OK
Accueil  > Communauté   > Forum Renault

Renault: Carlos Ghosn dénonce un 'complot et une trahison'

Cours temps réel: 21,965€  -2,38%

RNO


era
04/06/2019 21:17:38
0

la populace a besoin d'oublier sa médiocrité en se délectant avec sadisme du supplice de ses boucs émissaires

pas de procès : lynché ou pendu

C'est exactement le discours de ceux là qui le condamnent sans même connaître les faits, avec de surcroit pour référence FranceIntox

Carlos Ghosn a fait de l'Alliance le 1er mondial, a enrichi la France et les pays où se trouvent les usines de milliards d'euros, créé des milliers d'emplois, etc

ce que ne feront évidemment jamais les frustrés qui essaient de le salir.

Les gens respectueux de la personne attendent ce que diront les juges.

  
Répondre
As du pif
11/04/2019 10:23:32
2
31gol
30/01/2019 18:14:00
0
Avide....moi aussi, vides certains...
  
Répondre
whatelse
30/01/2019 12:00:58
0

dematons

et il n'y a que vous pour croire que CG est un pur. Il est avide d'argent et de puissance.

  
Répondre
dematons
30/01/2019 10:51:13
0
Quelle personnalité !Chapeau M. GHOSN.
Il n'y a bien que la CGT et le sinistre LeMaire pour nier l'évidence du complot et l'accabler.
  
Répondre
dematons
30/01/2019 10:51:13
0
(CercleFinance.com) - Carlos Ghosn, dans le cadre d'une interview avec le quotidien japonais Nikkei a déclaré mercredi qu'il n'avait ' aucun doute ' que les charges retenues contre lui étaient le fait ' d'un complot et d'une trahison ' des dirigeants de Nissan. Il a précisé que les dirigeants de Nissan étaient opposés à son projet d'intégration plus importante entre Renault et les deux partenaires de l'alliance japonaise.

Dans ce premier entretien depuis sa détention le 19 novembre dernier, Carlos Ghosn a reconnu qu ''il y avait un plan d'intégration' de Renault, Nissan et Mitsubishi Motors.

Les plans ont été discutés avec le président de Nissan, Hiroto Saikawa, en septembre, a-t-il indiqué au quotidien Nikkei. Carlos Ghosn a affirmé qu'il avait voulu inclure le président-directeur général de Mitsubishi Motors, Osamu Masuko, dans les discussions, mais que 'Saikawa voulait une discussion seul avec lui'.

' Les alliés de M. Carlos Ghosn ont fait valoir que certains dirigeants de Nissan craignaient une nouvelle concentration du pouvoir sous sa direction, les incitant à coopérer avec les procureurs de Tokyo ' a déclaré Carlos Ghosn au journal.

La deuxième demande de mise en liberté sous caution a été rejetée le 22 janvier dernier. Carlos Ghosn a insisté sur le fait qu'il ne courait aucun risque de fuite et qu'il ne détruirait pas les preuves.

'Je ne vais pas fuir, je vais me défendre', a-t-il ajouté. 'Toutes les preuves sont avec Nissan, et Nissan interdit à tous les employés de me parler '.

Interrogé sur la vie dans le centre de détention, Carlos Ghosn a déclaré 'il y a des hauts et des bas'. Pour ce qui est de sa santé, il a simplement dit qu'il 'allait bien'.

Copyright © 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
  
Répondre

Forum de discussion Renault

201906042117 673451

Investir en Bourse avec Internet

Ma liste