OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

BCE: accentue sa politique monétaire accommodante.

Cours temps réel: 6 712,22  -0,32%



jipes jipes
04/12/2015 13:04:26
0

Avec les mesures prises, la BCE veut faire baisser l'euro par rapport au US$ et aux autres monnaies.
Est-ce un bon calcul ?
Oui, cela peut relancer les exportations, pour autant que la machine industrielle européenne tourne à plein régime, ce qui n'est évidemment pas le cas.
Non, car la facture énergétique (pétrole) va prendre de la hauteur, ce qui pénalisera l'industrie.
De quel côté doit pencher la balance ?
  
Répondre
aliqujus aliqujus
04/12/2015 08:33:11
1
Pillule difficile à avaler mais sans doute nécessaire car les résultats économiques ne justifient pas , à l'échelle mondiale, les valeurs boursières qui risquaient de se trouver en surchauffe .
La valeure boursière ne représente que la valeur économique des sociétés qui , souvent, est déterminée par sa rentabilité et ....des espoirs bien vendus par les médias aux ordres.
Pour obtenir cette rentabilité il faut peser,à tout prix et sur les prix de revient et sur les prix de vente
PRIX DE REVIENT : faire produire là où c'est le moins cher , autrement dit là où il est possible de maintenir les productifs à un bas niveau de vie ce qui conduit à un chômage onéreux en termes humains et en terme financiers d'où des séries de "magouilles fiscales" qui conduisent les états au surendettement conduisant tôt ou tard à une énorme crise .....
PRIX DE VENTE : dépenses publicitaires énormes et souvent pas honnêtes, parfois supérieures aux prix de revient et laminage du prix des produits à l'achat .
En plus il faut mettre en évidence le coût social , un petit tour dans les petites villes montre la désertification qui se met en place : plus de magasins , plus de services ....
De ce côté nous glissons très vite à une structure type moyenâgeuse , une campagne sésertique à très faibles revenus et des villes opulentes , hors des banlieux.
Si vous ajoutez les dégâts sur la nature , pollution ,rupture dans les cadences saisonnières ... ON NE PEUT PAS DIRE QUE L'AVENIR EST TRES ROSE , petit à petit notre système nous conduit à une fin du type la chute de l'empire romain ? EN PLUS RAPIDE;

  
Répondre
cris12345 cris12345
03/12/2015 19:22:56
1
Des mesures qui devraient affaiblir l'euro et celui-ci bondit comme le chômage.Il faut mettre d'urgence un Allemand à la tête de la BCE!
  
Répondre
darguenz darguenz
03/12/2015 18:55:29
0
Rassurez vous la semaine qui vient va vous surprendre...
  
Répondre
colet colet
03/12/2015 18:40:39
1
d'habitude çà dopait le marché ...
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
03/12/2015 16:55:46
3
Je me marre...

Comme si le rachat de prêt des collectivités territoriales allait relancer l'économie et les emplois...

C'est Dexia qui doit applaudir des 2 mois : c'est le grand gagnant du jour...

Toutes les valeurs du CAC sont en perte : vive la survalorisation imposée par l'interventionnisme de la BCE, l'échec est cuisant...

Mon PEA perd actuellement -1.3%.
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
03/12/2015 16:55:46
0
(CercleFinance.com) - Lors de sa conférence de presse à Francfort, Mario Draghi a dévoilé une batterie de mesures destinées à soutenir la reprise de la zone euro, en plus de la baisse de la facilité de dépôt de 10 points de base à -0,30% annoncée un peu plus tôt.

A l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs, la Banque Centrale Européenne a ainsi décidé d'étendre le programme de rachats d'actifs (QE) de 60 milliards d'euros par mois au moins jusqu'en mars 2017, et non plus jusqu'en septembre 2016.

'Elle décide aussi de réinvestir les recettes issues des actifs détenus, accroissant ainsi le montant du QE. Les actifs éligibles concernent désormais aussi les actifs de marché des gouvernements régionaux et locaux de la zone euro', ajoute Philippe Waechter, chez Natixis.

'Ces décisions ont pour but de sécuriser un retour des taux d'inflation vers des niveaux inférieurs, mais proches de 2%, et ainsi d'ancrer les perspectives d'inflation à moyen terme', a expliqué Mario Draghi dans son discours introductif.

Les économistes de la BCE ont d'ailleurs légèrement abaissé leurs projections en la matière par rapport à il y a trois mois : ils tablent sur des taux d'inflation de 0,1% en 2015, puis de 1% en 2016 et de 1,6% en 2017.

Si les annonces de Mario Draghi se sont traduites par une réaction négative des marchés, Christopher Dembik, chez Saxo Banque, estime qu'avec 'un minimum de recul, on réalise rapidement que la BCE est dans son rôle'.

'Elle fait son maximum pour rassurer les agents économiques et continuer d'abreuver en liquidités les places financières', juge l'économiste pour qui 'elle prend clairement aujourd'hui le relais de la Fed qui va augmenter, avec certitude, ses taux ce mois-ci'.

Copyright © 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

201512041304 497875
ebook Téléchargez gratuitement le guide "3 actions de nos experts pour 2021"

Analyser les opportunités actuelles, repérer les entreprises à fort potentiel, etc.