Sanofi : " Sacré poids lourd du Cac " - Forum Sanofi - Page 3
OK
Accueil  > Communauté   > Forum Sanofi

Sanofi : " Sacré poids lourd du Cac "

Cours temps réel: 74,57€  0,77%

SAN


tirelire19
14/09/2015 11:59:29
0
Vue actuelle en journalier qui n' est autre que la vue intra day , tendance haussière dans le canal haussier bleu conséquence le Cac résiste attention à la possibilté d' un FLAG BAISSIER
  
Répondre
tirelire19
14/09/2015 11:57:18
0
Vue intra day : tendance haussière dans le canal haussier bleu , conséquence le Cac résiste
  
Répondre
tirelire19
14/09/2015 10:51:19
0
Graphique en intra day : toujours dans le canal haussier c' est donc toujours haussier, on a testé le SOH de ce canal vendredi dernier , tant que l' on restera dans ce canal haussier le Cac verra sa baisse ralentit vue la pondération que représente sanofi pour celui çi
Sursis actuel pour le Cac
  
Répondre
tirelire19
11/09/2015 11:09:06
0
Ce graphique est en vue intra day 10 jours 30 minutes , pour le moment nous sommes dans le canal haussier bleu mais çà devient trés juste , on va donc surveiller çà de trés prés car sanofi pèse lourd en pondération pour le Cac , il accompagne , il donne le ton pour le Cac alors prudence sur le plan graphique pas sur le fondamental
  
Répondre
tirelire19
11/09/2015 10:58:54
0
On se contente de suivre le mouvement actuel pas encore suffisamment décisif mais çà en prend le chemin
  
Répondre
tirelire19
10/09/2015 14:52:34
1
Biseau Ascendant noir ?
En tout cas forte présomption de ressemblance avec toutes les conséquences possibles sur le Cac c' est à dire la baisse
  
Répondre
tirelire19
10/09/2015 14:05:10
1
Les 2 hypothèses de flag baissier noir et de biseau ascendant sont toujours d' actualité , là aussi lors de cette phase de rebond les volumes baissent
Sanofi c' est du solide fondamentalement mais dans le graphique prudence , attention à la reprise de la baisse à confirmer !
  
Répondre
gars d'ain
07/09/2015 12:27:28
0
Pour le support à la baisse, il en a un gros autour de 78 euros.

Petite projection de mathématique, vu que Sanofi tire la tendance du CAC 40.

Actuellement,
Cours Sanofi à 87.81 euros donc baisse sur 78.00 euros possible, soit -11.17% de potentiel baissier.

Soit répercuté sur le CAC à 4539.79 pts , un objectif baissier de 4032.60 pts

Le graphe sur 3 ans avec le support

.
  
Répondre
gars d'ain
07/09/2015 12:09:16
2
C'est frais je viens de le matérialiser et de le publier...

Hors si l'on rajoute une ligne de résistance constituée à partir du sommet de début Octobre 2015, on constate que la possibilité de rebonds de SANOFI (qui entraine le CAC 40) se réduit à néant car il faudrait s'affranchir de cette nouvelle résistance à 89.56 euros.

L'analyse Sanofi complété en image.

.

Message complété le 07/09/2015 12:14:24 par son auteur.

Visiblement, on ne parvient à passer au dessus car contrairement au MACD et aux Stochastiques, le RSI n'a pas de force de poussée haussière.

  
Répondre
tirelire19
07/09/2015 11:59:51
2
salut realnogains
Fondamentalement Sanofi c' est du solide , je tiens quand même à préciser que je me méfie du rebond actuel , ma conclusion est que vraisemblablement il ne faut ni acheter , ni renforcer sa position actuellement , on va certainement connaitre un nouveau plus bas , le point bas n' étant pas encore chiffrable .
Je ne peux pas dire de vendre pour prendre des bénéfices par précaution sur ce type de société chacun fera donc comme il l' entendra
  
Répondre
realnogains
07/09/2015 11:51:37
2
Bonjour Tirelire .

Sanofi souffre depuis la valse du CAC / comme d'autre poids lourds du CAC .

La période pour le moment est critique ( pas évident de trouver la tendance et surtout le point bas 83.85 / 84.40 euros)

Par contre ce qui est sur ,s'est les résultats attendus etc...

Donc je pense toujours que Sanofi reviendra au premier plan ( mais quand ?)

Pour moi fin d'année ( mais avant il y aura bientôt le dossier GREC ,donc nouvelle chute qui profite aux gros)

Bonne journée

@ plus
  
Répondre
tirelire19
07/09/2015 11:13:20
2
vue graphique intra day : le rebond s' éteint entrainant le Cac par la même occasion , on devine les tracés du FLAG BAISSIER et du BISEAU ASCENDANT
Faut donc surveiller ce lundi le parcours graphique de sanofi et le coller à la culotte
  
Répondre
tirelire19
07/09/2015 10:50:58
0
Petit constat graphique pour le rebond actuel : soit nous sommes en présence d' un FLAG BAISSIER soit nous sommes en présence d' un BISEAU ASCENDANT , une chose est sûre côté volumes c' est la baisse rouge pendant ce rebond pour l'histogramme des volumes ce n' est pas bon signe pour la suite !
  
Répondre
tirelire19
07/09/2015 10:31:37
1
Rien à redire concernant les fondamentaux du groupe mais du côté graphique , probabilité de flag baissier noir pour le rebond actuel , pull-back sur ancienne résistance rouge .
Nous avons eu une vraie fausse sortie haussière du biseau descendant vert , on y est revenu et l' on cherche à en ressortir de nouveau vers le haut .
Tendance neutre actuelle avec invalidation du FLAG BAISSIER si on franchit la résistance rouge
Attention donc à la suite !
  
Répondre
realnogains
02/09/2015 10:02:53
0
Salut :

Comme promis les bonnes nouvelles continues pour le group!

D'abord l'accord avec le puissant GOOGLE ( qui lui aussi est une valeur sur)

Et aussi .

Sanofi et son partenaire américain Regeneron ont annoncé mardi la présentation de nouvelles données positives de phase 3 sur Praluent (alirocumab) à l'occasion du congrès 2015 de la société européenne de cardiologie (ESC).

D'après le laboratoire, une nouvelle analyse de données de patients atteints d'hypercholestérolémie familiale hétérozygote (HeFH) a démontré que le médicament réduisait significativement le taux de mauvais cholestérol ou cholestérol à lipoprotéines de faible densité (LDL-C).

Cette analyse a porté sur 1257 patients HeFH, soit le plus grand groupe de patients atteints d'HeFH jamais étudié dans le cadre d'un programme de phase 3.

A la semaine 24, au moment où le critère d'évaluation principal a été évalué, les patients traités par Praluent présentaient une réduction moyenne de 56% de leur taux de LDL-C comparativement à ceux traités par placebo dans les deux bras de l'étude

Le congrès 2015 de l'ESC se tient actuellement à Londres.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Même si depuis la crise du CAC etc le titre a beaucoup perdu il reviendra taper les 100 euros.

A bon entendeurs Salut

@ plusl

  
Répondre
realnogains
24/07/2015 14:32:03
0
Salut

Pour ce qui cherche un Titre sur du CAC vous êtes au bon endroit .

Une info que je détiens la boite se porte hyper bien en ce moment elle embauche ( dans mon secteur)

Donc je ne change pas d'avis fin 112 euros plus que possible.

@ plus
  
Répondre
realnogains
16/07/2015 12:23:37
0
Salut .

Ben alors elle est pas belle la vie pour les actionnaires du Titre .

La barre des 100 euros va être franchi ( donc pour la fin d'année à combien ,vaste sujet)

La maladie sa rapporte malheureusement (diabète etc..)

@ plus
  
Répondre
realnogains
15/07/2015 11:07:53
0
Salut .*

La marche en avant continue bien plus vite que je ne le pensait.

Fin d'année la barre symbolique des 100 euros sera franchi.

Bien sur si le CAC redémarre franchement .

@ plus

  
Répondre
realnogains
08/07/2015 14:53:12
0
Salut .

Sanofi s'accroche il reste du potentiel ,une fois le cinéma Grec terminé (la loco va redémarrer )
Encore une bonne nouvelle.

Sanofi a annoncé ce matin la prolongation de sa collaboration avec Medicines for Malaria Venture (MMV) en vue du développement conjoint d'une nouvelle association à dose fixe en une seule prise contre le paludisme, la maladie parasitaire la plus mortelle du monde. L'annonce de la prolongation de la collaboration coïncide avec la prochaine participation de Sanofi au Sommet mondial sur les maladies infectieuses 2015 qui se tiendra à Boston.

Cette collaboration a débuté en mai 2011 sous la forme d'un accord de recherche de trois ans en vue du développement de candidats-médicaments à partir de molécules de Sanofi sélectionnées pour leur activité potentielle contre les parasites du paludisme.

Chaque étape du projet a été évaluée par un comité de pilotage mixte Sanofi/MMV à l'aune des critères de la MMV applicables au développement des molécules.

"Sanofi est fortement engagé et a un long historique dans le développement de solutions pour répondre aux menaces de santé publique comme le paludisme. Face à l'augmentation de la résistance aux traitements antipaludiques actuels, il est essentiel que nous innovions pour améliorer l'efficacité des antipaludiques et leur facilité d'emploi", a déclaré Gary Nabel, Chief Scientific Officer, Sanofi.

@ plus
  
Répondre
realnogains
27/05/2015 10:02:33
0
Bonjour

Suite à une vague de plaintes ( Ce médicament va être surveillé et prescrit avec beaucoup de précaution )
Donc le titre va en souffrir ou pas (aucune idée)


Une famille attaque Sanofi pour non-signalement d'effets indésirables graves pour les femmes enceintes.

«La Dépakine, c'est le scandale des neurologues», confie en privé un éminent professeur de neurologie dans un grand hôpital parisien.

La famille Martin, dont les deux enfants, Salomé (née en 1999) et Nathan (né en 2002) souffrent de malformations, attaque en justice Sanofi. Ils viennent de déposer plainte auprès du procureur de la République à Paris. Les chefs d'accusation sont graves, selon le document consulté parLe Figaro: administration de substance nuisible, atteinte involontaire à l'intégrité de la personne, tromperie aggravée, mise en danger d'autrui, non-signalement d'effets indésirables graves.

Marine, leur mère, épileptique depuis l'âge de 6 ans, prend un traitement, le valproate de sodium, commercialisé en France par Sanofi sous le nom de Dépakine. L'autorisation de mise sur le marché a été obtenue en 1960. Pendant ses deux grossesses, elle a pris ce médicament, sans que jamais le corps médical ne lui parle des effets secondaires. Les deux enfants sont nés avec un Spina bifida occulta (malformation liée à un défaut de fermeture du système nerveux) mais Nathan est le plus atteint. Il souffre, entre autres, de problèmes à la verge, aux tendons, de troubles visuels, du langage et de surdité qui nécessitent la présence d'une aide de vie scolaire 18 heures par semaine. Ce n'est qu'en 2009 que Marine Martin a compris le lien entre les handicaps de ses enfants et la prise de son antiépileptique durant sa grossesse. Le lien a été confirmé par un généticien deux ans plus tard.

Ayant le sentiment «d'assister à un viol dans le métro sans que personne n'intervienne», elle décide de créer l'Apesac, une association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant. Née en 2011, l'association revendique aujourd'hui 300 membres représentant 500 enfants touchés.

Le problème de la Dépakine, c'est que la littérature scientifique commence à aborder la question des effets secondaires sur le fœtus en 1982 (Lancet), puis très largement dans les années 1980. Pis, une publication de 1994 de Developmental Medicine and Child Neurology note que «toutes les mères épileptiques traitées devraient être averties du risque tératogène du valproate pendant la grossesse, de façon à ce que le traitement puisse être éventuellement remis en question». Mais dans le Vidal, et ce, jusqu'en 2006, on pouvait lire au paragraphe concernant la grossesse: «Chez une femme épileptique traitée par le valproate, il ne semble pas légitime de déconseiller une conception.» Ce n'est qu'en 2007 que cette mention disparaît, pour être remplacée par «si une grossesse est envisagée, toutes les mesures seront mises en œuvre pour envisager le recours à d'autres thérapeutiques».

Le message n'est semble-t-il pas passé. Cécile et Armand (les prénoms ont été modifiés) ont eu toutes les difficultés pour avoir un enfant. En 2006, ils commencent le parcours de la PMA dans des hôpitaux de la région parisienne. La FIV a lieu en mars 2008 et les jumeaux naissent fin novembre. Albin, insuffisant respiratoire, est placé en réanimation, et Marie, en raison de son poids, en néonatologie. La mère fait une crise d'épilepsie deux jours plus tard et se retrouve en réanimation elle aussi. Ce n'est qu'une semaine après la naissance que les parents découvrent que leur fils a deux pouces à la main droite. Aucun médecin (généraliste, neurologue, gynécologue) ne leur a dit que le valproate représentait un risque pour le fœtus. Ce n'est qu'en 2014 qu'un pédiatre leur lâche: «C'est un enfant Dépakine.» Aujourd'hui, Albin, qui a depuis été opéré de la main, a besoin d'une aide de vie scolaire 15 heures par semaine.

«Comme dans le dossier Mediator, il aura fallu des années de combat des associations et l'intervention de l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour qu'il soit recommandé de cesser de prescrire ces produits à des femmes en âge de procréer, déplore Me Charles Joseph-Oudin, l'avocat des familles. Selon l'EMA, les problèmes de développement apparaissent chez 30 à 40 % des enfants exposés à la Dépakine. Soit un surrisque deux à trois fois plus important que pour le Mediator.» Et l'avocat de s'interroger sur«le comportement de l'Agence française, qui tarde systématiquement à prendre les mesures nécessaires pour éviter l'émergence de nouveaux scandales sanitaires».

En France en 2014, 135.000 patientes de moins de 55 ans sont sous Dépakine.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE:

Précautions d'emploi 1: femme enceinte?

cordialement
@ plus
  
Répondre

Forum de discussion Sanofi

201509141159 361472
Ma liste