Hélicoptères Caracal: Le Drian dénonce la décision "inacceptable" de l
OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

Hélicoptères Caracal: Le Drian dénonce la décision "inacceptable" de l

Cours temps réel: 5 620,65  0,09%

PX1


CRI74
12/10/2016 18:29:44
0
Unanimité pour rétorsion contre un pays UE qui ne joue pas le jeu , c'est impossible, le pays ne votant pas contre lui même.
  
Répondre
ygalsky
12/10/2016 17:47:41
0
Cet été, après moulte gesticulations, notre 1er ministre Vals et ses confrères allemands et belges ont essayé d'intervenir auprès de la Commission Européenne pour tenter de modifier les règles concernant le transport routier international avec ses travailleurs venants de l'est européen...
Mais...comme prévu au Traité de Lisbonne, il n'y a pas eu d'unanimité (art. 48 du TUE).
Donc, pas de réunion à 27 ou 28 pour ...causer, et re-donc ces messieurs sont parti en vacances se détendre...
...sans unanimité !
  
Répondre
ygalsky
12/10/2016 17:31:34
0
La Pologne défend ses intérêts nationaux mieux que la France.
Il ne faut pas oublier que l'OTAN est avant tout US, accessoirement français, dont dépend la sécurité de la Pologne.
Maintenant en ce qui concerne les éventuelles rétorsions de la France envers la Pologne, si celles-ci ne contredisent pas le Traité de Lisbonne, pourquoi pas ? (j'en doute...)
Mais, si ces rétorsions sont contraires au Traité de Lisbonne, il faudra accepter de payer des pénalités (en million d'euro), très lourdes pour le contribuable, comme d'habitudes (ex. l'expulsion des rooms sous la présidence de Sarkozy).
La Commission Européenne n'oubliera pas de nous le rappeler avec fermeté !
Maintenant, pour les actionnaires d’Airbus, ils n'auront qu'à se mettre en "vad"....
  
Répondre
CRI74
12/10/2016 17:19:52
1
On serait bien inspiré de remettre des taxes antidumping sur la filière routière organisée depuis la Pologne avec ,pour partie , des commanditaires français .
De quoi regarnir les caisses et embaucher massivement en France pour couvrir ces délocalisations inacceptables
  
Répondre
jimmimack
12/10/2016 17:04:26
1
glanglois : sauf que le gouvernement polonais n'a vraiment rien de communiste, puisque ce sont des ultra-conservateurs qui le tiennent ... il faudrait également parler de l'influence polonaise dans la détérioration des relation europe - russie. en fait, la pologne se comporte en europe, comme un passager clandestin, un peu comme la grèce. elle est en fait, le porte avion des USA en europe de l'est.
  
Répondre
nodless
12/10/2016 16:49:59
0
la premiere chose qu a fait la Pologne 1 an avant son entrée dans l UE a été de commander 48 F16
  
Répondre
CRI74
12/10/2016 16:43:15
1
Depuis que la Pologne est dans l'Europe , malgré des subventions plus que confortables dues à ce statut , celle ci n'a que très peu joué le jeu avec ses partenaires qui pourtant lui ont permis un développement accéléré .
On doit donc tenir compte d'un comportement inique et tailler dans le vif ce que la France s'apprête à entreprendre avec une liste d'arrêts de coopération et de contrats en suspens bien garnie .
  
Répondre
nodless
12/10/2016 16:39:29
0
ils ont privilegié les US , Hollande a le retour de medaille pour son asservissement aux US , les US n ont pas d amis que des interets
Pologne : Airbus écarté au profit de l'américain Lockheed Martin
  
Répondre
glanglois
12/10/2016 16:35:54
0
La Pologne ne sortira pas grandit de cette manœuvre , maintenant la France peu aussi fermer ces frontières
à certains produits venant de Pologne ... Le communisme est toujours présent chez eux c'est leur façon d'agir !!!
  
Répondre
glanglois
12/10/2016 16:35:54
0

Un hélicoptère Caracal lors d'une démonstration à Pau, le 29 juin 2015 (AFP/Archives/IROZ GAIZKA)

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, a déploré mercredi en Conseil des ministres "la manière inacceptable" dont la Pologne a "remis en cause" l'accord pour l'acquisition de 50 hélicoptères Caracal, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

Jean-Yves Le Drian est intervenu "pour déplorer, constater la manière inacceptable dont la Pologne a remis en cause un accord qui avait été signé sur les hélicoptères Caracal" de l'avionneur européen Airbus, a dit M. Le Foll, lors du compte rendu du Conseil.

Le porte-parole du gouvernement a rappelé que "c'est ce qui avait conduit le président de la République à annuler un déplacement en Pologne" prévu le 13 octobre.

La Pologne a annoncé mardi l'achat d'au moins 21 hélicoptères américains Black Hawk, après avoir abandonné des négociations sur les hélicoptères Caracal.

"Nous n'avons jamais été traités comme ça par un gouvernement client comme nous l'avons été par ce gouvernement", a réagi le patron d'Airbus Group, Tom Enders, mardi dans une déclaration à l'AFP, ajoutant avoir "l'impression d'avoir été mené en bateau pendant des mois par l'actuel gouvernement polonais".

Le gouvernement polonais avait accusé Airbus d'être responsable de l'abandon des négociations sur les hélicoptères multirôles, lui reprochant d'avoir tardé dans les négociations et d'avoir fait une offre insuffisante de compensations industrielles.

Airbus Helicopters assure de son côté que la valeur de cette offre était supérieure aux recettes que ce contrat lui aurait apportées.

Le constructeur indique avoir même proposé de nouvelles concessions pour parvenir à un accord, dans une lettre du 3 octobre, soit la veille de l'annonce par Varsovie de la fin des pourparlers.

© 2016 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201610121829 544328
Ma liste