OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Budget: Le Maire souhaite un milliard d'euros d'économies supplémentai

Cours temps réel: 7 935,68  0,02%



moicmoi moicmoi
09/10/2023 12:59:44
0

Nono le cancre a déclaré donner (C/C) « son "soutien" à des propositions d'économies "responsables" et qui "ont du sens" »,

Alors, moi je lui conseille de consulter les divers forums populaires qui traitent du sujet sur le Net. Et il y en a tout plein .

Il y trouvera une liste longue comme un jour sans fin, et ainsi, il pourra économiser des centaines de milliards ! (des vraies économies. Pas des sur le dos du Peuple.)
Elle est où la promesse à macron faite en 2016 : suppression de 30 % de parlementaires ?

A la liste de glanglois, il faut rajouter : fin des placards dorés, fin du « pantouflage » des z’énarques, fin du recours aux « conseils » aussi inutiles, onéreux qu’incompétents (Mc Quinsay, gestion du Covid, etc...), gestion comptable et responsable des finances publiques (fin des investissements pourris style éolien, voiture électrique, retour à la rentabilité de EDF, avec fin des parasites de l’énergie, saisie systématique - et non pas de "possibilité" - des tribunaux sur les rapports de la Cour des Comptes) , fin des généreux avantages que NOUS accordons aux anciens présidents et 1er ministres, production d’un Casier Judiciaire vierge par les candidats aux élections (ce qui réduira considérablement le nombre de candidats , donc de bulletins à imprimer en plusieurs exemplaires,) qui perçoivent 1.20 euro par voix obtenues, quel que soit leur score.), contrôles réguliers des compétences des décisionnaires avec possibilité de destitution immédiate, sans frais, ni avantages acquis.
Etc….etc….

  
Répondre
glanglois glanglois
09/10/2023 11:13:22
1

Diminuer le nombres de fonctionnaires , de députés , supprimés les sénateurs puisqu'ils ne servent à rien , supprimés tout les secretaires d'état , diminués le nombres de ministres ( maxi 10 ) supprimés le premier ministre et le 49.3 . diminués le nombres d'émigrés en France de 50% puisque le coût de l'émigration en France c'est aujourd'hui 160 milliards d'euros par an ( chiffre de la cours des comptes ) la dette de la France à un nom nous pouvons l'appeler DETTE DE L'EMIGRATION) ... supprimé tout les politiciens incompétents , menteurs , malhonnêtes , violeurs , assassins etc ... oui je sais cela fait du monde en gros toute la classe politique actuelle ...

  
Répondre
Fibopivots Fibopivots
09/10/2023 10:53:14
1

1 milliard d.economies divisé par 2 millions d.elus/ retraités= 500 euros par élu soit 1.50€ par jour !!

Faisable, non.?

Bon, on ne paie que 3 centimes par jour pour nos routes !

Et on parle bien des 70 millions de residents en France.

70 millions x 0.03 x 365= 840 millions.

Donc même pas 1 milliard !

  
Répondre
dardillycb dardillycb
09/10/2023 10:30:44
1

Le ministre avait dès ce week-end, lors d'une table-ronde à Bordeaux, déclaré son "soutien" à des propositions d'économies "responsables" et qui "ont du sens", sans en donner l'ampleur souhaitée.


"Pschitt!!! Les tables rondes sans mesures carrées, ca sert à rien!!!!"

Ducobu, élève déscolarisé en maternelle supérieure Région Aquitaine


  
Répondre
jlccasa jlccasa
09/10/2023 10:11:30
1
Moins de bureaucratie et de mille feuilles et c'est 10 milliards d'économie !
  
Répondre
jlccasa jlccasa
09/10/2023 10:10:58
0
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, à l'Elysée le 4 octobre 2023
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, à l'Elysée le 4 octobre 2023 (AFP/Archives/Bertrand GUAY)

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a souhaité lundi qu'un milliard d'euros d'économies supplémentaires soient inscrites au budget 2024 "à l'issue du travail parlementaire", au-delà des quelque 16 milliards prévus par le texte du gouvernement.

"Je propose que nous nous fixions avec le rapporteur général du budget, avec les députés de la majorité, un objectif de 1 milliard d'euros d'économies supplémentaires à l'issue du débat parlementaire", a-t-il déclaré sur Sud Radio. "Tous les parlementaires de la majorité qui souhaitent faire de nouvelles économies, je les soutiendrai."

Le ministre avait dès ce week-end, lors d'une table-ronde à Bordeaux, déclaré son "soutien" à des propositions d'économies "responsables" et qui "ont du sens", sans en donner l'ampleur souhaitée.

Le projet de loi de finances (PLF) 2024 sera examiné en commission dès mardi.

Le gouvernement veut donner des gages de sérieux budgétaire, confronté à une dette qui a dépassé 3.000 milliards d'euros et à un déficit largement hors des clous européens qui range la France parmi les mauvais élèves de la zone euro.

"Ce serait formidable si la France pouvait envoyer ce message, gouvernement et majorité, que nous sommes capables d'améliorer la copie du gouvernement non pas avec de nouvelles dépenses, mais avec 1 milliard d'économies supplémentaires, voilà l'ambition que je fixe à notre majorité", a expliqué Bruno Le Maire.

Interrogé sur la proposition de reconduire la taxe sur le raffinage, le ministre a indiqué "respecter le Parlement et en particulier la majorité".

Un amendement au projet de loi de finances pour 2023, déposé par plusieurs députés de la majorité dont le rapporteur général au Budget Jean-René Cazeneuve, propose de reconduire pour un an la contribution de solidarité sur les profits des groupes pétroliers.

"En règle générale, je n'aime pas trop les taxes", a-t-il déclaré, mais "je respecte aussi ce que les parlementaires" de la majorité et de l'opposition "nous disent", a développé le ministre.

Vendredi, le PDG de TotalEnergies a brandi la menace d'un arrêt du plafonnement du litre de carburant à 1,99 euro en cas de nouvelle taxe.

"Je salue l'opération" et "je fais confiance à Total pour maintenir cette opération", a noté M. Le Maire.

© 2023 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202310091259 1003359

Investir en Bourse avec Internet

Ma liste