OK
Accueil > Communauté > Forum General

Madame BCE



agathe11
13/06/2012 11:10:21
0
http://moisank.blogspot.fr/

Suite ici!

Monsieur le Webmaster désolée, mais mes gênes m'ont appris l'indiscipline

La grèce va sortir vous serez satisfait avec votre humour, ensuite au suivant et rira qui veut bien lorsque cela sera ici

Message complété le 13/06/2012 11:26:39 par son auteur.

Ce n’est malheureusement pas une surprise : les journées en Grèce se suivent et se ressemblent.

Ce matin, un homme de 70 ans a mis fin à ses jours en Crète avec un fusil de chasse.

Et cette fois, 2 membres de l’Aube Tarée ont attaqué un kiosque du KKE (parti communiste) à Athènes, sur la place d’Agia Paraskevi, accompagné d’un … pitbull. Le maire a déclaré qu’ils ont agressé un élu avec un poing américain et frappé plusieurs personnes. Il y aurait un blessé.

Message complété le 13/06/2012 11:27:18 par son auteur.

La nuit tombe...............

  
Répondre
Augustus
06/06/2012 14:47:08
0


14:41 - 06 juin 2012 La BCE aidera encore les banques

La Banque centrale européenne (BCE) n'a pas modifié ses taux directeurs mercredi, décision sans surprise pour des observateurs qui se deman‐daient surtout si l'institut d'émission allait reprendre ses achats d'obliga‐tions souveraines. Lors de la conférence de presse, le président Draghi a précisé que la BCE maintenait ses mesures en faveur des banques jusqu'à

Message complété le 06/06/2012 14:48:13 par son auteur.

Suite 2013

  
Répondre
Lupo
06/06/2012 14:43:25
0
Elle va nous plomber le cac.

Je pense que c'est quant même un manque de courage !
  
Répondre
moisankarl
06/06/2012 14:39:28
0
En direct sur bfm radio....
Rien de nouveau.
Elle ne bouge pas t'en que les états ne bougent et c'est bien normal.
  
Répondre
Lupo
06/06/2012 14:36:22
0
Madame BCE traîne trop la nuit avec DSK !

C'est à quelle heure qu'elle parle ?
  
Répondre
moisankarl
06/06/2012 14:26:19
0
Elle les enchaînes les autre aprés les autres

"Nous avons vu la BCE utiliser des LTRO [opérations de refinancement à long terme]. Il est également évident qu'elle est en mesure d'abaisser à nouveau ses taux", avait alors expliqué Christine Lagarde au quotidien Svenska Dagbladet.
  
Répondre
tirelire19
06/06/2012 13:57:00
0
Gosse divergence de vue entre Paris et Berlin pour aider les banques espagnols via le FESF.
Paris est pour mais Berlin ne veut pas en entendre parler .
Ce n' est plus le grand amour que nous avions connu entre le teckel allemand et le feu le caniche français.
La saucisse de Francfort fait de la résistance , le DINDON français aussi , chacun campe sur ses positions.
Combien de temps va durer ce cinéma ?
  
Répondre
tirelire19
06/06/2012 13:50:13
0
Madame BCE conserve son taux de base inchangé à 1 % , de côté là c' est le statu quo
  
Répondre
moisankarl
06/06/2012 11:10:45
0
Le bilan de la Fed atteint 2 860 milliards de dollars, en hausse de 10% en un an. Graduellement, son portefeuille d’obligations hypothécaires se réduit et son bilan est dominé par les bons du Trésor américain, pour plus de la moitié. A titre de comparaison, la Banque centrale européenne a un bilan de $ 4 000 milliards de dollars. Pour l’une comme pour l’autre, la taille du bilan est excessive, mais celle de la Fed s’est stabilisée tandis que celle de la BCE a augmenté de 50 % en quelques mois pour financer les banques. Il est donc important que l’une comme l’autre limite ses interventions pour ne pas aggraver le risque que comporte la taille de leurs bilans.
  
Répondre
moisankarl
06/06/2012 10:23:21
0
L'espoir que la BCE adopter à 13h45 de manière globale soit de nouvelles mesures d'assouplissement, soit de reprise du programme de rachat d'emprunts d'Etat ou soit une baisse des taux est irréaliste.
Pour l'assouplissement quantitatif c'est encore trop tôt. Une reprise de rachat d'emprunts c'est stupide et ne sert à rien sinon à gagner du temps. Une baisse des taux produit de l'inflation de manière globale.
La seul chose qu'elle pourrait faire est une opération ciblé vers l'espagne mais pas avant la mi-juin (résultat d'audit sur les avoir toxiques des banques espagnoles).

C'est un avis personnel et n'engage que moi.

Message complété le 06/06/2012 10:43:04 par son auteur.

La chose qu'elle pourrait peut-être faire c'est acheter de la dette souveraine en se jouant des à la foi du différentiel entre les taux des pays membres et de celui qui applicable à CT/LT.

  
Répondre
moisankarl
30/05/2012 12:20:54
0
Si je comprends bien voici 2 milliards de plus au secteur privé ce mois... Voilà ce qui leur permet de dire que cela "pourraient permettre aux Etats en difficulté de la région de sortir de la récession" ?????


BCE: hausse sensible des prêts au secteur privé en avril
Les crédits accordés par les banques aux entreprises de la Zone Euro ont bondi en avril, signe que les injections massives de liquidités bon marché de la Banque centrale européenne (BCE) commencent à atteindre l'économie réelle et pourraient permettre aux Etats en difficulté de la région de sortir de la récession.

Les banques ont prêté 10 milliards d'euros de plus aux entreprises en avril qu'en mars, mois qui avait vu le crédit aux entreprises reculer de 8 milliards d'euros, a indiqué la BCE mercredi.

Les prêts accordés par les banques aux gouvernements ont parallèlement reculé de 6 milliards d'euros en un mois, après avoir augmenté de 34 milliards d'euros en mars. Cette situation laisse penser que les banques commencent à moins utiliser les financements bon marché de la BCE pour acquérir des emprunts d'Etat à rendement élevé.

La BCE a par ailleurs indiqué que les prêts aux ménages avaient augmenté de 7 milliards d'euros en avril, comme en mars.
  
Répondre
moisankarl
29/05/2012 13:54:03
0
Ca c'est de l'information, c'est sur...


La BCE ne parle pas de nouveaux rachats d'obligations d'Etat - Nowotny
Il n'y a pas de discussions au sein de la Banque centrale européenne (BCE) concernant la reprise de ses rachats d'obligations d'Etat ou l'octroi de nouveaux prêts à long terme à destination des banques, a indiqué mardi Ewald Nowotny, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, selon l'agence de presse Reuters.

S'exprimant à Belgrade, Ewald Nowotny, qui est également gouverneur de la banque centrale autrichienne, a déclaré que l'objectif était de conserver la Grèce dans la Zone Euro mais que cette décision revenait au peuple et au gouvernement grecs.

Interrogé au sujet des difficultés du secteur bancaire espagnol, il a répondu que le sauvetage des banques relevait de la responsabilité des gouvernements nationaux et que le rôle de la BCE avait à voir avec les liquidités et non avec la solvabilité.
  
Répondre
moisankarl
25/05/2012 12:54:41
0

L'Autorité de contrôle prudentiel surveille les pratiques d'épargne des banques
L'Autorité de contrôle prudentiel a indiqué vendredi qu'elle surveillait de près les politiques d'épargne et les pratiques commerciales des banques de manière à prévenir une guerre des dépôts en France.

"Nous avons récemment observé des mouvements contrastés en matière d'épargne", a expliqué Danièle Nouy, secrétaire générale de l'Autorité de contrôle prudentiel. "Ces mouvements peuvent avoir plusieurs raisons. Mais les nouvelles règles de liquidités appliquées aux banques donnent une nouvelle prime sur les dépôts, a-t-elle ajouté.

L'Autorité de contrôle prudentiel travaille en étroite collaboration avec l'Autorité des marchés financiers.

"Nous ne voulons pas de guerre des dépôts", a souligné Danièle Nouy.
  
Répondre
moisankarl
22/05/2012 12:10:29
0

L'OCDE, plus pessimiste pour la zone euro, appelle la BCE à agir
L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a abaissé mardi ses prévisions de croissance pour la Zone Euro et averti que la crise de la dette pourrait mettre entraîner l'union monétaire dans un cercle vicieux si des politiques appropriées n'étaient pas mises en place.

L'OCDE a par ailleurs exhorté la Banque centrale européenne (BCE) à assouplir davantage sa politique monétaire et estimé qu'elle pourrait avoir à prendre des mesures plus radicales à l'avenir, par exemple soutenir les pare-feux européens ou reprendre son programme d'achat d'obligations.

Pour 2012, l'OCDE a indiqué attendre une contraction de 0,1% du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro cette année, avant une croissance de 0,9% en 2013.
  
Répondre
moisankarl
21/05/2012 18:14:34
0

BCE: 10ème semaine consécutive sans rachat obligataire
La Banque centrale européenne s'est abstenue, pour la dixième semaine consécutive, d'intervenir sur le marché des emprunts d'Etat de la Zone Euro, malgré l'accentuation des doutes concernant la viabilité de la monnaie unique sous sa forme actuelle.

La BCE a épisodiquement acheté des emprunts d'Etat sur le marché secondaire au cours des deux dernières années, malgré l'opposition de certains membres du conseil des gouverneurs, qui estiment que ce programme d'achats entretient l'inflation et outrepasse le mandat de la BCE.

La banque centrale a globalement interrompu ses achats obligataires après avoir injecté 1.000 milliards d'euros dans le système bancaire de la zone euro en décembre et février.

La BCE a indiqué lundi qu'elle organiserait mardi une opération visant à absorber 212 milliards d'euros de liquidités sur le marché, lors d'une adjudication à taux variable mais plafonné à 1%.
  
Répondre
moisankarl
16/05/2012 22:52:39
0
Il ne faudrait pas oublier que les 50 dernières années ont été souverainnement observé par des agence de notation exclusivement US. Notre baromètre a tous avant 2008 où les confiance le plus absolue nous dirigait vers l'eldorado des garanties aux citoyens US. Nous sommes en 2012 et nous avons toujours pas fait le bilan de ce qu'a coûté réellement aux banques Européennes leur confiance.

Message complété le 16/05/2012 23:00:00 par son auteur.


Les banques grecques n'ont plus accès aux opérations de refinancement de la BCE -source
La Banque centrale européenne (BCE) a cessé de traiter avec les banques grecques lors de ses opérations conventionnelles de politique monétaire, a révélé un responsable d'une banque centrale de la Zone Euro à Dow Jones Newswires mercredi.

Cela ne signifie pas que les banques n'ont plus aucun accès aux financements de la BCE, mais que les seuls fonds qui leur sont encore accessibles sont des prêts d'urgence, plus onéreux, que la Banque de Grèce émet à ses propres risques avec l'autorisation de la BCE.

La personne interrogée a indiqué que la situation ne changerait pas tant que le processus de recapitalisation des banques ne serait pas finalisé. Les fonds propres de la plupart des banques grecques ont fondu lorsqu'elles ont accepté au mois de mars d'effacer 53% de la valeur des obligations souveraines grecques en leur possession.

Les statuts de la BCE ne lui permettent de prêter qu'aux contreparties solvables disposant de garanties appropriées.

Le Fonds européen de stabilité financière (FESF) a déjà transféré 25 milliards d'euros d'obligations à la Grèce dans le but de recapitaliser les banques du pays, mais le fonds grec de sauvetage des banques n'a pas encore approuvé les versements à chaque banque. Le président du Fonds hellénique de stabilité financière, Panayotis Thomopoulos, a déclaré, lors d'un entretien accordé à Dow Jones Newswires mercredi, qu'une décision définitive sur le versement des aides devrait intervenir "d'ici à mardi ou mercredi au plus tard".

Lorsque le processus de recapitalisation sera finalisé, les banques pourront à nouveau recourir aux opérations conventionnelles de politique monétaire de la BCE, a précisé le responsable d'une banque centrale de la zone euro.

  
Répondre
moisankarl
16/05/2012 22:39:04
0
"L'oligarchie allemande" Sincerement je ne crois pas mais à l'impérialisme US, pourquoi pas...Lol

Message complété le 16/05/2012 22:40:27 par son auteur.

L'Allemagne est en Europe et l'Europe quoi qu'ont en dissent ont été voulu par les Amérlioc pour ouvrir le marché.

Message complété le 16/05/2012 22:44:44 par son auteur.

L'enjeu est ici pour eux d'ouvrir un nouveaux frond d'endettement qui les soutiendrons pour les 50 prochaines annéeS devant les chinois.
L'aprés guerre au japon pourrait trés bien servir d'exemple, sans pourtant dépenser en une armée d'occupation pour imposser les réformes de rigeur pour tout un peuble.

Message complété le 16/05/2012 23:02:00 par son auteur.


La Fed s'inquiète pour le budget américain et pour l'Europe
Les dirigeants de la banque centrale américaine (Fed) s'inquiètent des répercussions possibles d'un retour à marche forcée vers l'équilibre budgétaire aux Etats-Unis, en plus des risques que fait déjà courir la crise européenne.

"La possibilité que le budget américain fasse l'objet de restrictions plus fortes que prévu et que l'incertitude relative à l'évolution de la politique budgétaire mène à un report des plans d'embauches et d'investissement" étaient perçus comme des "risques" pour la croissance américaine, indiquent les minutes de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) des 24 et 25 avril, publiées mercredi.

Au même moment, la situation en Europe "continuait de présenter un risque important pour l'activité ici et à l'étranger", ajoute le document.

Le compte-rendu de la séance indique qu'alors quelques dirigeants de la Fed étaient d'avis que des "ajustements considérables au niveau du secteur public et du secteur bancaire" étaient encore nécessaire en Europe pour permettre à ce continent de surmonter la crise.

HI, HI...

  
Répondre
lamoueste
16/05/2012 15:11:33
0
Cela se voit de plus en plus que c'est la Grece qui est en position de force et non pas Bruxelles...

Merkel qui roulait des mecaniques revient en rampant comme un vil cloporte devant le peuple grec pour qu'il ne reprenne pas sa liberté montrant ainsi le chemin aux autres pays en difficulté dans la zone euro qui se revele etre un vivier de contribuables pour l'oligarchie allemande...
  
Répondre
moisankarl
16/05/2012 14:20:28
0

La BCE continuera à soutenir les banques grecques -porte-parole
La Banque centrale européenne (BCE) va continuer à venir en aide aux banques grecques, a affirmé mercredi un porte-parole, réagissant à des articles de presse selon lesquels la BCE envisagerait un gel du financement des banques du pays.

Le conseil des gouverneurs de la BCE se réunit mercredi, selon son agenda habituel, mais les discussions devraient être assombries par l'annonce d'une forte hausse des retraits des dépôts bancaires en Grèce, due aux craintes que le pays doive quitter la Zone Euro.

Leurs fonds propres ayant été quasiment réduits à néant par le programme d'échange des titres de dette grecque organisé cette année, et n'ayant plus accès aux marchés de capitaux depuis longtemps, les banques grecques ne sont pas en état de supporter des retraits massifs de dépôts.

Les banques du pays dépendent des prêts de la banque centrale pour refinancer environ 20% de leurs actifs, selon des données de la Banque de Grèce. La BCE a déclaré à plusieurs reprises qu'elle ne pouvait prêter qu'à des "contreparties solvables, en échange de garanties adéquates".

Les créanciers européens ont déjà apporté 25 milliards d'euros à la Grèce pour la recapitalisation de son secteur bancaire, mais celle-ci n'a pas encore été mise en oeuvre.
  
Répondre

Forum de discussion General

201206131110 282076
Ma liste