EDF: rebondit sur une une éventuelle taxe carbone. - Forum EDF
OK
Accueil  > Communauté   > Forum EDF

EDF: rebondit sur une une éventuelle taxe carbone.

Cours temps réel: 12,055€  -1,11%

EDF


ygalsky
06/05/2016 07:23:03
0
Quels sont "les" formules mathématiques permettant au chef de l'état d'avancer un prix plancher de 30€ la tonne de CO2 ?
Qui sont, sinon, les plus grands mathématiciens de la planète, qui ont permis au chef de l'état d'avancer ce montant de 30€ ?
Madame Blythe Masters de JP Morgan, celle qui a mis au point les CDS en 1997, qui envoya la finance mondiale dans le mur.
https://www.theguardian.com/business/2008/sep/20/wallstreet.banking
Fut aussi chargé de mettre au point la formule mathématique de la taxe carbone.
http://philip.dru-administrateur.nwo.over-blog.com/article-gigantesque-arnaque-a-la-taxe-carbone-115320369.html
Le chef de l'état ne réussira pas a supplanter Mme Blythe Masters de JP Morgan, la "patronne" c'est elle !
  
Répondre
CRI74
27/04/2016 16:18:33
0
Après avoir perdu 11% lundi après l'annonce de son projet d'augmentation de capital, le dossier EDF a repris 6% hier et s'adjuge à nouveau 5% ce matin, ce qui lui permet de revenir quasiment sur ses niveaux de vendredi dernier. La poursuite du rebond, l'énergéticien la doit à Bank of America Merrill Lynch, qui recommande désormais à ses clients d'acheter le titre, après avoir longtemps prôné la prudence. Une voix assez dissonante sur le marché, puisque les avis positifs sur le dossier se comptaient sur les doigts d'une seule main depuis le début de l'année, alors que plus de 25 analystes suivent la valeur. Si l'on se base sur l'indicateur synthétique compilé par Bloomberg, qui mesure le rapport entre les recommandations positives, neutres et négatives sur un titre, EDF est actuellement le 4ème dossier le moins prisé de la place parisienne sur les 132 plus suivis.
Levée de fonds et prix plancher pour le carbone
Pour BofA ML, le rapport entre le potentiel et le risque est revenu en territoire intéressant, maintenant que le scénario du pire semble écarté avec l'engagement de la France d'injecter des fonds lors de l'augmentation de capital et la réflexion en cours sur un prix plancher du carbone. Cette proposition de François Hollande et Ségolène Royal pourrait contribuer à restaurer les prix de l'énergie. Le bureau d'études a relevé de 12 à 15,70 euros son objectif de cours sur EDF, et laisse même entrevoir une revalorisation beaucoup plus prononcée en cas de hausse effective des prix énergétiques. A 15,70 euros, l'objectif est le second plus élevé parmi les analystes qui suivent le titre (derrière Raymond James, 20,20 euros). Il est bien supérieur à la moyenne des vingt dernières études publiées, qui ressort à 11,58 euros (fourchette 7,50 à 20,20 euros). Il y a un an, cet objectif moyen ressortait à 24,70 euros, tandis que 5 ans en arrière, le curseur était encore placé à 35,30 euros
Y ajouter la négociation sur l'indemnisation concernant la fermeture de Fessenheim

  
Répondre
lafontaine
27/04/2016 15:40:58
0
C'est encore une idée française !Le reste de l'Europe ne suivra pas ,une chose que nous savons faire (surtout nos dirigeants et les ceux en place actuellement en font un max) voter des nouvelles taxes ! L'énergie nucléaire semble plus propre que les autres ,mais faudrait peut être
considérer toute la chaîne (extraction ,enrichissement ,stockage ,déconstruction ) .
  
Répondre
lafontaine
27/04/2016 15:40:58
0
(CercleFinance.com) - En prenant encore 6% ce midi, l'action EDF retrouve, vers 12,2 euros, le niveau qui était le sien avant son décrochage de lundi. Au terme de sa première séance de la semaine, l'action avait en effet perdu 11% après l'annonce de restructurations et d'une augmentation de capital de quatre milliards d'euros. Mais depuis, des spéculations sur une éventuelle “taxe carbone” soutiennent le titre.

En effet, les spéculations sur la “taxe carbone” (soit le CO2) sont de retour. Lundi, lors de la conférence Environnement 2016, le président de la République, François Hollande a notamment procédé à des annonces sur le CO2. “La France doit montrer l'exemple, elle s'engagera unilatéralement à donner au carbone un prix plancher”, a notamment déclaré M. Hollande. De plus, Paris plaide au niveau européen pour l'instauration d'un prix minimal de la tonne de CO2 d'environ 30 euros, à comparer avec un cours actuel de l'ordre de 6,6 euros/EUA.

Or le CO2 entre dans la formation des prix de l'électricité. Son poids est en toute logique plus important dans le prix de l'électricité “thermique” provenant des centrales à lignite et à charbon, et dans une moindre mesure à gaz, que dans le nucléaire.

Si les centrales utilisant le charbon sont peu nombreuses en France (cinq environ), elles le sont bien davantage en Allemagne et dans d'autres pays limitrophes dont les réseaux électriques sont interconnectés. En poussant à la fermeture des centrales à charbon, une éventuelle hausse du CO2 pourrait donc tirer les prix de l'électricité de de gros, des plus déprimés actuellement, vers le haut.



Copyright © 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
  
Répondre

Forum de discussion EDF

201605060723 520680
Ma liste