L'Ukraine signe un contrat sur l'achat de 55 hélicoptères civils à Air
OK
Accueil  > Communauté   > Forum Airbus

L'Ukraine signe un contrat sur l'achat de 55 hélicoptères civils à Air

Cours temps réel: 118,88€  0,81%

AIR


joseph_P
16/07/2018 04:15:53
0
CRI, acrobate, c'est votre profession ?


Votre réaction : "ça change un peu , des banques françaises (et non le contribuable ) qui financent (en prêts ) des contrats qui maintiennent les usines en France ."
D'où la mienne qui contredit l'entier de vos propos, les banques, dans les ventes d'armes, n'étant que des véhicules financiers dont l'état, donc les citoyens, garantissent les prêts consentis aux acquéreurs qui ne les soldent quasiment jamais, géopolitique oblige, et qu'in fine, ce sont toujours les contribuables qui y sont de leur poches.


Socialisme quand tu nous tiens... Pour vous, l'argent des contribuables qui permettrait, le conditionnel est de rigueur, de conserver des emplois en France, est une bonne chose. C'est aussi stupide que les emplois aidés, de l'argent des contribuables qui sert à maintenir des emplois fictifs car sans cela ils n'existeraient pas. Autant payer directement les gens pour qu'ils restent chez eux en leur reversant une partie des impôts de leurs voisins. Dit comme ça, peut être percevez vous que ce genre d'opération ne garanti qu'une chose : la ruine de tous.


Votre conclusion sur le règlement éventuel est sidérante : "S'ils remboursent en Manganèse , cela ira bien vu l'intérêt stratégique de cette production". Ici, c'est du grand écart ! Non seulement vous confirmez le doute de règlement, mais vous émettez l'hypothèse scabreuse qu'éventuellement l'Ukraine acquitterait de sa dette en Manganèse. Le tout livrable dans la cours de l'Elysée je suppose ? Rien dans vos propos, sinon vos suppositions fantasmatiques, ne vient infirmer les miens.

Accessoirement, où ai je écrit que l'Ukraine est en faillite ? toujours votre problème de lecture/compréhension...



Plus qu'accessoirement, les ventes d'armes se font dans des contrats OTAN, car figurez vous, pour faire commerce de ce genre de produits, il ne suffit pas de posséder une belle usine et un étal pour vendre. Et l'OTAN c'est... de l'argent des contribuables qui alimente des intérêts privés, au cas de'espèce des marchands de canons. Ici, un peu de lecture : https://www.contribuables.org/2014/06/combien-coute-l-otan/


Décidément, vous êtes impayable.
  
Répondre
CRI74
15/07/2018 23:57:11
0
Joseph P , vous êtes aussi impayable !

Ce que vous écrivez est soit bien connu , soit déviant des réalités .
Les contrats internationaux sont couverts financièrement , bien évidemment ; tous les pays font cela mais la France moins que les autres ; c'est d'ailleurs pour cela qu'on en perd tant !!!
Demandez aussi à la Coface quel est sont métier ou comment opèrent les banques pour couvrir ce type de prêt ?
Quant à raconter que l'Ukraine serait en faillite pour ne jamais rembourser , là encore l'information est fausse et je vous invite à consulter de plus près sa situation économique .
S'ils remboursent en Manganèse , cela ira bien vu l'intérêt stratégique de cette production
  
Répondre
Pictou
15/07/2018 22:38:36
0

https://www.usinenouvelle.com/article/le-rafale-chasseur-made-in-france-aux-7-000-emplois.N164502
on peut toujours critiquer, mais sans Dassault, on achèterait des avions aux US...et autant d'emplois en mois.
on a déjà cessé de fabriquer une bonne partie de nos biens de consommation, comme ne serait-ce que nos chaussettes , souliers, mis à part les modèles pour milliardaires... etc, etc, etc. Heureusement qu'on est encore capables de construire des ponts et des routes, ou des trains et des turbines... quoique...
Sinon, pour se faire payer par l’Ukraine, ils pourront toujours nous exporter des céréales... ou quelques jolies filles qui voudront bien se marier avec des Français suffisamment fortunés...
  
Répondre
joseph_P
15/07/2018 21:54:31
1
CRI, vous êtes impayable !

Les banques ne sont que les intermédiaires de l'état, la vente d'armes obéi à une logique implacable : les armes sont vendues avec le prêt qui permet leur financement (prêt subventionné), autrement dit, lorsque vous voulez vendre des armes, il faut le faire avec le prêt qui va avec. Du reste, l'essentiel de la négociation porte surtout sur ce point, vous pouvez avoir le meilleur matériel du monde, il n’emportera pas la décision si vous ne faites pas supporter cette "vente" par les contribuables.
Le Rafale et Dassault, ça vous parle un peu non ? combien de milliards des contribuables cramés pour maintenir un avion en l'air ?


Dans cette histoire, l'état garanti les banques qui ne risquent rien, c'est même plus pervers puisque le prêt ne dégage pas d'intérêts et c'est l'état qui reverse la cote part attendue aux banques. Et d'après vous, l'argent de l'état est puisé à quelle source ?
Par ailleurs, les règlements financiers des ventes d'armes sont systématiquement contraints par un contexte géopolitique, en Ukraine on vend des armes non pour le business, mais pour emmerder les Russes. Le prêt ne sera probablement jamais remboursé ou alors partiellement. Et le contribuable français en sera, comme d'habitude, de sa poche puisque caution de toute cette escroquerie.
  
Répondre
damirov
15/07/2018 15:17:40
0
Qui paie ?
  
Répondre
CRI74
15/07/2018 15:04:28
0
ça change un peu , des banques françaises (et non le contribuable ) qui financent (en prêts ) des contrats qui maintiennent les usines en France .
Elles n'en font pas autant en direct en ayant abandonné depuis bien longtemps les financements de BFR



  
Répondre
dematons
15/07/2018 12:25:16
1
L'Ukraine , un des pays les plus corrompus du monde, archi endettés qui se fait financer ses hélicoptères par le contribuable Français.
Nul.
  
Répondre
dematons
15/07/2018 12:25:16
0

L'ambassadrice d'Ukraine Isabelle Dumont et le PDG d'Airbus hélicoptères Bruno Even avant la signature du contrat avec l'Ukraine, le 14 juillet 2018 à Kiev (AFP/Genya SAVILOV)

L'Ukraine a annoncé samedi avoir signé un contrat sur l'achat de 55 hélicoptères civils au groupe français Airbus pour 555 millions d'euros, l'accord le plus important jamais conclu entre les deux pays.

Signé à Kiev en présence du Premier ministre ukrainien, Volodymyr Groïssman, et de l'ambassadrice de France, Isabelle Dumont, le contrat prévoit notamment l'achat de 24 hélicoptères H125, de dix appareils H145 et de vingt-et-un hélicoptères H225.

"Ce contrat nous permettra d'utiliser 55 hélicoptères pour assurer la sécurité de nos citoyens", s'est félicité M. Groïssman, lors de la cérémonie de la signature.

"C'est un volume sans précédent qui ouvre la porte à de nouvelles possibilités de coopération", a-t-il souligné.

Les hélicoptères sont censés être utilisés notamment pour la surveillance des frontières et des situations d'urgence.

"Pour nous, c'est très symbolique. J'aimerais vous remercier pour ce choix", a déclaré pour sa part l'ambassadrice de France Isabelle Dumont, alors que le contrat a été signé le jour où les Français du monde entier célèbrent le Jour de la prise de la Bastille.

Le montant du contrat sera financé à 85% par un prêt octroyé par la Trésorerie française et des banques françaises.

La livraison des quatre premiers hélicoptères H225 Super Puma est attendue cette année.

© 2018 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Airbus

201807160415 641266
Ma liste