"Virés" pendant la nuit. UBS retourne à l'age des cavernes
 Retour sur ABC Bourse rss Flux RSS anglaisEnglish version  
blog michel gabrysiak

"Virés" pendant la nuit. UBS retourne à l'age des cavernes

Elle a 32 ans.  Elle travaille chez UBS, la banque suisse, depuis cinq ans et demi. Lui a 39 ans et il travaille là depuis 12 ans. Ils sont arrivés chacun de leur coté vers 7h du matin pour commencer une longue journée. Ils ont introduit leur pass ou clé électronique dans l'ouverture de la porte.

Surprise. Elle ne fonctionnait pas. Interdiction d'entrer dans leur bureau, qu'ils avaient quitté la veille à 6 heures du soir. Et leur email professionnel est bloqué depuis le milieu de la nuit. Ils sont des centaines dans la même situation, qui se pressent devant la porte d'entrée monumentale et prestigieuse.

Un préposé de la banque les dirige vers une salle où on leur annonce qu'ils sont licenciés. Dans la nuit sans préavis, sans avertissement. Dehors ! Virés.

Axel Weber président de UBS, un allemand, ancien patron de la Bundesbank qui faillit devenir le chef de la Banque centrale Européenne explique qu'il faut que les employés sachent ce qui se passe "d'une manière respectueuse à leur égard."

Ma stupéfaction monte d'un cran à la lecture de cette déclaration présidentielle. D'autant plus que Weber dans sa vie précédente était un homme poli et parfaitement respectueux à l'égard de son entourage.

Cette scène navrante se passe à Londres, dans la plus grande et prestigieuse banque suisse.

Question. Dans quel monde vivons nous ?

Suffit il d'une petite crise, de difficultés financières pour que l'on se retrouve à l'âge des cavernes ? L'homme est un loup pour l'homme.

Je trouve que les procédures de licenciement en France et en Allemagne sont lourdes et compliquées. Mais quand je constate ce qui se passe à deux heures de train, j'applaudis des deux mains cette lourdeur et cette complication.

 

anglaisEnglish version

A propos de l'auteur et du blog

Président de la Fondation Finance Michel Gabrysiak a participé à la consolidation des marchés financiers européens. Il a assisté à la naissance de la "face obscure " de la finance -par opposition avec les banques et les assurances régulées. Il a vu naître la crise financière.

Journaliste, présentateur et producteur de télévision il a, entre autres, été à l'origine d'un jeu du budget familial en France et a présenté, sur CNBC un "talk show" hebdomadaire avec les dirigeants financiers, économiques et politiques du monde entier.

Ce blog s'interroge sur les bénéfices du capitalisme démocratique. Sont ils destinés à tous, a sortir les pauvres de leur précarité, a élever le niveau de vie des classes moyennes ou sont ils réservés à une petite minorité d'oligarques et d'opérateurs financiers?

Vos opinions et propositions sont les bienvenues.

Articles précédents

 

 

>>> Retour sur ABC Bourse