bourse investir
OK
Accueil  > Communauté   > Forum Engie

ENGIE - News - Reco

Cours temps réel: 13,245€  -1,52%
ENGI


21/03/2019 14:56:40

Re:ENGIE - News - Reco

JD1976 0

Engie : retour possible sur les supports (AT)

publié le 21/03/2019 à 07h32


Le MACD est négatif, mais il se situe au-dessus de sa ligne de signal : la tendance est en train de changer. Maintenant, le MACD doit franchir zéro pour que la hausse se poursuive dans les jours à venir. L'indicateur principal de la force du mouvement (RSI) montre que la situation technique est assez saine car il n'y a pas de surachat. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.


Mouvements et niveaux

Le titre est orienté à la baisse.

Il est sous sa moyenne mobile à 50 jours située à 13.71.

La moyenne mobile à 20 jours est inférieure à la moyenne mobile à 50 jours.

Notre premier support est à 12.83 EUR, puis à 12.49 EUR et la résistance est à 14.18 EUR, puis à 14.52 EUR

🤔

  
Répondre
18/03/2019 11:38:49

Re:ENGIE - News - Reco

JD1976 0

☹️🤔...

  
Répondre
18/03/2019 11:11:19

Re:ENGIE - News - Reco

Ribo 0

18/03/2019 | 10:01 ENGIE : L'Etat alourdit les semelles de plomb d'Engie - DJ Plus

Olivier Pinaud, L'Agefi

PARIS (Agefi-Dow Jones) -- La loi Pacte, votée ce week-end par l'Assemblée nationale, avant une prochaine navette au Sénat, autorisera dans quelques semaines l'Etat à passer sous le tiers des droits de vote d'Engie.

A ce stade, l'Etat ne réaliserait pas une bonne affaire. Lundi matin, le titre Engie cotait 13,56 euros, soit moins que les 13,80 euros obtenus lors de la dernière vente d'actions du groupe d'énergie par l'Etat en septembre 2017.

La perspective de la cession de titres par l'Etat pèse inévitablement sur le cours de Bourse. Les investisseurs sont encore moins enclins à s'engager au capital d'Engie alors que le nouveau plan stratégique à trois ans présenté le 27 février a déçu. Le titre Engie, qui arrivait pourtant bien lancé avec un rebond de 13% depuis le 1er janvier, a perdu plus de 4% depuis l'annonce des objectifs à l'horizon 2021, quand dans le même temps l'indice Euro Stoxx Utilities progressait de 1,70%. "Les guidances sont décevantes, la stratégie est peu lisible", tranche un banquier, fin connaisseur du secteur.

Le message central développé par la directrice générale Isabelle Kocher de transformer Engie en un groupe d'énergie "as a service", à l'image du modèle des sociétés de logiciels passées de la vente de licences au paiement à l'usage, "est peut-être trop conceptuel pour le marché pour pouvoir lui attribuer une valeur", reconnaissaient les analystes d'UBS après la présentation du plan. Pourtant, à leurs yeux, les objectifs fixés pour 2021 sont "bons". "La croissance de 7% à 9% (du bénéfice net récurrent part du groupe, ndlr) est élevée par rapport à celle des concurrents", appuie UBS. Mais la zone d'atterrissage du bénéfice net en 2021, entre 3 et 3,2 milliards d'euros, est inférieure aux attentes.

Le nucléaire belge reste central

"Après les 16,5 milliards d'euros d'actifs vendus au cours des trois dernières années, Engie a prévu encore 6 milliards de cessions d'ici à 2021. Cela va mécaniquement amputer les revenus et l'Ebitda le temps que les investissements permis par cet afflux de capitaux se mettent à rapporter de l'argent", explique un autre banquier, effet que les investisseurs n'avaient pas suffisamment anticipé.

La semaine dernière, Engie a par exemple conclu la cession du thaïlandais Glow. L'opération rapporte 2,6 milliards d'euros mais le groupe français va mécaniquement perdre plus de 480 millions d'Ebitda annuel et 150 millions de résultat net. Au total, le plan de cessions devrait amputer de 300 à 400 millions d'euros le bénéfice net.

Face à ces ventes, Engie a prévu d'investir 11 à 12 milliards d'euros, dont seulement 2,3 à 2,8 milliards dans les énergies renouvelables, alors que son concurrent espagnol Iberdrola prévoit de mobiliser une somme deux fois supérieure d'ici à 2022 et que l'italien Enel projette d'investir plus de 11 milliards dans les renouvelables jusqu'à fin 2021. "Engie vise des projets relativement sûrs et ne veut pas entrer en concurrence avec ces acteurs plus agressifs", ajoute ce banquier. Une prudence qui peut expliquer la déception des investisseurs. L'action Enel a gagné 3% depuis la présentation du plan d'Engie, Iberdrola 4,6%.

Les investisseurs peinent également à valoriser la division services ("clients solutions"), pour laquelle Engie prévoit de mobiliser 4 à 5 milliards d'euros d'investissements d'ici à 2021. "Le marché veut plus de certitudes sur la croissance et la rentabilité de cette division avant de la valoriser totalement, ce qui pourrait ajouter 2 euros par action", soulignent les analystes de la Société Générale.

Enfin, en plus de cette stratégie encore "trop complexe", les analystes de HSBC remarquent que les trois-quarts de la croissance du résultat opérationnel courant d'ici à 2021 proviendront du redressement des activités nucléaires belges, ce qui relativise le changement de visage d'Engie.

-Olivier Pinaud, L'Agefi. ed: ECH

L'Agefi est propriétaire de l'agence Agefi-Dow Jones

Agefi-Dow Jones The financial newswire

  
Répondre
15/03/2019 01:29:13

Re:ENGIE - News - Reco

Ribo 0

March 14, 2019 07:02 PM Eastern Daylight Time - RÉSULTATS ANNUELS 2018 D’ENGIE EPS

Croissance continue à deux chiffres amorçant un développement industriel dans le cadre du nouveau plan d’action d’ENGIE

PARIS--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

Carlalberto Guglielminotti, Directeur Général d’ENGIE EPS (Paris:EPS), a commenté :

« En 2018, ENGIE EPS a réalisé une croissance considérable en termes de chiffre d’affaires qui a progressé de 57%, et grâce au soutien d’ENGIE, ENGIE EPS a plus que doublé son carnet de commandes avec un pipeline de plus de 300 millions d’euros, maintenant une marge brute de 30%. Ces résultats témoignent de l’intensité et de l’engagement du personnel extraordinaire d’ENGIE EPS. Il y a désormais des centaines de mégawatts produits par les micro-réseaux et d’appels d’offres portant sur le stockage d’énergie solaire à travers le monde, et ensemble avec ENGIE Solar, nous sommes positionnés en tant qu’acteurs de premier plan disposant d’une intégration verticale unique et d’une solution clé en main. Nous allons à présent nous concentrer sur un objectif de croissance continue et durable ainsi que sur notre perspective de rentabilité. Ces résultats ont été réalisés au cours d’une année où ENGIE EPS a connu une transformation substantielle dans la structure de son actionnariat, comprenant une augmentation de capital souscrite par d’anciens et de nouveaux investisseurs. »

https://www.businesswire.com/news/home/20190314005929/fr/

  
Répondre
12/03/2019 09:44:10

Re:ENGIE - News - Reco

JD1976 1

Jean-Pierre Clamadieu, président du Conseil d'administration d'Engie, a acheté 20.000 actions le 1er mars à 13,25 euros l'unité. Soit un montant global de 265.000 euros.

Le premier actionnaire : l'État français

L'État français reste le premier actionnaire du géant énergétique, avec 23,64% du capital au 31 décembre 2018 et 33,84% des droits de vote. La Caisse des Dépôts et Consignations détient 1,83% supplémentaire (1,75% des DDV). Blackrock possède près de 5% des actions (3,99% des DDV) et les salariés un peu moins de 4% (4,65% des DDV). Le Groupe CNP détient 0,99% du capital (0,78% des DDV). L'autocontrôle approche 1%.

Le titre est valorisé à 14,50 euros par Tancrede Fulop chez Morningstar, avec une note qualitative de «trois étoiles sur cinq».

L'analyste évoque la déception du marché sur la future génération de cash flow libre à l'horizon 2021 et l'absence d'objectif précis sur le dividende.

Mais il pense que le repli du titre offre un bon point d'entrée pour les investisseurs.

Le cours d'Engie a progressé de 1% depuis un an, mais le titre a perdu 3% en trois ans, 30% en cinq ans et 46% en dix ans (hors dividendes). 👓




  
Répondre
04/03/2019 08:05:34

ENGIE - News - Reco

Ribo 0

Engie : AlphaValue passe d'accumuler à acheter avec un objectif relevé de 15,80 à 16,70 EUR

  
Répondre

Forum de discussion Engie

Ma liste