bourse investir
OK
Accueil  > Communauté   > Forum Scor

SCOR: finalisation d'une acquisition

Cours temps réel: 39,16€  -2,71%
SCR


29/01/2019 18:44:44

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

0PHENIX0 0

29/01/2019 | 18:41

COVÉA DIT AVOIR PRIS CONNAISSANCE DU COMMUNIQUÉ DE PRESSE DIFFUSÉ PAR SCOR ET CONTESTE VIGOUREUSEMENT L’ENSEMBLE DES ALLÉGATIONS QUI Y SONT CONTENUES


ZB

  
Répondre
29/01/2019 18:27:49

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 1

Suite à la chute du jour, ça va chauffer...

Scor : engage des actions pénales contre Monsieur Thierry Derez et Covéa pour abus de confiance et recel d'abus de confiance


29/01/2019 | 13:49

Communiqué de presse | 29 janvier 2019 - N° 3

https://www.zonebourse.com/SCOR-SE-40096/actualite/Scor-engage-des-actions-penales-contre-Monsieur-Thierry-Derez-et-Covea-pour-abus-de-confiance-et-r-27931077/

-------------------------------------------------------------------------------------------------

SCOR engage des actions pénales contre Monsieur Thierry Derez et Covéa pour abus de confiance et recel d'abus de confiance

SCOR vient de découvrir avec stupeur que Covéa a diffusé un communiqué de presse pendant les heures de cotation indiquant qu'une « transaction avec SCOR ne fait plus partie de ses priorités stratégiques ». SCOR a décidé de porter cette affaire auprès de l'AMF. Le Groupe n'avait pas été préalablement informé du changement de position de Covéa et dément l'affirmation de Covéa selon laquelle il aurait mené « des attaques continues et des tactiques hostiles contre Covéa ». SCOR n'a fait aucune déclaration publique concernant Covéa et ses intentions depuis son communiqué du 13 novembre 2018.


Depuis la fin du mois d'août 2018, SCOR a de sérieux doutes sur les intentions et le comportement de Thierry Derez et de Covéa. Il s'avère que ces doutes étaient fondés.

La gravité des faits et preuves portés à la connaissance de SCOR et de ses instances de gouvernance relativement aux fautes commises au préjudice de SCOR, dans le cadre de la préparation et soumission par Covéa de son projet non sollicité de rapprochement avec le groupe SCOR, a contraint ce dernier à engager des actions judiciaires contre Monsieur Thierry Derez (Président et Directeur Général de Covéa SGAM, Président de Covéa Coopérations et ancien administrateur en son nom propre de SCOR), Covéa SGAM et Covéa Coopérations, en tant que personnes morales[1], Barclays (banque conseil et de financement de Covéa) et Rothschild. Ces actions judiciaires consistent en :

• une action pénale, par voie de citation directe devant le Tribunal correctionnel de Paris, contre Monsieur Thierry Derez, pour abus de confiance ;

• une action pénale, par voie de citation directe devant le Tribunal correctionnel de Paris, contre Covéa, pour recel d'abus de confiance ; et

• une action en responsabilité civile, contre Rothschild en France, et contre Barclays, devant la High Court of Justice de Londres, pour violation grave de la confidentialité et du secret des affaires de SCOR ("breach of confidence and trade secret").


SCOR entend engager également les actions judiciaires suivantes contre Monsieur Thierry Derez et Covéa :

• une action en responsabilité civile, devant le Tribunal de commerce de Paris, contre Monsieur Thierry Derez, pour violation grave de ses obligations légales et fiduciaires en tant qu'administrateur en son nom propre de SCOR (notamment en matière de loyauté, conflit d'intérêts et confidentialité) ainsi que du secret des affaires de SCOR; et

• une action en responsabilité civile, devant le Tribunal de commerce de Paris, contre Covéa, pour avoir directement participé et bénéficié des manquements graves de Monsieur Thierry Derez.


Ces procédures ont pour objet de voir sanctionner et réparer les fautes pénales et civiles alléguées ayant résulté, entre autres, du détournement, de la transmission et de l'usage illicites de documents et d'informations sensibles et strictement confidentiels de SCOR dont bénéficiait Monsieur Thierry Derez en sa qualité d'administrateur en son nom propre de SCOR. Le groupe SCOR considère notamment que ces fautes inacceptables ont été commises dans le dessein de favoriser indûment la préparation et la soumission par Covéa de son projet non sollicité de rapprochement avec SCOR. Ces fautes graves contraignent SCOR à saisir les juridictions compétentes.


SCOR a été informé par Crédit Suisse en novembre 2018 de sa décision, pour des raisons liées au respect de la conformité et des lois et règlements en vigueur, de retirer son soutien à tout projet de Covéa de prendre le contrôle de SCOR. SCOR salue cette décision de Crédit Suisse, qui est tout à son honneur.


SCOR a l'intention d'informer les autorités réglementaires compétentes en France et à l'étranger de ces actions judiciaires.

SCOR rappelle que :

• lors de sa réunion du 30 août 2018, son Conseil d'administration a décidé, à l'unanimité, de refuser d'engager toute discussion avec Covéa au sujet de son projet non sollicité de rapprochement avec SCOR, qui avait été soumis à SCOR le 24 août 2018, soit plus de sept mois avant l'expiration de l'engagement pris, et publié le 11 avril 2016, par Covéa de ne pas augmenter sa participation dans SCOR au-delà de 10 % du capital. Le Conseil d'administration de SCOR a examiné en détail les termes et conditions de cette proposition non sollicitée et a conclu qu'elle était fondamentalement incompatible avec la stratégie d'indépendance de SCOR, qui est un facteur clé de son développement, qu'elle remettrait en cause son projet industriel fortement créateur de valeur et qu'elle ne reflétait ni la valeur intrinsèque de SCOR ni sa valeur stratégique. En conséquence, en raison notamment de ses conséquences préjudiciables pour le Groupe, ses actionnaires, ses salariés et ses clients, SCOR indiquait, dans son communiqué de presse du 4 septembre 2018, que tout projet d'offre publique de Covéa serait réputé hostile[2];

• lors de sa réunion du 21 septembre 2018, qui faisait notamment suite aux réaffirmations de l'intérêt de Covéa pour un projet de rapprochement prétendument "amical" avec SCOR en dépit du rejet unanime du Conseil d'administration de SCOR le 30 août 2018, ce dernier a décidé, à l'unanimité, de maintenir en tous points son refus d'engager toute discussion avec Covéa et de constater que le mode opératoire et les modalités selon lesquels Monsieur Thierry Derez et Covéa avaient préparé, soumis et rendu public ce projet de rapprochement et leurs marques d'intérêts renouvelées, ne pouvaient qu'être considérés comme hostiles et inamicaux et perturbaient le fonctionnement de la Société[3]; et

• suite aux multiples rappels par SCOR à Monsieur Thierry Derez de la situation patente de conflits d'intérêts dans laquelle il se trouvait en raison du projet non sollicité de Covéa et à l'avis rendu le 30 octobre 2018 par le Haut Comité de Gouvernement d'Entreprise saisi par SCOR au sujet de la situation de Monsieur Thierry Derez, ce dernier a finalement été contraint de démissionner du Conseil d'administration de SCOR le 13 novembre 2018[4].


Le groupe SCOR dénonce vivement les fautes graves commises par Monsieur Thierry Derez et par Covéa. Il reste pleinement déterminé à faire valoir ses droits. Le groupe reste entièrement mobilisé pour défendre son indépendance et son autonomie et poursuivre son développement créateur de valeur.


Cette publication est une information ad hoc, conforme à l'article 17 de la régulation (EU) n°596/2014 du 16 avril 2014.




*

Contacts


Marie-Laurence Bouchon

Directrice de la Communication

+33 (0)1 58 44 75 43

mbouchon@scor.com


Ian Kelly

Directeur des Relations Investisseurs

+44 (0)203 207 8561

ikelly@scor.com





  
Répondre
29/01/2019 14:46:10

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

0PHENIX0 0

La version complète


PARIS (Reuters) - Covéa a annoncé mardi l'abandon de son projet de prise de contrôle de Scor face à la résistance du réassureur français vis-à-vis de son actionnaire principal, au terme d'une bataille de plusieurs mois émaillée d'échanges acrimonieux.

Cette annonce fait chuter le titre Scor, qui perd 12,21% à 36,13 euros vers 13h20 en Bourse de Paris, au plus bas depuis le 3 septembre, veille de la révélation de l'offre de Covéa.

"Covéa a constaté le refus de Scor d'engager tout dialogue en relation avec son projet de rapprochement amical proposé le 24 août 2018", écrit l'assureur mutualiste dans un communiqué laconique.

"En conséquence, Covéa indique qu'un rapprochement avec Scor ne fait plus partie de ses options stratégiques", ajoute-t-il.

Covéa, qui regroupe les assureurs GMF, MAAF et MMA, dénonce au passage "les attaques et manoeuvres hostiles et répétées dont (il) a fait l'objet depuis (la présentation de son offre et qui) se sont intensifiées ces derniers jours".

Interrogé par Reuters, un porte-parole de l'assureur a refusé de préciser à quoi cette formule faisait référence.

Premier actionnaire de Scor avec une participation de 8,5%, Covéa a annoncé en septembre avoir soumis le mois précédent une offre publique en numéraire à 43 euros par action visant 100% du capital du réassureur, valorisant ce dernier environ huit milliards d'euros.

Scor l'a rapidement rejetée, considérant qu'elle compromettait sa stratégie d'indépendance et qu'elle ne reflétait pas sa valeur intrinsèque.

Il a ensuite constamment maintenu cette position de fermeté vis-à-vis d'une offre jugée hostile, son PDG Denis Kessler affirmant en octobre que Scor refusait de devenir une filiale de Covéa.

Le réassureur a résisté aussi bien aux efforts d'apaisement de Covéa, dont le PDG Thierry Derez a démissionné du conseil d'administration de Scor, qu'à l'intervention du fonds activiste Ciam, monté au créneau pour dénoncer le rejet de l'offre de Covéa.

  
Répondre
29/01/2019 13:25:13

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 0

... faut toujours que les moutons bêlent au lieu de brouter...

: (

On a été directement combler le gap haussier de l'annonce à la baisse...

  
Répondre
29/01/2019 13:20:03

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

0PHENIX0 1

PARIS (Reuters) - Covéa a annoncé mardi l'abandon de son projet de rapprochement avec Scor, dont le titre chute en Bourse de Paris.

"Covéa a constaté le refus de Scor d'engager tout dialogue en relation avec son projet de rapprochement amical proposé le 24 août 2018", écrit l'assureur mutualiste dans un communiqué laconique.

"En conséquence, Covéa indique qu'un rapprochement avec Scor ne fait plus partie de ses options stratégiques", ajoute-t-il.

  
Répondre
29/01/2019 13:02:43

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

0PHENIX0 1

"Le marché annonce avoir décidé d'ouvrir une boucherie"

  
Répondre
29/01/2019 11:02:05

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 1

Scor : prime exceptionnelle versée en France aux salariés

Actualité publiée le 29/01/19 • | • Communiqué de Presse

"Scor annonce avoir décidé du versement en France d'une prime exceptionnelle bénéficiant d'avantages fiscaux et sociaux, dans le cadre des mesures en faveur du pouvoir d'achat votées en décembre 2018 par le Parlement.


Ainsi, 1.000 euros seront versée à tous les salariés en France dont le salaire est inférieur à 1,5 fois le SMIC et 500 euros à ceux dont il se situe entre 1,5 et 2,5 fois. 30% de l'effectif en France bénéficiera de cette prime payée avant fin février.


Cette prime s'ajoute à l'attribution d'actions de performance en décembre 2018 à l'ensemble du personnel du réassureur à travers le monde, à hauteur de près d'un million d'actions distribuées à plus de 2.800 salariés."


  
Répondre
18/12/2018 15:33:01

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 0

Et voilà le "parfait timing" de mon précédent graphe d'avril dernier...

.

Message complété le 18/12/2018 15:34:02 par son auteur.

... Situation à la reprise en main de ce jour.

  
Répondre
30/05/2018 19:58:06

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 0
... Comme tu dis : nos analyses du jour se rejoignent !
  
Répondre
30/05/2018 19:28:49

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

starox 1

bhrrrr !

  
Répondre
30/05/2018 15:23:41

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 0
"Rien ne va plus" à la baisse depuis le détachement de dividende d'Avril 2018.


Tout va graphiquement de mal en pis. On est sorti par le bas du long cartouche latéral de consolidation en violet en réalisant un puissant bull'trap sur dividende.


actuellement, on peut tracer un mât baissier en bleu sur lequel on devrait s'essayer à une zone de fanionage (drapeau bleu). attention toutefois un risque baissier plus important n'est pas encore écarté...
On nnotera que les sorties du cartouche de consolidation latérale sont de plus en plus appuyées à la baisse.
Le RSI est plongé en piscine et tous les indicateurs baissiers poursuivent leur désaveu à la baisse.
Les 4 MM sont baissières et la MM 200 verte baissière coiffe leur graphe. On tente actuemment de recoller à la Keltner basse qui plonge violemment. La Kellner haute commence seulement à comprendre qu'il faudra bien descendre...


.
  
Répondre
30/04/2018 13:32:25

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 0
Détachement du dividende ce jour de 1.65 euro
  
Répondre
08/02/2018 17:22:45

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 1
Poursuite à minima de la consolidation latérale opérée depuis un an avec un rendement de 4.66%...

Avec un PER autour de 10 et un dividende à 1.65 euro, Scor a de quoi séduire surtout si on prend le temps s'attarder sur les actifs nets (voir post précédent). Le niveau de valorisation actuelle dépasse à peine les actifs par titre et a été résilliant à la baisse durant quasi toute l'année 2017.

Tant et si bien que l'on a passé presque toute l'année dans le cartouche de consolidation. Au cours actuel (35.40), le rendement dividende est de +4.66%.

Cette valeur a selon moi, tout d'un fonds de portefeuille, et l'entreprise est actuellement très bien gérée par l'équipe dirigeante qui l'a nettement remise sur les rails.

Coté indicateur, On baisse en ce moment, mais rien de grave et avec les comptes annuels et le dividende à percevoir, on devrait continuer sur la tendance actuelle.

.
  
Répondre
08/02/2018 16:56:16

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 0
Scor: croissance des primes P&C lors des renouvellements

Actualité publiée le 08/02/18 12:00

Scor Global P&C annonce avoir enregistré, lors des renouvellements de janvier 2018, une croissance de ses primes de 3,7% à taux de change constants, à 3,1 milliards d'euros, en ligne avec le plan stratégique du groupe de réassurance, 'Vision in Action'.

Il ajoute que la tarification ajustée aux risques s'améliore de 3% par rapport à janvier 2017, et que la rentabilité attendue, mesurée tant en termes de rentabilité technique que de retour sur capital ajusté aux risques, progresse d'environ 200 points de base.

'Nous avons été en mesure de négocier de ne pas participer ou de réduire nos participations à un certain nombre d'affaires qui ne répondaient pas à nos critères de rentabilité, sans fragiliser notre fonds de commerce', précise Victor Peignet, CEO de Scor Global P&C.
  
Répondre
08/02/2018 16:54:51

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 0
Etat des actifs en vue de la clôture d'exercice 2017.
.
  
Répondre
04/01/2018 20:21:19

Re:SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 1
Le coût des catastrophes naturelles a bondi à 330 milliards de dollars en 2017
Actualité publiée le 04/01/18 12:27


Notons que :
"Torsten Jeworrek, actuel chef de la branche réassurance de Munich Re, à Munich en mars 2016. (dpa/AFP/Archives/Sven Hoppe)
Les catastrophes naturelles ont provoqué en 2017 nettement plus de dégâts que lors des cinq années précédentes, avec une part assurée atteignant un record, a annoncé jeudi le réassureur allemand Munich Re.


L'an passé, les catastrophes naturelles ont causé pour 330 milliards de dollars de dégâts, soit près du double du chiffre enregistré en 2016 (175 milliards de dollars) et le bilan le plus élevé de l'histoire après l'année 2011 (354 milliards de dollars), détaille le numéro deux du secteur dans une étude.


Sur ces 330 milliards, principalement liés aux ouragans et à un grave tremblement de terre au Mexique, des "dégâts records" de 135 milliards ont dû être couverts par les assurances, précise le réassureur.


Les catastrophes naturelles ont par ailleurs entraîné la mort de 10.000 personnes l'an dernier, à peine plus qu'en 2016 (9.650 morts), mais bien en-deçà de la moyenne des dix dernières années qui s'établit à 60.000 victimes par an.


Au total, quelque 710 évènements climatiques ou géologiques extrêmes ont été recensés en 2017, un résultat nettement supérieur aux 605 évènements constatés en moyenne sur la même période.


Munich Re met notamment en avant les catastrophes qui se sont abattues sur les Etats-Unis, qui ont concentré la moitié de l'ensemble des dégâts constatés, bien plus que la moyenne d'environ un tiers constatée sur le long terme.


La tempête Harvey au mois d'août avec ses pluies torrentielles sur le Texas a causé à elle seule 85 milliards de dollars de dégâts.


Les autres ouragans - Irma sur la Floride (32 milliards de dollars de dégâts) puis Maria dans les Caraïbes- de même que les imposants feux de forêts en Californie sont aussi relevés par l'étude.


En Europe, les températures anormalement basses en avril dernier ont causé 3,6 milliards de dollars de dégâts dans l'agriculture, dont seulement 650 millions couverts par les assurances.


En Asie, la mousson d'une rare intensité a causé la mort de 2.700 personnes et causé 3,5 milliards de dollars de coûts.


Certaines de ces catastrophes "ont donné un avant-goût du futur", "nos experts s'attendent à voir plus souvent ces événements se produire" même si certains "ne sont pas directement attribuables au changement climatique", a commenté Torsten Jeworrek, chef de la branche réassurance de Munich Re, cité dans un communiqué.


Article "Le coût des catastrophes naturelles a bondi à 330 milliards de dollars en 2017 "
https://www.abcbourse.com/marches/le-cout-des-catastrophes-naturelles-a-bondi-a-330-milliards-de-dollars-en-2017_421835_PX1p.aspx
  
Répondre
04/01/2018 20:19:52

SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 1
Encore une bonne raison de s'intéresser à ce titre...
  
Répondre
04/01/2018 20:19:52

SCOR: finalisation d'une acquisition

gars d'ain 1
(CercleFinance.com) - SCOR a annoncé ce mercredi après marché la finalisation de l'augmentation de sa participation dans MutRé SA. Le réassureur détient désormais 100% de son capital.

L'acquisition de MutRé, dont l'impact sera relutif sur le rendement des capitaux propres et sur le résultat par action de SCOR, s'inscrit dans le cadre du plan stratégique 'Vision in Action' et est cohérente avec les objectifs de rentabilité et de solvabilité énoncés par le groupe.

Elle permettra à SCOR, partenaire technique et commercial important de MutRé S.A. depuis sa création en 1998, de renforcer son offre de services en réassurance Vie & Santé au bénéfice de ses clients mutualistes en France.


Copyright © 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
  
Répondre

Forum de discussion Scor

Ma liste