OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

Cac 40 : " Pour les nuls en Analyse Graphique "

Cours temps réel: 4 885,13  -0,98%

PX1


XITA
05/06/2020 07:34:59
0

0PHENIX0 : Au petit garçon capricieux, qui une fois mis le nez devant ses erreurs, se contente, pour toute pensée, de réciter ses leçons moyennement sues : des rodomontades, des louvoiements et du parasitage de tous les sujets, mais aucun raisonnement propre. Tu devrais aller pourrir "tes" files à toi ! C'était une impression première... C'est maintenant un fait établi. Voilà donc un exemple qui confirme la règle. Pratique l'évitement, j'en ferais de même.

  
Répondre
0PHENIX0
04/06/2020 22:22:45
1

Quatrième dimension


1. What is driving the swift recovery of equities?

a) Fed – 73%

b) Earnings Optimism – 0%

c) Labor market recovery – 6%

d) Further fiscal stimulus – 5%

e) Progress in treating/preventing Covid-19 – 6%

f) Other (please specify) – Reopening Optimism/ All of the Above/ Underinvestment

Message complété le 04/06/2020 22:23:49 par son auteur.

1. Qu'est-ce qui provoque la reprise rapide des actions ?

a) La Fed - 73%.
b) Optimisme des revenus - 0
c) Reprise du marché du travail - 6
d) Nouvelle relance budgétaire - 5
e) Progrès dans le traitement/la prévention du Covid-19 - 6
f) Autre (veuillez préciser) - Réouverture de l'optimisme/ Tout ce qui précède/ Sous-investissement

  
Répondre
XITA
04/06/2020 16:21:32
0

tirelire19 : On colle au haut de la BB. La BCE ajuste encore l'aide aux besoins, prolonge la convalescence (pour ne pas dire la tutelle !), etc. Le retard relatif du rattrapage du Cac par rapport à la situation d'autres places - par exemple le Dax est revenu sur le fibo 78,6 - est très marquant. S'il s'agit vraiment de ne pas mettre de pays européen au ban... sous un certain angle, ce serait aussi un joli signal positif !

  
Répondre
Bill17
04/06/2020 12:30:21
0

C'est vrai, les grosses mains comparent au niveau de la planète...


  
Répondre
0PHENIX0
04/06/2020 12:27:40
0

Tous les institutionnels et gérants de la planète bourse comparent pourtant ne serait-ce que pour les ré allocations d'actifs géographiques.

  
Répondre
Bill17
04/06/2020 12:20:25
0

s&p est nourrit par la FED, ce n'est pas comparable...

  
Répondre
0PHENIX0
04/06/2020 12:19:16
0
0PHENIX0
04/06/2020 12:14:01
0

Tais toi et apprends 😉

Message complété le 04/06/2020 12:17:32 par son auteur.

@ le dessinateur privé de confiture :)

  
Répondre
Bill17
04/06/2020 12:13:51
0

"retrouve ses niveaux d'avant la crise au cours du second semestre 2022. "


Le CAC est légèrement en avance sur l'objectif, non?

  
Répondre
MITTE
04/06/2020 12:12:12
1

Que voilà une info " vraiment " intéressante.

Pour une fois !

😉

" Le ministre allemand de l'économie, Peter Altmaier, a déclaré jeudi que son objectif est que la plus grande économie européenne retrouve ses niveaux d'avant la crise au cours du second semestre 2022. "

  
Répondre
0PHENIX0
04/06/2020 12:06:13
2

"Quand bien même il anticipe (les bénéfices de 2022 ?) il est d'autant plus déconnecté du monde réel que le marché a une sainte horreur de l'incertitude et des tensions géopolitiques. Nous sommes bien dans la Quatrième dimension même s'il faut sauver le soldat finance"


Le ministre allemand de l'économie, Peter Altmaier, a déclaré jeudi que son objectif est que la plus grande économie européenne retrouve ses niveaux d'avant la crise au cours du second semestre 2022.

  
Répondre
tirelire19
04/06/2020 12:00:41
3

Retour à la vue intra day 10 jours 10 minutes
Malgré la baisse actuelle du Cac 40 cours enregistré à 4976 points , toujours au dessus du nuage dans le canal haussier de tendance en ligne , cela reste haussier .
Consolidation actuelle dérisoire avant la BCE
MM200 rouge toujours support

  
Répondre
tirelire19
04/06/2020 10:59:50
1

Analyse mensuelle en 25 ans portant sur la hauteur H du Krach entre 6111 points et 3632 points sur un mois soit une baisse historique de 40 % entre février et mars 2020 suite au COVID 19.
Comparaison avec le Krach septembre 2000 - mars 2003 pour obtenir 40 % de baisse similaire à celle de 2020 il aura fallu 12 mois .
Comparaison avec le Krach de mai 2007 - mars 2009 pour obtenir 40 % de baisse similaire à celle de 2020 il aura fallu 16 mois .
Ce qui s' est passé en 1 mois en 2020 ( - 40 % ) s' est produit en 12 mois en 2000 et 16 mois en 2007 c' est vous dire l' intensité baissière du Krach.
Pour les Krachs de 2000 et 2007 ceux çi ont été marqués de période de rebonds puis de période baissière pour atteindre chacune leur point bas en mars 2003 et mars 2009 avant la reprise haussière .
Attention , ce qui est important , les banques centrales en 2000 et 2007 n' étaient pas intervenues cette fois elles sont intervenues massivement échaudées des expériences précédentes .
Maintenant il s' agit de savoir si nous allons retrouver les mêmes scénarios que 2000 et 2007 ce n' est pas certain mais s' ils se reproduisent alors faudra s' attendre à de nouvelles vagues baissières .
Comme vous l' avez constaté , les banques centrales noient les marchés de liquidités pour empêcher le désastre , elles deviennent acheteuses du marché , faussant les règles , il n' y a plus de marché donc à priori la hausse est éternelle .
Après une baisse de 40 % en 1 mois , il est normal que le marché rebondisse violemment surtout depuis les 9 derniers jours .
Pour retrouver 6111 points son dernier plus haut , le marché à partir des 3632 points dernier point bas devra rebondir de 68.25 % après ses 40 % de perte . Combien de temps cela va t' il mettre ?
Je n' en sais rien mais la volonté des banques centrales est la sauvegarde des marchés financiers " quoi qu' il en coute " çà ne vous rappelle rien !
Aucun état ne rembourse ses dettes au contraire celles çi s' accumulent mais vous et moi quoi qu' il en coute nous sommes tenus de rembourser un crédit mais chaque état ne le fait pas.
Quand la crise sera terminée , très vite à voir les interventions des banques centrales , qui va payer le carnage surement pas les banques centrales ni les états mais vous et moi d' une façon ou d' une autre .
Baisse des salaires , futures hausses des impôts après 2022 , baisse des pensions de retraite , tout le monde y passera mais pas la finance .
A qui profite la baisse aussi forte de 40 % de la bourse ? Posez vous la question .
En conclusion : la crise de 2020 est historique nul ne sait quand et comment se terminera t'elle mais une chose est sûre les règles des marchés financiers auront été faussées par les banques centrales qui contrôlent tout .
Au vue de ce graphique , le Cac 40 reste haussier puisqu'il est au dessus de son oblique baissière rouge de long terme , s' apprétant à ressortir au dessus du nuage .
La MM200 bleue est toujours support .
Peut être s' agit il d' une petite crise , le marché anticipant pour de bon la fin de l' épidémie , un retour à l' avant crise donc un marché haussier éternel .
Les chômeurs , les salariés ayant vu leur salaire baisser, les retraités, les épargnants vont apprécier les efforts qu' ils seront obligés de faire .
Ne l' oubliez pas !

  
Répondre
0PHENIX0
04/06/2020 10:44:58
1

Quatrième dimension

  
Répondre
XITA
03/06/2020 22:07:50
0

Vous y trouvez aussi des retraites, des placements pour projets... De la plus banale situation à des situations plus sérieuses : des millions de "petits" participent plus ou moins directement au fonctionnement. Les fonds ont pris une mesure sans précédent. Bref, de la consommation qui se débloque en continu. En tout cas, elle - dans sa globalité - n'est pas aussi différée que cela.

  
Répondre
0PHENIX0
03/06/2020 21:57:45
0

La finance ne fait pas les résultats des sociétés, elle price leurs anticipations. Que la bourse paye des per de 40 quand hier elle payait 20 ne fait pas l'économie réelle.

  
Répondre
XITA
03/06/2020 21:48:38
0

@xberg : « Je ne vois vraiment pas ce qui pourrait recréer un crash... »

Parce qu'elles vont se désengager, un désengagement en dépit du bon sens des banques centrales. Espérons qu'elles préviendront et agiront avec le même brio !


0PHENIX0 : Après une étude consciencieuse des n pages indiquées, je n'ai pas vraiment lu de réponse à l'interrogation : Comment relancer l'économie avec un secteur financier en berne ? La prédominance des marchés est telle aujourd'hui (épargnes, retraites, investissements, etc)... Il faut être optimiste. Toujours ! Les leçons du passé semblent avoir été tirées.

  
Répondre
JMPBW
03/06/2020 21:14:42
0

Bonjour,

Je suis toujours impressionné par la lecture de vos posts.

Considérant l'analyse graphique comme une discipline ésotérique je n'ai jamais essayé de la comprendre, jugeant pareille tâche au delà de mes capacités, la rangeant au même niveau que la maîtrise de la mécanique quantique.

Je me suis donc contenté de lire, d'observer, mais je me questionne aujourd'hui sur le chaos, la baisse brutale que vos billets nous prédisent régulièrement.

En quelques mois l'économie mondiale a été transformée et les valeurs considérées jusqu'alors comme immuables, gravées dans le marbre ont été remises en cause. La crise semble avoir fait émerger un nouveau paradygme dans lequel les seuils, les polarités et les facteurs d'échelle ont été bouleversés.

L'observation du CAC sur les 10 dernières années permet de constater que cette crise a généré une chute et une reprise du cours dont les pentes étaient inconnus jusqu'alors.

Dans ces conditions, les méthodes d'analyse, dont mon savoir ne me permet pas de juger la pertinence, sont elles encore adaptées à une telle évolution de l'environnement économique et géopolitique.

Un remontée du CAC au dessus des 6000 points est-elle improbable.

Lorsque les astronautes ont posé le pied sur la lune leur quantité de matière et les lois de la physique était les mêmes que lors de leur départ de la terre.

Et la baisse de la gravité a tout changé, ils se sont mis à bondir.

Si le CAC faisait de même.

Je suis prêt à en prendre le pari.


Cordialement.


  
Répondre
0PHENIX0
03/06/2020 19:55:03
0

XITA, en complément de mon précédent post

https://www.abcbourse.com/forums/dmsg2.aspx?id=785367

  
Répondre
tirelire19
03/06/2020 16:47:00
9

Selon vous quel est le principal moteur de la croissance d' un pays ?
La CONSOMMATION des ménages .
Alors si vous avez une explosion du chômage , une baisse du salaire des individus , une épargne de précaution , la consommation ne retrouvera pas son niveau d' avant crise donc revoir un marché retrouver ses plus hauts est un LEURRE .
Compte tenus des baisses de revenus pour bons nombres de salariés , tout le monde ne partira pas en vacances , certains devront se serrer la ceinture , pensez vous vraiment que tous les gens qui ont une vieille voiture vont la remplacer pour une neuve malgré les rabais , il faut de l' argent , s' endetter un peu plus avec un crédit avec la menace du chômage qui plane .
Compte tenu de l' incertitude , de l' ampleur de la récession qui se profile , d' une deuxième vague épidémique avec le retour de l' hiver nul ne le sait mais le français est logique , il ne se lancera pas dans des dépenses douteuses .
Sans compter l' investissement des entreprises , reviendra t' il à son niveau avant crise , est ce que les profits des entreprises retrouveront aussi leur niveau ?
Est ce que cela justifie la hausse actuelle du marché , non !
Méfiez vous des apparences trompeuses qui ne reflètent pas la réalité , je comprends que vous vous dites mais çà ne fait que monter , il faut que je prenne le train en marche .
Si vous êtes aussi sûrs de vous alors prenez le mais ne venez pas pleurer après .
Tout laisse penser que le COVID n' était là que pour vous inciter à venir en bourse appâter par la première vague baissière de 40 % suivie d' une seconde vague haussière elle même précédant la troisième vague baissière destinée à vous voler votre capital , votre épargne investis en bourse .
C' est tellement irréaliste qu' il vous appartient de bien y réfléchir .
Les 5000 points ont été rejoints en vitesse TGV , faut bien appâter les NAIFS , méfiez vous !

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

202006050734 479519
Ma liste