Total : Restons à l'affût ! - Forum General
OK
Accueil  > Communauté   > Forum General

Total : Restons à l'affût !



JD1976
05/03/2019 08:41:17
0

RUSSIE : Total signe des accords définitifs pour son entrée dans le projet Arctic LNG 2

05/03/2019

Paris - Total annonce la signature des accords définitifs avec Novatek portant sur une prise de participation directe par Total de 10% dans Arctic LNG 2, un projet majeur de gaz naturel liquéfié porté par Novatek, situé sur la péninsule de Gydan en Russie.

Compte tenu du fait que Total détient 19,4% du capital de Novatek et de la volonté de Novatek de conserver 60% du projet, l'intérêt économique global du Groupe dans ce nouveau projet GNL s'élèvera à environ 21,6%. Au cas où Novatek déciderait d'abaisser sa participation en dessous de 60%, Total aurait la possibilité d'augmenter sa participation directe jusqu'à 15%.

Les deux groupes ont également convenu que Total aurait la possibilité d'acquérir une participation directe de 10 à 15% dans tous les futurs projets GNL de Novatek, situés sur les péninsules de Yamal et de Gydan.

« Nous sommes ravis d'avoir conclu les accords définitifs pour l'entrée dans ce nouveau projet de GNL de classe mondiale, fondé sur de vastes ressources gazières russes, aux côtés de notre partenaire stratégique Novatek. S'appuyant sur le succès de Yamal LNG, Arctic LNG 2 présentera plusieurs solutions novatrices permettant d'accroître sa compétitivité », a déclaré Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total. « Arctic LNG 2 s'inscrit dans notre stratégie de développement du portefeuille de GNL grâce à des projets compétitifs, fondés sur des ressources géantes à bas coût de production, principalement destinés à des marchés asiatiques en forte croissance. »

D'une capacité de production de 19,8 millions de tonnes par an (Mt/a), soit 535 000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j), Arctic LNG 2 permettra de valoriser plus de 7 milliards de bep de ressources du gisement onshore de gaz et de condensats d'Utrenneye. Le projet prévoit l'installation de trois plates-formes gravitaires (gravity-based structures) dans le golfe de l'Ob qui accueilleront les trois trains de liquéfaction d'une capacité de 6,6 Mt/an chacun.

Le transport de la production d'Arctic LNG 2 vers les marchés internationaux sera assuré par une flotte de méthaniers brise-glace qui pourront utiliser la route du Nord ainsi qu'un terminal de transbordement du Kamchatka pour les cargaisons à destination de l'Asie et un autre proche de Mourmansk pour les cargaisons destinées à l'Europe.

La décision finale d'investissement est attendue dans la deuxième moitié de 2019. Le démarrage du premier train est envisagé en 2023.


À propos de Total

Total est un acteur majeur de l'énergie, qui produit et commercialise des carburants, du gaz naturel et de l'électricité bas carbone. Nos 100 000 collaborateurs s'engagent pour une énergie meilleure, plus sûre, plus abordable, plus propre et accessible au plus grand nombre. Présent dans plus de 130 pays, notre ambition est de devenir la major de l'énergie responsable.


* * * * *

  
Répondre
JD1976
28/02/2019 12:27:14
0

Fuite de pétrole en Ile-de-France: la raffinerie de Grandpuits arrêtée "plusieurs semaines" par Total

28/02/2019 | 11:49

Paris (AFP) -- La raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) sera arrêtée "plusieurs semaines" après la fuite d'hydrocarbures, encore inexpliquée, survenue lundi dans les Yvelines, a indiqué jeudi le groupe pétrolier Total.

"On a commencé mardi l'arrêt de la raffinerie de Grandpuits", a indiqué à l'AFP un porte-parole de Total, confirmant des informations de presse. "D'ici la fin de semaine, au plus tard en début de semaine, elle sera complètement arrêtée et on parle d'un arrêt qui se compte probablement en semaines".

Huit hectares de champs, ainsi que des rivières et des rus, ont été touchés dans la nuit de dimanche à lundi par une fuite de 900 m3 de pétrole brut, provenant d'un pipeline reliant Le Havre (Seine-Maritime) et Grandpuits.

"L'arrêt n'aura n'a pas de conséquence sur l'approvisionnement en carburant de la région parisienne", a-t-il été précisé, alors que Grandpuits traite environ 100.000 barils par jour, contre plus du double pour la raffinerie havraise du groupe.

Dans un communiqué, Total estime la durée du nettoyage à une "dizaine de jours" et celle de la dépollution, opérations qui ont commencé, à plusieurs "semaines ou mois".

"Les travaux de réparation n'ont pas encore commencé. Le remplacement d'un bout de pipeline de quelques mètres peut prendre 2-3 semaines. Ensuite, ce n'est pas parce que la réparation aura eu lieu que nous aurons le droit de reprendre l'exploitation, il faudra attendre le feu vert de l'Etat", a-t-on appris de même source.

"Il est trop tôt pour dire combien cela va coûter et c'est une question secondaire pour Total qui prendra évidemment tout à sa charge", a encore fait savoir le groupe au lendemain d'une visite sur le site du ministre de la Transition écologique François de Rugy qui a déclaré qu'il serait "extrêmement ferme".

"On ne sait toujours pas ce qui a causé la fuite et on va faire une investigation poussée, a enfin assuré le porte-parole de Total. Ce pipeline avait été inspecté il y a quelques semaines, début 2019, dans le cadre d'une inspection décennale. Mais ce sont beaucoup de données qu'il faut analyser centimètre par centimètre donc c'est long".

Ce pipeline de 268 kilomètres, construit en 1967, avait déjà connu un accident similaire en mai 2014 à Saint-Vigor-D'Ymonville (Seine-Maritime).


Agefi-Dow Jones The financial newswire

  
Répondre
7071400
26/02/2019 17:43:27
0

Forum de discussion General

201903050841 679954
Ma liste