OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Marché: l'euro hésite au seuil des 1,34 dollar.

Cours temps réel: 6 285,24  0,20%



agathe11 agathe11
18/01/2013 19:36:00
0
Enfin une réponse intelligente mais nous nous n'avons pas de planche à billets
  
Répondre
lher lher
18/01/2013 19:14:56
0
l'euro faible serait un probléme pour les USA c'est pourquoi ils le font remonter des qu'ils le peuvent. Meme attitude visavis du yen .
  
Répondre
colet colet
18/01/2013 15:58:24
0
un Euro fort finira par faire crever l'Europe, c'est une façon comme une autre d'attaquer l'Europe et son économie
  
Répondre
enkorplus enkorplus
18/01/2013 15:55:59
0
Ces articles sont toujours pareils. A la limite des pleurs quand l'Euro "ne monte plus" et la crise de nerf quand il ose "descendre"

Quelqu'un pourrait-il expliquer pourquoi l'Euro faible serait un problème? Pour le plein de sa voiture? Quoi d'autre?
Alors que les pays occidentaux, et en Europe plus particulièrement crèvent d'un Euro trop cher...
  
Répondre
lher lher
18/01/2013 15:34:09
0
La monnaie est un intermédiaire qui est nécessaire mais pas suffisant pour relancer l'économie et lutter contre le chomage. C'est le sens qu'il faut donner aux declarations de Mario Draghi .Encore faut il développer l'offre de produits et services corespondant à une de mande SOLVABLE d'où qu'elle vienne .C'est dans ce sens que le etats de la zone EURO doivent se restructurer . Attention à la politique des grands travaux ,peut etre necessaire dans des cas limités mais nullement suffisante dans un monde où la liberté des echanges est la regle ( meme si elle ne peut pas etre toujours respectée)
  
Répondre
lher lher
18/01/2013 15:34:08
0
(CercleFinance.com) - Pour la 2ème séance d'affilée, l'euro semblait caler au seuil du seuil des 1,34 dollar l'euro, un niveau symbolique récemment touché sans pouvoir être tenu. Vers 13 heures 50, la monnaie unique européenne se montrait hésitante et cédait 0,06% à 1,3362 dollar, après un point haut de séance supérieur à celui de la veille à 1,3398.

Il faut remonter jusqu'en avril 2012 pour retrouver un euro aussi fort face au dollar, qui a pratiquement perdu 9% de sa valeur contre la devise européenne en six mois quand le yen, pendant le même laps de temps, s'effondrait de 24% face à l'euro.

Ce midi, l'euro perd également du terrain contre le yen (- 0,27% à 119,94 yens l'euro) et 0,29% face au franc suisse à 1,2439 franc l'euro. En revanche, il prend 0,19M face au sterling à 0,8376.

A la Société Générale, un cambiste relève que cela fait maintenant une semaine que le patron de la BCE, Mario Draghi, a déclaré en substance que l'établissement de Francfort en resterait là pour l'instant. Rien de neuf n'est donc anticipé du côté de la politique monétaire européenne.

Le fait que les banques puissent commencer à remboursement les liquidités prêtées par la BCE dans le cadre du LTRO, à compter du 30 janvier, est également considéré 'une source potentielle de raréfaction des liquidité sur le marché monétaire européen'.

Chez Gilbert Dupont, on indique qu'”entre décembre 2011 et février 2012, la BCE a prêté 1.000 milliards d'euros aux banques européennes ; des remboursements sur 200 milliards sont anticipés”.

De plus, les motifs d'inquiétude quant à la zone euro n'ont de plus pas disparu. Certes, depuis l'annonce des OMT, sorte d'éventuels d'assouplissements quantitatifs à l'européenne, la BCE a sensiblement réduit le risque systémique de voir un Etat de la zone euro faire défaut sur ses obligations.

Mais à la question 'la crise de la zone euro sera-t-elle résolue en 2013 ?', les analystes de Goldman Sachs répondent sans ambages par la négative, dans une note publiée ces derniers jours. 'Nous ne pensons pas que les officiels européens voudront engager davantage de moyens pour pleinement résoudre' les problèmes actuels de la zone euro, indique la banque d'affaires US à titre prospectif.

Du côté statistique, aucune donnée ne concernait la zone euro ce matin. On rappellera les chiffres meilleurs qu'attendus des inscriptions hebdomadaires au chômage et des mises en chantier américaines qui, publiées hier, limitent le potentiel de dépréciation du dollar.

On retiendra aussi que le PIB chinois a progressé de 7,9% au 4ème trimestre 2012, alors que selon Barclays Bourse le consensus était de 7,8%. Sur l'ensemble de 2012, la croissance chinoise ressort à 7,8% après 9,3% en 2011, ce qui reste son plus faible niveau depuis 1999. Mais en décembre, la production industrielle (+ 10,3%) et les ventes de détail (+ 15,2%) ont fait mieux que prévu.

Cet après-midi, en provenance des Etats-Unis, les cambistes prendront connaissance à 15h55 de l'indice de confiance des consommateurs du Michigan pour janvier, pour laquelle le consensus table sur une remontée à 75 points.


Copyright © 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

201301181936 323889

Investir en Bourse avec Internet