OK
Accueil  > Communauté   > Forum Spie

SPIE . Achat

Cours temps réel: 17,75€  -0,28%

SPIE


Antoine
21/01/2020 12:30:40
0

et un petit contrat en U K

  
Répondre
JD1976
29/11/2019 10:07:11
2

SPIE: SIGNATURE D'UN PROJET POUR L'ÉCONOMIE CIRCULAIRE BELGE

Publié le 28 Novembre 2019

Copyright © 2019 CercleFinance

-

(CercleFinance.com) - SPIE Belgium, filiale du groupe SPIE, annonce avoir signé ce 27 novembre le 'Green Deal Achats Circulaires'. 'Initiative collective, ce projet émane de plusieurs organismes déjà engagés dans l'économie circulaire : le Service Public de Wallonie, la plate-forme belge pour le développement durable 'The Shift', la Société Régionale d'Investissement de Wallonie, la Sowalfin, l'UCM et l'Union Wallonne des Entreprises.


Son objectif : promouvoir l'économie circulaire à l'échelle de la Wallonie, via les politiques d'achat des organisations publiques et privées', explique SPIE. En signant ce Green Deal Achats Circulaires, SPIE Belgium s'engage ainsi à mener des actions concrètes et à contribuer à l'accélération de la transition de la région wallonne vers une économie circulaire.

  
Répondre
Antoine
04/11/2019 16:50:01
0

Spie: nouveau contrat auprès d'Hexion


Recentrage de l'activité pour améliorer les marges ?

  
Répondre
Antoine
04/11/2019 08:53:21
1

C'était prévu :

C/C : Spie cède ses activités de construction et de technologie gazière en Allemagne

Message complété le 04/11/2019 09:13:09 par son auteur.


Au contact de la ROH de LT !

Message complété le 04/11/2019 09:15:19 par son auteur.

erreur pas SPIe mais NEXANS

Message complété le 04/11/2019 09:16:38 par son auteur.



RH franchie ?

  
Répondre
JD1976
26/09/2019 11:53:01
1
Antoine
11/09/2019 19:00:20
0

Nuance : RH en cours de franchissement et non totalement franchie .


Volumes a surveiller



  
Répondre
JD1976
11/09/2019 18:13:39
0

Spie : bondit vers 18,5E, peut viser 20,3E

CERCLE FINANCE•11/09/2019 à 13:18

(CercleFinance.com) - Spie bondit vers 18,5E (ex-zénith du 30 avril 2018) et pulvérise la résistance des 17,8E du 3 mai et 26 juillet dernier.

Le titre s'extrait du canal de consolidation 15,25/17,8E, ce qui valide un potentiel de hausse vers 20,3E (niveau du 20 mars 2018).

  
Répondre
Antoine
28/08/2019 18:52:30
0

exact .

Le crs après avoir touché pour la 3eme fois la résistance de LT (17.9) est reparti a la baisse et semble consolider dans un canal de phase 3 ( 18/15.5 )

A ce jour trade en MV de -2.6%

Je conserve


Message complété le 29/08/2019 09:51:10 par son auteur.

En D point pivot 16.36

Message complété le 04/09/2019 14:38:57 par son auteur.


Spie: contrat de facility management à Hambourg

  
Répondre
JD1976
28/08/2019 17:37:38
0

... Et depuis ? 👎

Message complété le 29/08/2019 08:38:03 par son auteur.

Pour le moment, je conserve également.

  
Répondre
Antoine
01/08/2019 16:55:41
0

" Spie: S&P relève sa perspective sur la note à "stable" (DowJones)

  
Répondre
Antoine
26/07/2019 15:06:27
0

Une pensée pour Loubia

  
Répondre
Ribo
20/06/2019 09:23:11
1

SPIEculation en vue....

  
Répondre
Antoine
20/06/2019 08:52:25
1

C/C : " Spie en négociations exclusives pour acquérir Cimlec Industrie en France "

  
Répondre
Antoine
11/06/2019 17:56:20
1

C/C "Spie : succès de l'émission obligataire de 600 ME

  
Répondre
Antoine
20/05/2019 09:31:24
1

tant que le support H de 16.5 et le SOH de MT résisteront la tendance haussière restera d'actualité


La suite ????

  
Répondre
JD1976
20/05/2019 08:53:29
1

Le moins que l’on puisse dire c’est que le titre Spie n’a pas comblé les investisseurs sur un an (-7,5%). Mais il s’est bien repris depuis le début de l’année (+44%) à la faveur de résultats 2018 rassurants.

L’an dernier, le flux de trésorerie a progressé de 23% et l’endettement s’est réduit plus fortement que prévu.

Le modèle du groupe d’ingénierie électrique reste toujours attrayant avec de fortes positions en Europe, des acquisitions régulières, et un dividende élevé.

L’entreprise pourrait intéresser des groupes comme Eiffage, Vinci ou Engie. Ce qui donne une dimension spéculative non négligeable au titre.

  
Répondre
Antoine
02/05/2019 14:54:13
1

Si le support de 16.5 se confirme :


A MT 18.5


A LT 21/22 ETE ? en fin de réalisation ?

  
Répondre
JD1976
02/05/2019 10:51:07
0

... Vos prévisions de croissance sont de quel ordre ? 🤔

  
Répondre
Antoine
02/05/2019 10:36:05
0

Renforcé ce jour .

  
Répondre
JD1976
30/04/2019 10:52:36
2

SPIE CONFIRME SES PRÉVISIONS 2019

PUBLIÉ LE 30/04/2019 À 10H30

(AOF) - Spie grimpe de 3,53% à 17,02 euros sur la place de Paris et s'affiche comme l’une des plus fortes hausses du SBF 120, dans le sillage d’un bon début d’année et de perspectives annuelles confirmées. Ainsi, le spécialiste des services multitechniques a affiché, au titre de son premier trimestre 2019, une production de 1,55 milliard d’euros, en hausse de 3,3%. La croissance organique ressort à +3,3%. Par ailleurs, l’Ebitda progresse de 4,7% à 57,7 millions et la marge d’Ebitda ressort stable par rapport à l’année précédente.

"Au premier trimestre, la marge d'EBITA du Groupe s'est maintenue au niveau le plus élevé de notre profession et nous avons poursuivi la mise en œuvre de notre stratégie de croissance externe “bolt-on”, avec deux acquisitions qui viennent renforcer notre présence en Allemagne et en Europe centrale", a commenté Gauthier Louette, Président-directeur général.

Dans le détail, la production du segment France a crû de +4,5% sur la période, dont +1,2% de croissance provenant des acquisitions " bolt-on ". Quant à la Germany & Central Europe, le production a progressé de 2% tandis qu'elle affiche une hausse de 2,4% pour le segment North-Western Europe.

Par ailleurs, le segment Oil & Gas and Nuclear a enregistré une forte croissance au de 19,8%.

"Au total, ce bon trimestre illustre une fois encore la pertinence de notre modèle économique et est de bon augure pour le reste de l'année", a ajouté Gauthier Louette.

Ainsi Spie confirme ses objectifs 2019 et table sur croissance de sa production comprise entre 2,5 % et 4,5 % à change constant, y compris acquisitions " bolt-on ", et un chiffre d'affaires annualisé total acquis au travers d'acquisitions “bolt-on” de l'ordre de 200 millions d'euros. En parallèle le groupe anticipe une marge d'EBITA consolidée d'au moins 6% et un ratio de Cash conversion autour de 100 % et une poursuite de la réduction de son levier financier.

Concernant le dividende, le taux de distribution devrait rester autour de 40% du résultat net ajusté part du groupe.


Les points forts de la valeur

- Numéro deux en Europe des services multitechniques -de la conception à la maintenance des installations électriques, mécaniques et climatiques- avec 4 % du marché ;

- Marché fragmenté porté par l’externalisation des services d’où une croissance supérieure à celle du PIB européen ;

- Visibilité assurée par la récurrence des activités de maintenance (80 % des revenus) et risque industriel limité par la diversification des clients et le refus des grands contrats ponctuels ;

- Capacité à maintenir les marges malgré la baisse du chiffre d’affaires et à dégager de la trésorerie, d’où une grande flexibilité dans la croissance externe ;

- Croissance externe active avec 11 acquisitions en 2017 dont celle, stratégique, de l’allemand SAG, dont les revenus représentent le quart de celui de Spie ;

- Situation financière saine, avec des liquidités nettes de 520 M€, et taux de distribution de 40 %.


Les points faibles de la valeur

- Pressions au Royaume-Uni, dans les activités pétrole & gaz et, en France, dans le secteur commercial ;

- Risque de montée des salaires en Allemagne et au Royaume-Uni ;

- Impact négatif de la baisse de la livre sterling contre l’euro ;

- Craintes des investisseurs sur un ralentissement de l'activité en France, induit par un environnement fiscal moins favorable ;

- Valeur volatile.


Comment suivre la valeur

- Activité relativement encadrée par les réglementations européennes –sous-traitance, déchets électriques, marchés publiques ;

- Sensibilité boursière aux obtentions de contrats et aux commandes publiques, qui contribuent à 14 % des revenus ;

- Exécution de la stratégie d’augmentation des parts de marché en Europe, du redressement des affaires en France, de résistance à la baisse des marges en pétrole & gaz et au Royaume-Uni ;

- Après le français Buchet, poursuite des acquisitions attendues entre 400 à 800 M€ ;

- Capital éclaté, le 1er actionnaire étant la Caisse de Dépôts et placements du Québec avec 8,4 % % du capital, devant la famille Peugeot (5,5 %), le management (4,7 %) et les salariés (3,6 %).


Biens d'équipement

Le secteur de la machine-outil a bien amélioré ses performances. D'après l'étude annuelle du syndicat des créateurs de solutions industrielles (Symop), les ventes de machines-outils en France ont atteint en 2017 1,6 milliard d'euros, soit une hausse de 12% en valeur et de 5,2% en volumes par rapport à 2016. Cela correspond à la meilleure performance du secteur depuis 2012. L'automobile constitue le premier secteur client. Avec une stabilisation de ses investissements en 2017, il représente 28,2% des ventes. L'industrie aéronautique est le second secteur client (24,7%) et l'industrie mécanique le troisième (24,1%). Le Symop est très confiant sur l'avenir du secteur des biens d'équipement car il estime que la demande de machines-outils devrait continuer de connaître un fort développement (estimations de +7,4% en 2018 puis +4% en 2019 et 2020). Le secteur bénéficie de la mise en place d'une mesure de sur-amortissement de 40% sur les investissements des PME dans les technologies d'avenir.



  
Répondre

Forum de discussion Spie

202001211230 539669
Ma liste