qu'ils possèdent, les uns aux autres. Pour montrer une activité soutenue.

Les multiples d'ebitda étaient de 6 fois il n'y a pas si longtemps, ils sont montés à 11 dans les achats à l'arraché.

Vite, vite et beaucoup. Mais il n'y a plus, ni vite, ni beaucoup, de profits instantanés. Il faut investir, travailler, recueillir le fruit des efforts. Il faut du temps.

J'applaudis personnellement cette évolution.

Les négociations que j'ai vu se dérouler récemment sont à la limite de l'absurde. Car la recherche frénétique du profit immédiat et facile exclut des sociétés souvent remarquables, mais mal gérées. Elles maitrisent un métier et avec une restructuration sérieuse peuvent se révéler sources de profits, d'emplois et de richesse.

Mais le petit monde qui apparait dans cette étude interne aux groupes de private equity ne parait pas vouloir ou pouvoir s'adapter. Les fonds ne semblent pas avoir saisi que l'économie a changé, s'est ralentie et qu'il faut miser sur le redressement d'entreprises cibles qui sera lent, couteux mais à terme très profitable.

Où sont les investisseurs qui ont compris cette réalité nouvelle? Rassurez vous ils existent. Ce sont eux qui vont "faire le maximum d'argent".

 

anglaisEnglish version

A propos de l'auteur et du blog

Président de la Fondation Finance Michel Gabrysiak a participé à la consolidation des marchés financiers européens. Il a assisté à la naissance de la "face obscure " de la finance -par opposition avec les banques et les assurances régulées. Il a vu naître la crise financière.

Journaliste, présentateur et producteur de télévision il a, entre autres, été à l'origine d'un jeu du budget familial en France et a présenté, sur CNBC un "talk show" hebdomadaire avec les dirigeants financiers, économiques et politiques du monde entier.

Ce blog s'interroge sur les bénéfices du capitalisme démocratique. Sont ils destinés à tous, a sortir les pauvres de leur précarité, a élever le niveau de vie des classes moyennes ou sont ils réservés à une petite minorité d'oligarques et d'opérateurs financiers?

Vos opinions et propositions sont les bienvenues.

Articles précédents

 

 

>>> Retour sur ABC Bourse