OK
Accueil  > Communauté   > Forum CGG

CGG : publications

Cours temps réel: 2,816€  -1,57%

CGG


alain_spam
04/09/2018 23:30:53
0
Perso je vois quon a pas pu continuer la progression et quon na pas pu depasser le dernier point du War négatif précédent et ça c'est pas top. Pour moi cest Retournement et enfoncement du minimum precedent, direction 2.2 ou 2.
  
Répondre
Forhum
23/08/2018 16:03:23
1
PERSO GRAPHIQUEMENT je vois un risque de revenir sur 2.10

Message complété le 23/08/2018 16:28:35 par son auteur.

maintenant une opération de référence dans le secteur ainsi qu'une volonté de regroupement des acteurs

c'est vrai que question regroupement ccg c'est des champions

a ce propos j'avais écris "un regroupement c'est comme un pantalon trop court si tu tires par le haut on voit les chevilles si tu tires par le haut on voit la raie du q "

(;o)

Message complété le 23/08/2018 17:10:34 par son auteur.

vous aurez rectifié pour le bas

  
Répondre
CRI74
23/08/2018 15:49:30
0
Un concurrent qui grossit ?
Oui , un "petit "qui s'adjoint une unité supplémentaire ... avec les soucis d'intégration que cela entraîne .
Par contre , un gros en moins puisque Schlumberger ne soutiendra plus son ex entité .
On verra si CGG y trouve des facilités ou pas . En attendant , on a maintenant une opération de référence dans le secteur ainsi qu'une volonté de regroupement des acteurs , phénomène qui concernera forcément CGG à un moment donné (cas de l'offre passée de Technip par ex)
  
Répondre
Forhum
23/08/2018 15:16:11
0
cette news n'a pas l'air d'attirer les acheteurs .. ce qui me parait normal ..un concurrent qui grossit et une capitalisation excessive a mon gout ça n'invite pas à l'achat .. e puis les PP n'ont plus confiance


surtout après la bourde d'avoir refuser une opa à 8.30


http://bourse.lefigaro.fr/indices-actions/actu-conseils/technip-envisage-une-opa-sur-cgg-qui-decline-3493424
  
Répondre
CRI74
22/08/2018 19:38:50
1
Ce jour 22/08 , Schlumberger , plus important opérateur dans les équipementiers pétroliers , a cédé sa branche sismique


Shearwater GeoServices a annoncé mercredi l'acquisition, sur la base d'une valeur d'entreprise de 600 millions de dollars, de l'activité de données sismiques du groupe de services parapétroliers Schlumberger, lequel recevra également 15% du capital de Shearwater.
De quoi apporter un comparable concernant CGG qui évolue dans ce métier
  
Répondre
alain_spam
31/07/2018 10:08:10
1
C est chaud bouillant....
Passera ? Passera pas ?
Toutes les actions (celles que je consulte) sont coincées comme le cac avec un gros bouchon a faire sauter.
Ne suspens est intense

Message complété le 01/08/2018 13:24:00 par son auteur.

J vais en prendre un paquet a 2.45 pour demain. Si ça monte j suis direct dans le vagon.

Message complété le 01/08/2018 14:12:01 par son auteur.

sauf si ya un gap évidement...

  
Répondre
LBWB
30/07/2018 22:41:29
0
02/08/2018 Résultat 1er semestre
  
Répondre
alain_spam
03/07/2018 13:56:03
0
On arrive quand même au bout de la ligne droite. Ça monte ou ça baisse après ?
  
Répondre
CRI74
17/05/2018 23:43:08
3
J'avais oublié l'état du Vénézuela parmi les facteurs réduisant la production pétrolière (et le président sortant grand favori des élections rendent l'avenir à peu près équivalent à la situation actuelle )
.

_ L'endettement n'est plus dans des seuils ingérables , point positif quant aux financements futurs , si besoin
_ L'amélioration sensible des marges , témoin de moindre tension dans la commercialisation
_ Le rehaussement assez général des avis d'analystes
_ Le cours du pétrole avec plusieurs effets :
* incitation plus affirmée à entreprendre de nouvelles recherches
* meilleure latitude financière des clients dont les revenus s'accroissent rapidement , là aussi facteur positif
_ Dans le bilan , charges de 30m€ pour restructuration non récurrente
_ Domaine de la cartographie qui n'a pas encore réagi à l'environnement plus positif du pétrole .....et devrait donc le faire dans un proche avenir => effets de la signature de contrats significatifs (à priori anticipés par la direction vu les perspectives)
_ Tensions géopolitiques de long terme persistantes qui risquent de maintenir le brut à haut niveau (= ou > 80$ )
* Production Iran limitée
* Déstabilisation Moyen Orient
S'il on veut bien regarder l'avenir assez proche , on peut y trouver quelques éléments favorables propres à remettre CGG définitivement sur de meilleurs rails ce qui contribuera à alléger les lourdes ventes à découvert


Merci Augustus : du courage , un sacerdoce ou la confiance dans les capacités à rebondir pour l'entreprise ?
  
Répondre
Augustus
17/05/2018 13:49:34
1
@ cri74 Bravo pour ton courage
  
Répondre
CRI74
17/05/2018 13:46:06
4
Oui Augustus
PRU 1.50€ pour une petite ligne .
J'espère un +100% d'ici quelques mois mais cela pourrait aller plus vite .
En fait diversification du portefeuille en intégrant un peu de MP via les équipementiers , + recovery à terme
  
Répondre
Antoine
17/05/2018 12:42:21
1

La Chine en embuscade :


C/C :



" Téhéran (AFP) -- La société chinoise CNPC remplacera Total dans le contrat pour le développement en Iran de la phase 11 du champ gazier Pars Sud en cas du retrait du groupe français, a déclaré mercredi soir le ministre iranien du Pétrole.

"Total a affirmé que si elle n'obtenait pas de dérogation de la part des Etats-Unis pour continuer ses activités, elle commencera le processus pour quitter le contrat (...) Dans ce cas, la société chinoise CNPC remplacera Total et prendra ses parts. Si CNPC quitte à son tour, il restera la société iranienne Petropars", a indiqué Bijan Namdar Zanganeh, cité par l'agence Shana du ministère
  
Répondre
Augustus
17/05/2018 12:39:45
0

@cri 74 tu as acheter des CGG?
  
Répondre
gars d'ain
17/05/2018 12:14:10
1
Pour l'Iran : attention au retournement vers la Chine.


La Chine a fait en sorte en 2017 de pourvoir utiliser son yuan pour libeller des échanges internationaux. L'Iran est le 5 fournisseur de produits pétroliers et gaziers de la Chine.
Il pourrait donc y avoir en représailles des sanctions US économiques un méchant retour de bâton pétrolier et gazier de la part de la chine. Avec la baisse de la croissance, avoir du pétrole en quantité et pas cher devrait l'intéresser grandement...


D'autre part, les commandes actuelles de produits pétroliers sont trustés par l'arrivée de la "driving season", mais en principe à compter de la 2ème quizaine de juin, c'est la décrue de la demande, les entreprises en congés et les arrêts de maintenance...
  
Répondre
Jerem9
17/05/2018 12:04:12
0
oui surtout faut suivre les perspectives avec ce pétrole qui grimpe toujours
  
Répondre
CRI74
17/05/2018 11:46:15
2
Loin d'être tiré d'affaires ?
A voir .
_ L'endettement n'est plus dans des seuils ingérables , point positif quant aux financements futurs , si besoin
_ L'amélioration sensible des marges , témoin de moindre tension dans la commercialisation
_ Le rehaussement assez général des avis d'analystes
_ Le cours du pétrole avec plusieurs effets :
* incitation plus affirmée à entreprendre de nouvelles recherches
* meilleure latitude financière des clients dont les revenus s'accroissent rapidement , là aussi facteur positif
_ Dans le bilan , charges de 30m€ pour restructuration non récurrente
_ Domaine de la cartographie qui n'a pas encore réagi à l'environnement plus positif du pétrole .....et devrait donc le faire dans un proche avenir => effets de la signature de contrats significatifs (à priori anticipés par la direction vu les perspectives)
_ Tensions géopolitiques de long terme persistantes qui risquent de maintenir le brut à haut niveau (= ou > 80$ )
* Production Iran limitée
* Déstabilisation Moyen Orient
S'il on veut bien regarder l'avenir assez proche , on peut y trouver quelques éléments favorables propres à remettre CGG définitivement sur de meilleurs rails ce qui contribuera à alléger les lourdes ventes à découvert
  
Répondre
juju50
17/05/2018 11:28:08
0
Tout ça ont c'est déjà ce qui important c'est les perspectives surtout à regarder si le pétrole reste durablement ai dessus de 70$ mais je suis d'accord encore loin d'être tirés d'affaires
  
Répondre
christof71
17/05/2018 09:54:00
0
moi je ramasse ...
  
Répondre
gars d'ain
17/05/2018 09:05:20
3

La partie est loin d'être gagnée...

Perso, j'y vois pas encore une grande amélioration à part la conversion de la dette en action qui produit un résultat financier important.


Le retraitement IFRS permet de faire évoluer les chiffres positivement alors que le tableau normal monte une baisse de CA pour le T1/2018 par rapport au T1/20217...


Le Resultat Net est à 1,68 euros par action, MAIS compte tenu de la structuration. Les Eléments financiers non-récurrents étant à 760 Millions d'$. Le vrai résultat net de l'activité est encore nettement déficitaire de -113,4Md'e, soit nettement plus que le T4/2017 à - 74,9 Md'e.


Le niveau de dette reste non négligeable à 659,3 Md$ alors que le Résultat net constaté pour le T1 / 2018 est de 646,6. On est sur une remise à compteurs à zéro pour ce trimestre.


Mais l'entreprise reste loin d'être tirée d'affaire : Le vrai résultat trimestrielle d'activité étant déficitaire à hauteur d'environ -100 Md$ si l'on retire les impots dus à cause du résultat financier produit par la conversion en action de la dette, on constate à ce rythme que le groupe a en caisse autour de 7 à 8 trimestres pour se redresser, c'est long quand on attend, mais c'est aussi très court quand on est dedans jusqu'au cou...


Cela fait encore 10 trimestres si l'on tient compte uniquement de la perte opérationnelle comptable


Bref, l'affaire est loin d'être gagné.


D'autre part à 2,46 Euros pour 578 575 002 titres, la capitalisation est 1 423,29 Md'e. Compte tenu des enjeux comptables, c'est survalorisé d'autant que la consommation de pétrole ralentie...


Enfin, le Cash flow libre IFRS reste nettement négatif à -95,6 Md$, et on revient sur les niveaux des chiffres du T1 /2017 à -119,5 : pour indication au dernier trimestre 2017, on était tombé à -13,0.
On continue donc nettement à consommer de la trésorerie : on surveillera donc ces évolutions prochaines qui sont l'un des principaux indicateurs financiers d'efficience du groupe...
  
Répondre
CRI74
17/05/2018 08:27:36
2
http://hugin.info/142000/R/2193166/849541.pdf


Amélioration des comptes conforme aux attentes
Bilan dont endettement revenu dans des conditions soutenables
Net rebond des marges qui ne permet pas encore d'amener le RN dans le vert

Message complété le 17/05/2018 08:30:40 par son auteur.

CGG annonce un chiffres d'affaires des activités de 295 M$, en hausse de 18% d'une année sur l'autre. L'EBITDA des activités est de 53 M$, en hausse de 85% d'une année sur l'autre, avec une marge de 18%. Le Résultat opérationnel des activités ressort à (22)m$.
.
Mise en oeuvre du plan de restructuration financière : le groupe rappelle le succès de l'augmentation de capital de janvier 2018 et la livraison le 21 février 2018 de l'ensemble des nouveaux instruments. La structure de bilan est ainsi restaurée avec une dette nette de 659 M$ à fin mars, une liquidité de 538 M$ et un ratio de levier de 1,7x.
.
Perspectives 2018 réitérées
Chiffre d'affaires des activités est attendu en hausse à c. 1,5 Md$ +/- 5%. La marge d'EBITDAs des activités sera de l'ordre de 35% à 40%. Les investissements cash multi-clients seront de 275/325 M$, avec préfinancements supérieur à 70% (79% au T1 2018) et les investissements industriels et de 'R&D' de 100/135 M$.
Source :Boursier

  
Répondre

Forum de discussion CGG

201809042330 621998
Ma liste