OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

CAC40:oscille autour de 2820 après sommetStrasbourg décevant

Cours temps réel: 4 351,49  -4,23%

PX1


jollyjoker
30/11/2011 09:26:33
0
on voit dans ce genre de manoeuvres toute la realite del independance de la BCE, les allemands et francais se repartissent les postes d influence, et les attribuent a des membres de leur gouvernement...
  
Répondre
moisankarl
30/11/2011 09:18:00
0
Jean-Claude Juncker, a déclaré que les ministres des Finances de la Zone Euro s'étaient déclarés favorables à la candidature de Benoît Coeuré rapporte mercredi le Handelsblatt


C'est gagné la BCE à maintenant les moyens d'imprimer en toute indépendance, attentons néanmoins les nouvelles règles budgétaires pour rassurer nos amis allemands de toute dérive laxiste face à ce flux gigantesque de liquidité ...
  
Répondre
moisankarl
29/11/2011 21:49:51
0
Nouvel épisode pour la nomination du chef économiste de la Banque centrale européenne
La décision doit être pris ce soir à l'eurofin...
Nous serons donc demain matin si de la France ou de l'Allemagne remporte cette zone d'influence...


BCE: Berlin revendique le poste de chef économiste
Date: 29/11/2011 @ 19h15
Source: Dow Jones News

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a plaidé mardi à Bruxelles en faveur de la nomination de son compatriote Jörg Asmussen au poste convoité de chef économiste de la Banque centrale européenne, qui intéresse également Paris.

Jörg Asmussen "est le meilleur pour la fonction", a affirmé aux journalistes Wolfgang Schäuble à son arrivée à une réunion des ministres des Finances de la Zone Euro.

Jörg Asmussen, actuellement secrétaire d'Etat aux Finances et personnage clé du gouvernement allemand dans la lutte contre la crise, est "un économiste formidable avec une grande expérience internationale", a souligné Wolfgang Schäuble.

Le précédent chef économiste de la BCE, l'Allemand Jürgen Stark, avait annoncé sa démission en septembre en raison de divergences avec la ligne suivie par l'institution, pas assez orthodoxe à ses yeux. Berlin avait immédiatement avancé la candidature de Jörg Asmussen, qui était jusqu'ici sans rival.

Mais la France voudrait voir confier ce poste à l'un des siens, Benoît Coeuré, actuel numéro deux du Trésor français, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier, confirmant des informations du quotidien économique allemand Handelsblatt.

"Benoît Coeuré a clairement les compétences et le profil pour le poste de chef économiste. Il faudrait échanger les portefeuilles avec Asmussen qui pourrait par exemple prendre l'international, mais c'est au board (directoire) de la BCE de décider", a souligné cette source.

Le poste de chef économiste de la BCE est d'autant plus stratégique que les deux pays s'affrontent sur le rôle que doit jouer l'institut monétaire dans la crise de la dette, la France militant pour une intervention massive tandis que l'Allemagne estime que la BCE doit rester un rempart contre l'inflation.

Le chef économiste n'a en théorie pas davantage de pouvoirs que les autres membres du directoire mais il soumet chaque mois au conseil des gouverneurs une proposition sur l'évolution des taux directeurs (la décision est au final collégiale), ce qui lui donne un rôle important. C'est également lui qui valide les prévisions économiques très suivies de la BCE ainsi que les rapports de convergence. Tout ceci fait de son poste un position influente et très en vue.

Message complété le 29/11/2011 21:50:32 par son auteur.

Désolé Sandro.

  
Répondre
SANDRO
25/11/2011 10:48:12
0
Est-il vraiment utile de nous asséner des "copié/collé" de tous les articles de presse ??? Nous sommes tous intéressés par l'actualité financière bien sûr,mais si nous nous mettons tous à reproduire tout ce que nous lisons, le forum sera vite saturé !
Alors svp, donnez vos commentaires, vos états d'âme ,votre humour vos idées , mais faites nous grâce de vos goûts en lecture ....
  
Répondre
moisankarl
25/11/2011 10:34:01
0
Olivier Sarkozy a annoncé sur la chaîne financière américaine CNBC mercredi 23 novembre que la zone euro est proche du point de non-retour.

http://www.slate.fr/lien/46673/sarkozy-previsions-zone-euro
  
Répondre
moisankarl
25/11/2011 10:16:50
0
Salut Antoine
A là place de l'Italien Lorenzo Bini Smaghi qui semble vouloir démissionner. Comme c'est bizzard...

Message complété le 25/11/2011 10:18:04 par son auteur.

La France va finalement obtenir gain de cause. Avec le départ du français Jean-Claude Trichet, remplacé par Mario Draghi à la tête de la BCE, Paris réclamait le départ de l'autre Italien siégeant au sein du directoire pour rétablir l'équilibre.

Proposition officielle

Si l'ancien président du Conseil, Silvio Berlusconi, s'était engagé personnellement envers Nicolas Sarkozy de façon à ce que Lorenzo Bini Smaghi quitte son poste, ce dernier a longtemps fait de la résistance. Or, l'annonce de sa démission pour rejoindre l'université d'Harvard au 1er janvier prochain a enfin débloqué la situation.

Le gouvernement français vient ainsi de proposer son prétendant. Le communiqué du ministère de l'Economie annonce que "François Baroin, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, a proposé au Président de l’Eurogroupe la candidature de Benoît Coeuré au directoire de la Banque centrale européenne".

Règle d'or

L'Etat français estime qu'il "dispose de l'expérience et de l'autorité requises dans les domaines monétaire et bancaire. Il a démontré l'entendue de ses compétences et qualités personnelles".

Polytechnicien, agé de 42 ans, il a passé l'essentiel de sa carrière à la Direction générale du Trésor, organisme qui gère la trésorerie et la dette de l'Etat.

En tant que chef du service des affaires multilatérales et développement, il a travaillé dans les coulisses des G7 et G20. En 2011, il a été co-président du groupe de travail sur la gestion de la liquidité mondiale, dans le cadre de la réforme du système monétaire international.

Membre de la commission présidée par Michel Camdessus, Benoit Coeuré a été impliqué dans l'élaboration de la proposition de mise en place de la "règle d'or".

Ancien élève de l'Ecole nationale de la statistique et de l'administration économique, titulaire d’un DEA d’analyse et politique économique et licencié de japonais, il est professeur associé à Sciences Po et membre du Cercle des économistes.

Jean-Sébastien Lefebvre

Message complété le 25/11/2011 10:21:11 par son auteur.

"Benoit Coeuré a été impliqué dans l'élaboration de la proposition de mise en place de la "règle d'or"."
Quoi de mieux pour plaire aux allemands...

  
Répondre
moisankarl
25/11/2011 10:12:29
0
Les primes des CDS européens atteignent de nouveaux records
Date: 25/11/2011 @ 10h04
Source: Dow Jones News
<< Retour

Le coût de l'assurance contre un défaut sur les emprunts d'Etat européens a atteint un nouveau record vendredi matin, tandis que les coûts ont également augmenté pour les obligations des entreprises, sur fond d'inquiétudes quant au manque d'avancées vers une résolution de la crise de la dette de la Zone Euro après le mini-sommet franco-germano-italien de Strasbourg jeudi.

Vers 8h45, l'indice SovX Western Europe, que les investisseurs peuvent utiliser pour acheter ou vendre des swaps de défaut sur un panier de 15 emprunteurs souverains, grimpait de 3 points de base par rapport à son niveau de clôture de jeudi pour atteindre un nouveau record à 380/385 points de base, selon le fournisseur de données de marché Markit.

Les CDS sont des dérivés qui fonctionnent comme une assurance contre le risque de défaut des émetteurs. En cas de défaut d'un émetteur, le vendeur de protection rembourse l'acheteur.

L'indice iTraxx Europe, composé de 125 émetteurs bien notés, dont 25 banques et assureurs, augmentait de 2 points de base, à 209/210 points de base. L'indice Crossover, qui regroupe 40 émetteurs européens de la catégorie spéculative, montait de 7 points de base, à 850/855 points de base.

Les dirigeants des trois principales économies de la zone euro n'ont pas dévoilé de plan crédible pour résoudre la crise à l'issue de leur réunion jeudi à Strasbourg, ce qui assombrit l'humeur des investisseurs sur le marché obligataire.

Les intervenants du marché guettent l'émission de dette à six mois de l'Italie à 11h00, et attendent de voir si la France va maintenir l'adjudication prévue le 1er décembre.

-Ben Edwards, Dow Jones Newswires


  
Répondre
maeva6lo
24/11/2011 21:15:33
0
La zone Euro a du plomb dans l'aile. A moins que ce ne soit la cuisse? Lol
  
Répondre
Antoine
24/11/2011 21:14:21
0
en remplacement de qui ?
  
Répondre
moisankarl
24/11/2011 21:08:56
0
Le DGA du Trésor français proposé comme candidat au directoire de la BCE
Date: 24/11/2011 @ 19h38
Source: Dow Jones News


Le directeur général adjoint du Trésor et chef économiste du ministère de l'Economie, Benoît Coeuré, a été proposé comme candidat français au directoire de la Banque centrale européenne, a annoncé le ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie jeudi.

"Benoît Coeuré dispose de l'expérience et de l'autorité requises dans les domaines monétaire et bancaire", a déclaré Bercy dans un communiqué.

Agé de 42 ans, Benoît Coeuré a notamment dirigé l'Agence France Trésor, qui gère la trésorerie et la dette de l'Etat, et a été chef du service des affaires multilatérales et développement à la direction générale du Trésor.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@dowjones.com

Nous devinons alors ce que notre chers président à dans la tête : ("("Puisque la BCE est indépendante nous ne pourrons lui interdire sa décision d'une monétisation)")")...
L'allemagne sortira...


  
Répondre
moisankarl
24/11/2011 20:39:19
0
"Un nouveau dispositif qui mettra DEFINITIVEMENT fin à cette crise"
Il est mignon notre petit président...

Date: 24/11/2011 @ 19h59
Source: Dow Jones News
Baroin: le levier du FESF servira surtout à protéger l'Italie

François Baroin a indiqué jeudi que l'Europe réfléchissait aux moyens de renforcer les ressources du Fonds européen de stabilité financière (FESF), en particulier pour protéger l'Italie d'une propagation de la crise des dettes souveraines.

"Nous travaillons sur la mise en oeuvre et l'efficacité de ce Fonds européen, qui est au fond un pare-feu, c'est-à-dire un outil européen qui va chercher des partenaires dans le monde pour asssurer un effet de levier et protéger les pays en difficulté, essentiellement l'Italie aujourd'hui", a déclaré le ministre de l'Economie lors d'un entretien diffusé sur Europe 1.

La première des priorités pour assurer la stabilité dans la Zone Euro, c'est toutefois que les gouvernements assainissent leurs finances publiques, a souligné François Baroin.

Le ministre a par ailleurs confirmé que le président Nicolas Sarkozy prononcerait un discours clé sur l'économie avant le sommet des dirigeants européens à Bruxelles le 9 décembre.

-William Horobin, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 37; william.horobin@dowjones.com



  
Répondre
lion34
24/11/2011 19:23:44
0
GB-Les banques se préparent à un possible éclatement de l'euro
24/11/11 à 18:58 - REUTERS
  
Répondre
lion34
24/11/2011 19:22:50
0
Economie : ANALYSE-Quand l'Allemagne trébuche, certains Européens espèrent Reuters
  
Répondre
bpetitj1
24/11/2011 17:47:56
0
Comme d'habitude, Sarkozy est venu faire son cinéma et a capitulé en rase campagne. Nul.
  
Répondre
bpetitj1
24/11/2011 17:47:56
0
(CercleFinance.com) - Le mini-sommet tripartite qui réunissait N.Sarkozy, A.Merkel et M.Monti à Strasbourg n'a clairement pas répondu aux attentes des marchés: non seulement l'Allemagne reste inflexible sur le mandat de la BCE mais la France et l'Italie sont manifestement obligées de faire profil bas sur la question.
Les indices européens qui avaient grimpé de +1,9% en début de matinée attendaient plein d'espoir la conférence de presse de 14H15: ils re-testaient leurs meilleurs niveaux du jour vers 14H00.
Ils n'ont pas tardé à déchanter et ils n'ont mis qu'un heure pour reperdre la totalité de leurs gains, avant de rebasculer dans le rouge aux alentours de 16H.
Le CAC40 tente de se stabiliser au-dessus du palier des 2.820Pts (après avoir testé le seuil graphique des 2.808Pts) et l'EuroStoxx50 affichait -0,2% à 45 minutes de la clôture.

Les marchés risquent d'aligner une 8ème séance de repli sur une série de 9 faute d'avancées sur la résolution de la crise des dettes souveraines. Aucune annonce spectaculaire n'a été faite (il ne s'agissait que d'une réunion préparatoire au sommet européen de Bruxelles du 9 décembre) mais les investisseurs retiendront cette phrase prononcée par Nicolas Sarkozy qui semble dictée par l'Allemagne: 'aucune pression, aucune demande positive ou négative ne devra plus être adressée à la BCE'.

Ceci ressemble à un 'rappel à l'ordre' adressé à la France quelques heures après qu'Alain Juppé ait invité la BCE à jouer un rôle actif et fort dans la résolution de la crise des dettes souveraines européennes.

Angela Merkel affirme de son côté qu'elle mesure à quel point il sera difficile de rétablir la confiance dans la zone Euro: une modification des traités en vue d'une plus grande intégration des politiques budgétaires et fiscales est nécessaire (la France et l'Allemagne sont en plein accord sur ce point).

La Chancelière réaffirme également l'indépendance de la BCE... ce qui peut s'interpréter comme la cristallisation du principe germanique de non monétisation de la dette par la Banque Centrale, elle juge également que la création de 'stability bonds' ne répond pas aux exigences du moment (une manière d'enterrer une bonne fois pour toutes les propositions de José Manuel Barroso présentées la veille).

Il ne faut plus espérer revoir le CAC40 au-dessus des 2.850Pts (niveau d'ouverture) car aucune impulsion positive ne viendra de Wall Street: les opérateurs américains sont en congé pour cause de Thanksgiving.

Les volumes sont étroits et ceci amplifie un peu la volatilité des cours.
Les marchés ont été partagés ce matin entre la satisfaction de voir l'indice IFO se redresser en Allemagne (à 106,6) et l'inquiétude de voir la notation du Portugal dégradée par Fitch en catégorie 'non grade' (ou catégorie spéculative... une mésaventure dont la Grèce ne s'est jamais remise).
Ceci explique en partie la faiblesse de l'Euro qui continue de reculer et s'enfonce sous les 1,3330$ mais pas seulement: Goldman Sachs -que l'on soupçonne souvent d'être à la manoeuvre de manière un peu occulte sur le marché des changes et dans bien d'autres domaines très 'sensibles' (produits dérivés de taux, matières premières) dévoile clairement sa stratégie en recommandant à ses clients de se détourner de l'Euro !

A Paris, la recjute de -1,8% de Total pèse sur l'indice, de même que la baisse de -1,5% de Vivendi ou Essilor. Quelques titres récemment massacrés bénéficient de rachats de découvert, à l'image de Vallourec +5,5%, Alcatel Lucent +5,3%, BNP-Paribas +3,3%, Peugeot +4,2%, Sté Générale +3,6%,et Renault +2,8%, Saint Gobain +2%.
Copyright © 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201111300926 257425

Investir en Bourse avec Internet

Ma liste