OK
Accueil > Communauté > Forum Bnp Paribas

Forum Bnp Paribas

Cours temps réel: 44,48  0,14%



fipuaa
20/01/2021 09:34:32
0

GLE weinstein

un "W" puis un dépassement puis un throwback puis...une remontada vers 21/22? je n'en serais pas surpris

ce qui plaide pour ce scénario : mac/mm30/niveau du gap/forts volumes pour passer mm30

  
Répondre
fipuaa
23/12/2020 16:24:40
0

le rebond s'est poursuivi jusqu'à la mm20

  
Répondre
fipuaa
22/12/2020 11:46:22
0

rebond comme prévu

  
Répondre
fipuaa
22/12/2020 08:15:44
0

avec de tels rachats ça va pas baisser !

  
Répondre
Ptitchat72
21/12/2020 20:09:52
0

Fip : "ça peut rebondir"

Ptitchat : "ça peut continuer à baisser aussi".


Bienvenue au pays des ETE.. enfin à la bourse robotique en faite !

  
Répondre
Ptitchat72
21/12/2020 19:45:56
0

En Europe, ça respire la misère (boursièrement du moins) et de l'autre côté, c'est open barre.


Actualité publiée le 21/12/20 16:12

JPMorgan Chase indique avoir approuvé un programme de rachats d'actions pour 30 milliards de dollars, après en avoir obtenu le feu vert de la part de la Réserve Fédérale à la suite de ses derniers tests de résistance.

La banque centrale a en effet conclu qu'en cas de crise, l'établissement bancaire conserverait un ratio de capital 'common equity Tier 1' (CET1) de 11,3%, même en incluant un nouvel étage de fonds appelé 'stress capital buffer' de 3,3%.

JPMorgan affirme que la mise en oeuvre de son programme de rachats d'actions, décidé vendredi soir par son conseil d'administration, doit commencer au premier trimestre 2021. Il a aussi l'intention de maintenir son dividende actuel de 90 cents par action.

  
Répondre
fipuaa
21/12/2020 16:21:37
0

ça peut rebondir

  
Répondre
As du pif
17/12/2020 22:21:16
0

La cassure des 30€ fera grand bruit dans les chaumières boursicoteuses...

Encore deux ou trois ans pour s' en remettre.


  
Répondre
vlfr006
16/12/2020 15:43:48
1

Merci Ptitchat

Je pense que l'on va jouer dans un canal 42/45.75 pendant un moment en attendant des news sympathiques

  
Répondre
Ptitchat72
16/12/2020 14:19:03
0

élément de réponse :


"Selon les estimations de JPMorgan, Société Générale afficherait un rendement de 2,9%, BNP Paribas de 2,4%, de même que Natixis. Il s'élèverait à 2,2% pour Crédit Agricole SA. Pour Jefferies, les banques françaises offriront les rendements les plus élevés des grandes banques européennes. Le spécialiste souligne en particulier que ceux de Société Générale et de Natixis devraient être supérieurs au consensus, à la différence des rendements de BNP Paribas et Crédit Agricole. Ces dernières sous-performent d'ailleurs la Société Générale aujourd'hui en Bourse."

  
Répondre
vlfr006
16/12/2020 11:18:45
0

Bonjour à tous

il se passe un truc que je n'ai pas compris ou pas vu

BNP PARI 45,06 - 0,39%

CAC 40 5573,07 0,77%

CNP ASSU 13,65 3,33%

CREDIT A 10,71 0,33%

NATIXIS 2,7 1,43%

SOCIETE 17,634 1,84%

Toute les banques montes sauf celle qui passe pour être la plus sure , bizarre ,vous avez dit bizarre


Bon trade à tous

  
Répondre
fipuaa
01/12/2020 20:47:52
0

A

  
Répondre
fipuaa
01/12/2020 20:45:48
0

A

  
Répondre
fipuaa
01/12/2020 20:42:39
0

trop fastoche?

  
Répondre
cool13
27/11/2020 08:49:23
0



26 novembre (Reuters) - L'Autorité des marchés financiers (AMF) annonce jeudi dans un communiqué:

* LA COMMISSION DES SANCTIONS DE L'AMF A INFLIGÉ À BNP PARIBAS UNE SANCTION PÉCUNIAIRE D'UN MILLION D'EUROS

* LA COMMISSION CONSIDÈRE QUE DES INSTRUCTIONS DE VOTE ERRONÉES ONT ÉTÉ TRANSMISES À 44 ÉMETTEURS EN RAISON D’ANOMALIES TECHNIQUES OU D’ERREURS HUMAINES EN AVRIL ET MAI 2018 Pour plus de détails, cliquez sur] (Rédaction de Paris)

  
Répondre
cool13
17/11/2020 13:44:46
1

Pour les banques, 2021 sera une année à haut risque, prévient S&P



Message complété le 17/11/2020 13:45:20 par son auteur.

PARIS (Reuters) - L'année 2021 pourrait être la plus difficile depuis 2009 pour le secteur bancaire, le retrait progressif des mesures d'urgence prises par les Etats depuis le début de la crise du coronavirus risquant d'exacerber des risques que la reprise économique attendue ne suffira pas à dissiper, estime S&P Global Ratings dans une étude publiée mardi.

L'agence rappelle que les notes de crédit du secteur affichent pour l'instant un biais clairement négatif puisque pour un tiers environ des établissements qu'elle suit, elle sont dans une perspective négative, qui implique un risque de dégradation.

S&P Global a pris au total 236 décisions sur des notes de banques depuis le début de la pandémie, dont environ 23% d'abaissements et 76% de révisions à la baisse des perspectives.

Or, explique l'agence, "le retour des systèmes bancaires dans le monde aux niveaux d'avant le COVID-19 sera lent, incertain et très variable selon les zones géographiques".

Dans certains pays, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France, le retour au niveau d'avant-crise pourrait ainsi attendre 2023.

Parmi les principales menaces à court terme, S&P évoque entre autres celle d'une hausse des défaillances d'entreprises et celle de dégâts plus lourds qu'anticipé dans le secteur immobilier.

Et l'agence souligne le rôle délicat des autorités monétaires et budgétaire, entre le risque de laisser les banques porter seules un lourd fardeau de créances et celui de favoriser "l'aléa moral", c'est-à-dire d'inciter les établissements de crédit à assouplir les critères d'octroi de crédit ou à sous-évaluer les risques.

S&P ne prévoit en outre pas de modification de l'environnement de taux d'intérêt, dont le niveau historiquement faible continuera de peser sur les marges d'intérêt, obligeant les banques à prendre des initiatives.

"Celles qui seront en mesure d'entreprendre des changements structurels, parmi lesquels la réduction des coûts et la numérisation, souffriront moins", explique l'étude, ajoutant qu'une rentabilité "médiocre" favorise un nouveau cycle de consolidation, notamment en Europe.

Concernant les banques françaises, S&P Global Ratings estime que "les fondamentaux restent sains" mais note que le plan de relance du gouvernement implique "une hausse supplémentaire de l'endettement souverain comme de celui d'une partie des ménages et de nombreuses entreprises".

"Cela pourrait augmenter leur vulnérabilité si la reprise économique prend du retard, ce qui mettrait à l'épreuve la résilience des banques et leur bilan", ajoute-t-elle.

(Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

  
Répondre
fipuaa
11/11/2020 11:51:47
0

c'est passé!

  
Répondre
fipuaa
09/11/2020 12:10:23
0

en hebdo c'est en effet pas gagné hein

  
Répondre
Vikx
09/11/2020 11:49:54
0

Et c'est reparti, franchement ça m'étonnerais que ça passe.

Techniquement c'est pas trop mal. Fondamentalement une horreur est cachée dans le placard, pour l'instant.

Gros plat de nuage vers 34.34, MM100 vers 34.91.

Point de vente facile maintenant avec stop vers 34.5 / 35€. Si ça passe larguez vos positions à la baisse ça va courir vers 38...

Un nouveau président US, euphorie générale, ça va être le bordel mais c'est bullish quand même parce que un nouveau président woaouw c'est super top...

  
Répondre
vilinci
06/11/2020 12:36:52
1

Il est temps de prendre vos plus value !

  
Répondre

Forum de discussion Bnp Paribas

202101200934 648657
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2020

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.
Ma liste