OK
Accueil > Communauté > Forum Général

L'écologie en bas de chez moi



jipes jipes
22/02/2011 10:19:37
0
Buongiorno Napoli. Come va ?

Ecologie commence comme école. Pour pouvoir en faire, il faut au départ passer par l'école. Alors parlons de cette dernière.
En modifiant l'enseignement du français (l'utilisation du mot "déterminant" à toutes les sauces), n'a pas amélioré les résultats des élèves. On a nivelé le niveau des classes par le bas. Et, soit-disant, de permettre aux moins bons de s'améliorer, le résultat a été contraire.
Pour les mathématiques, si la plupart des élèves n'ont pas à leur disposition une quelconque "calculette", il n'en sort plus rien de leurs cerveaux !
Bref on a sacrifié une génération, voire bientôt une deuxième.
Et l'on pourrait continuer comme cela jusqu'au "processus de Bologne", jusqu'à l'aboutissement d'un BAC + 4, + 5.
On a prolongé le cycle d'études, certainement pour limiter le chômage des jeunes. Il y a environ 50 ans, avec un 2ème BAC, on arrivait au même résultat avec 3 ou 4 ans de gagnés !

A la sortie de leur cursus scolaire, certains deviennent "écolos". Là encore, il y a malaise. Les grandes tendances politiques essaient de recruter, dans le milieu scolaire, leurs futurs membres. J'ai dans ma famille le cas d'une nièce qui, à 21 ans, a rencontré son futur mari (2 ans de plus) dans une manifestation menée par des dirigeants "Verts" alors qu'elle en était encore à étudier.

L'endoctrinement des jeunes (par des partis de droite, de gauche ou autres) n'est pas bon. Car cette jeunesse n'a encore aucune expérience de la vie d'adulte et très tôt on lui fait prendre des décisions que plus tard elle regrettera certainement.

Mais entre-temps, les partis au pouvoir (avec l'appui d'une partie de cette jeunesse) réussissent à s'y maintenir tandis que les partis d'opposition envisagent de prendre leur place.
  
Répondre
moisankarl moisankarl
22/02/2011 09:45:36
0
Tu à raison au combien, comme le disait Jean Jaurès « Il faut aller à l’idéal en passant par le réel ». Malheureusement lorsque je me tourne vers le réel je déplore qu'une grande partie de la jeunesse de part les méthodes d'éducation sont en route pour ce transformer en véritable rat des laboratoires d'analyses market. Et si en plus l'exemple que représente le premier homme de France se met lui aussi à faire de la politique sous le prima des béavioristes (ou seul la réaction faut) alors la boucle est bouclé.
« L’éducation peut tout : elle fait danser les ours » G.W Leibniz.

Message complété le 22/02/2011 09:46:58 par son auteur.

Pardon pour les fautes.

  
Répondre
Napoli Napoli
22/02/2011 09:06:59
0
La répression ça ne fonctionne pas, c’est un palliatif un temps puis la chose réprimée retrouve vie sous d’autres formes, elle s’organise.
Si l’on doit parler "écologie", par exemple l’habitat, il suffit de modifier les normes constructives de tous les bâtiments à venir et par des plans décennaux imposer ces normes au bâtit existant. Ces prérogatives doivent se faire sans aucune aide, pour arriver à cela il faut que les politiques aient du courage, et ici commence mon utopie.
Quelques pistes :
Isolation drastique, chauffage et climatisation répondant à des valeurs maximales de consommation KW/m2, récupération de l’eau. Il faut comme pour l’éclairage avec les ampoules basse consommation, imposer les mêmes normes pour l’électroménager.
Les progrès à faire sont immenses et nous avons toute la science et la technologie pour le faire.
Il faut repenser l’urbanisme, faire sauter les verrous des terrains inconstructibles, et tellement d’autres petites choses qui feront la différence.
L’état sous la pression de lobby, préfère donner des aides, ce faisant elles renforcent l’injustice de l’impôt en le redistribuant de façon aléatoire et inutile. Les aides brident la concurrence, penchez vous quelques minutes sur celles qui ont alimentées les entreprises qui posaient des PAC, les prix ont été multipliés par 4, une fois l’aide enlevée, le marché c’est écroulé et plus rien n’est entrepris. Des exemples comme ça il y a en a des dizaines.
En décodé, il faut accepter le progrès, nos sociétés se sclérosent car tout est figé au nom de la préservation des acquis, voire Hadopi…
Certains parlent d’éducation, c’est bien la le problème. L’école ce temple sacré a été dévasté, l’école éduque elle n’enseigne plus, se faisant nous avons des gens qui en sortent en adoptant des comportements dignes d’automates, ils répondent à des stimuli, la communication a remplacée le dialogue elle est devenu norme, d’où l’effarante réussite des appareils de téléphones et divers jeux qui peuplent le quotidien vide de la plupart.
Je prédis la fin des voyages maritimes en solitaire, pour s’adonner à ce sport il faut être "habité", le citoyen moderne est déshumanisé, il ne pense pas, il réagit. C’est la différence entre éduquer et enseigner.
Sur ce constat, "punir" ne sert à rien, réformer dans l'urgence en faisant croire que la taxation va arranger quoi que ce soit est une grande stupidité.
Nos écologistes sont du reste dénoncés dans leurs intentions funestes par cette notion d'urgence.
  
Répondre
brunclo brunclo
21/02/2011 10:20:09
0
c'est sûr! La vitesse avec le couteau ou la voiture ça tue (statique; rien). lol
  
Répondre
jipes jipes
21/02/2011 10:02:23
0
@ brunclo

entièrement d'accord en ce qui concerne l'éducation et la compréhension.
  
Répondre
moisankarl moisankarl
21/02/2011 09:56:42
0
Veut-tu dire que les radars ont été installés par de gens qui n'avez pas l'intention de s'en servir ?

Message complété le 21/02/2011 09:57:38 par son auteur.

N'est tu pas en train de confondre les causes aux conséquences ?

  
Répondre
moisankarl moisankarl
21/02/2011 09:50:26
0
En effet la trique fonctionne chez certain à en croire les chiffres.
le théme est ici de savoir comment les préoccupations "écolo" s'il est est, sont en train d'entrer dans notre quotidien. Tu prend des exemple, mertre, vol... commu depuis fort longtemps avant même les fameux "Tu ne tura point...." Non ici il s'agit d'une chose encore assez nouvelle, ce commandement n'a pas été inscrit sur les tablesses. Sans doute qu'à l'époque l'homme ne pouvait dégrader la planéte ou autrement dit, la création divine.
  
Répondre
JCROIPLU JCROIPLU
21/02/2011 09:40:32
0
La différence est énorme, "une arme ne tue pas c'est celui qui l'utilise qui tue".
"La vitesse ne tue pas, c'est la décélération rapide qui tue le conducteur, et l'impact qui tue le piéton"
  
Répondre
brunclo brunclo
21/02/2011 09:35:03
0
les gens raisonnables sont toujours raisonnables...pour les autres ça marche à coup de triques!

Désolé mais c'est comme ça (l'éducation et la compréhension); il n'y a qu'à voir comment fonctionne ce forum et le reste des tordus de ce monde (faits divers, enlèvements, meurtres gratuits, fric à tout prix -individus et sociétés-).
On n'a pas fini de courir pour rétablir un peu d'ordre et de tranquillité dans notre petit pays...et ailleurs.
  
Répondre
moisankarl moisankarl
21/02/2011 09:26:22
0
Explique moi la différence ! LOL. Ce que je déplore c'est de constater que les mesures (radar par exemple) sont des moyens répréssifs qui vise le comportement plutôt que la représentation.
Je vous entends déjà me dire : "C'est bien beau de démoncer, de critiquer, mais il y à t-il une autre solution pour qu'une société puisse du jour au lendemain changer, accepter cette nouvelle donne et ses comporter autrement ?"
  
Répondre
JCROIPLU JCROIPLU
21/02/2011 09:16:36
0
Ils ralentissent non pas à cause d'un radar mais plutôt pour ne pas à avoir à payer l'amende et perdre des points.
  
Répondre
moisankarl moisankarl
21/02/2011 09:13:52
0
Le problème c'est que le plupart des gens ralentisent en voiture parce qu'il y à un radars et non par ce que leur vitesse est dangeureuse pour eux et/ou les autres.

Message complété le 21/02/2011 09:19:11 par son auteur.

L'enjeux est ici de faire changer les gens de représentation sur les enjeux "écolo". Il est fort dommage de constater que la peur du gendarme fonctionne toujours aussi bien pour changer les comportement. Nous somme ici par les dispositions fiscale appliqué à cette idée "écolo" sous des mesures comportementalistes qui et c'est bien commun, ne change que trés sommairement nos représentations sur les raisons des mesures.

  
Répondre
Napoli Napoli
21/02/2011 08:37:14
0
Mossanto est effectivement une grosse merde, il faut le dire sans aucune retenue, même si cela a un aspect juvénile.

Les véritables mesures pour notre environnement ne seront efficaces que si elles sont prises dans le temps, si elles sont planifiées. L’urgence soudaine, relayée par des Al Gore, Hulot et consort doit alerter sur la valeur du message.
Les écologistes veulent s’octroyer une part du gâteau financier de la taxation qui s’élève à plusieurs milliards, ils auront du mal à me convaincre du contraire.

L’auteur du bouquin que je cite plus bas, dénonce comme je le fais cet aspect religieux, cette forme de repentir contenue dans leur discours. Nous sommes coupable, il faut donc expier nos fautes. Jamais nous n’avons parlé autant des générations futures et de l’impact supposé, tenu des discours imbéciles du type "je ne veux pas laisser une planète dans cette état à mes enfants…" un peu comme si je reprochais à tous les humains qui m’ont précédés l’état actuel du monde.
Qu’est ce que c’est que cette notion débile sinon une manière de fuir son immédiat ? Ca ira mieux demain, c’est le refrain écologiste, en attendant il faut faire des sacrifices maintenant, tout comme pour la finance.
Les vraies mesures à prendre sont simples, j’en ais déjà fait état ici même.
Considérons quelques instants, que 25% des foyers Français sont en précarité énergétique, est ce l’urgence que de taxer encore et toujours ?
  
Répondre
Lupo Lupo
20/02/2011 22:55:33
0
A qui faire confiance? Telle devrait être notre principale préoccupation !

Monsanto, une merde : OUI
Voyons ce que vaut Lesieur, huile principalement à usage ménager.

D'autres qui sont dans un secteur différent (du moins fallait il l'espèrer, la vérité étant contraignante) :

Royal Dutch via Shell : Assassinat de population Nigériane pour s'approprier des réserves pétrolières
Texaco : Pollution gigantesque en Amérique du Sud et première condamnation pour environ 8 milliards de dollars US.

Ouvrez les yeux, bon sang. La partie pourrie que vous offre les partis écologiques (cette chose étant voulue par ces partis) n'est que la partie visible de l'iceberg. Le reste vous ferait trembler tellement c'est incroyable et inconcevable.

L'humanité a dans sa main un pistolet à barillet à 8 coups. Elle a déjà tiré 6 coups sans effusion de sang. l'heure est bien plus grave que nous le pensons.
  
Répondre
jipes jipes
20/02/2011 22:34:04
0
Il est bon qu'un parti prônant l'écologie existe, ne serait-ce que pour nous rappeler jusqu'où peuvent aller nos excentricités en matière de constructions, de dépenses, de propretés, etc., mais cela ne devrait pas aller plus loin.

Comment pourrait-on faire confiance, en politique, à Monsieur Cohn-Bendit (éternel révolté), à Madame Duflot (n'a-t-elle pas laissé entendre d'aller vers la semaine de 30 H.) ?
De plus, par leur positionnement, les membres des partis politiques se réclamant "défenseurs de l'écologie", ne font que rejoindre et grossir les flancs d'un parti socialiste à la dérive.
  
Répondre
stauffenberg stauffenberg
18/02/2011 23:11:25
0
Bonjour , mon Maître !!!
La cellule opérationnelle de veille permanente me semble au point , sur le site que vous connaissez , j'ai tout modélisé et ça fonctionne !!!

Mon Maître , veuillez accepter mes salutations du soir...
Bise à Marie !!!
  
Répondre
Napoli Napoli
18/02/2011 05:09:27
0
Très bon livre à lire sans retenu.
De : Iegor Gran aux éditions P.O.L.

Ou l’auteur dénonce la "nouvelle religion" qu’est devenu l’écologie, ou il taxe de propagande le film Home de Y.A. Bertrand et surtout la comparaison de son film avec celui de Leni Riefenstahl "le triomphe de la volonté" qui fut la célébration esthétique de l’hitlérisme.
A ce sujet je me souviens des réactions à mes propos similaires sur des rubriques du site, ou même le boss avait qualifié de "délire" mes écrits avant de les censurer (1) et certains membres avaient menacé de me dénoncer à je ne sais quelle instance !
La critique est acceptable, faut-il encore quelle puisse se nourrir de références, sous peine d’être dirigée comme elle le fut alors.

Que tout cela fait du bien, la dénonciation de cette imbécillité qu’est l’urgence écologique, comme le dit l’auteur qui tout comme moi n’est pas un négationniste, il faut raison garder et surtout prendre conscience de ce qui est réellement en jeu.
Les hulot et Al gore sont reclassés à leur juste place, celle de saltimbanques.

Livre à découvrir… en urgence !

(1) A l’attention du boss : ce passage pour simplement relater l’épisode, lorsque tu as par le passé décidé de censurer mes propos, je t’en ai jamais tenu rigueur et il en sera toujours ainsi.
  
Répondre

Forum de discussion Général

201102221019 219817
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.