GENFIT : développement en cours - Forum Genfit
OK
Accueil  > Communauté   > Forum Genfit

GENFIT : développement en cours

Cours temps réel: 16,50€  -0,66%

GNFT


Alain07
16/07/2019 14:51:56
1

Eh ... cool les gars.

On a le droit de faire des dessins ou de faire des calculs.

Quant à avoir raison ou tord .... de toute façon, celui qui a raison aujourd'hui et loin d'être certain d'avoir encore raison demain.


"Gagnant d'un jour, gagnant toujours" est une devise qu'il faut oublier en bourse.

  
Répondre
yves035
16/07/2019 14:44:32
1

Retourne à l'école maternelle si c'est pour faire des dessins ! MDR

Tu n'aimes pas Genfit ? Barre toi alors !

Webmaster ? As du pif ? Du minage informatique ?

  
Répondre
As du pif
16/07/2019 12:39:27
1

Merci au webmaster pour la suppression des attaques personnelles.

Il est dommage d' en arriver à de telles extrémités, alors que je ne mets aucunement en doute les arguments scientifiques.

Je ne suis pas docteur en biologie. Je fais juste des dessins.

  
Répondre
CRI74
16/07/2019 11:28:48
4

Publication de la 9 ème lettre aux actionnaires


https://www.genfit.com/wp-content/uploads/2019/07/2019.07-LOA-9-GFT-FR.pdf?utm_source=Sarbacane&utm_medium=email&utm_campaign=2019.07.15%20Letter%20to%20shareholders


Résumé intéressant pour l'avenir ,avec déploiement de plusieurs produits arrivant en fin d'essai


Par ailleurs , la cibles de plusieurs composés complémentaires pour Elafibranor ouvre d'autres perspectives

Les larges besoins sont qualifiés par le feu vert des agences réglementaires sur ces nouveaux débouchés , notamment pour les cibles pédiatriques aux solutions actuellement très limitées

Message complété le 16/07/2019 13:41:25 par son auteur.

https://www.genfit.com/wp-content/uploads/2019/07/2019.07-LOA-9-GFT-FR.pdf

  
Répondre
CRI74
13/07/2019 10:59:19
2

La Nash , fléau actuel connu depuis longtemps - document Inserm daté de 2009

Auteur figurant dans les meilleurs spécialistes mondiaux

https://www.em-consulte.com/showarticlefile/226475/main.pdf


Les évolutions sont considérables

_ Biomarqueur de test en cours d'homologation , prévue dès 2020

_ Thérapie en fin d'essai , résultat en fin d'année

  
Répondre
CRI74
25/06/2019 16:55:53
1

Avis d'analystes :

Bryan, Garnier & Co maintient ce jour un avis acheteur assorti d'un objectif de cours ambitieux de 65 euros. La firme évoque des termes financiers "intéressants" de l'accord, avec une part commerciale des milestones élevée. Bryan, Garnier & Co rappelle que Genfit n'avait pas besoin de cash additionnel pour financer sa phase III en progrès pour elafibranor dans le traitement de la NASH et sa future phase III dans la PBC.

Néanmoins, cette nouvelle source de cash place la 'biotech' en meilleure position pour négocier avec un futur partenaire pour la commercialisation d'elafibranor aux Etats-Unis et en Europe... Autre avis à noter, le broker Stifel a démarré le suivi du dossier en ciblant un cours de 21 euros.

Sur dix spécialistes suivant le dossier recensés par Bloomberg, neuf sont acheteurs et un à 'conserver' (Stifel). Kempen & Co confirme aujourd'hui son avis positif et son objectif de 42 euros. CM-CIC et Kepler Cheuvreux sont en phase, acheteurs avec des objectifs de 48 euros. Oddo BHF, également positif, vise 55 euros. B. Riley FBR, Inc. est enfin à l'achat avec une cible de 52 euros .


Analystes financiers

B. RILEY FBR

Mayank Mamtani

17 juin 2019

Acheter

Objectif : 52 $

BARCLAYS CAPITAL Inc.

Geoff Meacham

24 avril 2019

Overweight

Objectif : 55 $

H.C. WAINWRIGHT & CO.

Ed Arce

31 mai 2019

Acheter

Objectif : 72 $

ROTH CAPITAL PARTNERS

Yasmeen Rahimi

17 juin 2019

Acheter

Objectif : 112 €

SVB LEERINK

Pasha Sarraf

11 juin 2019

Outperform

Objectif : 58 $

BRYAN, GARNIER & CO

Jean-Jacques Le Fur

24 juin 2019

Acheter

Objectif : 65 €

CM-CIC SECURITIES

Fanny Meindre

12 juin 2019

Valeur actuelle : 48 €

Valeur prospective : 169 €

KEMPEN & CO

Suzanne van Voorthuizen

6 juin 2019

Acheter

Objectif : 42 €

KEPLER CHEUVREUX

Arsene Guekam

12 juin 2019

Acheter

Objectif : 48 €

ODDO BHF

Pierre Corby

12 juin 2019

Acheter

Objectif : 55 €

PORTZAMPARC

Christophe Dombu

12 juin 2019

Acheter

Objectif : 60,10 €

  
Répondre
CRI74
25/06/2019 16:11:55
0

Entretien du directeur de la stratégie de Genfit

Jusqu'ici concentrée sur les Etats-Unis et l'Europe où la société biopharmaceutique se situe dans la dernière phase de son programme clinique dans le traitement de la stéatohépatite non-alcoolique (NASH), Genfit vient d'opérer un mouvement stratégique majeur en Chine.

Le laboratoire français a cédé à la biotech américano-chinoise Terns Pharmaceuticals les droits de développement et de commercialisation d'elafibranor, son médicament expérimental pour le traitement de la NASH, maladie chronique du foie qui touche des millions de personnes et pour laquelle il n'existe à l'heure actuelle aucun traitement.

Le deal porte également sur la cholangite biliaire primitive (PBC).


Le groupe percevra un premier versement de 35 millions de dollars en vertu de cet accord de licence qui couvre la Chine, Hong Kong, Macao et Taiwan.

Genfit pourra toucher jusqu'à 193 millions dollars supplémentaires lors de l'homologation et de la commercialisation de son traitement de la NASH , plus des royalties de l'ordre de 15% sur les ventes.

Dans un entretien accordé à l'agence Agefi-Dow Jones, Jean-Christophe Marcoux, directeur de la stratégie de Genfit, explique les perspectives liées à cet accord.

Pourquoi avoir conclu un accord en Chine à ce stade de votre développement ?

Jean-Christophe Marcoux :

"Il s'agit d'aller vite sur un marché en croissance. Les nouvelles directives de la China Food and Drug Administration (CFDA) facilitent grandement le processus d'approbation des molécules innovantes, mais les processus demeurent plus long qu'aux Etats-Unis et en Europe .

Le plus tôt était le mieux afin de prendre de l'avance en Chine, où sévit une double épidémie d'obésité et de diabète comme en Europe ou aux Etats-Unis. Il ne faut pas surévaluer le marché chinois, qui n'équivaut pas à sa population de 1,4 milliard d'habitants, compte tenu de la question de l'accès aux traitements, avec des classes moyennes largement concentrées sur la côte Est et dans les grandes mégalopoles. Mais il ne faut certainement pas le sous-évaluer non plus".

Les montants annoncés pour l'accord peuvent sembler limités.

J-CM : "Au contraire, pour la Chine, les sommes sont dans la fourchette haute de tous les deals précédents.

En moyenne, la plupart des accords de licence sur des produits en phase III comportent des paiements à la signature de l'ordre de 20 millions de dollars. Sur les 15 dernières années, 'l'upfront payment' moyen pour une phase III s'est inscrit à 12 millions de dollars, alors que pas un seul deal n'a dépassé les 40 millions en termes de premier paiement.

Les quelques transactions atteignant ce montant concernaient plusieurs produits ou plusieurs géographies, là où notre accord avec Terns ne concerne qu'une seule molécule, et qu'un territoire limité".

Pourquoi avoir choisi Terns Pharma, une biotech créée en 2017, et non pas un groupe pharmaceutique disposant d'une force de vente établie ?

J-CM : "Les préparatifs de commercialisation en Chine n'étaient pas la préoccupation immédiate. Terns Pharma est le candidat idéal, 'qui remplit toutes les cases'.

Plutôt qu'un laboratoire traditionnel, notre cahier des charges impliquait de choisir un acteur ayant une vraie culture de l'innovation, une capacité de développement, ainsi qu'une connaissance fine et réelle des maladies métaboliques et de la NASH. Terns est basée à la fois en Chine et aux Etats-Unis.

La société présente une double dimension culturelle américaine et chinoise, avec des leaders scientifiques reconnus, notamment issus de Gilead ou Novartis. Terns connaît par ailleurs parfaitement les mécanismes d'influence au niveau des leaders d'opinion clés et des grands hôpitaux en Chine.

Nous avions également placé la barre haut en termes financiers pour ne retenir que les candidats avec une certaine envergure financière. C'est le cas de Terns qui est non seulement financée par Eli Lilly mais aussi par de grands fonds healthcare comme Orbimed ou Vivo Capital, qui sont des acteurs crédibles et puissants. Tous ces éléments réunis font la force de Terns, dont l'objectif est de devenir 'the NASH company in China'".

Devrez-vous lancer une étude de phase III pour Elafibranor en Chine ?

J-CM : "Une nouvelle phase III, type 'bridging study', sera nécessaire mais qui comportera un nombre de patients réduits par rapport à notre étude en cours aux Etats-Unis et en Europe. Nous ne repartirons pas du début. Cette phase 3 'light' sera financée par Terns seule. En première approche, l'idée serait de cibler un lancement du produit un à deux ans après les Etats-Unis, nous donnerons plus tard un calendrier plus précis.

Source Agefi DJ

  
Répondre
As du pif
25/06/2019 10:43:34
1

@Ribo : Stifel Financial Corp. , comme les autres, va être emporté dans le tourbillon du sur-achat généralisé.

Acheter Genfit en ce moment est une PURE FOLIE.

Il faut, TOUT AU CONTRAIRE, en profiter pour sortir.

Ceci, comme d' hab., n' est pas un conseil....



JUSTE UN ORDRE ! ! !

Message complété le 25/06/2019 10:45:13 par son auteur.

Et que va faire stifel pour embarquer 91,72% de flottant ???

  
Répondre
As du pif
25/06/2019 09:18:54
1

21 € ????

C' est des fous furieux ! ! !

On casse les 10€ EPICETOU.

J' invente jamais rien, c' est dans le graphe.

  
Répondre
Ribo
25/06/2019 08:26:49
0

Genfit : Stifel démarre le suivi à conserver en visant 21 EUR.

  
Répondre
CRI74
25/06/2019 07:22:27
1

Un vadeur à plumer de plus (cf Altran !) Les bouso , retour maison vu le niveau dépravé de vos posts

  
Répondre
As du pif
25/06/2019 00:11:55
0

WAOUHHHH !

A 4€ (QUATRE) je charge comme une bête ! ! !

  
Répondre
CRI74
25/06/2019 00:08:51
0

A noter que la presse annonce un revenu complémentaire de 15% de ventes .Sur le seul marché NASH évalué à 40 MDS$ , dont à minima le quart sur les territoires asiatiques objet du deal , cela enclencherait 1.5 MD$ annuels

Attendu que les biomarqueurs vont sensiblement améliorer la détection d'une maladie actuellement silencieuse , le montant global s'en trouvera fatalement réévalué .

Pour le moment , pas de concurrent possible (à l'AMM) dans les deux prochaines années compte tenu de l'état d'avancement des essais mondiaux , partant d'un principe de réussite d'Elafibranor s'entend (cf phase IIb et design phase III calqué sur celle ci)

  
Répondre
CRI74
24/06/2019 22:45:27
2

Genfit signe avec Terns un accord de 228m$ pour l'Elafibranor


https://www.genfit.fr/press-release/genfit-et-terns-pharmaceuticals-annoncent-un-partenariat-strategique-de-228mm-pour-le-developpement-et-la-commercialisation-delafibranor-en-chine/?utm_source=Sarbacane&utm_medium=email&utm_campaign=2019.06.24%20GENFIT:%20Partnership

Voilà les partenaires potentiels qui officialisent leurs attentes , concernant la Chine dans un premier temps .

On peut envisager que ce soit le premier d'une longue série , alors qu'il confirme s'il était besoin la pertinence thérapeutique d'Elafibranor dans les indications visées

Message complété le 24/06/2019 23:26:18 par son auteur.

https://www.genfit.fr/wp-content/uploads/2019/06/2019.06.24-CP-GENFIT-Terns-Partnership.pdf

  
Répondre
CRI74
13/06/2019 22:29:37
3

Un extrait de la note Kepler du 12 juin , notamment sa conclusion

.... Nous pensons que la réaction excessive des investisseurs sur le cours de Bourse de Genfit hier symbolise l’impatience et la nervosité avant les résultats en phase III de Elafibranor prévue fin 2019-début 2020.

Pourtant, les mécanismes d’actions et donc d’efficacité des deux médicaments (Elafibranor et Seladelpar de Cimabay) sont clairement différents.

Au regard des résultats convaincants du traitement de Genfit en phase IIb, nous restons confiants dans notre cas d’investissement.

Objectif renouvelé de 48€

  
Répondre
CRI74
12/06/2019 19:03:12
5

L'emballement algorithmique évoqué pour la mise sous pression parfaitement injustifiée du titre n'a que très partiellement été corrigé ce 12 juin alors que Genfit explique parfaitement la décorrélation des essais entre son concurrent et lui même , ce qui n'était pas des plus complexe à comprendre .

On se demande quand les investisseurs français commenceront à se pencher sur le domaine médical afin d'en comprendre au moins les rudiments et ne pas faire n'importe quoi en bourse , qui plus est au détriment de nos fleurons du secteur .

A moins que le juridique qui aurait parfaitement sa place ici puisse ramener tout ce petit monde à la raison compte tenu des importants dégâts procurés sans le moindre fondement . S'il fallait malheureusement pour les sociétés en arriver à des réactions des plus basiques vis à vis des "mauvais" joueurs , on devrait bien les encourager en ce sens vu l'importance de l'enjeu au niveau médical

  
Répondre
CRI74
11/06/2019 23:14:22
6

Communication suite à assimilation avec un procédé concurrent non efficiente


https://www.genfit.com/wp-content/uploads/2019/06/2019.06.11-Note-CBAY-Investors-FR.pdf?utm_source=Sarbacane&utm_medium=email&utm_campaign=2019.06.11%20GENFIT:%20CYMABAY

Le fait d'assimiler des études différentes pour une même indication relève de l'incompétence en matière de recherche thérapeutique .

A savoir , cette fois , car ce n'est pas la première , l'échec de Cimabay en phase IIb avec un traitement basé sur PPAR delta n'a rien d'équivalent à la phase IIb de Genfit (PPAR D ET B ) pour qui les données retraitées étaient favorables et ont d'ailleurs servi de support au critère de réussite de la phase III pour EMA et FDA .

Doit-on rappeler qu'aucune société n'a réussi ses essais contre la Nash à ce jour et que Cimabay se trouve hors jeu , soit encore un candidat de moins .

Ce genre de mouvements incontrôlés et dévoyés ne servent qu'à des objectifs de déstabilisation que Genfit subit depuis des mois , ce qui prouverait bien les craintes concurrentielles quant à sa réussite possible .


Actionnaire Genfit ayant renforcé ce jour .

  
Répondre
CRI74
05/06/2019 08:30:42
4

???

Que vient faire Trump là dedans .... Il s'agit de thérapie dont le succès éventuel ne dépend pas des marchés ni de la politique

  
Répondre
manitro
05/06/2019 07:17:38
0

20 euros c'est la limite basse pour l'instant si le contexte s’améliore avec le comportement de Trump donc c'est sans doute un bon point d'entrée.





  
Répondre
CRI74
05/06/2019 00:24:59
1

Genfit lance une phase 2 d'Elafibranor sur la NAFLD , prescripteur de la Nash (durée 6 semaines)

https://ml-eu.globenewswire.com/Resource/Download/0b7fbea5-87f4-4759-af6f-d950c82138cf

On sait déjà qu'Elafibranor agit sur les graisses du foie qui prédispose la Nash et cet essai permettra de mieux en identifier les processus .... donc de renforcer le ciblage ensuite à priori


  
Répondre

Forum de discussion Genfit

201907161451 550101
Ma liste