OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

Flambée des défaillances d'entreprises

Cours temps réel: 4 962,93  -1,58%

PX1


colet
15/11/2013 12:54:08
0
whatelse

ce phénomène a toujours existé
t'as eu aussi l'informatique, et les boites ont évoluées en + grand
t'as eu les téléphones portables, et les boites se sont structurées,

etc

mais les défaillances, c'est pas la même chose que les fermetures volontaires.
Elles plantent d'autres boites.
Le souci c'et qu'aujourd'hui l'avenir ne porte pas d'autres secteurs d'activité pour compenser.
Le statut de l'autoentrepreneur, pour certains pas tous, a conduit à acheter un petit stock sans le vendre, souvent sur internet.

Et surtout les jeunes se barrent ailleurs créer leurs boites.

Bref, l'avenir ne va pas être "rose", et là tu peux le lire dans les 2 sens, et être pour ou contre, va savoir !

Message complété le 15/11/2013 12:58:38 par son auteur.

lire "le souci c'est ..."

  
Répondre
whatelse
15/11/2013 09:50:26
0
salut colet,

En France, étant donné le nombre de chomeurs, dès que quelque chose marche il se crée des centaines d'entreprise dans le secteur. Il y a quelques années, tous les jeunes au chomage créaient des magasins de vente de cassettes vidéo, c'était les magasins cidéo futur. Ensuite il y a eu la mode du service à la personne, il y avait plus de sociétés que de personnes qui avaient besoin de services. Mais on disait, c'est ça l'avenir, donc tout le monde a foncé sur ce créneau. Aujourd'hui, on voit fleurir partout des magasins qui vendent la e-cigarette, on peut se poser la question, combien vont tenir ? Dans quelques mois, il yaura plus de magasins que de consommateurs.
Donc, si aujourd'hui, beaucoup de ces entreprises fondent les plombs, c'est un peu normal.
Je crois que ces entreprises ne gênerent pas énormement d'emplois. Ce sont des chomeurs qui ont créé leur société, sur un créneau porteur sur le moment, mais comme il y en a trop sur le même créneau beaucoup explosent en vol.

Message complété le 15/11/2013 09:51:13 par son auteur.

vidéo futur et non cidéo futur.

  
Répondre
colet
14/11/2013 13:18:42
0
défaillance = destruction d'emplois
-17 000 publiés aujourd'hui
  
Répondre
GreenValleyInc
16/10/2013 15:39:47
0
C'est un mix entre deux discutions. Désolé
  
Répondre
kaliblaireau
16/10/2013 14:28:19
0
lalalala la la lala lala
  
Répondre
kaliblaireau
16/10/2013 13:36:40
0
c'est pas hallal, c'estpas halal, c'est pas alal

:d
  
Répondre
colet
16/10/2013 13:24:11
0
belles alalyses
mais pas en rapport avec les défaillances constatées en hausse des entreprises en France
  
Répondre
GreenValleyInc
16/10/2013 13:19:19
0
D'accord avec toi sur Ubisoft. Le beau Gap de ce matin est a récupérer. Par contre acheté oui mais dans quelques jours. Il y a aussi LVHM qui est critiqué pour sa performance mais qui est une action fiable. Mieux vaut 9% de croissance sur 100€ que 15 sur 50€. Donc la santé est là.

Pour la chute du CAC40 à venir, elle est nettement visible depuis plusieurs jours voir semaines. Un petit soufflet dira t-on. Le début de la crise de la dette USA nous a juste filé un coup de pouce en nous apportants des investisseurs. Mais vu que la situation s'éternise, elle va nous accompagner plus bas que prévu. Je pars sur une chute du CAC qui devrai se terminer au niveau des 4070 voir 4050. Notre situation économique ne s'est pas franchement amélioré c'est dernier mois, ce n'est que de la spéculation. Pour les déprimés, reste toujours la possibilité de prendre une carte au NPA.
  
Répondre
Hull
16/10/2013 12:57:21
0
ridicule.

Il y aura des corrections et c'est normal étant donné que la valorisation des fondamentaux des entreprises se fait avec comme principal trigger la politique d'assouplissement monétaire américaine.

Avec des obligations souveraines achetées en masse par l'Etat lui-même, les actions ont pris une place plus importante dans le portefeuille des gérants et autres. Ainsi, la valorisation intrasèque des entreprises est biaisée par cette donnée d'argent pas cher et disponible.

Avec les différents éclaircissements constatés au T3, et ceux qui n'ont rien vu ont de gros soucis à se faire - ou n'ont qu'à raccrocher abcbourse car ils ne verraient pas la différence entre le lever du jour et le coucher du soleil (bien qu'il y fasse aussi sombre...^^), les attentes ont évolué et les analystes ont commencé pour la 1ere fois en 3 ans à réviser leurs projections à la hausse et non l'inverse, ce qui a augmenté le gap entre la situation réelle et ce qui était attendu. A tous les colets, tirelire et autres qui annoncent la fin du monde depuis maintenant 3 ans, elle n'arrivera pas et la publication du T3 viendra juste doucher ceux qui ont voulu apparaitre trop beau et qui ont pris comme hypotheses de scenarios des données trop optimistes.


Cette distorsion est un des effets pervers du QE3 et reflète l'abondance de liquidité ambiante ainsi que le rapport risk/reward qui s'est par la même occasion biaisée.


Après la majorité des entreprises cotées passeront une publication de T3, bien tranquille, et celles surpassant leurs objectifs seront créditées d'une forte hausse à n'en pas douter. Enfin, les -30% d'Ubisoft ne viennent pas refleter une activité médiocre mais bien un report de cette activité à des semestres ultérieurs. AInsi Ubisoft a fait un profit warning aujourd'hui mais a également annoncé des profits records sur 2014/2015... la non-réalisation des ventes sur ce semestre venant en décalée et impactant les résultats du groupe à T+1.

Conseil : Acheter Ubisoft.
  
Répondre
sarkosy
16/10/2013 12:56:37
0
13% des entreprises américaines ayant investi dans l'hexagone ont une perception positive du pays.
parmi les atouts cités..la qualité des infrastructures et le niveau de qualification de la main-d'oeuvre**
  
Répondre
colet
16/10/2013 12:49:45
0
mmmm

peut-être pas si simple aussi
car ceux qui étaient entrepreneur au sens large, et qui partent avec des dettes ou avec rien (au mieux car pas caution) ceux-là ne vont consommer que le strict minimum
et comme ils n'ont pas d'aide, effectivement ils pompent des le bas de laine, s'il leur en reste.

quant à leurs employés passés au chômage , là y arriver ne donne en aucun cas envie de rester sur le même niveau de consommation.
d'où des avertissements sur résultats qui vont tomber en nombre, et aujourd'hui , le scribe a été pris par surprise.
  
Répondre
GreenValleyInc
16/10/2013 12:39:11
0
j'écarte toujours l'idée de la "consommation" car elle est plus complexe qu'elle n'y parait. Ceux qui consommes le plus (par rapport à leurs revenus) ce sont les "très riches" et les "très pauvre". Les très riches car ils ne manque de rien et achète ce dont ils n'ont pas besoin, c'est ce qu'on met dans la case "dépense de luxe" (en progression net depuis la crise). Et ceux qui manque de tout (les pauvres) et dépense dès qu'ils reçoivent de l'argent (aides). Mais force est de constater que les salaires moyens (la classe moyenne) utilise le surplus pour l'épargne. D'où la baisse récurante des taux des livrets pour les pousser à la consommation.
Donc oui le critère consommation est a prendre en compte mais pas aussi simplement que tu l'a fait.
  
Répondre
colet
16/10/2013 11:15:30
0
t'oublie la case "consommation" de ces gens là, parce qu'il s'agit de personnes entreprenantes.

et l'emploi étant dans les pme, comme celles dont tu parles, là tu vois bien mieux la situation ?

avec conso en berne, chômage en hausse ???

Message complété le 16/10/2013 11:24:51 par son auteur.

et regardes bien la vague de sortie d'avertissement d'aujourd'hui, çà va toucher tout le monde
la base de la pyramide s'écroule, les dominos tombent ...

  
Répondre
GreenValleyInc
15/10/2013 23:30:19
0
Sur la flambée des défaillances d'entreprises, le résultat n'est pas si alarmant. Il suffit de constater que la majorité de ces entreprises sont des entreprises de moins de 10 ans voir même de 5 ans. Il y a plusieurs raison à ça.

1) La dur réalité pour les nouveaux entrepreneurs. On a voulu soutenir la création d'entreprise, les auto-entrepreneurs mais force est de constater que n'est pas entrepreneurs et chef d'entreprise qui veut. Allez voir dans les tribunaux combien d'entreprise sont défaillantes de part leurs mauvaises gestions. Les entreprises d'avant se bâtissait lentement. Aujourd'hui combien de patron achète une nouvelle camionnette et de belles "machines" avant d'avoir démarché des clients.
Nous ne sommes pas plus bêtes qu'avant juste moins bien formé. Avant la formation a la gestion se fessait au sein de la famille de père en fils en 15 ou 20ans. Maintenant c'est "je prend mon compte et je monte mon entreprise". Sauf que ça ne marche pas comme ça. Souvent, ils ne font pas d'étude de marché ni autre, ils cherchent juste à réaliser un rêve et devenir patron. L'Etat n'est pas responsable de TOUT.

2) la vrai alarme c'est
A) La concurrence déloyale de l'Asie et le mauvais système de protection du marché français et européen.
B) Les délocalisations

Pour la A, pas grand chose à faire. Suffit de voir Obama sortir son revolver quand Hollande parle d'exception française. C'est un système soit on le combat soit on l'accepte. Etant donné le faible nombre de partisan du Che ou de Karl Marx ici, on peut passer.
Pour la B, on est encore plus mal placé pour en parler. C'est nous les actionnaires qui poussons les Grandes entreprises à ce culte du chiffre et poussons les Etats vers la Banqueroute.

Mais on peut toujours positiver. Quand on a plus rien, on n'a plus rien a perdre. Et même quand la courbe descend il y a toujours moyen de faire de l'argent.
  
Répondre
fipuaa
15/10/2013 19:26:57
0
là tout à fait ok avec toi, le monde vit sur une hypothèque c'est sûr
  
Répondre
colet
15/10/2013 16:04:21
0
pour la bourse c'est autre chose
mais c'est simplement pour expliquer que le jour où tout va péter, faudra pas tomber de sa chaise avec étonnement
  
Répondre
fipuaa
15/10/2013 15:55:44
0
je me suis intéressé à la bourse il y a deux ans, c'était le même discours mais la bourse a pris 30% !! Pour moi c'est la tendance qui compte et pour le moment, ça monte!
il ne faut pas avoir trop de scrupules pour jouer, c'est comme ça!
  
Répondre
colet
15/10/2013 15:38:23
0
AUCUNE SURPRISE

le premier qui tombe de sa chaise ne consulte pas le forum, car c'est pas faute de vous y avoir prévenus.
quant au prochain trimestre ? => pire encore
quant au suivant ? => dernier coup de grace

quant au chômage ? => vite les emplois aidés dits "d'avenir", ouf sinon faudra ajouter 2 lettres

Message complété le 15/10/2013 15:41:21 par son auteur.

posez vous bien la question que deviennent les responsables des entreprises ? et n'allez surtout pas vous rassurez comme certain qu'ils sont riches qu'ils payent l'isf, ou autre.
Pire , demandez vous s'ils seront pris en charge par la communauté ?

et surtout demandez vous comment ils voient le gouvernement avec ses ponctions fiscales qui assèchent l'économie.

Message complété le 15/10/2013 15:45:19 par son auteur.

ah, perdez pas de vue où est l'emploi, pardon, où était l'emploi ...
et quand la base s'effondre ...

  
Répondre
colet
15/10/2013 15:38:23
0

Les défaillances d'entreprises atteignent des niveaux record au troisième trimestre 2013 d'après les chiffres de l'étude Altares qui indique qu'il n'y en a jamais eu autant depuis 20 ans.


12 790 redressements et liquidations judiciaires ont été prononcés sur le trimestre. C'est une hausse de 7,6 % par rapport à la même période de l'année 2012. Les TPE payent un lourd tribut puisqu'elles représentent 90 % des défaillances.


Par secteur d'activité, c'est une hécatombe pour les services aux particuliers dont les défaillances flambent de 20 %. Grosse crise également sur l'agriculture et notamment l'élevage (+63%). Enfin, dans le secteur de la construction les défaillances sont en hausse de 5 % et représentent 3600 entreprises.

© www.abcbourse.com

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201311151254 369100
Ma liste