Arbitrage budgétaire: Mélenchon dénonce "une saignée de l'Etat et des
OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

Arbitrage budgétaire: Mélenchon dénonce "une saignée de l'Etat et des

Cours temps réel: 5 367,62  -0,15%

PX1


joseph_P
27/08/2018 04:26:04
2
C'est bien de parler d’extrême, c'est mieux d'étayer. En quoi Marine Le Pen et son parti sont-ils extrêmes ? Un seul exemple serait le bien venu pour illustrer un tel propos.


Mitterrand ce grand rassembleur de la "gauche" avec en son sein des communistes, des trotskistes et des marxistes léninistes (!)
Emilie Lanez avait fait l'inventaire des personnes politiques socialistes qui s'étaient eux mêmes déclarés trotskistes : Assouline, Bel, Cambadélis, Dray, Filoche, Hamon, Melenchon, Jospin, Le Guen, Moscovici, Rebsamen ou Sapin, etc...


Rappel : Trotski était l'initiateur de la révolution d'Octobre, souteneur inconditionnel du régime de la terreur dont les exécutants étaient l'armée rouge et la Tchéka, il n'y avait aucune différence notable entre lui et Staline, les deux étaient surtout en lute pour le pouvoir, ce dernier le poussa à l’exil.


Nous voilà avec des belles âmes françaises qui ont voté et votent toujours pour des gens qui ont pour modèles les plus grands totalitaristes de l'histoire et qui par un grossier subterfuge désignent le Front National comme étant le repère de potentiels nazi. Mitterrand, le petit homme parmi les petits, initiateur de la chose, était lui même un collaborateur, pétainiste de la première heure.
Notre dernier Président, E. Macron, a comme référents Paul Ricoeur Pétainiste jusque dans sa tombe et Habermas membre des jeunesses hitlériennes.


Et la mécanique marche encore, Macron n'a été élu que sur la fable d'un risque fasciste, opposant d'opérette d'un danger qui a été créé de toutes pièces. Les Français et le vote castor !


Depuis Mitterrand l'élection consiste à un non choix : voter conte le nazisme ou voter pour un candidat qui est prétendument un opposant au nazisme et au fascisme. Idéologies qu'ils n'ont de cesse d'en ranimer la flamme car c'est leur petit escabeau vers le pouvoir. Eux mêmes, sans que cela ne fasse tousser personne, étant des souteneurs inconditionnels d'un régime qui fut le plus meurtrier de l'humanité.


C'est ainsi qu'en France nous avons encore des communistes, des trotskistes, avec toutes les déclinaisons de ces horreurs. Et que des gens, idiots utiles, les soutiennent dans leur combat imaginaire contre un nazisme ou un fascisme qui l'est tout autant. Melenchon, est un totalitariste qui ne s’embarrasse pas de faire l'éloge de Castro et d'encenser Maduro. Le même Melenchon a pour bras droit Alexis Corbière chez qui trône le portrait de leur idole en la personne de Lénine : https://actu.orange.fr/societe/videos/quand-alexis-corbiere-recoit-stephane-bern-au-milieu-des-portraits-de-lenine-et-bustes-de-robespierre-CNT000000RXhU7.html


Si Marine Le Pen et son parti étaient des "extrémistes", pourquoi n'ont-ils jamais été interdits ? Nous sommes censément en démocratie, pourquoi si ce parti était le dixième de ce que certains prétendent, n'a t-il pas été dissolu ? Je dirais qu'il y a même urgence si c'était le cas. Le FN actuel RN n'a en fait rien de fasciste et encore moins de rapport quelconque avec le nazisme.
Marine Le Pen, et c'est sont seul défaut, est une femme (naturellement, nul besoin de Philipot) très à gauche, elle s'est tellement gauchifiée qu'entre elle est Melenchon on peine à les distinguer.
Marine Le Pen est incompétente, elle en a apporté la magistrale démonstration lors du débat de l'entre deux tours. Macron l'est tout autant, s'il se tient bien à table, il est un fait qu'il peut être jugé sur son passé qui est un passif. Ce type est nullissime, il n'est que le serviteur zélé d'un système idéologique et sans visage mais hautement toxique : Le progressisme, véritable cancer planétaire, qui est le mariage de la carpe et du lapin, du Marxisme Léninisme et de la finance, ce qui confère à cette idéologie une puissance sans égal dans l'histoire de l'humanité.


Vous avez aimé le nazisme ou le communisme ? vous allez adorer le progressisme qui du reste, il est facile de le constater, recycle tous les anciens apparatchiks des différents partis de gauche, du centre et de droite qui ne sont que les mêmes qui nous jouent la divine comédie depuis des années.


Alors moi je veux bien que l'on dise d'un parti qu'il soit extrême, faut-il encore en apporter la démonstration. Par contre, ceux qui affichent chez eux le portrait de Lénine, se déclarent Trotskistes ou communistes, ont pour modèles des Mitterrand, des Ricoeur, des Habermas, ceux là n'ont aucune excuse, l'histoire étant passé par là, nul ne peut ignorer les effets de ces idéologies, et encore une fois, Melenchon est un de ces totalitaristes assumé.
  
Répondre
CRI74
26/08/2018 23:49:20
0
Jipes , vous le savez pertinemment puisque vous les qualifiez de "très mauvais escient" .... à votre goût , donc pas si mauvais que cela .
Je suis extrémiste avec les extrêmes , peut être est-ce dû à l'expérience voire aux enseignements de l'histoire
On sait d'où proviennent les dérives entraînant les tragédies pour les peuples ce qui a dû vous échapper quelque part
  
Répondre
jipes
26/08/2018 23:41:36
0

CRI,


Ne sachant pas ce que veut dire "extrémistes" et "populismes", mots que tu utilises à très mauvais escient, tu deviens à ton tour extrémiste dans tes propos.

Message complété le 26/08/2018 23:42:08 par son auteur.

ce que veulent dire

  
Répondre
CRI74
26/08/2018 23:00:25
0
Si vous trouvez quelque chose de cohérent dans les politiciens actuels , merci de me faire signe .

On sait seulement ce qu'il ne faut pas laisser passer , extrémistes de tous poils , sachant que le reste ne vaut pas tripette faute d'honnêteté .


Et que dire des influences économiques , pouvoirs parasites qui font et défont les similis roitelets qui leurs sont inféodés?


Quant aux solutions de facilités illusoires , elles entrent d'office dans le premier lot .
Pour le moment , pas d'Homme providentiel en vue pour redresser le pays et soutenir son rang dans le monde , ce qui laisse place à toutes les dérives possibles et ouvre la porte à l'ensemble des populismes dont on sait où ils mènent .
La dégringolade va donc se poursuivre , avec un accélérateur , plutôt casseur , tel l'actuel résident au "trône"
  
Répondre
chatdoux
26/08/2018 21:30:18
1

@jipes :


Tu écris: avec "MELENCHON on tomberait 2 ou 3 républiques en arrière bien qu'il soit pour une 6ème république".
Et alors, je suis pour! on reviendrait sur un contexte historique type convention 1792/1793 ! Les changements majeurs de civilisation n'ont-ils pas eu lieu à cette époque sous notre impulsion? Et à la bataille de VALMY, la République Française naissante et victorieuse , celle des droits de l'homme n'était-elle pas toute seule contre toute l'EUROPE à l'époque royaliste et réactionnaire...
D'où pour un vrai changement, il nous faudrait du courage pour "renverser la table", redevenir modèle au niveau des idées et des principes pour les autres nations.
Mais moi le premier quand je constate l'inconsistance des hommes politiques actuels, le système très bien décrit par Fippua, je me démobilise , JCROISPLU, et je ne fais plus l'effort d' aller manifester que ce soit pour les jeunes contre les vieux à la Luncyan, ou les femmes contre les hommes et vice versa.
Ce faisant, je fais le jeu de MACRON.
Par contre au niveau du vote, je sais quoi faire, risquer, tenter, mais je m'exprimerai pour dégager l'UMPS et bien sûr la république exemplaire de MACRON !!!
  
Répondre
chatdoux
26/08/2018 20:55:51
0

@fippua:


Ton analyse est juste, mais malgré l'holocauste, le goulag du stalinisme, ceux de la chine et de poutine et de l'autre côté le fascisme renaissant de TRUMP, je ne crois pas à la fin du monde:
Je reste optimiste car au dernier moment poussés par l'instinct de conservation, les hommes n'appuieront pas sur le bouton.


Mais, hélas, peut-être suis naïf !

Message complété le 26/08/2018 21:02:38 par son auteur.

lire : suis-je naïf !

  
Répondre
fipuaa
26/08/2018 20:45:49
2
le système est tentaculaire c'est sa grande force, il a tissé sa toile sur toute la surface de la planète et celui qui voudrait "bouger" se fait rattraper par l’araignée de la finance qui le piquera à mort !!


le système a la gangrène il est pourri il détruit tout et à toute vitesse il va s'autodétruire et laisser une terre ravagée . l'homme a un pouvoir de destruction hors norme et sans limites. Son intelligence est sa tare.
on vit dans l'Anthroposphère, qui sera notre tombe
  
Répondre
jipes
26/08/2018 20:32:09
1

Bonsoir chatdoux,


OK avec toi; avec Mélenchon, vive le changement, mais en réfléchissant on remonterait à deux ou trois républiques en arrière (bien qu'il soit pour une 6ème). Alors ne tombons pas dans le piège de ses boniments.
Le seul changement valable pour la France, c'est l'abandon de l'UE (et de l'euro, ça va de soi). Fin de l'UMPS et de ce socialisme lénifiant que l'on a subi depuis 1981.
C'est à droite que l'on doit se tourner, pas forcément avec Marine Le Pen. Ne pas prendre ce chemin, ce sera s'enfoncer un peu plus dans le néant.

Message complété le 26/08/2018 20:35:43 par son auteur.

et ne parle pas d'une droite classique, elle n'existe pas sous cette forme. Tu ne parles que d'un groupement d'élus inféodés au système actuel et faisant semblant d'être en opposition permanente avec ceux qui sont en place.

  
Répondre
chatdoux
26/08/2018 20:01:47
2

Ce qui est sûr, c'est qu'entre la droite classique (CHIRAC,SARKO, JUPE, PHILIPPE et j'oublie PENELOPE) et la gauche classique (HOLLANDE, voire MITTERAND, mais je précise, pas JOSPIN)) emportés par le libéralisme mondial, donc le recul, ON s'enfonce !
Alors dans ce schéma, qui est la peste? Qui est le choléra ? La droite classique, la gauche classique?
Quant à JUPITER, son ni droite, ni gauche, c'est la peste et le choléra réunis: caché derrière ce slogan, il arbore le fléau du néo-libéralisme et penche du côté des vents dominants...Il "négocie" avec tous les régimes "TRUMP, POUTINE, IRAN, TURQUIE, ALLEMAGNE, POLOGNE etc...) bref, il louvoie et fait le beau mais c'est pour mieux nous tromper avec sa république soi-disant exemplaire, quel cap tient-il à part celui de la régression sociale et de l'injustice ? Et, qu'est-ce qu'il gagne avec son idéologie? Dans les faits, l'obligation de se plier avec les pays étrangers, et de céder sur tout faute de conviction ! La preuve par l'acte avec lui, c'est réformes toute, et il nous dit "en marche" mais c'est MARCHE ARRIERE !
Dans ce contexte, que faire? Que choisir?
Il reste les extrêmes dont les deux principaux, LE PEN et MELENCHON. Alors je pose la question. Dans l'hypothèse d'un second tour de changement, que feriez vous? LE PEN ou MELENCHON?
Pour ma part ce serait vite vu: MELENCHON et surtout pas LE PEN!
Pourtant concernant MELENCHON, j'attendrai de lui qu'il prenne exemple sur un de ses "lieutenants" dont j'oublie le nom: diminuer au moins de moitié ses émoluments!
J'ai encore un regret ou plutôt une remarque: je crois que les hommes politiques qui ont été battus et se sont retirés de la politique, type JOSPIN et MONTEBOURG étaient des vrais patriotes. Et c'est justement parce qu'ils étaient sincères dans leurs convictions, qu'ils se sont retirés...
Bref, on est dans la mouise et à tout prendre, il faut essayer un changement !

  
Répondre
manitro
26/08/2018 19:28:53
0
Voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien

  
Répondre
CRI74
26/08/2018 19:03:53
0
On vous tend un miroir , non déformant !
  
Répondre
31gol
26/08/2018 18:49:53
5
C’est un illuminé, il semble qu’aucun pays ne voudrait bénéficier de sa science, ni la Grèce , et encore moins le Portugal et pourtant un politique aussi savant devrait s’exporter afin de rendre les peuples heureux, mais voilà il n’y a qu’en France que l’on vénère béatement ce genre de zigoto animateur de salle de spectacle pour maison d’alienes.
  
Répondre
CRI74
26/08/2018 18:23:57
0
Le problème est que les erreurs soulevées sont effectivement réelles même si l'animal politique déplaît .
L'abandon des services publics que chacun utilise quotidiennement et la politique de l'offre sont des casses monumentales du pays soutenues par une idéologie rétrograde et dangereuse qui a fait tant de dégâts .... mais les énarques incapables de remise en cause , encore moins de retour d'expérience persiste à l'infini jusqu' à l'écroulement
Ecroulement pour vous aussi , quoi que vous en pensiez !
Pour la guillotine , les pères de l'état mafieux ont une place prioritaire

Message complété le 26/08/2018 18:24:33 par son auteur.

persistent

  
Répondre
BAWA50
26/08/2018 17:58:16
3
Pas pour lui non plus ce gougnafier a 50000 € par mois à vie... dommage que la guillotine soit interdite, ça aurait amusé au moins une fois ces pitreries à 50000 €
  
Répondre
BAWA50
26/08/2018 17:58:16
0

Jean-Luc Melenchon le 25 août 2018 à Marseille (AFP/Archives/CHRISTOPHE SIMON)

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé dimanche à Marseille la "saignée de l'Etat et des services publics" prévue selon lui par le gouvernement, qui a dévoilé de nouvelles mesures d'économies budgétaires.

Edouard Philippe a notamment annoncé dans une interview au JDD une augmentation moins importante (0,3%) de trois prestations sociales - pensions de retraites, aide personnalisée au logement (APL), allocations familiales - que l'augmentation de l'inflation (1,6% en 2018 selon l'Insee).

"Ca va être une saignée de l'Etat et de tous les services publics", a assuré le leader de la France insoumise en marge d'une commémoration de la libération de Marseille en 1944.

"Maintenant ça va être terrible, ça va être très dur pour les gens, par pour lui (Edouard Philippe) mais pour ceux qui n'auront plus leurs prestations de toutes sortes", a-t-il dit.

Le gouvernement a fait des arbitrages pour pallier une croissance moins forte que prévue en 2019, à 1,7% contre 1,9% attendu jusqu'à présent.

"Leur budget va être de plus en plus intenable et se faire toujours au même prix, petit à petit l'Etat social se dissout, et l'Etat administratif s'effondre, puisqu'il y a moins d'argent qui rentre dans les caisses, (...) avec notamment 4,5 milliards d'euros donnés avec la suppression de l'Impôt sur la fortune (ISF)", a estimé Jean-Luc Mélenchon.

"M. Macron est absolument illuminé par l'idée que le secteur privé va remplacer le secteur public qui est de trop", a-t-il continué.

"Ce qui a marché c'est les formules inverses: dans les quelques pays où on a fait de la relance de la consommation et où on a conforté l'Etat, les choses vont mieux, comme au Portugal", a-t-il pointé.

"Nous avons une occasion avec les européennes de leur dire ce qu'on en pense, de s'y opposer. On va avoir une année tumultueuse", a conclu M. Mélenchon, au lendemain de son discours de rentrée aux "Amfis d'été" de LFI qui se terminent dimanche.

© 2018 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201808270426 646143
Ma liste