Février, il ny a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne
OK
Accueil  > Communauté   > Forum Vallourec

Février, il ny a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne

Cours temps réel: 2,132€  -2,83%

VK


0PHENIX0
28/02/2019 23:52:11
0
0PHENIX0
28/02/2019 23:31:32
0

"Pour taper aussi haut il faudrait un catalyseur."


Crude Oil Prices May Fall on Soft Fundamentals, Risk Aversion

Dailyfx

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 22:28:09
0

- > Et de 4 !

28/02/2019 13:12:23


28 février (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé sur une note irrégulière jeudi sur le marché new-yorkais Nymex, le brut léger américain restant bien orienté alors que le Brent de mer du Nord a pâti d'un indicateur chinois défavorable.

L'activité manufacturière de la Chine, premier importateur mondial de pétrole, s'est contractée en février pour le troisième mois consécutif, selon l'indice PMI officiel publié jeudi. L'annonce d'un ralentissement de la croissance indienne en 2018, à 6,6%, a aussi pesé.

Le contrat avril sur le Brent a cédé 36 cents, soit 0,54%, à 66,03 dollars avant son expiration à la clôture.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné à l'inverse 28 cents, soit 0,49%, à 57,22 dollars le baril.

"Le pétrole a besoin d'un retour à une tendance haussière sur les marchés actions et/ou d'un affaiblissement durable du dollar si le WTI veut s'installer au-dessus des 58 dollars", observe Jim Ritterbusch, fondateur de Ritterbusch and Associates.

Selon une enquête Reuters auprès de 36 économistes et analystes publiée jeudi, le cours moyen du Brent sur l'ensemble de 2019 est désormais attendu à 66,44 dollars le baril, légèrement en dessous de celui de 67,32 prévu en janvier. Il s'agit d'un quatrième mois consécutif de baisse pour cette estimation.

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 18:38:52
0

WASHINGTON (Reuters) - The U.S. energy secretary said on Thursday the United States needs to be cautious about legislation allowing the Trump administration to sue OPEC and other oil producers over supply cuts because it could have the unintended consequence of higher prices in the long term.

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 18:04:40
0

Peak Oil Demand


Le chef des chameliers se rebiffe

International Petroleum Week remarks by Saudi Aramco President and CEO

LONDON, United Kingdom, February 26, 2019

https://www.saudiaramco.com/en/news-media/speeches/2019/international-petroleum-week-2019

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 18:00:30
0

Shale Growth Is Nearing An Inflection Point

Oil Price

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 17:31:28
0

DOE to Sell Up to 6M Barrels of SPR Crude From Reserve !!

Bloomberg


  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 16:16:46
0

Oil producing group OPEC is responsible for salvaging the entire oil industry with its deal to curb output, OPEC’s secretary general told CNBC.

But the U.S. shale revolution has helped to prevent “major, major energy chaos” in the world, he added.

U.S. Congress is considering antitrust legislation that could damage OPEC.

CNBC

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 16:07:52
0

9.53% (10.18%)

  
Répondre
Ribo
28/02/2019 13:43:40
1

'Si giboulées j'aurais pas v'nu...'

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 13:35:19
0

Une idée de titre pour le mois de mars ? Vous le sentez comment ?

Message complété le 28/02/2019 13:50:51 par son auteur.

C'est un titre qui ne manque pas de charme mais il faut un truc genre tu sais ce qu'il va se passer.

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 13:24:33
0

27/02/2019 15:00:36 : Juste histoire de faire rêver


Pour taper aussi haut il faudrait un catalyseur. Le Tweet Index comme je l'ai baptisé a changé la donne au moins autant que le new oil order de GS mais il est infiniment plus difficile à anticiper. Sauf erreur, pour l'Iran il reste 8 pays ayant obtenu des dérogations du Maboul, reste à savoir s'il va se tirer une balle dans le pied à l'échéance ?

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 13:12:23
0

Et de 4 !

Ce mois-ci, le consensus de Reuters pour le Brent en 2019 baisse pour la quatrième fois consécutive : 66.44$

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 12:58:44
0
0PHENIX0
28/02/2019 12:41:43
0

Certes il ne percute pas bien vite mais un analyste de dailyfx me rejoint aujourd'hui sur le cacou. Il n'aurait pas dû résilier son abonnement à l'As du Pif Gadget :)

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 12:16:22
0

Ave Al Tran !

Attendons le PIB mais, même s'il faudrait affiner live, c'est ~1.15 que ça va coincer pour la suite.

Message complété le 28/02/2019 12:17:24 par son auteur.

Les 1.14 de mon précédent post ne sont plus mités, ils sont franchis
1,1416 +0,0047 +0,41%

Message complété le 28/02/2019 14:42:23 par son auteur.

2.6% et on fait marche arrière
1,1387 +0,0018 +0,15%

Message complété le 28/02/2019 15:53:41 par son auteur.

Le $ remonte et le pétrole ... bah il remonte aussi, normal quoi :)

Message complété le 28/02/2019 16:13:51 par son auteur.


28 février (Reuters) - La croissance de l'activité dans la région de Chicago a fortement augmenté en février alors qu'elle avait nettement ralenti le mois précédent, montre jeudi l'enquête mensuelle auprès des directeurs d'achats.

L'indice PMI de Chicago a progressé à 64,7 en février contre 56,7 en janvier et 63,8 en décembre.

Les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient un rebond bien moins marqué, à 57,0.

Cet indicateur reste nettement au-dessus de la barre de 50, ce qui traduit une poursuite de l'expansion de l'activité.

  
Répondre
altran
28/02/2019 12:06:34
0

Oui...

Sera t il capable de s'affranchir de cette résistance...?

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 10:53:54
0
0PHENIX0
28/02/2019 10:22:33
0

AFPparue le 28 févr. 2019 à 03h01

Le groupe pétrolier public brésilien Petrobras a enregistré en 2018 son premier bénéfice net en cinq ans, à 7 milliards de dollars, confirmant le redressement observé depuis le début de l'année, a-t-il annoncé mercredi.

La compagnie a engrangé des bénéfices de 25,8 milliards de reais (7,058 milliards de dollars au cours moyen de 2018), indique Petrobras dans un communiqué. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté a atteint 114,9 milliards de reais, un record historique. "Les résultats de Petrobras en 2018 ont été indiscutablement les meilleurs" des dernières années, s'est félicité le nouveau président de la compagnie, Roberto Castello Branco, nommé par le chef de l'État brésilien Jair Bolsonaro en janvier.

En 2017, le groupe pétrolier - qui amorçait son redressement après de lourdes pertes les années précédentes en raison d'un vaste scandale de corruption - avait enregistré des pertes se montant à 446 millions de reais (139,7 millions de dollars au cours moyen de cette année-là).

Au quatrième trimestre 2018, le bénéfice net de Petrobras s'est élevé à 2,1 milliards de reais et l'Ebitda ajusté a atteint 29,2 milliards de reais. "Le solide résultat" de 2018 s'explique notamment par "des marges plus importantes dans les ventes de dérivés au Brésil et dans les exportations de brut, ainsi que par la hausse du cours du baril de Brent et la valorisation du dollar", explique le groupe. "La réduction des dépenses liées au paiement des intérêts, grâce à la réduction de l'endettement", a également influé sur le résultat.

La dette nette de Petrobras a diminué de 18% en 2018 par rapport à 2017, à 69,4 milliards de dollars.

  
Répondre
0PHENIX0
28/02/2019 10:10:25
0

12,261 % ça reste astronomique mais bon dans la famille high yield je demande Vallourec :


"... le spécialiste des tubes en acier sans soudure Vallourec qui a vu ses actions et obligations littéralement décoller suite à l’annonce la semaine passée d’un bénéfice opérationnel en nette progression pour le 4ème trimestre 2018. Cette annonce conjuguée à la mise en place de nouvelles mesures d’économies par la direction a permis à l’obligation 6,375% 2023 de passer d’un cours de 61 à 79. Sur base d’un cours de 79, l’obligation Vallourec 2023 offre toujours un rendement annuel supérieur à 12%. ..."



  
Répondre

Forum de discussion Vallourec

201902282352 673173
Ma liste