bourse investir
OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

Un nouveau plan pour promouvoir le vélo, encore boudé par les Français

Cours temps réel: 4 956,44  0,64%
PX1


15/09/2018 23:56:57

Re:Un nouveau plan pour promouvoir le vélo, encore boudé par les Franç

moicmoi 2

Il me vient une idée toute bête, comme ça, sans même réfléchir.


Et si on mettait tous ces politi-cons sur un vélo équipé d’une dynamo,, le Rughy en tête de peloton, et le philippe jouant le rôle de Poupou.(pas conforme à l'original, mais par les temps qui courant, on n'est pas en mesure de faire les fines bouche.Faut faire avec ce qu'on a. Même si on ne dispose que de cons.)

Est-ce que ce serait pas une bonne idée, ça ? Pour une fois, ils seraient productifs , non ?

Comme ils n’ont pas plus de tête que ça, ils auraient au moins les jambes. (Hé, hé..la tête et les jambes. Ça ne vous rappelle rien ça, les anciens ? La belle époque de la radio qui assurait sa vraie fonction...Divertir.)

Message complété le 16/09/2018 00:04:30 par son auteur.

En tous cas, une chose est certaine : multiplier les vélos, ça va mettre le grand braquet sur toute l’économie Française . Excédant commercial : + 500 % ; Taux de chômage en France : - 1 000 %, niveau de vie des Français : + 500 %, etc...etc..(y compris les retraités)
La France, 1ère de la classe sur tous les points. Puissance mondiale N° 1 . US, Chine, Inde, etc...des rigolos !
Bon . Comme le chantait G. Brassens : quand on est con, on est con !(devinez à qui je pense)

  
Répondre
15/09/2018 12:55:29

Re:Un nouveau plan pour promouvoir le vélo, encore boudé par les Franç

fipuaa 2
"""Par ailleurs, le chef du gouvernement a annoncé l'immatriculation de chaque vélo, neuf ou d'occasion"""


on va taxer un symbole de la liberté de l'écologie de la frivolité de la gratuité du sport du bien être, notre vie devient un enfer d'interdits


une bande d'abrutis aveuglés par le gain de l'argent ne peuvent pas donner de grandes idées nobles, avec eux nous sommes réduits à la médiocrité intellectuelle
  
Répondre
15/09/2018 12:22:36

Un nouveau plan pour promouvoir le vélo, encore boudé par les Français

nicoo80 0
Oui, il faut pouvoir habiter près de son travail... Mais pour les courses ou petits déplacements, nous avons tous un effort à faire, clairement. C'est encourageant de voir des parkings à vélo plein près de gares de RER =)
  
Répondre
15/09/2018 11:43:16

Un nouveau plan pour promouvoir le vélo, encore boudé par les Français

BAWA50 0
Les politiques ne vont pas troquer leurs véhicules diesel à 60000€ avec chauffeur à vie pour un vélo ! puisque la France est soit disant le pays de l'égalité pourquoi ne pas fournir cet avantage pour tous les français ? ça relancerait l'automobile diesel puisque les français ne savent que faire ce type de voitures, et hop 3 millions d'emplois créés
  
Répondre
15/09/2018 01:33:05

Un nouveau plan pour promouvoir le vélo, encore boudé par les Français

LBWB 0
"Par ailleurs, le chef du gouvernement a annoncé l'immatriculation de chaque vélo, neuf ou d'occasion."

Donc carte grise, puis contrôle technique....

de quoi financer les 50 millions promis.

5 km en vélo, comptons 30 minutes (20 si vous êtes jeunes et sportifs et que c'est plat) il ne faut pas aller travailler loin, pour les courses c'est au jour le jour ou il faut prévoir la remorque.
  
Répondre
14/09/2018 22:16:31

Re:Un nouveau plan pour promouvoir le vélo, encore boudé par les Franç

jipes 1

Et moi j'en suis à me demander si Messieurs Philippe et de Rugy avaient pris avec eux leurs pinces à vélo !
Itou pour Madame Borne si elle était venue en pantalon !
  
Répondre
14/09/2018 22:13:23

Re:Un nouveau plan pour promouvoir le vélo, encore boudé par les Franç

moicmoi 3

Ben voyons ! Ils (E. Philippe , le ministre de la Transition écologique François de Rugy et la ministre des Transports Elisabeth Borne) ont fait de la bicyclette juste le temps qu’ils étaient devant la caméra.


Les Hidalgo et Taubira font des émules (non, je n’ai pas dit « des mules », mais des « émules » !)



Et demain, ils vont se plaindre d’avoir les jambes en bois et nous ferons payer la facture des masseuses convoquées dans les ministères.


Et le VRP qui fait 40 000 kms/an ? Lui aussi en vélo ?
A quand le Tour de France cycliste obligatoire des amateurs ?
Feraient pas mieux de s’occuper des vrais problèmes, tous ces ministres ?
Mais j’en suis à douter encore plus de leur niveau d’intelligence. C’est grave , Docteur ?
  
Répondre
14/09/2018 21:40:53

Un nouveau plan pour promouvoir le vélo, encore boudé par les Français

AndréMarquis 2
Selon P. Cannet de WWF "C'est une rustine sur un pneu crevé".
Ben comment croit il qu'on répare un pneu de vélo celui-là ? Encore un écolo qui ne roule qu'en bagnole de société (avec chauffeur) !
  
Répondre
14/09/2018 21:40:53

Un nouveau plan pour promouvoir le vélo, encore boudé par les Français

AndréMarquis 0

Photo prise pendant une journée "sans voiture", à Paris le 1er octobre 2015 (AFP/Archives/Eric FEFERBERG)

A l'heure où le vélo reste le parent pauvre de la politique des transports, le gouvernement a dévoilé vendredi à Angers un plan comprenant pour la première fois un financement dédié à la petite reine et un forfait mobilité pour les salariés.

"En France trop souvent tout se passe comme si le vélo était un sport beaucoup plus qu'un moyen de transport", a déploré le Premier ministre Edouard Philippe depuis les jardins de la Préfecture du Maine-et-Loire.

Arrivé à bicyclette aux côtés du ministre de la Transition écologique François de Rugy et de la ministre des Transports Elisabeth Borne, Edouard Philippe a détaillé les principales mesures de ce plan "qui doit permettre de tripler la part du vélo dans nos déplacements quotidien (...) à l'horizon 2024".

Non polluante, silencieuse, outil efficace contre la sédentarité, la petite reine de nombreux avantages en termes de santé et d'environnement, mais des obstacles empêchent encore son développement.

"Il faut enlever les bâtons qui sont aujourd'hui encore dans (ses) roues", a souligné le Premier ministre qui a annoncé la création d'un fonds de 350 millions d'euros sur sept ans destiné à développer le réseau cyclable.

Chaque année 50 millions d'euros seront débloqués par l'Etat pour cofinancer avec les collectivités locales, des infrastructures qui assurent la continuité des pistes cyclables.

Il s'agira par exemple de ponts ou de tunnels au niveau d'échangeurs autoroutiers, de rocades ou de voies ferroviaires.

"C'est la première fois que l'Etat se mobilise autant pour financer des infrastructures pour le vélo", a déclaré le Premier ministre.

Une décision saluée par Françoise Coste, de l'association Place au vélo. "Dans les gouvernements antérieurs on avait des plans vélo avec des objectifs mais sans moyens derrière, donc c'est une bonne impulsion de l'Etat", estime-t-elle. "Le montant accordé au fonds nous semble toutefois un peu court", tempère-t-elle.

Même constat du côté de l'association de défense de l'environnement WWF France: "ce plan pose les bases d'un appui de l'Etat au vélo, mais les moyens accordés restent trop faibles", estime Pierre Cannet, responsable climat énergie de l'association. "C'est une rustine sur un pneu crevé".

Les associations réclamaient 200 millions d'euros par an pour l'ensemble du plan.

De son côté, le président de l'Agence de financement des infrastructures de France (AFITF), Christophe Béchu - également maire d'Angers - a salué un plan "qui s'inscrit dans la durée et dont la dimension est sans précédent".

- Vélo à l'école -

Autre mesure, la mise en place d'une indemnité vélo prise en charge par l'employeur, sur le modèle de l'indemnité transports en commun.

Plafonné à 400 euros, ce forfait se substituera à l'indemnité kilométrique vélo déjà en place "trop complexe et qui est plafonnée à 200 euros par an", a déclaré à l'AFP Edouard Philippe.

Il restera facultatif dans le privé, mais l'Etat le mettra en place à partir de 2020 à hauteur de 200 euros par an pour tous ses agents. "Je préfère que nous donnions l'exemple plutôt que nous obligions", a-t-il ajouté.

Le plan prévoit également la systématisation en ville des sas vélos, c'est-à-dire un espace réservé aux bicyclettes entre les feux tricolores et une ligne où doivent s'arrêter les voitures.

Le double sens cyclable, déjà obligatoire dans les zones à 30 km/h, sera étendu à toutes les rues à 50 km/h en agglomération à partir de 2019, sauf en cas de danger avéré.

Par ailleurs, le chef du gouvernement a annoncé l'immatriculation de chaque vélo, neuf ou d'occasion.

La ministre des Transports Elisabeth Borne a également annoncé la création "de garages sécurisés et notamment dans les gares".

Pour inculquer la culture vélo aux enfants, chaque élève entrant en 6e devra savoir rouler à vélo en autonomie d'ici 2022. Des programmes seront prévus en primaire autour de sa pratique et du code de la route.

Aucun coup de pouce supplémentaire en revanche pour le vélo électrique. Depuis fin 2017, l'aide à l'achat est limitée aux habitants de collectivités fournissant déjà des subventions.

Avec ce nouveau plan, le gouvernement espère porter à 9% d'ici 2024 la part des déplacements faits à vélo, pour dépasser la moyenne européenne de 7%.

© 2018 AFP


  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

Ma liste