OK
Accueil  > Communauté   > Forum TESLA MOTORS

Le constructeur de véhicules électriques Tesla face aux doutes

Cours temps réel: 359,56$  2,03%

TSLA


gars d'ain
14/11/2019 10:11:09
0

Tesla s’installera à Berlin.

Après un an de réflexion pour savoir où il comptait implanter son usine en Allemagne, Elon Musk a choisi Berlin. C'est une excellente nouvelle, qui prouve que la "Deutsche Qualität" en matière d'expertise automobile est toujours très reconnue à l’échelle internationale. La future « Gigafactory 4 » serait construite dans la capitale allemande avec à la clef la création d’environ 10 000 emplois. Elle devrait entrer en service fin 2021 et sur le site du constructeur Tesla, des offres d’emplois dans la catégorie « Gigafactory Berlin » existent déjà ! Il faut cependant rester méfiants selon Ferdinand Dudenhöffer (économiste allemand), qui met en garde contre la création de 10 000 emplois et l’aspect prioritaire de la Gigafactory 3 en Chine.

  
Répondre
gars d'ain
07/11/2019 11:49:12
1

UNE ADOLESCENTE DE 13 ANS AMÉLIORE LE TRAIN SUPERSONIQUE D'ELON MUSK

https://www.capital.fr/lifestyle/une-adolescente-de-13-ans-ameliore-le-train-supersonique-delon-musk-1354015

  
Répondre
gars d'ain
24/10/2019 14:34:00
0

Tesla: Jefferies reste à l'achat après les trimestriels

Actualité publiée le 24/10/19 14:17

L'analyste Jefferies confirme ce jour sa recommandation 'achat' sur le titre Tesla, après des résultats supérieurs au consensus.

'Le management a confirmé que l'usine de Shanghai progressait plus vite que prévu. Le modèle Y devrait être lancé à l'été 2020, légèrement en avance sur nos attentes pour le 3T20. (...) Dans l'ensemble, nous pensons que les résultats du troisième trimestre et le ton confortent les perspectives de croissance pour 2020', apprécie le broker.


Jefferies confirme au passage son objectif de cours de 300 dollars.

  
Répondre
gars d'ain
24/10/2019 08:47:30
2

Suite au retour des bénéfices : Probable reprise graphique haussière en "V"


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tesla, de nouveau rentable, se rêve bientôt autonome

Actualité publiée le 24/10/19 04:23

https://www.abcbourse.com/marches/tesla-de-nouveau-rentable-se-reve-bientot-autonome_485498

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tesla a surpris les marchés mercredi en annonçant avoir dégagé un bénéfice net au troisième trimestre 2019, faisant flamber le titre de plus de 20% (AFP/JOHN THYS)

Après deux trimestres dans le rouge, Tesla a ravi Wall Street mercredi avec le retour à la rentabilité, des perspectives optimistes sur tous les fronts et le démarrage de la production de véhicules dans son usine chinoise.

Le constructeur de véhicules électriques a enregistré un résultat net de 143 millions de dollars, soit un bénéfice par action ajusté de 1,86 dollar, alors que les analystes financiers tablaient sur une perte par action de 42 cents.

L'action s'envolait de plus de 20% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance, les investisseurs saluant également les objectifs de production du PDG Elon Musk, qui s'est dit "pleinement confiant" dans la capacité de son groupe à tenir sa promesse de livrer entre 360.000 et 400.000 voitures neuves cette année.

"Nos dépenses opérationnelles sont à leur plus bas niveau depuis le début de la production du Model 3", a expliqué Tesla. "Par conséquent, nous sommes redevenus rentables au troisième trimestre (...). Ceci a été possible en diminuant nos coûts de façon substantielle", a insisté le groupe californien.

"Cette performance trimestrielle est une démonstration de force de Tesla, qui montre que la demande pour ses voitures demeure stable, en dépit de la disparition progressive du crédit d'impôt fédéral pour les voitures propres", a commenté Jeremy Acevedo, expert chez Edmunds.com.

Les marchés étaient préparés au pire après que le groupe de Fremont (Californie) eut annoncé en début de mois n'avoir livré que 97.000 véhicules à ses clients, dont seulement 79.600 Model 3, son véhicule d'entrée de gamme. L'entreprise doit désormais parvenir à livrer au moins 105.000 unités au quatrième trimestre pour atteindre le bas de la fourchette annuelle promise.


- Personne au volant -

Tesla a également été soutenu par les revenus générés par la nouvelle fonction "Smart Summon", qui permet de faire venir sa voiture à soi, sans personne au volant.

Cette option a été utilisée plus d'un million de fois depuis la mise à jour du logiciel de bord fin septembre et une version améliorée doit être mise en service la semaine prochaine.

Interrogé sur son objectif de parvenir à un mode de conduite complètement autonome d'ici la fin de l'année, Elon Musk s'est montré prudent mais optimiste.

"La voiture pourra se conduire de la maison au travail, probablement sans intervention, mais sous la surveillance d'un humain", a-t-il répondu lors d'une conférence pour les analystes. La fonction "autopilot" permet déjà aux conducteurs de Tesla de retirer les mains du volant sur l'autoroute, mais le niveau "circulation en ville" n'est pas encore atteint.

Autre perspective positive, le constructeur automobile de la Silicon Valley compte avancer le démarrage de la production du crossover Model Y à l'été 2020 dans toutes ses usines, au lieu de l'automne comme initialement prévu.

Le calendrier a aussi été anticipé en Chine, où Tesla a effectué des tests de production dans sa nouvelle usine géante (environ 865.000 mètres carrés).

"La méga usine de Shanghai a été construite en 10 mois et est prête à produire", s'est réjoui Tesla. Cela devrait lui permettre de diminuer ses coûts et d'éviter des tarifs douaniers qui affectent la demande pour ses voitures dans le premier marché automobile mondial.

D'une capacité de production annuelle d'au moins 500.000 voitures, elle est destinée à donner au groupe californien, confronté notamment à la concurrence de Porsche, un accès direct au dynamique marché de la voiture électrique chinois.


- Confiance -

Cette usine "a été près de 65% moins chère (...) à construire que tout notre système de production du Model 3 aux Etats-Unis", a poursuivi Tesla, ajoutant que ses objectifs sont de continuer à augmenter ses volumes de ventes et de contrôler ses coûts pour être durablement rentable.

Elon Musk a exprimé son soulagement à l'idée que le Model 3 soit désormais sorti d'affaires: "Depuis presque 2 ans, nous avons dû orienter toutes nos ressources vers le Model 3, sinon Tesla n'aurait pas survécu".

"Mais maintenant notre activité Energie va pouvoir croître à fond (...) sur le long terme, cette activité sera de la même taille que l'automobile", a-t-il ajouté.


Tesla produit également des panneaux solaires et des solutions de stockage d'énergie.

La confiance affichée mercredi par M. Musk suggère que le groupe devrait être rentable sur l'ensemble du second semestre comme l'avait promis le dirigeant.

De quoi soulager des investisseurs inquiets que le groupe ne cesse de dépenser de l'argent depuis sa création en 2003, sans jamais grassement rémunérer ses actionnaires.

Tesla, qui a enregistré un recul de 7,6% à 6,30 milliards de dollars de son chiffre d'affaires trimestriel, première baisse des revenus depuis une décennie, a par ailleurs dit être dans la dernière ligne droite pour annoncer le pays qui abritera son usine européenne.

.

  
Répondre
gars d'ain
16/07/2019 15:14:39
1

TESLA : baisse le prix de sa Model 3


16/07/2019 | 14:56

Tesla a baissé les prix de ses véhicules livrés en Chine pour soutenir ses ventes dans son second marché. Le premier prix d'une Model 3 a été abaissé de 377 000 yuans à 355 900 yuans (51 764 dollars). Les prix des Model S et Model X ont été réduits de 4% à respectivement 776 900 yuans et 790 900 yuans. Le prix de la Model 3 qui sera produite à Shanghai n'est pas modifié, révèle Bloomberg. De son côté Reuters indique le groupe a également réduit le premier prix de sa Model 3 aux Etats-Unis à 38 990 dollars.


Tesla aurait enfin abandonné les versions standard de ses voitures premium Model X et S pour simplifier son offre.


  
Répondre
gars d'ain
27/06/2019 15:13:03
0

L'avis d' Abcbourse.com : "Faut-il Acheter l'Action Tesla ? "

https://www.abcbourse.com/marches/faut-il-acheter-l-action-tesla-_474553_PX4p.aspx


-----------------------------------------------------------------------------


Mon graphe actuel :

Vers un echec du rebond actuel et un enfermement baissier sous les gros pointillés rouges = retour sur le niveau de 2016...

.

  
Répondre
gars d'ain
24/05/2019 19:46:35
3

Le moteur électrique boursier prend l'eau.

Tous les support lâchent les uns après les autres... On se dirige rapidement maintenant en direction des 142 euros. La prochaine étape sera la semaine prochaine l'entrée en piscine du RSI avec palmes et tuba...

.


  
Répondre
gars d'ain
29/03/2018 18:29:36
1

Article " Tesla pourrait faire faillite cette année"

Automobile : Le directeur des investissements d'un fonds spéculatif juge que le constructeur automobile va s'écrouler d'ici à cet automne.
Tesla serait-il au bord de la faillite? C'est ce qu'a laissé récemment entendre dans un courrier John Thompson, le directeur des investissements du fonds spéculatif Vilas Capital Management. L'homme (qui a parié la débâcle Tesla...) a estimé que le constructeur automobile haut de gamme pourrait s'écrouler dans les six mois à venir, rapportent plusieurs médias américains et francophones comme BFM TV Business.


Le groupe a en effet connu ces deux derniers jours à la bourse américaine sa plus forte chute en une année. Le titre a perdu 7,67% mercredi, après avoir déjà perdu 8,22% la veille. En deux jours, près de 8 milliards de dollars de capitalisation boursière sont partis en fumée. «Wall Street commence à réaliser que Tesla est mal gérée et va faire face à de sérieux obstacles financiers dans les deux prochaines années», estiment les analystes de TheStreet.com.


Besoin de 8 milliards de dollars


Des propos qui confortent donc l'opinion de John Thompson qui a calculé que Tesla aurait besoin de 8 milliards de dollars dans les huit mois à venir pour renflouer ses caisses et ses dettes qui arrivent à échéance. Or, selon le Wall Street Journal, le groupe détenait 3,4 milliards de dollars fin 2017 mais il dépense 1 milliard de dollars par trimestre. A ce rythme, les caisses seront donc bientôt vides.


Les analystes s'accordent à dire que Tesla connaît de sérieux problèmes de liquidités. Ceci en raison notamment des problèmes de production du Model 3, son nouveau véhicule d'entrée de gamme censé lui ouvrir la voie de la production de masse. Le groupe californien s'est fixé des objectifs de production qu'il a dû revoir nettement à la baisse en raison de «goulets d'étranglement».


Nombreux doutes


Fondée en 2003, Tesla s'est imposé dans le paysage automobile avec des technologies électriques et semi-autonomes mais son horizon est assombri par de nombreuses interrogations.


Le NTSB, le régulateur des transports américain, a ouvert mardi une enquête à la suite d'un accident mortel impliquant un véhicule Tesla dans la ville de Mountain View en Californie le 23 mars. En 2016, un automobiliste américain avait déjà trouvé la mort alors qu'il conduisait une berline Model S de Tesla équipée d'Autopilot.


Concurrence


Tesla doit en outre désormais composer avec la concurrence de Porsche et Jaguar, deux fleurons de l'automobile mondiale, qui ont décidé de plonger dans le grand bain de la mobilité électrique. Porsche promet de commercialiser dès 2019 sa Mission E, une berline électrique rivale de la Model S de Tesla, dans le cadre d'un plan d'investissement de 7,4 milliards de dollars destiné à électrifier d'ici 2022 un tiers des modèles de la marque allemande.


Le constructeur Jaguar, qui appartient à l'indien Tata, va pour sa part s'allier à Waymo pour développer une version entièrement autonome de l'I-PACE, son nouveau modèle haut-de-gamme de voiture électrique.https://www.tdg.ch/economie/Tesla-pourrait-faire-faillite-cette-annee/story/29414063
  
Répondre
mika57
29/03/2018 18:00:02
0

J ai lu hier sur BFM qu un analyste de wall Street pris très au sérieux par les investisseurs prédit la faillite de Tesla cette année


C est en partie ce qui cause la chute de l action ces derniers jours...
  
Répondre
gars d'ain
29/03/2018 17:24:33
2
"Wall Street commence à réaliser que Tesla est mal gérée et va faire face à de sérieux obstacles financiers dans les deux prochaines années"

Vu le salaire exorbitant que touchait son pdg, alors que la boite est en déficit chronique... faut pas pousser mémé dans la orties !

Article : " TESLA : ELON MUSK NE TOUCHERA PLUS DE SALAIRE, MAIS LES ACTIONNAIRES LUI PROMETTENT UN BONUS DE 56 MILLIARDS DE DOLLARS
https://www.novethic.fr/actualite/gouvernance-dentreprise/gouvernance/isr-rse/tesla-elon-musk-ne-touchera-plus-de-salaire-mais-les-actionnaires-lui-promettent-un-bonus-de-56-milliards-de-dollars-145619.html
  
Répondre
gars d'ain
29/03/2018 17:24:33
0

Le modèle X de Tesla exposé devant le Hyatt Regency Indian Wells Resort & Spa le 5 mars 2018 à Indian Wells, en Californie (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives/Rich Fury)

Le constructeur américain de voitures électriques Tesla traverse une passe difficile marquée par les doutes des investisseurs sur son avenir et un accident mortel dans un contexte de méfiance vis-à-vis de la conduite assistée et autonome.

Le titre cédait plus de 9% en Bourse mercredi vers 15h15 GMT, après avoir déjà perdu 8,22% la veille. En deux jours, près de 9 milliards de dollars de capitalisation boursière sont partis en fumée.

Reflet de cette défiance, les taux d'intérêt exigés par les marchés pour prêter de l'argent au groupe sont montés à 7,74% mercredi contre 6,56% vendredi.

"Wall Street commence à réaliser que Tesla est mal gérée et va faire face à de sérieux obstacles financiers dans les deux prochaines années", estiment les analystes de TheStreet.com.

Fondée en 2003 par le charismatique entrepreneur d'origine sud-africaine Elon Musk, Tesla s'est imposé dans le paysage automobile avec des technologies électriques et semi-autonomes mais son horizon est assombri par de nombreuses interrogations.

- accident mortel -

Le NTSB, le régulateur des transports américain, a ouvert mardi une enquête à la suite d'un accident mortel impliquant un véhicule Tesla dans la ville de Mountain View en Californie.

L'enquête s'intéresse particulièrement au système d'Autopilot, logiciel qui permet un certain nombre de manœuvres sans l'intervention du conducteur.


Photo montrant une voiture Tesla sur un écrant dans une salle d'exposition à Bruxelles le 8 février 2018 (AFP/Archives/Emmanuel DUNAND)

En 2016, un automobiliste américain avait déjà trouvé la mort alors qu'il conduisait une berline Model S de Tesla équipée d'Autopilot.

Le groupe automobile affirme ne pas connaître la cause du nouvel accident, ayant entrainé la mort du conducteur, mais collabore avec les enquêteurs. Il n'a pas encore pu récupérer le "journal de bord" informatique, qui pourrait aider à en déterminer les circonstances.

Cette nouvelle est d'autant plus malvenue que cet accident survient après qu'un véhicule autonome d'Uber en phase de test a été impliqué dans un autre accident mortel, qui a coûté la vie à une piétonne dans l' Arizona (sud-ouest).

"Les difficultés de l'autonomie et l'accélération de Waymo (Google) pour commercialiser (les véhicules autonomes) posent la question de savoir si Tesla sera vraiment le leader pour l'application de l'intelligence artificielle dans les transports", avancent les analystes de la banque Morgan Stanley.

Tesla doit en outre désormais composer avec la concurrence de Porsche et Jaguar, deux fleurons de l'automobile mondiale, qui ont décidé de plonger dans le grand bain de la mobilité électrique.

Porsche promet de commercialiser dès 2019 sa Mission E, une berline électrique rivale de la Model S de Tesla, dans le cadre d'un plan d'investissement de 7,4 milliards de dollars destiné à électrifier d'ici 2022 un tiers des modèles de la marque allemande.

Le constructeur Jaguar, qui appartient à l'indien Tata, va pour sa part s'allier à Waymo pour développer une version entièrement autonome de l'I-PACE, son nouveau modèle haut-de-gamme de voiture électrique.

- A court de liquidités ? -

Outre cette rude concurrence, Tesla connaît également des problèmes de production du Model 3, son nouveau véhicule d'entrée de gamme censé lui ouvrir la voie de la production de masse.

Le groupe californien s'est fixé des objectifs de production qu'il a dû revoir nettement à la baisse en raison de "goulots d'étranglement". Il ne prévoit plus de produire que 2.500 exemplaires par semaine d'ici la fin du mois en cours et monter à 5.000 par semaine à partir de fin juin. Les objectifs initiaux étaient de 5.000 véhicules par semaine fin 2017 et 10.000 à la fin 2018.

"Le plongeon de l'action reflète en partie les interrogations sur la montée en puissance de production du Model 3, qui affecte directement les besoins de liquidités à court terme de l'entreprise et sa capacité à solliciter les marchés pour y lever de l'argent", estime Morgan Stanley.

Ce que confirme l'agence de notation Moody's qui a décidé d'abaisser la note de solidité financière à "Caa1" contre "B3" auparavant tout en l'assortissant d'une perspective "négative", ce qui suggère que l'agence de notation envisage de la dégrader encore à moyen terme.

"La notation de Tesla reflète les faiblesses dans le rythme de production du Model 3 et l'entreprise fait également face à des pressions en matière de liquidités dues à des flux de trésorerie négatifs" et à l'approche de deux échéances de remboursement de sa dette, dont une ligne de crédit de 230 millions de dollars en novembre et une autre de 920 millions en mars 2019, explique l'agence.

Le pessimisme de Moody's repose également sur le fait que l'entreprise va devoir encore emprunter plus de 2 milliards de dollars auprès des marchés pour refinancer des obligations arrivant à échéance et éviter de se retrouver à court de liquidités alors que Tesla n'a jamais gagné d'argent depuis sa création.

© 2018 AFP

  
Répondre

Forum de discussion TESLA MOTORS

201911141011 625367
Ma liste