OK
Accueil > Communauté > Forum Engie

Dégelée royale et journée Rock'n roll pour Engie gazée

Cours temps réel: 11,11€  -2,24%

ENGI


LBWB
11/08/2020 22:45:47
0

à moins d'une b irrégulière c'est Bull


cible le Fibo 50 et le comblement du gap 12.73

  
Répondre
JD1976
24/06/2020 10:17:08
1

24/06/2020 | 10:07

Société Générale a réduit son objectif de cours sur Engie de 16,3 à 14,3 euros tout en réitérant sa recommandation d'Achat. Le broker a ajusté la valorisation des différents actifs du groupe à la suite de la crise sanitaire et de réouverture progressive de l'économie.

  
Répondre
LBWB
23/06/2020 21:33:39
1

MAJ

  
Répondre
LBWB
10/06/2020 22:13:40
0

MAJ

  
Répondre
JD1976
06/06/2020 11:42:25
0

Le Revenu

Publié le 05/06/2020 à 09:40


Le spécialiste de l'énergie peut continuer à grimper en Bourse avec en ligne de mire les 12,70 euros.

La tendance graphique de l'action Engie est positive tant qu'elle évolue au-dessus du seuil des 10 euros.

Le titre de l'énergéticien peut se diriger vers un premier objectif situé à 12 euros. La prochaine résistance est située à 12,70 euros, soit 8% au-dessus du cours actuel de l'action.

À l'inverse, si l'action Engie enfonce les 10 euros, une poursuite de la baisse sera envisageable sur 8,62 voire 7 euros.

  
Répondre
LBWB
05/06/2020 22:43:37
1

MAJ


Gap en approche

  
Répondre
LBWB
30/05/2020 23:19:09
0

MAJ

  
Répondre
LBWB
18/05/2020 09:09:29
1

Possible b



  
Répondre
tirelire19
14/05/2020 09:41:46
1

Entièrement d' accord avec toi , superbe analyse .

  
Répondre
gars d'ain
14/05/2020 09:30:45
2

Mon premier graphe (L'ancien) confirme la sortie basse baissière annoncé en post précédente.

On va crever le 9,00, ça fait plus aucun doute... Direction 8,50 et la dent intermédiaire en pointillés marron.

.

  
Répondre
LBWB
12/05/2020 20:36:41
0

Décompte en cours


Zone possible d/x pour rebond

en cas de rupture il faudra impérativement préserver les 8.63

  
Répondre
gars d'ain
12/05/2020 14:59:54
2

Pour faire à mes précédents posts de ce jour (Graphe long terme et chiffres + commentaires personnels), voici la vue journalière du graphe


Echec du "W" de reprise sur le gros mouvement de chute et transformation en cours en "M" baissier.

Les cours sont canalisés dans une zone d'enferment qui pourrait nous conduire sur des nouveaux plus bas en direction de 8,10 euros.

Retour probable et prochaine sur la dent basse de fourchette marron et jaune.


Vous notera que les 2 fourchettes dont la dernière baissière sont parfaitement calées et efficientes...

.


  
Répondre
gars d'ain
12/05/2020 14:54:32
0

Ce qui pêche particulièrement dans la publication d'Engie ce matin, c'est la reprise de la dette +2 milliards au premier trimestre, c'est bien la peine d'avoir vendu et restructuré pour en arriver là.


Et ce ne sont pas les dernières tergiversations du conseil d'administration agissant en télécommandé par son actionnaire principale et les membres influents battant d'une autre époque économique du conseil d'administration qui vont aider à redresser le navire sur le coté.


on pourrait même dire que dernièrement ils viennent d'aider le navire à verser durablement sur le flan de la dette. Le prix du Gaz dans le sillage du pétrole devrait pour un temps rester bas. Et manifestement, cela a très mal été anticipé tout comme les conséquences du réchauffement climatique sur la consommation de gaz en terme de chauffage. Ce n'est pas le COVID qui est responsable de la baisse de consommation des particuliers...

Je crois que prochainement, dégainer et pointer le COVID va aussi devenir parfois un peu facile pour éviter d'avoir à se remettre en question...

Bref, on va aller graphiquement vers des nouveaux plus bas surtout que l'acompte et le dividende ne sont plus d'actualité.

----------------------------------------------------------------------


Informations financières ENGIE au 31 mars 2020

Des résultats résilients en dépit des premiers effets de la pandémie de Covid-19 Mise en œuvre rapide d’un plan d’adaptation et d’atténuation de ces impacts

• Ebitda de 3,1 milliards d’euros et Résultat Opérationnel Courant (ROC)1 de 1,9 milliard d’euros au premier trimestre 2020

• Un bilan et un niveau de liquidité solides

• Plans d'adaptation et d’atténuation de ces impacts en cours : opérationnel, financier et ressources humaines • Sélectivité opérationnelle et géographique accrue


Communiqué de presse détaillé de 12 pages [PDF]

https://www.engie.com/sites/default/files/assets/documents/2020-05/CP%20ENGIE%20Q1%202020%20DEF.pdf

.

  
Répondre
gars d'ain
12/05/2020 14:35:29
0

Pour faire plus, on va tenter de faire avec moins vu que faire plus avec plus ne marche pas !...

Quand ça s'annonce comme ça, ça commence mal... ça s'appelle une réduction de voilure déguisée et une situation d'échec dans certains développements tous azimuts : ce qui prévalait avant l'arrivé de Kochner...

Il faut lire avec intérêt ce qui est souligné...


Engie: léger recul des résultats au 1er trimestre 2020


12/05/2020 | 09:37

Paris (awp/afp) - Le géant de l'énergie Engie a annoncé mardi des résultats en léger recul au premier trimestre, souffrant des premiers effets de la pandémie de Covid-19, et une accélération de sa stratégie pour se concentrer sur certains pays et activités.


La chiffre d'affaires a reculé de 3,7% à 16,5 milliards d'euros (17,4 milliards de francs suisses), a indiqué le groupe dans un communiqué.


Son excédent brut d'exploitation (Ebitda) est pour sa part en retrait de 1,8% à 3,1 milliards.


C'est l'activité de "solutions clients" qui a été la plus touchée, souffrant d'une météo défavorable mais étant aussi la plus exposée à la pandémie de Covid-19. Celle-ci a aussi affecté l'activité de "supply" c'est-a-dire de fourniture d'énergie.


"Engie a prouvé sa résilience avec un bon premier trimestre malgré un contexte économique très perturbé et des températures supérieures aux normales saisonnières", a commenté Judith Hartmann, la directrice financière, également membre de la direction collégiale mise en place après l'éviction de la directrice générale Isabelle Kocher.


"Les développements progressifs de la crise du Covid-19 ont affecté nos activités Solutions Clients dès le mois de mars", a-t-elle souligné.


Face à cette crise sanitaire, Engie avait suspendu début avril ses prévisions financières pour l'année et ne les pas mises à jour. Elles seront actualisée en "en temps utile".

Le groupe prévoit désormais une "accélération" de sa stratégie annoncée l'an dernier, et indique ainsi qu'il "augmentera sa sélectivité en termes d'activités et de présence géographique dans les prochains mois".

Il prévoit de se retirer de plus de 25 pays d'ici 2021, soit plus que l'objectif de 20 pays annoncé l'an dernier lors de la présentation de son nouveau plan stratégique.

"En 2019 nous sommes déjà sortis de neuf pays et nous espérons pouvoir montrer de nouvelles sorties au long de l'année. Cela nous permettra de nous concentrer sur nos marchés clefs", a détaillé Judith Hartmann lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.


Engie précise aussi avoir l'intention de "rationaliser davantage ses activités dans les Solutions Clients", en se retirant des activités à faible rentabilité ou jugées non essentielles.

Ces solutions clients regroupent de très nombreuses activités: réseaux de chaleur et de froid, éclairage public, panneaux solaires sur toiture, gestion de sites comme des hôpitaux ou des musées, ou encore gestion "intelligente" des services publics de villes ou collectivités...

  
Répondre
gars d'ain
12/05/2020 12:03:28
1

Risque de dévissage baissier sur 8,10 € à publication trimestrielle et d'hypothèse de perspectives mauvaises pour le T2...


Tendance long terme sur 10 ans.

Nouveau graphe sur mon mulet "gars d1" avec 2 nouvelles fourchettes d'Andrews de la mort qui tue...

...





  
Répondre
gars d'ain
12/05/2020 12:01:35
0

Le prix du GAZ Naturel NG ont révisé de -30% au cour du T1 / 2020

.

  
Répondre
gars d'ain
12/05/2020 10:28:39
0

Reprise de graphe depuis février dernier et non publié ici : c'est baissier, et c'est loin d'être gagné pour un rebond...


Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on a bien suivi le mouvement anticipé et surtout avec extrême violence pour une entreprise jadis considéré comme défensive en portefeuille et lié au secteur des utilities.

-43, 53% sur le plus haut de février à 16,80 : la hausse bidonnée par les analystes et avis de gérants s'avère un fiasco retentissant.

L'impact de de la mise au placard pole emploi d'Isabelle Kocher a été parfaitement sous estimé, et on peut estimer qu'elle offrait surement plus de possibilités d'ouverture pour l'avenir que le conseil d'administration qui devrait se faire bien petit avec la publication des chiffres du T1 / 2020.

Vous notera que d'ailleurs on s'est abstenu de nommer un successeur à la direction du groupe et pour cause, la direction assurée par intérim fera très bien l'affaire de fusible pour la publication T1/2020 qui probablement devrait être mauvaise, voir très mauvaise...

Plusieurs raisons :

• Un hiver peu froid, avec quasi pas de neige et de gel au T1/

• Un mois de mars très doux et au dessus des normales saisonnières : peu de chauffage nécessaire...

• Un prix du gaz à la production en chute libre et sur ses plus bas car orienté par l'indexation sur le pétrole.

• Une poursuite de l'effondrement du prix du gaz en avril lié à l'arrêt quasi total des activités industrielles grosses consommatrices de gaz, l'arrêt des unités de restaurations collectives (piano, fours, rôtisserie...)

• Une baisse nette des marges et de la rentabilité

.

  
Répondre
tirelire19
22/04/2020 14:31:48
0

Alors , mon ami , va falloir revenir dans ta file !

  
Répondre
gars d'ain
24/02/2020 17:25:51
1

Juste avant les résultats à publier d'ici 3 jours... ça sentirait-il pas bon ???


Engie: départ immédiat de la directrice générale Isabelle Kocher

24/02/2020 | 16:06

Paris (awp/afp) - La directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher, va quitter ses fonctions dès lundi, avant la fin de son mandat prévue en mai, a annoncé le géant de l'énergie dans un communiqué.


Le conseil d'administration, qui avait décidé début février de ne pas la reconduire pour un nouveau mandat, "a entériné l'acceptation par Isabelle Kocher de la proposition qui lui a été faite de mettre fin à ses fonctions de directrice générale sans attendre le terme de son mandat prévu pour mai 2020", selon l'entreprise.


Elle a par ailleurs également démissionné de son mandat d'administratrice, "par souci de cohérence", indique Engie, qui précise que les conditions financières de son départ seront rendues publiques.


Le conseil d'administration avait annoncé le 6 février que Mme Kocher, seule femme à la tête d'une entreprise du CAC 40, ne serait pas reconduite, estimant que "l'approfondissement de la stratégie nécessitait un nouveau leadership".


Il avait désigné un trio chargé d'assurer l'intérim en attendant la nomination d'un remplaçant: Claire Waysand (secrétaire générale), qui sera directrice générale par intérim, avec Paulo Almirante (directeur des opérations) et Judith Hartmann (directrice financière).


Claire Waysand a ainsi été nommée lundi directrice générale "avec effet immédiat", précise le communiqué.

Engie doit maintenant publier ses résultats annuels comme prévu le 27 février

  
Répondre
gars d'ain
20/02/2020 21:02:34
1

Engie : HSBC reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 17,40 à 19,10 EUR.

  
Répondre

Forum de discussion Engie

202008112245 468247
Ma liste