++++Décès++++ - Forum de discussion General
OK
Accueil  > Communauté   > Forum General

++++Décès++++



moicmoi
18/06/2019 19:39:07
6

Zappy Max

Vedette populaire de la « radio de papa » et passé par Radio Luxembourg et Radio Monte-Carlo, Zappy Max est décédé quelques jours avant ses 98 ans.
« Chers amis... bonjour ! » : Zappy Max lançait ainsi son célèbre jeu radiophonique, Quitte ou double, Et concluant par un « A demain, si vous voulez bien ».
Il a participé parallèlement à des émissions ou des feuilletons comme Vas-y Zappy, Ça va bouillir ou C'est parti mon Zappy.
Repose en paix, Zappy, et à plus, si tu le veux bien !

  
Répondre
Coco85
02/06/2019 02:12:51
9

Un grand philosophe, une grande intelligence, académicien, humaniste et visionnaire nous a quitté hier à l’âge de 88 ans.

J’ai toujours beaucoup admiré MICHEL SERRES qui savait tout sur tout. Il était tout simplement passionnant.

Adieu Michel, tu me manques déjà.


  
Répondre
JD1976
26/05/2019 18:36:30
1

Industrie: décès de Bertrand Collomb, ancien PDG de Lafarge

26/05/2019 à 09h27

FRED DUFOUR / AFP

Bertrand Collomb est mort à 76 ans. Figure du patronat français, il avait dirigé pendant 15 ans le groupe industriel Lafarge et en fit le numéro un mondial de son secteur.

Le monde de l'industrie est en deuil. Bertrand Collomb s'est éteint à l'âge de 76 ans. Il avait dirigé le groupe Lafarge de 1989 à 2003, gardant ses fonctions de président de Lafarge jusqu'en 2007. Un groupe qui domine le secteur mondial des matériaux de construction avec quelque 24 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Le président Emmanuel Macron a salué « la mémoire d'un grand capitaine de l'industrie française et d'un citoyen engagé dans les défis de son temps». « Le fulgurant essor de Lafarge (...) doit beaucoup à l'ouverture au monde et à la finesse de la vision géopolitique de Bertrand Collomb" a ajouté le chef de l'Etat.

Issu d'une famille de la grande bourgeoisie lyonnaise, fils et petit-fils de polytechnicien, Bertrand Collomb a effectué la plus grande partie de sa carrière au sein de ce groupe, où il est entré en 1975. Sous son mandat de PDG, Lafarge était devenu le premier groupe mondial de son secteur.

Le dirigeant avait notamment mené l'achat de deux concurrents britanniques, Redland et Blue Circle. Bertrand Collomb avait aussi fait le pari de la Chine bien avant ses concurrents, permettant à Lafarge d'obtenir une position privilégiée dans ce pays. Il était resté membre du conseil d'administration de l'entité née de la fusion de Lafarge et du suisse Holcim en 2015, mais l'avait quitté l'an dernier, atteignant à 75 ans la limite d'âge.

Bertrand Collomb était aussi une figure du patronat français: il avait été sollicité à plusieurs reprises pour diriger le Medef sans jamais accepter, préférant se consacrer au développement de son groupe.

Il avait toutefois été élu en 2001 à la tête de Association française des entreprises privées, l'Afep. Bertrand Collomb avait été un farouche opposant aux 35 heures dénonçant une réglementation excessive de l'Etat qu'il qualifiait de « délire ».


  
Répondre
gars d'ain
23/05/2019 10:44:18
0

Décès de Patrick Alès, inventeur méconnu du brushing

>Économie|P.R. avec AFP| 21 mai 2019, 13h13 |0


Patrick Alès est mort à l’âge de 88 ans. AFP/Martin Bureau

Ancien coiffeur innovant des célébrités, Patrick Alès s’est ensuite hissé à la tête d’un grand groupe de cosmétiques.

Ses talents lui avaient permis de créer un groupe à son nom. Patrick Alès, ancien coiffeur de célébrités et inventeur méconnu du brushing, devenu par la suite entrepreneur dans les cosmétiques, est mort à l’âge de 88 ans, ont annoncé mardi sa famille et les dirigeants de son groupe.

« De Catherine Deneuve à Jackie Kennedy, Patrick Alès a coiffé les plus grandes personnalités et a été pionnier dans la création de concepts innovants dans les soins des cheveux par les plantes », rappelle le communiqué du groupe Alès, dont il était le fondateur.

De son vrai nom Jésus Gonzalez, né en 1930 à Santander, dans le nord de l’Espagne, il émigre en France à l’âge de sept ans avec sa famille, fuyant la guerre civile qui ravage son pays natal.

De coursier à entrepreneur

Adolescent, il devient coursier pour l’un des plus grands salons de coiffure parisien de l’époque, avant de grimper les échelons. Il devient lui-même coiffeur vedette, côtoyant Jean-Louis David et Jacques Dessange, coiffant les célébrités de l’époque et les mannequins de grands couturiers français comme Givenchy ou Balmain.

En 1964 il invente notamment le procédé du brushing, mise en forme temporaire des cheveux obtenue en les brossant mouillés tout en les chauffant avec un séchoir à main.

L’année suivante, il fonde son propre salon de coiffure près des Champs Élysées. Cinq ans plus tard, la première pierre de son groupe est posée quand il fonde les laboratoires Phytosolba, spécialisés dans les produits capillaires vendus sous la marque Phyto.

L’entrepreneur diversifie par la suite son activité dans les soins de la peau, toujours à base de plantes, avec l’acquisition en 1979 des laboratoires Lierac, puis dans les parfums avec le rachat de la marque Caron en 1998 (revendue l’an dernier).

Patrick Alès avait quitté la présidence du directoire de son groupe en 2015 tout en gardant celle du conseil de surveillance, avant de céder l’an dernier cette fonction à son fils Romain.

En difficulté financière ces dernières années, Alès Groupe est coté à la Bourse de Paris.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Le lien ABC BOURSE de "Ales Groupe"

https://www.abcbourse.com/graphes/display.aspx?s=ALPHYp

  
Répondre
JD1976
21/05/2019 13:21:59
0

Merci gars d'air, j'ai redécouvert ce chanteur avec grand plaisir...

Paix à son âme...

Message complété le 21/05/2019 13:22:29 par son auteur.

gars d'ain

  
Répondre
gars d'ain
21/05/2019 10:53:45
2

Décès de Mick Micheyl : l'émotion à Montmerle-sur-Saône (Ain)

A l'âge de 97 ans, Mick Micheyl, originaire de Lyon, s'est éteinte jeudi dans sa maison de retraite de l'Ain. A Montmerle-sur-Saône, où elle a finit sa vie, tout le monde se souvient de ses chansons et de son sourire.

Par Sandra Méallier

Publié le 17/05/2019 à 15:51 Mis à jour le 20/05/2019 à 15:56

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/ain/bourg-bresse/deces-mick-micheyl-emotion-montmerle-saone-ain-1671073.html

_______________________________________________________________________________

Chanteuse et meneuse de revue célèbre dans les années 1950, puis productrice à la télévision, et enfin sculpteure sur acier, à partir de 1974 : Mick Micheyl a eu une vie artistique riche, avant de se retirer dans l'Ain, non loin de sa ville natale de Lyon.


A Montmerle-sur-Saône, où elle vivait depuis des années, l'émotion est grande. Dans cette commune de moins de 4.000 habitants, l'ancienne vedette avait donné son nom à deux écoles ; et ce vendredi, les drapeaux étaient en berne et des photos de l'illustre défunte avaient été accrochées à la façade de l'hôtel de ville.

La "maman des Montmerlois"

Sur place, personne n'a oublié son "Gamin de Paris", une chanson devenue un standard intemporel, reprise notamment par Yves Montand... Mais chacun garde surtout l'image d'une femme pétillante et chaleureuse.

Pour Raphaël Lamure, le maire de Montmerle, Mick Micheyl "était la maman de tous les Montmerlois. Nous sommes orphelins aujourd'hui. Une étoile s'est envolée".

Parmi les anonymes, on retient surtout sa simplicité, même si "c'était une institution", confie un habitant. "On en a tous entendu parler par nos parents, nos grands-parents... C'était un personnage."

Montmerle-sur-Saône se souvient de Mick Micheyl

Au lendemain du décès de la chanteuse et sculptrice, dans le village où elle afini sa vie, les habitants gardent d'elle un souvenir affectueux. - F3RA

Ses obsèques auront lieu mardi dans la commune. Et dans quarante jours, conformément à ses souhaits, la municipalité organisera une exposition-hommage réunissant ses oeuvres et ses objets


Une référence du music-hall

Le monde du spectacle a lui aussi rendu hommage à l'artiste. L'humoriste Laurent Gerra était son filleul, il garde un immense respect pour la femme, comme pour la professionnelle.

Pour lui, "elle incarnait le spectacle, le music-hall, le plaisir du travail bien fait dans la joie... Elle a vraiment compté dans ce métier."

Les obsèques de Mick Micheyl auront lieu mardi 21 mai à Montmerle, sa "patrie". En son hommage, les drapeaux des bâtiments communaux ont été mis en berne. Une exposition sur sa carrière lui sera également consacrée à partir du 1er juillet 2019.

C'est une grande dame qui nous a quittés : Mick Micheyl. Après une carrière dans le spectacle et le music-hall, elle est devenue une sculptrice sur acier reconnue. Elle est morte à l'âge de 97 ans à Montmerle-sur-Saône, dans l'Ain.

Mick Micheyl, de son vrai nom Paulette Michey, est morte à Montmerle-sur-Saône, dans l'Ain, jeudi 16 mai 2019. La chanteuse, née à Lyon en 1922, a chanté sur les plus belles scènes parisiennes avant de devenir une sculptrice sur acier reconnue. Elle avait 97 ans et était la marraine de Laurent Gerra, autre Lyonnais devenu célèbre

Mick Micheyl a commencé sa carrière comme peintre-décoratrice. En 1949, sa première chanson, Le Marchand de poésie, a remporté un concours et lancé sa carrière sur scène. Dans les années 1950, elle a chanté sur les plus belles scènes parisiennes et Un gamin de Paris est devenu un classique qu'auront repris des stars comme Yves Montant et Patachou. Ni toi ni moi a reçu même le prestigieux Grand Prix de l'Académie Charles-Cros en 1953. Elle a aussi été meneuse de revue au Casino de Paris.

Dans la décennie suivante, Mick Micheyl est devenue à productrice pour la télévision et a lancé des artistes comme celles de Dave et Daniel Guichard

  
Répondre
gars d'ain
21/05/2019 10:33:40
1

Le chanteur Nilda Fernández est mort à 61 ans

Paris Match | Publié le 19/05/2019 à 13h24

https://www.parismatch.com/Culture/Musique/Le-chanteur-Nilda-Fernandez-est-mort-a-61-ans-1624835

_______________________________________________________________________________________________

L'artiste franco-espagnol Nilda Fernández s'est éteint dimanche des suites d'une maladie.

Le chanteur franco-espagnol Nilda Fernández, connu pour ses chansons "Nos fiançailles" et "Madrid Madrid", est décédé dimanche d'une insuffisance cardiaque dans le sud de la France, à l'âge de 61 ans, a annoncé sa famille à l'AFP. "Auteur, compositeur, interprète, Nilda a consacré toute sa vie à la création. Musicien, écrivain, il incarnait jusqu'au plus profond de son être la figure de l’artiste", indique sa famille dans un communiqué.

Né à Barcelone, il grandit à Lyon et voyage avec sa guitare, "jouant dans les bars, les clubs et autres petits lieux, au hasard des rencontres et des opportunités", selon son site internet. En 1981, il enregistre un premier album. Après six ans d'éloignement -période pendant laquelle il fait des "boulots" sans rapport avec la musique- Nilda Fernandez revient en 1987 avec "Madrid Madrid", qui est un succès.


Sacré aux Victoires de la musique

En 1991 suit l'album "Nilda Fernandez", avec le titre "Nos fiançailles". L'année suivante le chanteur, avec cette voix si caractéristique, aigüe et fragile, est sacré Révélation masculine aux Victoires de la musique. Il joue aussi en première partie de Sting à Paris, devant 15.000 personnes.

Le chanteur enregistre en 1993 un album en espagnol, "500 años", et part en tournée aux USA, au Mexique, au Chili et en Argentine. Dans les années 1990, il part en tournée en roulotte pendant deux mois entre Barcelone et Paris. En 2001, il se rend en Russie où il reste cinq ans et enregistre des duos avec le chanteur russe Boris Moïsseev. Il met en scène plusieurs spectacles à Cuba, ou encore "Carmen" de Bizet au théâtre antique de Vienne (Isère) en 2010. Il continue à produire des albums.

Nilda Fernandez avait décidé de sortir de l'univers des maisons de disques et de commercialiser ses albums via son site internet.

=================

A lire : Nilda Fernández. L'homme aux semelles de vent

https://www.parismatch.com/Culture/Musique/Nilda-Fernandez-L-homme-aux-semelles-de-vent-155431

;

  
Répondre
JD1976
21/05/2019 10:18:38
3

L'ancien pilote autrichien Niki Lauda, légende de la Formule 1 et rescapé d'un terrible accident, est mort à 70 ans

Il avait survécu à un crash en 1976 après être resté inconscient près d'une minute dans sa voiture en flammes. Six semaines plus tard, il était au départ d'un nouveau Grand Prix.

franceinfo avec AFP

publié le 21/05/2019 | 06:19


Les images de son crash avaient choqué le monde entier : l'ancien pilote autrichien de Formule 1 Niki Lauda est mort à l'âge de 70 ans, lundi 20 mai. Champion du monde de sa discipline en 1975, 1977 et 1984, il restera associé au spectaculaire accident auquel il avait miraculeusement survécu en 1976, après avoir été tiré des flammes. "Je suis brièvement mort. Mais j'ai ressuscité", avait-il confié au journal suisse Blick.

Le 1er août 1976, sur le circuit du Nürburgring en Allemagne, sa Ferrari était brusquement partie dans le mur avant de prendre feu. Il était resté près d'une minute dans le cockpit de son véhicule avant d'en être extrait par trois concurrents. Sur son lit d'hôpital, Niki Lauda avait même reçu l'extrême-onction, le sacrement que l'on administre aux catholiques avant leur mort. Mais Niki Lauda avait survécu et, six semaines plus tard, il était au départ du Grand Prix d'Italie.

De graves problèmes de santé dus à l'accident

Cette saison-là, il avait lutté pour le titre jusqu'à la dernière course avec le Britannique James Hunt, finalement couronné, un affrontement épique raconté en 2013 dans le film Rush. Il avait été champion du monde la saison précédente et la saison suivante. Après une pause de trois ans, entre 1979 et 1982, il avait repris la compétition et remporté un ultime titre mondial en 1984. En 2012, il était devenu président non exécutif de l'écurie Mercedes.

Son accident lui avait laissé de graves lésions au visage, et les gaz toxiques qu'il avait alors inhalés avaient affaibli son organisme. Il avait subi deux greffes de rein, en 1997 et 2005, et une transplantation pulmonaire en août 2018.

Niki Lauda était aussi pilote de ligne, et a créé deux compagnies aériennes, pionnières du charter puis du low-cost, en 1979 puis en 2004, qu'il avait toutes deux revendues. Une deuxième carrière également marquée par un drame : en 1991, un vol Lauda Air entre Bangkok et Vienne s'était écrasé avec 223 personnes à bord, ne laissant pas de survivants.



  
Répondre
jipes
01/05/2019 09:15:17
3

Je l'ai beaucoup appréciée dans "Le Grand Chemin" aux côtés de Richard Bohringer.

Un sacré couple au cinéma.

Au revoir Anémone.

  
Répondre
JD1976
01/05/2019 08:54:36
2

PLUIE D'HOMMAGES - Plus de trente ans après avoir donné la réplique à Anémone sur les planches du café-théâtre Le Splendid, les membres de la troupes rendent hommage à la comédienne disparue à l'âge de 68 ans. De Christian Clavier à Josiane Balasko, tous soulignent le génie et le grain de folie de l'actrice.

Pour la troupe du Splendid, tout commence en 1974. Une bande de copains se réunit dans le café-théâtre, dans le 4ème arrondissement de Paris. C'est là que Christian Clavier, Michel Blanc, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte, Josiane Balasko, Martin Lamotte, Dominique Lavanant et Roland Giraud ont donné la réplique à Anémone sur scène, pour la toute première fois. Si la comédienne, disparue ce mardi à l'âge de 68 ans, s'était fâchée avec ses partenaires en raison d'une histoire d'argent, tous ont tenu à saluer son génie à l'annonce de son décès.

Josiane Balasko se souvient "d'une géniale actrice", d'une femme "ravissante, avec beaucoup de charme et piquante" au début de sa carrière. "Elle avait une sorte de folie, a-t-elle confié à RTL. Parfois, ça nous faisait rire car c'était extrême mais c'était une artiste qui avait une présence incroyable". Thierry Lhermitte a réagi sur Twitter, déclarant être "bouleversé" par la nouvelle. "Puisse Dieu te garder. Adieu mon amie."

Michel Blanc estime qu'elle n'a pas eu la carrière qu'elle "aurait dû faire". "Anémone, c'était une sorte de génie brut de la comédie, a-t-il lui aussi confié à RTL. Quand je l'ai connue, c'était une beauté, une sorte d'Arletty. Elle avait une puissance comique et en même temps elle était très belle, très séduisante et très folle."

Le comédien, qui a donné la réplique à Anémone dans le film Ma femme s'appelle reviens en 1982, a souligné son "imagination absolument débordante". "Elle était tout sauf rationnelle, tout sauf routinière. Il y avait toujours quelque chose d'inattendu dans ce qu'elle faisait.

Anémone, inoubliable Thérèse dans Le père Noël est une ordure et citoyenne engagée, est décédée mardi à 68 ans d'"une longue maladie", moins de deux ans après avoir mis fin à sa carrière qu'elle a menée tant au théâtre qu'au cinéma.


  
Répondre
moicmoi
30/04/2019 22:46:08
5

Et merde. Encore une.
Mais qu’est-ce qui va nous rester ? Ils ou elles nous lâchent tous les uns derrière les autres.

L'actrice Anémone, inoubliable Thérèse , a reine du tricot, dans "Le père Noël est une ordure" et citoyenne engagée, est décédée mardi à 68 ans d'"une longue maladie", moins de deux ans après avoir mis fin à sa carrière qu'elle a menée tant au théâtre qu'au cinéma.
RIP Anne.

  
Répondre
JD1976
25/04/2019 08:07:59
3

Le cinéma français a perdu l’une de ses grandes figures. Jean-Pierre Marielle, avec son port altier, sa démarche de seigneur, sa moustache puis sa barbe épaisses et surtout sa voix caverneuse, est mort mercredi à l’âge de 87 ans, des suites d’une longue maladie. « On a toujours l’impression que les grands acteurs qu’on aime sont immortels, a réagi le réalisateur Patrice Leconte sur BFMTV. Et puis il faut se rendre à l’évidence, ils ne sont pas immortels. Heureusement, les films leur survivront. » La preuve à travers dix rôles marquants de la carrière de Jean-Pierre Marielle, qui a joué dans plus de cent films, comiques et tragiques, d'auteur et grand public, et d'innombrables pièces et téléfilms.

Le diable par la queue (1969)

A 37 ans, Marielle n’est pas un perdreau de l’année : voilà plus de dix ans qu’il enchaîne les seconds rôles chez Max Ophuls (Peau de banane), Jean Girault (Faites sauter la banque), Henri Verneuil (Week-end à Zuydcoote). Mais c’est Philippe De Broca, alors un des champions de la comédie d’aventures, qui l’engage aux côtés d’Yves Montand dans cette loufoquerie où il s’illustre dans le registre du libertin grivois, qui sera longtemps le sien.

La valise (1973)

Une moustache surgit d’une… valise. L’image, cocasse, est prétexte aux multiples rebondissements dans cette comédie où Marielle donne toute son épaisseur à un agent secret israélien devant être exfiltré de Libye par son homologue français (Michel Constantin), qui en pince pour… l’amante (Mireille Darc) du premier. Un improbable triangle amoureux qui permet à l’acteur de briller entre puissance et vulnérabilité.

Les galettes de Pont-Aven (1975)

Pour qui veut découvrir ce qu’était la France de Giscard et une comédie cul (te) qui serait impossible à monter à l’époque #Metoo, ce film, réalisé par Joël Séria, est incontournable. Au cœur de ce cyclone paillard et libertaire, Marielle, débordant de gouaillerie, de panache, d’hédonisme mais de pathétique aussi, compose le rôle qui fera ad vitam sa gloire.

Calmos (1976)

Depuis plusieurs années maintenant, Marielle incarne une certaine idée de la masculinité, virile mais tendre, grande gueule qui feint l’indignation mais au cœur d’or. Bertrand Blier l’associe à Jean Rochefort, son ami depuis le Conservatoire national, pour narrer l’historie de ce duo exaspéré de n’être que l’objet de désir des femmes et qui tente de les fuir. Un film sulfureux, considéré comme un pamphlet anti-féministe.

Coup de torchon (1981)

Bertrand Tavernier, qui lui avait offert son premier rôle dramatique d’importance dans Que la fête commence sept ans plus tôt, l’engage à nouveau pour ce long métrage adapté de 1275 âmes de Jim Thompson. Face à Philippe Noiret et Isabelle Huppert, Marielle impressionne en incarnant à la fois un proxénète et son frère militaire.

Uranus (1990)

Après plusieurs seconds rôles marquants dans les années 80 (Signes extérieurs de richesse, Tenue de soirée, Quelques jours avec moi), c’est dans cette adaptation du roman de Marcel Aymé par Claude Berri que Marielle se distingue par la finesse de son interprétation au milieu des Depardieu, Noiret, Blanc, Galabru, Luchini…

Tous les matins du monde (1991)

Pour beaucoup, ce film d’Alain Corneau demeure le sommet de la filmographie de Marielle, qui incarne le compositeur du XVIIe siècle, Monsieur de Sainte-Colombe, face aux Depardieu père (Gérard) et fils (Guillaume) dans le rôle d’un autre musicien, Marin Marais. Loin de toute flamboyance, c’est la corde sensible, tout en émotion retenue mais vibrante, que le comédien fait jouer dans ce film élégant.

La controverse de Valladolid (1992)

Dans ce téléfilm formaté pour le petit écran, Marielle délivre une performance de haut vol face au non moins brillant Jean-Louis Trintignant, avec un scénario de Jean-Claude Carrière. Le premier incarne le chanoine conservateur Juan Ginés de Sepúlveda, le second le dominicain humaniste Bartolomé de Las Casas. Ils doivent établir si les Amérindiens ont une âme. De quoi déterminer la possibilité ou non de les réduire en esclavage.

Les grands ducs (1996)

A l’initiative de Patrice Leconte, Marielle retrouve ses copains Noiret et Rochefort dans cette méta-comédie où ils incarnent trois comédiens vieillissants, sans le sou, qui s’offrent un dernier coup d’éclat en sauvant avec panache une pièce de théâtre en perdition.

Faut que ça danse ! (2007)

Dans ce film de Noémie Lvovsky, il incarne un septuagénaire accro aux claquettes, qui perd de sa légèreté sous le poids de l’âge. A la manière d’Eastwood affrontant sa vieillesse à l’écran, Marielle émeut en renouant avec le type de personnage flamboyant qu’il a façonné, désormais au crépuscule de sa vie.

  
Répondre
moicmoi
24/04/2019 23:41:34
4

Allons bon ! Voilà que, en plus, c‘est un des monstres sacrés du cinéma français qui tire sa révérence : J.P. Marielle, à l’âge de 87 ans.
RIP

  
Répondre
jipes
24/04/2019 11:47:40
1

Repose en paix Dick.

  
Répondre
JD1976
24/04/2019 11:30:49
1

MORT DU ROCKEUR DICK RIVERS LE JOUR DE SES 74 ANS

PUBLIÉ LE 24/04/2019 À 11H27


Le chanteur de rock français Dick Rivers est décédé d'un cancer mercredi, le jour de son 74e anniversaire, a appris l'AFP auprès de son manager.

Figure majeure du rock 'n' roll français, aux côtés de Johnny Hallyday ou Eddy Mitchell, connu notamment pour sa célèbre "banane", l'ex-leader du groupe Les Chats sauvages s'est éteint dans un hôpital parisien, a précisé Denis Sabouret.

Message complété le 24/04/2019 11:54:16 par son auteur.

Le cheveu à jamais noir de jais, la voix tannée par le tabac, le vibrato en embuscade, Dick Rivers, décédé mercredi le jour de son 74e anniversaire, s'était composé de toutes pièces un personnage de rocker-crooner à la française d'une longévité record.

Dans la trinité de ceux qui ont introduit le rock en France au début des années 1960, c'était le provincial, le petit dernier après Eddy Mitchell et Johnny Hallyday. Malgré ses 35 albums, il a vendu moins de disques qu'eux mais il incarnait une certaine authenticité musicale.

Né le 24 avril 1945 à Nice, fils unique d'un boucher, Hervé Forneri fonde Les Chats Sauvages à quinze ans et devient Dick Rivers en s'inspirant de Deke Rivers, personnage joué par Elvis Presley dans le film de Hal Kanter "Loving You" (1957). Il adopte banane gominée et bottes de cow-boy.

"Cela fait cinquante ans que je chante, que je vis ma vie, la vie que j'invente (...), les années 1960 c'est hier, je respire encore leur poussière", chantera en 2011 l'ex-blouson noir qui a pris avec l'âge des allures de vieil Indien, en gardant les bottes.

Le rêve américain fait tourner la tête du jeune Hervé, enfant sage au visage pointu. Il écoute Elvis chanter, c'est le choc: "j'ai trouvé Dieu!". Il décide de chanter.

Avec Les Chats Sauvages, il publie en avril 1961 son premier 45 tours, "Ma p'tite amie est vache", monte à Paris : "je suis passé brutalement de la Mobylette à la Cadillac", dit-il. Deux ans plus tard, après "Twist à Saint-Tropez" et autres succès adaptés de tubes anglo-saxons, il se lance en solo.

Il se cantonne au rôle d'interprète, reste fidèle à ses choix malgré les traversées du désert: "je n'ai jamais enregistré de soupe pour être à la mode". Il rencontre Elvis à Las Vegas en 1969 - une photo l'atteste dans son salon - mais le mouvement hippy de la fin des années 1960 lui est presque fatal.

- Boudé par la télé -


Le public boude "L'interrogation" (1969), concocté par Gérard Manset avec 72 musiciens. Vingt ans plus tard, "Linda Lu Baker", autre album-concept avec le Golden Gate Quartet et ... Frédéric Mitterrand, ne se vendra guère plus.

Au début des années 1970, il travaille avec Alain Bashung, directeur artistique de trois de ses albums, dont il retrouvera en 2011 le parolier Jean Fauque pour "Mister D". Suivent des succès comme "Maman n'aime pas ma musique" (1974) ou "Faire un pont" (1976), adapté du "Country Roads" de John Denver, dans l'album "Mississipi River's" à la pochette dessinée par Morris.

En 1984, c'est "Nice Baie des Anges" et deux ans après, un livre de souvenirs, "Hamburger, pan-bagnat, rock'n'roll", réédité en 1996 sous le titre "Very Dick". Il écrira aussi deux romans, "Complot à Memphis" (1989) et "Texas Blue" (2001).

Les années 1990 marquent un tournant. Il retrouve la scène en 1995 après 19 ans d'absence, la popularité de sa caricature télévisée "Didier l'Embrouille" lui profite.

Au cinéma, il débute en 1999 dans "La candide Madame Duff" de Jean-Pierre Mocky qu'il retrouvera pour "Le Furet" (2003). Il est invité au Festival de Cannes 2005 par George Lucas, alors compagnon de sa fille adoptive.

Il joue aussi au Théâtre National de Chaillot dans "Les Paravents" de Jean Genet (2004). Ses disques deviennent de plus en plus personnels, il fait appel à de jeunes talents : Benjamin Biolay ou Mickey 3D, puis Joseph d'Anvers pour "L'homme sans âge" (2008) ou Oli le Baron pour "Mister D", sorti pour ses cinquante ans de carrière.

Dans un livre d'entretiens avec Sam Bernett publié parallèlement, il dit sa frustration d'être la "troisième roue de la charrette" du rock français et se plaint du "manque de reconnaissance" d'animateurs de télévision comme Michel Drucker qui ne l'a jamais invité.

En 2018, bien que n'appréciant pas trop la nostalgie, il a participé à la tournée "Age tendre" dans toute la France avec plusieurs autres stars des années 60 et 70. "Il ne faut jamais se prendre au sérieux, et toujours remettre le couvert. Chaque fois que je fais un nouveau disque, j’ai l'impression que c’est le premier", assurait-il.

  
Répondre
0PHENIX0
23/04/2019 08:47:33
0

LUXEMBOURG - L’ancien souverain luxembourgeois, Jean, s’est éteint ce mardi. Il a régné sur le Grand-Duché du 12 novembre 1964 au 7 octobre 2000.

http://www.lessentiel.lu/fr/luxembourg/story/le-luxembourg-pleure-le-grand-duc-jean-16035734

  
Répondre
damirov
03/03/2019 20:52:32
0

Mel Hondo

La voix du Flic de Beverly Hills

  
Répondre
moicmoi
19/02/2019 18:50:13
0

fipuaa

« « ce type haïssait les femmes, il l'a prouvé toute sa vie » »

ça, c’était son problème, et je m’en tape. Mais ça n'est pas une excuse pour pousser à l'anorexie.

Ce que je n’ai jamais admis , c’est son histoire de "cintres", qui a poussé des milliers , voire dizaines de milliers de gamines à ne pas manger, ou à se faire régurgiter. Justement pour être épaisse comme un fil de fer, dans l’espoir de « faire mannequin ». Beaucoup d’entre elles y ont laissé la santé, et va savoir si certaines n’en sont pas mortes ?
Certains ici critiquent mon avis, écrivant « « Le bon débarras est mal adapté » » mais je maintiens mes dires. Je persiste et je signe.

Ce sale type aurait du croupir en taule. Mais la justice a tourné la tête, au nom de la notoriété. Ce n’est pas parce qu’un individu a un talent quelconque qu’il est en droit à pousser des filles à se laisser dépérir. Et pourquoi pas à se jeter sous un train, alors ?….
C’est criminel.

Message complété le 19/02/2019 18:53:36 par son auteur.

A noter que les Espagnols sont moins cons. Ils ont voté une loi pour ne plus « exhiber » des squelettes ambulants, et ne faire défiler que des mannequins normalement bien en chair.

  
Répondre
JD1976
19/02/2019 15:48:12
0

- Le monde du luxe se drape de noir. Karl Lagerfeld est mort à l'âge de 85 ans. Directeur artistique de Chanel pendant 35 ans, le couturier allemand a permis au groupe de devenir la deuxième marque de luxe au monde derrière Louis Vuitton. En juin 2018, Chanel avait dévoilé, à la surprise générale et pour la première fois de son histoire, des résultats financiers faisant état d'un chiffre d'affaires de 9,62 milliards de dollars en 2017.


Pour succéder à Karl Lagerfeld, la maison de haute couture a désigné Virginie Viard, directrice du studio de création mode de Chanel et plus proche collaboratrice du "Kaiser".

  
Répondre
fipuaa
19/02/2019 15:48:09
0

exact toictoi ce type haïssait les femmes, il l'a prouvé toute sa vie

  
Répondre

Forum de discussion General

201906181939 570110
Ma liste