OK
Accueil  > Communauté   > Forum Air France

Air France-KLM: une offre en hausse de 3,7% cet hiver.

Cours temps réel: 9,896€  1,92%

AF


FREDFR91
30/09/2019 23:06:18
2

Ben on ne peut reprocher à un conducteur d’autobus de prendre de mauvaises décisions comme JOON dès lors qu’il est catapulté dans l’aérien sans rien de rien y connaître....

  
Répondre
gars d'ain
23/09/2019 11:14:40
0

XL Airways a assigné Air France-KLM en justice

Par Fabrice Gliszczynski | 23/09/2019, 7:31 | 736 mots

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/xl-airways-a-assigne-air-france-klm-en-justice-828654.html

---------------------------------------------------------------------------------------


Des passages de cet article ont le mérite de mettre au clair certaines choses un peu oubliées actuellement... Je note donc :


Projet "Rafale"

À la fin de l'année 2017, Air France-KLM, présidé par Jean-Marc Janaillac, a en effet approché XL Airways pour un rapprochement. L'idée de Jean-Marc Janaillac était d'utiliser cette compagnie aux coûts très bas pour contrer les compagnies low-cost long-courriers sur l'axe transaltlantique, comme Norwegian ou Level qui ne cessaient de se développer à Paris.

Des négociations exclusives ont été menées pour une prise de participation d'Air France-KLM dans le capital de XL. Ce projet avait un nom : Rafale. Fin avril 2018, la cession progressive à Air France (qui comptait la faire grossir pour atteindre une taille de 10 avions) était quasiment acquise. Tous les documents étaient finalisés entre Dreamjet Participations, la maison-mère de XL Airways, et la direction d'Air France-KLM. Ils précisaient la prise par Air France-KLM de 40% du capital de XL Airways par le biais d'une augmentation de capital de 40 millions d'euros. À l'époque, La Compagnie, un transporteur 100% classe affaires, filiale de XL Airways, faisait partie du deal. Ces négociations étaient menées au niveau de la direction d'Air France-KLM. Le dossier n'avait pas encore été présenté au conseil d'administration.

Le départ de Jean-Marc Janaillac change la donne

Coup de théâtre, début mai 2018, Jean-Marc Janaillac perd son référendum sur la question salariale et démissionne le 15 mai. Selon des sources proches des actionnaires de XL, les dirigeants d'Air France-KLM et d'Air France leur ont assuré à ce moment-là que l'opération n'était pas compromise et qu'il fallait simplement attendre l'arrivée du successeur de Jean-Marc Janaillac. C'est d'ailleurs pour cette raison que les actionnaires de XL Airways ont, au cours de l'été 2018, réinjecté 18 millions d'euros dans les caisses de la compagnie, en difficulté financière.

Problème, cette succession prendra énormément de temps et il faudra attendre trois mois avant qu'un succeseur ne soit nommé en la personne du Canadien Ben Smith - et même quatre mois avant que ce dernier n'entre en fonction (vers le 20 septembre). Or, en arrivant à la tête d'Air France-KLM, Ben Smith avait d'autres priorités que de valider un projet décidé par son prédécesseur. Il lui fallait résoudre la question salariale à Air France et s'atteler aux tensions avec KLM. Après avoir rencontré les actionnaires de XL Airways en octobre 2018, le Canadien ne donna pas suite. Il avait déjà en tête d'arrêter la filiale d'Air France Joon, ce n'était pas pour avoir une nouvelle filiale qui aurait pu heurter les pilotes d'Air France.

Audience début septembre

Entièrement mobilisée sur ce dossier pendant plus de 12 mois, XL Airways a perdu une précieuse année pour trouver une autre compagnie à laquelle s'adosser.

Selon nos informations, les actionnaires de XL Airways ont porté l'affaire en justice. Ils ont assigné en mai dernier Air France-KLM pour "rupture abusive de pourparlers". L'assignation a été déposée au tribunal de commerce de Paris. Une audience a eu lieu début septembre, sans la présence d'Air France-KLM. Le jugement n'a pas encore été rendu. Interrogée, Air France-KLM, n'a pas souhaité faire de commentaire.

Les actionnaires de XL Airways sont au nombre d'une quarantaine, des hommes d'affaires, des familles, quelques entreprises ou institutionnels... On y trouve notamment Charles Beigbeder, Cogepa, Michel Cicurel, le groupe belge SPDG, et, le plus important d'entre eux, Motier, la holding de la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette (20%). Les trois derniers sont les plus importants.

  
Répondre
gars d'ain
23/09/2019 11:07:18
0

Article : "Aigle Azur, XL Airways... L'inquiétant déclin du transport aérien français"

https://www.challenges.fr/entreprise/transports/aigle-azur-xl-airways-l-inquietant-declin-du-transport-aerien-francais_675689

  
Répondre
lem34
01/03/2019 12:01:14
0

Et si les Pays Ba devenaient majoritaire au capital ???

Vu le suivi des opérations boursieres par bercy , ce n'est pas mprobable , mais quelle claque pour la France!

Déja gerer le mouvements des gilets jaunes depuis 3 mois c'est difficile alors pour l’économie française les doutes sont bien là.

Rappelez vs FORD Alsthom etc ............en peu de mois ! C'est le grand désastre .....

  
Répondre
lem34
01/03/2019 12:01:05
0

Et si les Pays Ba devenaient majoritaire au capital ???

Vu le suivi des opérations boursieres par bercy , ce n'est pas mprobable , mais quelle claque pour la France!

Déja gerer le mouvements des gilets jaunes depuis 3 mois c'est difficile alors pour l’économie française les doutes sont bien là.

Rappelez vs FORD Alsthom etc ............en peu de mois ! C'est le grand désastre .....

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 16:33:49
0

"... un prix de revient unitaire de l'ordre 12,4 euros par action ..."

+ Cours temps réel: 10,84€ -3,52%


= 93.6 M€ de MV latente.

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 13:38:03
0

Air France-KLM : ce géant californien de l'investissement a presque tout vendu

Jean-Noël Legalland, publié le 28/02/2019 à 13h02

Message complété le 28/02/2019 13:38:33 par son auteur.

(Boursier.com) — Par courrier reçu le 28 février 2019 par l'AMF, la société californienne The Capital Group Companies, Inc. a déclaré à l'Autorité française des marchés financiers avoir franchi en baisse, le 26 février 2019, les seuils de 5% du capital et des droits de vote d'Air France-KLM, et ne plus détenir que 24 actions Air France-KLM représentant autant de droits de vote de cette société. Ce franchissement de seuils résulte d'une cession d'actions sur le marché, a indiqué le déclarant à l'autorité de marché. Agissant en qualité d'investment adviser pour le compte de fonds, The Capital Group Companies, Inc. agrège les positions détenues par Capital Research and Management Company (CRMC) et Capital Group International Inc (CGI).

Cette sortie du capital intervient alors que le gouvernement néerlandais vient pour sa part de monter à 14% des parts d'Air France-KLM. La Haye a annoncé avoir achevé son opération de rachat de parts d'Air-France KLM et en détenir désormais 14%, presque autant que le gouvernement français (14,3%, mais 22,7% des droits de vote). "L'Etat néerlandais a pris une participation de 14% dans Air France-KLM", a ainsi annoncé mercredi soir le gouvernement néerlandais dans un communiqué, précisant que "l'opération de rachat de parts d'Air-France-KLM est achevée". Mardi, La Haye avait déjà révélé avoir acquis une participation de 12,68% au capital de la compagnie aérienne franco-néerlandaise, afin de défendre ses intérêts.

  
Répondre
LBWB
28/02/2019 13:37:33
0

Jour


retour sur support / Fibo 50

Message complété le 28/02/2019 13:40:17 par son auteur.

- 12 % sur 744 millions

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 12:37:38
0

Je t'en prie ESSEREM mais cette publication de l'AMF met les pendules à l'heure et je ne pense pas que l'on passe de 6.14% du K à 24 actions uniquement pour prendre ses pv.

  
Répondre
ESSEREM
28/02/2019 12:30:06
0

Merci 0PHENIX0, pour cette info, on voit que certains n'ont pas manqué de prendre leurs profits ...

Merci CRI74, pour le "j'aime" !

Merci lem34, merci de me donner l'occasion de lire ce qui, me semble-t-il, ressemble à un tract ramassé sur un carrefour infesté de gilets jaunes !

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 12:10:54
0

"... mais les 12.68% proviennent uniquement d'achats sur le marché ?"


Message complété le 28/02/2019 12:12:44 par son auteur.

Sauf erreur, Capital Group pointait tout de même à 6.14% du capital.

  
Répondre
CRI74
28/02/2019 11:43:10
2

Il serait bon qu'avant de cracher systématiquement sur la France , vous étudiez un peu les dossiers évoqués afin d'intervenir à bon escient

  
Répondre
lem34
28/02/2019 11:38:24
0

Pourquoi l'Etat Néerlandais n'aurait il pas maintenant les droits que la France notamment vote double???

Les Américains vont jouer les arbitres leur votes seront déterminants et quand on connait les rapports Trump/Macron le pire est bien à notre porte.

La france perd de plus en plus de sa crédibilité et meme envers des petits pays appartenant à l'EU , alors que penser de nos piètres ministres que ce soit financier ou industriel.

Les élections européennes risquent d’être le moyen de remercier nos gouvernants ..

Le Gouvernement est attaqué sur tous les fronts ,faut il encore acheter des valeurs francaises ????

  
Répondre
ESSEREM
28/02/2019 11:21:39
1

On attaque beaucoup les représentants de l'Etat français dans cette affaire et c'est vrai qu'ils sont souvent de piètres gestionnaires !

Mais que dire de l'Etat néerlandais qui :

- s'est mis à acheter au moment où le titre remontait très significativement en raison d'une amélioration réelle de la situation du groupe Air France - KLM globalement et de Air France en particulier

- par le fort volume de son intervention a fait mousser artificiellement le cours de l'action

- s'est pris dès le lendemain une moins-value latente de 12% (et ce n'est peut-être pas fini) inattendue certes, mais en bourse on ne peut jamais jurer de rien

Tout cela pour parvenir tout juste au niveau de l'Etat français, en capital.
Mais l'Etat français dispose, me semble-t-il, de votes doubles ... sur la totalité des titres ? En tout état de cause l'Etat français conservera donc une avance confortable en matière de votes, sans parler d'éventuelles minorités de blocage.

Sauf à poursuivre l'acquisition de titres et/ou à s'entendre avec les américains ou les chinois au conseil d'administration, l'état néerlandais ne pourra pas faire la pluie et le beau temps chez Air France - KLM (n'oublions pas qu'Air France a sauvé KLM comme Renault a sauvé Nissan !)

Bien sûr, par delà la gestion d'Air France - KLM, ce qui inquiète le gouvernement néerlandais c'est l'avenir de l'aéroport d'Amsterdam-Schipol ... Le groupe Air France - KLM n'a, en effet, pas besoin sur le long terme de deux hubs internationaux à ... 300 kilomètres l'un de l'autre !
Et le gouvernement français est peut-être tenté de déshabiller Schipol au profit de Roissy/Orly ce qui pourrait être du meilleur effet sur le titre ADP (Aéroport de Paris) ... intéressant avant la privatisation, non ?

On est loin de l'AT bien sûr !

  
Répondre
alain_spam
28/02/2019 10:54:15
0

quoi de plus normal pour l'État néerlandais de monter au capital d'Air France quand on voit ce que l'entreprise est devenu pendant toutes ces années et comment elle a été mal géré

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 10:48:25
0

Le bureau d'études Oddo BHF ne démord pas de son conseil d'achat sur l'action Air France-KLM, en estimant que 'l'irruption de l'Etat hollandais brouille le message, mais ne perturbe pas le cap'. Maintenu à 12,7 euros, l'objectif de cours augure d'un potentiel de hausse d'environ 15%.

Dans le but déclaré de faire valoir les intérêts nationaux, l'Etat néerlandais est monté à 14% du capital de la compagnie aérienne, faisant presque jeu égal avec l'Etat français (14,3%). D'une rencontre avec les analystes organisée hier soir par la société, Oddo BHF rapporte notamment que 'si le directeur général (Benjamin Smith) regrette la forme (sans concertation), il estime que ce nouvel actionnaire désire uniquement montrer son attachement au développement de KLM et de l'aéroport de Schiphol et n'influencera pas la stratégie actuellement mise en place'.

Même si Oddo BHF reconnaît que son scénario de cession de sa participation par l'Etat français tombe à l'eau.

'Benjamin Smith donne l'impression de pouvoir faire bouger les lignes et de pouvoir réduire une partie du désavantage compétitif d'Air France', ajoutent les spécialistes, alors que pour l'heure KLM est plus rentable que la branche française du groupe.

Air France-KLM organisera une journée investisseurs 'à la fin du printemps ou (au) début (de l')automne', rapporte aussi la note.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

  
Répondre
lem34
28/02/2019 10:28:12
0

La France perd sa culotte tous les jours u peu plus

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 09:36:55
0

Le gouvernement néerlandais n'a pas tardé à concrétiser les intentions explicitées au soir du 26 février : il a indiqué hier soir qu'il avait continué d'accroître sa participation au sein d'Air France-KLM, désormais quasi-équivalente à celle de l'Etat français.

De 12,7% le 26 février, la participation des Pays-Bas au capital du groupe est passée hier soir de 14%, ont indiqué les autorités de La Haye.

Le montant total de l'opération est de 744 millions d'euros, est-il ajouté, ce dont on peut approximer un prix de revient unitaire de l'ordre 12,4 euros par action.

Ce faisant, l'Etat néerlandais fait pratiquement jeu égal avec le premier actionnaire de la compagnie aérienne, l'Etat français, qui aux dernières nouvelles pointait à 14,3%.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Message complété le 28/02/2019 09:38:32 par son auteur.

Silence radio des China Eastern et Delta ?

  
Répondre
0PHENIX0
27/02/2019 18:06:18
1

"... mais les 12.68% proviennent uniquement d'achats sur le marché ?"


J'aimerais bien savoir d'où ils les sortent.

Mis à part Marshall 0.88 (0.75) je n'ai rien vu ce jour à l'AMF.

Message complété le 27/02/2019 18:10:22 par son auteur.

So far, waoullou non plus dans les publications de 18 heures.

  
Répondre
lem34
27/02/2019 17:53:33
1

Et dire que b.lemaire n’a rien vu,c’est ça la gestion de la France ???

Et dire qu’il essaie de gerer le rachat d’ascoval et de Ford,ça doit rire dans les milieux financiers internationaux et au fmi

A quand un remaniement ministériel ?ou mieux une démission du président

  
Répondre

Forum de discussion Air France

201909302306 545266
Ma liste