Sapmer: renoue avec les bénéfices au 1er semestre.
OK
Accueil  > Communauté   > Forum Sapmer

Sapmer: renoue avec les bénéfices au 1er semestre.

Cours temps réel: 20,60€  3,00%

ALMER


gars d'ain
23/05/2019 14:54:16
0

Face au manque de marins, les métiers de la pêche soignent leur image

Actualité AFP publiée le 23/05/19 | 11:57

-----------------------------------------------------------------------------

Comment recruter 1.200 à 2.000 marins en cinq ans ? Les besoins de main d’œuvre dans les métiers de la pêche se heurtent à la désaffection des jeunes pour ce secteur, qui déploie pourtant formations attractives et campagne de promotion pour séduire.


"Depuis tout petit j’adore la pêche, j’ai plusieurs oncles marins pêcheurs, ça m’a donné envie de faire ce métier", raconte Pierre Rousselot, 16 ans, qui a intégré l’école des pêches des Sables d'Olonne et de l'île d'Yeu (Vendée) en septembre pour préparer un CAP "matelot".


Dans la salle de classe qui surplombe le port de plaisance, il est pourtant le seul élève attablé, son unique camarade ayant rapidement abandonné après la rentrée. Sur neuf élèves en formation, seulement trois ont passé leur diplôme en juin dernier, après deux ans d'apprentissage.

"C’est un peu compliqué, il faut vite prendre le pli, mais ça me plaît", lance l'apprenti qui part en mer à la journée. Mais d'autres matelots peuvent passer jusqu’à 40 jours sur un bateau: face à des conditions de travail atypiques et difficiles surtout en période hivernale, certains jettent l'éponge.


Ils abandonnent "parce qu’ils se sont trompés de voie ou que c’est compliqué pour eux d’être loin de leurs familles et de leurs amis lorsqu’ils passent plusieurs jours en mer", explique Jacky Couthouis, le directeur de l’école, précisant que "certains sont malades dès le début" ou "ne s’entendent pas avec l’équipage et n’ont pas la motivation de chercher un nouveau patron".

Les conditions de travail ont pourtant évolué. "Les pêcheurs ne passent pas beaucoup plus de 200 à 220 jours en mer dans l’année", ce qui leur laisse près de 150 jours à terre, précise M. Couthouis. La flotte vieillissante est progressivement remplacée par des bateaux plus modernes, confortables et sécurisés. Et le salaire, très attractif, dépasse souvent deux fois le Smic, selon l'établissement.

Ces gages ne suffisent pas à redorer l'image d'une filière abîmée par la crise du gazole, selon le directeur. "Jusque dans les années 80-90, il y avait du monde dans les écoles mais avec la crise les effectifs ont commencé à chuter. Aujourd’hui, on paye les pots cassés", déplore-t-il.


- Pas besoin d'être "né dedans" -

Pour susciter des vocations, cette école des pêches ouvre ses portes, communique sur les mesures de sécurité inculquées aux marins, propose avec Pôle emploi une formation rémunérée avant l’embauche et a instauré des formations courtes pour adultes. "Ça m’a toujours attiré, ce n’est pas un travail salarié et j’ai de la famille qui a un bateau en Bretagne", confie Allan Copy, trentenaire et ancien pompier en région parisienne, qui passe actuellement son certificat "matelot pont".


"Sur les cinq prochaines années, on a besoin d'environ 1.500 à 2.000 marins, du matelot au patron de pêche", d'autant que de nombreux chefs d'entreprises vont également partir à la retraite, souligne le comité national des pêches.

Plus de 1.000 patrons de pêche devraient ainsi quitter le métier dans les cinq ans qui viennent, selon cette source qui a recensé en 2017 quelque 15.000 marins pêcheurs équivalent temps plein et environ 5.000 chefs d’entreprise à la pêche.

De son côté, le comité national des pêches a lancé en mars une campagne de promotion qui s'intitule "Lignes d'horizon", présentée sous forme d'un documentaire en trois séquences, accessible sur un site internet dédié. "L'idée principale, c'est de s'adresser aux jeunes et à leur familles, pas forcément issus du littoral, et de leur expliquer que le métier de marin-pêcheur, il ne faut pas forcément être né dedans, mais que c'est ouvert à tout le monde", précise le comité.

Encore trop récente pour voir si elle porte ces fruits, cette campagne sert surtout de support de présentation aux professionnels dans les forums d'emploi, comme celui qui sera installé dans la prochaine exposition "La Mer XXL", du 29 juin au 10 juillet à Nantes. Transport maritime, pêche, construction navale, énergies renouvelables, aquaculture... L'événement dédié aux océans consacrera une large place aux différentes facettes de ces métiers qui recrutent.

© 2019 AFP

  
Répondre
gars d'ain
12/07/2018 18:42:14
0

Article " France's Sapmer inks coldstore partnership in Seychelles "http://www.intrafish.com/processor/1526815/frances-sapmer-inks-coldstore-partnership-in-seychelles
  
Répondre
gars d'ain
03/07/2018 09:55:24
1
Dividende 2017 de 0,60 euros à détacher


Dividendes :Montant – Mise en paiement – régime fiscal du dividende
Le dividende global brut revenant à chaque action est fixé à 0,60 euro.
Ce dividende est éligible, pour les personnes physiques fiscalement domiciliées en France, à l’abattement prévu au 2° de l’article 158-3 du Code général des impôts.
Le détachement du dividende interviendra le 12 septembre 2018.
Le paiement des dividendes sera effectué le 14 septembre 2018


CF : Rapport annuel Page 63
https://www.sapmer.fr/wp-content/uploads/2015/12/SAPMER-Rapport-financier-2017-.pdf
.
  
Répondre
gars d'ain
09/03/2018 10:27:24
0

Article : "sapmer testing branded tuna products for french market"http://www.intrafish.com/marketplace/1386801/sapmer-testing-branded-tuna-products-for-french-market
  
Répondre
gars d'ain
08/03/2018 10:26:29
0
Suite publication du CA (En post Précédent) /
Tentatives d'estimation des Ratio et prévisions de RN 2017

Le niveau actuel de Valorisation de l'entreprise se situe à 104,96 Md'e pour un CA de 172,9 Md'e.
3 498 598 Titres estimés à un prix de 30 euros. Soit un rapport de valorisation du CA de 0,607.


Concernant les prévisions de résultats nets :


Si l'on s'en réfère au "très bon premier semestre 2017 pour Sapmer, qui a fait état d'un bénéfice net part du groupe de 10,6 millions d'euros sur la période, soit une progression de 5,1 millions sur un an.
L'Ebit et l'Ebitda du spécialiste de la grande pêche sont pour leur part ressortis à respectivement 15,8 et 18,1 millions d'euros, à comparer à 6,8 et 15,4 millions.
L'activité a également été dynamique avec un chiffre d'affaires qui s'est inscrit en hausse de 24,6 millions d'euros par rapport aux 6 premiers mois de l'exercice clos à 88,4 millions."


Conpte tenu du Baisse de CA à périmètre constant de -7% et -8,8 Md'e, il faut majorer les charges d'exploitations.
On peut tabler sur un EBIT en projection à 30,81Md'e, lequel on diminue des quelques aléas de l'exercice, le deuxième semestre est en générale moins bon en terme de marge. On arrive à la louche autour de 23,8 à 25,8 Millions d'Euro, soit un EBIT de second trimestre entre 8 et 10 Millions.
ET cela nous donne un EBITDA autour de 28 à 30 Md'e.


Compte tenu de ces chiffres, le résultat net devrait avoisiner au moins les 14 à 15 Md'e. Soit un BNPA estimé d'environ 4,001 à 4,287 euros par Titre et un PER sur une base de 30,00 euros entre 7,50 et 6,99.


En prime, il devrait y avoir vu le niveau performance le retour d'un dividende.
  
Répondre
gars d'ain
08/03/2018 09:37:40
0
Chiffre d’affaires 2017 à 172,9 M€ : +32,81%


Communiqué de Presse :
http://www.sapmer.fr/wp-content/uploads/2015/12/FR-CA-2017vdef.pdf


Pêcherie
L’activité pêcherie représente 89% du chiffre d’affaires total de la période.Le chiffre d’affaires langouste presque intégralement réalisé au 1er semestre est en hausse de 12% par rapport à 2016, grâce à une hausse des prix de vente combinée à un taux de change EUR/USD favorable en début d’année.
La baisse du chiffre d’affaires légine provient principalement d’une baisse de volume qui s’explique par le décalage de la débarque d’un palangrier en 2018. Par ailleurs, l’évolution de la parité du dollar US, en baisse en fin d’année, a eu un impact négatif sur les ventes de légines exprimées en Euro, en dépit de prix de vente stables.Le chiffre d’affaires du thon brut en 2017 s’établit à 85,3 M€ et intègre la reprise de la gestion des 4 thoniers. La mise en place de quotas sur l’albacore a entraîné une baisse de volume au second semestre qui a été compensée par un effet prix (même chiffre d’affaires sur les deux semestres).
Valorisation
Les ventes de thon valorisé (longes, steaks, etc.) sont en croissance de 31% en raison de l’accent mis par le groupe sur la qualité. Cette stratégie se traduit par une progression importante des prix de vente de +8.2% par rapport à 2017. La société continue à prioriser ses produits premium 100% naturels à travers la transformation et la valorisation de la qualité supérieure de sa pêche.
Le Groupe SAPMER, premier armement à la pêche sous intérêts français, réalise 45% de son chiffre d’affaires en Asie, 29% dans l’océan Indien et 18% en Europe.
SAPMER, engagée depuis 1947 pour une pêche durable dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), puis en Océan Indien, propose parmi les espèces les plus nobles, des produits de la mer naturels de première qualité dans le plus grand respect des environnements marins.
Contacts
SAPMER • Service Communication – communication@sapmer.frA propos de SAPMER – www.sapmer.fr


SAPMER est l’opérateur historique de la grande pêche dans les eaux des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) au départ de l’île de La Réunion. Créée en 1947, SAPMER exploite une flotte en pleine propriété de quatre palangriers congélateurs pour la pêche à la légine, un chalutier caseyeur congélateur pour la pêche à la langouste et neuf thoniers senneurs surgélateurs (surgélation à bord à -40°C) pour la pêche au thon (Albacore et Listao) dans l’océan Indien.Positionnée sur des activités de niches à fortes valeurs, SAPMER segmente ses activités en deux catégories :• Une activité de Pêcherie qui comprend les ventes de légines et de langoustes australes pêchées dans les mers australes (Zones économiques des Terres Australes et Antarctiques Françaises) et les ventes de thon brut (Albacore et Listao) pêché en océan Indien.• Une activité de Traitement & valorisation (longes sashimi, steaks...) de produits halieutiques.
SAPMER est cotée sur Alternext Paris - Code ISIN FR0010776617 – ALMER
.
  
Répondre
gars d'ain
08/01/2018 09:12:28
0

Il existe toujours des pratiques déloyales et non conservatrices des ressources halieutiques : hélas...

Pêche industrielle: l'UE accusée d'avoir cédé à des lobbies
Actualité publiée le 08/01/18 08:03


Notons que "Plusieurs organisations environnementales et de pêcheurs accusent la Commission européenne d'avoir cédé aux lobbies néerlandais de la pêche industrielle (AFP/Archives/MARCEL MOCHET)
Plusieurs organisations environnementales et de pêcheurs ont accusé lundi la Commission européenne d'avoir cédé aux lobbies néerlandais de la pêche industrielle en ignorant un avis défavorable de son comité scientifique, lorsqu'elle a proposé d'accorder des dérogations à l'interdiction de la pêche électrique.


Ce type de pêche consiste à envoyer depuis un chalut des impulsions électriques dans le sédiment pour y capturer des poissons benthiques, c'est-à-dire vivant au fond des mers.


Elle est critiquée pour ses impacts sur la ressource: les poissons remontés dans les chaluts montrent souvent des brûlures, des ecchymoses et des déformations du squelette consécutives à l’électrocution.


La pêche électrique est interdite en Europe depuis 1998 par un règlement en faveur de la conservation des ressources de pêche mais bénéficie de dérogations depuis 2007, à titre expérimental.


Non seulement l’organe scientifique de la Commission, le Comité scientifique, technique et économique de la pêche (CSTEP), "n'a jamais donné son aval pour de telles dérogations, mais il a même explicitement déconseillé à la Commission européenne d’en accorder !", affirment dans un communiqué plusieurs organisations, dont Bloom, End Ecocide on Earth, Blue Marine Foundation, The Black Fish, Les Fileyeurs des Hauts-de-France, Fishermen United.


Dans son avis, le Comité scientifique mettait en garde contre "un certain nombre de problèmes qui doivent être résolus avant que toute dérogation puisse être accordée".


Pourtant le règlement européen de décembre 2006 qui adopte la proposition de dérogations de la Commission affirme qu'"à la lumière de l'avis du CSTEP, il convient d'autoriser", dans certaines zones "et sous certaines conditions, la pêche à l'aide de chaluts à perche associée à l'utilisation de courant électrique impulsionnel".


Le Parlement européen doit décider le 16 janvier en séance plénière si la pêche électrique "doit être interdite ou largement autorisée", selon le communiqué.


Les ONG et organisations de pêcheurs ont envoyé un courrier à la Commission européenne pour lui demander "d'annuler" la décision de 2006 qui "génère des dégâts environnementaux et sociaux à grande échelle et met aujourd'hui en péril l’équilibre du secteur de la pêche européenne".


L'ONG Bloom, spécialisée dans la défense des océans et de la pêche durable, a déposé plainte début octobre contre les Pays-Bas auprès de la Commission européenne, les accusant d'avoir illégalement autorisé des navires à pratiquer la pêche électrique. "


Article "Pêche industrielle: l'UE accusée d'avoir cédé à des lobbies "
https://www.abcbourse.com/marches/peche-industrielle-l-ue-accusee-d-avoir-cede-a-des-lobbies_422100_PX1p.aspx
  
Répondre
gars d'ain
06/10/2017 18:16:38
0
Je viens d'en reprendre 80 sur le PEA 2 (nouveau) à 31,30.


Je vise 48 euros pour le printemps et un dividende de 1,30...
<p>


</p>
  
Répondre
CRI74
06/10/2017 13:40:58
1
Notre fin limier va bien finir par se la payer son île déserte ......... avec une bonne canne à pêche pour occuper ses journées
  
Répondre
gars d'ain
06/10/2017 12:26:17
0
Comme prévu Sapmer s'envole à +18,30% (voir 2 posts précédents)


Personnellement, c'est une excellente journée : Ayant un PRU de 13,32 euros, j'engrange ce jour + 36,41%.

  
Répondre
gars d'ain
06/10/2017 10:57:43
1

Suite à la publication des semestriels ce jour (voir post précédent)


Calcul de PER...Compte tenu que ce semestre nous donne un BNPA semestriel de 3,02 euros et que le second semestre pourrait potentiellement nous porter en étant prudent sur un BNPA annuel à 4,80 euros, soit un RN de 16,79 Md'e.


Cela permet d'extrapoler un PER actuel 2017 de 5,52 (au cours d'hier : 26,5 euros)


Et cela donne comme objectif raisonnable 48 euros, soit un potentiel haussier de +81%...
  
Répondre
gars d'ain
06/10/2017 10:36:00
1

Attention, il va falloir tenir les cabestans ! ça va tanguer fort !


à 3 498 598 de titres dont seulement 315 069 de flottant, le cours devrait exploser sur 40 euros dans les jours prochains...

Sapmer: forte amélioration des résultats au 30 juin.


(CercleFinance.com) - Très bon premier semestre pour Sapmer, qui a fait état ce vendredi avant séance d'un bénéfice net part du groupe de 10,6 millions d'euros sur la période, soit une progression de 5,1 millions sur un an.


L'Ebit et l'Ebitda du spécialiste de la grande pêche sont pour leur part ressortis à respectivement 15,8 et 18,1 millions d'euros, à comparer à 6,8 et 15,4 millions.


L'activité a également été dynamique avec un chiffre d'affaires qui s'est inscrit en hausse de 24,6 millions d'euros par rapport aux 6 premiers mois de l'exercice clos à 88,4 millions.


' Les résultats de l'activité thonière, pêcherie et valorisation sont bien orientées et les activités langouste et légine, malgré des coûts supplémentaires ce semestre, contribuent elles aussi positivement aux résultats de l'entreprise', a commenté Adrien de Chomereau.


Le groupe n'a pas formulé de prévisions pour la seconde moitié de l'exercice.
  
Répondre
gars d'ain
22/09/2017 22:21:14
1

On attend incessamment et probablement la semaine prochaine les semestriels qui devraient bons, très bons...
Pour patienter une infos de qualité passée inaperçue...
-------------------------------------------------------

La Réunion, le 01 juin 2017


Sapmer signe un partenariat avec Météo-France.
Ces deux accords renforcent l’implication de SAPMER en matière environnementale, économique et sociale aux niveaux régional et national.


SAPMER a signé en ce début d’année deux conventions de collaboration avec Météo- France.
Dans la 1ère convention, SAPMER s’engage à réaliser le déploiement de bouées flottantes dérivantes légères.La 2ème convention permet l’installation d’une station automatique d’observation météorologique - MERCURY à bord du navire palangrier ALBIUS.
1ère convention SAPMER/Météo-France
Cette collaboration a pour but l’étude de l’océan grâce à la mise en place de bouées de mesures dérivantes sous la supervision du centre météorologique marine de Météo-France basé à Brest. Les informations recueillies alimenteront les besoins en veille météorologique mondiale.La mise en mer de bouées dérivantes légères sur la route des navires SAPMER armés pour le compte de Météo-France rentre dans le cadre du «Data Buoy Cooperation Panel» (DBCP), un programme international qui coordonne l’usage de bouées autonomes pour l’observation des conditions atmosphériques en mer, action suivie par l’organisation Météorologique Mondiale (OMM) et par la commission Océanographique Intergouvernementale de l’UNESCO.


Les bénéfices en termes de connaissances liés au déploiement de ces bouées sont multiples :
La pression de l’air
La température de la mer
Les courants marins
L’état de la mer (vent et vague)


La collecte de ces informations recueillies dans les mers peu fréquentées et rarement étudiéesde l’Antarctique contribuera à l’amélioration :
Des prévisions météorologiques
Du routage des navires
De la sécurité maritime
Du suivi des dérives d’objets tombés à la mer
La réduction de l’impact environnemental du transport maritime
Du suivi du changement climatique

<p>SAPMER est le premier armement français à la pêche à s’engager avec Météo-France dans ce type de partenariat.


2ème convention SAPMER/Météo-France – Antenne Réunion
Cette deuxième convention définit les modalités de réalisation d’observations météorologiques (MERCURY) sur le navire ALBIUS de SAPMER. L’objectif est de collecter des données d’observations météorologiques qui seront ensuite communiquées aux services internationaux météorologiques dans le cadre du programme VOS (Voluntary Observing Ship) de l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale).Le personnel de bord sera formé aux techniques à suivre pour réaliser des observations météorologiques selon les règles en place. Cette collecte d’information a pour finalité de « venir en aide à la navigation ».Cette convention s’intègre dans le cadre de la « convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer » dont la France est signataire et qui comporte une importante composante météorologique. SAPMER est donc fière de participer à l’amélioration de la sécurité des marins par le biais de ces deux accords.SAPMER, engagé pour une pêche de qualité meilleure depuis 1947, navigue dans les eaux des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) et l’Océan Indien, et propose parmi les espèces les plus nobles, des produits de la mer naturels dans le plus grand respect des environnements marins.</p>
  
Répondre
gars d'ain
17/08/2017 17:59:59
1
Bientôt à l'assaut des 28.50 euros..

En attendant la publication de semestriels pour Septembre probablement, on attend visiblement comme je le pense aussi une publication de qualité qui devrait permettre de mettre le cap sur des nouveaux plus hauts.

La perspective d'un croisement haussier de la MM 60 orange sur la MM 200 qui consolide devrait contribuer à soutenir prochainement le mouvement.

Côté indicateurs, on reste peu liquide et c'est donc sans surprise la surchauffe. On notera toutefois que la valorisation de l'entreprise reste très correct au regard du dernier CA publié et des marges bénéficiaires dégagées.
.
  
Répondre
gars d'ain
05/07/2017 18:51:02
0
Grosse poussée haussière à +4.97% et nouveau plus haut à 25.97...

.
  
Répondre
gars d'ain
04/07/2017 10:25:39
0
Le poisson, c'est "Sapmer"...

Selon l'Insee, le sucre et le rhum, deux produits de la canne, sont avec le poisson les trois marchandises de La Réunion les plus exportées.

(CF. article : https://www.abcbourse.com/marches/la-reunion-le-conflit-s-enlise-entre-les-planteurs-de-cannes-a-sucre-et-tereos_403394_PX1p.aspx )

.
  
Répondre
gars d'ain
06/06/2017 19:13:19
1
Toujours en grande forme en attendant la prochaine publication.

On revient sur les plus hauts récents.
.
  
Répondre
gars d'ain
07/04/2017 14:23:43
0
Consolidation dans l'attente d'un nouveau palier haussier en direction du sommet à 28.50

Ce sommet date de février 2013. Et vu l'état actuel de valorisation, dans l'optique d'une poursuite de la tendance des prix de commercialisation des pêches et du niveau de marges, on devrait sans problème majeur tenter de rejoindre cette zone de plus hauts pour le titre.

(voir Post Précédent pour les résultats annuels 2016)

à 28.50 d'objectif de cotation, on restera encore sur des ratio de valorisation très conservateurs à 8.24 de PER...

La tendance est haussière à court, moyen et long terme. Vu les dernières envolées du titre, on consolide légèrement...Mais ça devrait pas durer car on reste somme toute très proches du canal haussier que l'on tenter de regagner à l'horizontale selon toute vraisemblance...

.
  
Répondre
gars d'ain
05/04/2017 13:42:35
0
Excellente publication annuelle 2015 : Le PER 2016 au cours actuel de 20.58 ressort à 5.95 !

Regardez donc cet excellent tableau de résultat annuels.

Avec seulement 3 498 598 titres pour capitalisation, le bénéfice net de 12.1 Md'e est de 3.458 Euros par titre.

Cela nous fait comme PER actuel sur la base de clôture d'hier à 20.58 un PER à 5.95...

Et donc dans l'hypothèse d'une poursuite du redressement et d'un PER vers 8.00, on obtient un objectif de cours à 27.66 euros, soit un potentiel de hausse de +34.4%...

------------------------------------------------------------------------------------------
Résultat de l'exercice 2016

1. Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires sur l’exercice s’élève à 129,5 M€, dont 63,8M€ au second semestre. Les ventes de langoustes étant presque intégralement enregistrées au premier semestre, ce sont les activités de légine, thon brut et thon valorisé qui contribuent à cette amélioration du chiffre d’affaires.

L’activité pêcherie représente 88% du chiffre d’affaires total de la période, en croissance de 53% par rapport à 2015. A l’exception de la langouste, stable sur l’année, les deux autres pêcheries ont significativement progressé :

La légine a bénéficié de quotas en hausse, pêchés dans de bonnes conditions. Les prix de vente sont restés bien orientés et, essentiellement libellés en dollars, profitent d’un effet de change favorable (1,10 EUR/USD sur la période).

L’activité thonière qui était doublement pénalisée par une efficacité opérationnelle insuffisante et des prix de marché de bas de cycle profite du plan d’amélioration de l’organisation initié début 2015 et de prix de vente du thon brut en hausse par rapport à 2014 et 2015.

L’activité valorisation est en progression en 2016 (+23%), portée notamment par une bonne dynamique du marché des longes au Japon, particulièrement au second semestre. Le volume de vente de steaks est stable, la société se concentrant sur la qualité de ses produits finis 100% naturels à travers la transformation et la valorisation uniquement de la qualité supérieure de sa pêche. Cette stratégie continue à porter ses fruits avec des prix de vente et des rendements des produits nobles issus de cette transformation en progression.

2. Rentabilité opérationnelle

Dans un contexte d’amélioration des conditions d’exploitation, la structure de coût, majoritairement fixe, permet de constater une rentabilité opérationnelle sur l’année en forte progression.
Le second semestre bénéficie de la matérialisation d’une partie des mesures mises en place dans le courant de l’année pour réduire les coûts d’exploitation, notamment à travers la réduction de la capacité de valorisation de thon (une provision a été enregistrée en conséquence). Cette recherche continuelle d’économies a permis de compenser l’augmentation constatée au second semestre du prix moyen du gasoil et de la hausse des coûts de maintenance liés aux arrêts techniques programmés des bateaux qui ont eu lieu lors de la seconde partie de l’année.

Après prise en compte des charges financières et des impôts, la société génère un résultat net de 12,1 M€, soit près de 10% du chiffre d’affaires.

3. Structure financière

Les capitaux propres s’établissent à 48,6 M€ et la dette financière nette à 77,4 M€. Le gearing ressort en forte diminution à 1,6 contre 2,1 en 2015.

Le Conseil d’Administration proposera à l’Assemblée Générale annuelle de ne pas payer de dividende cette année afin de consolider les fonds propres et reconstituer les réserves pour l’avenir.

La structure juridique au 31/12/2016 reflète la réorganisation effectuée fin décembre 2016, qui a permis à SAPMER de reprendre auprès de SAPMER HOLDING la gestion de deux thoniers mauriciens et deux thoniers seychellois et en parallèle de racheter ses parts dans l’unité de valorisation MDM.

Cette réorganisation s’inscrit dans une stratégie globale qui a conduit SAPMER INVESTISSEMENT, société Réunionnaise à redevenir l’actionnaire de référence de SAPMER.

SAPMER INVESTISSEMENT a reçu une dérogation de l’AMF qui lui a permis de redevenir le détenteur des titres de Sapmer sans avoir l’obligation de déposer un projet d’Offre Publique qui aurait pu conduire à contraindre les actionnaires minoritaires à sortir du capital.

Cette opération permet à SAPMER de s’affirmer comme un fleuron de la pêche réunionnaise et française avec quatre palangriers qui pêchent la légine, un caseyeur qui pêche la langouste, neuf senneurs qui pêchent le thon, une usine de valorisation, une marque et plus de 1 000 personnes à terre et en mer qui continuent à écrire l’Histoire de SAPMER dont les premières pages ont été rédigées il y a 70 ans à l’Ile de la Réunion.

SAPMER, engagé pour une pêche de qualité depuis 1947, pêche dans les eaux des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) et l’Océan Indien, et propose parmi les espèces les plus nobles, des produits de la mer naturels et de première qualité dans le plus grand respect des environnements marins.

.
  
Répondre
gars d'ain
30/03/2017 21:09:54
1
Sapmer s'envole : +19.64% au fixing !

.
  
Répondre

Forum de discussion Sapmer

201905231454 545895
Ma liste