OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

Saccage des Champs-Elysées: les commerçants veulent "travailler, tout

Cours temps réel: 5 300,79  1,22%

PX1


Luncyan
19/03/2019 10:18:43
0

En même temps, à part la France, fans quel pays se prendre 23% de flat tax sur son salaire suivi ensuite de 15/20% de taxe supplementaire ?

Message complété le 19/03/2019 10:19:04 par son auteur.

Pour l’ouvrier*

  
Répondre
Doremy
19/03/2019 10:08:38
0

Bien évidemment qu'il y aurait moyen de faire en sorte que tout le monde est à manger mais voilà de tout temps l'humain et cette frénésie du toujours plus pour soi et tanpis pour les autres est un problème quasi impossible à résoudre, bien sûr que nos élus de tous bords pourraient facilement en résoudre une partie déjà en commençant à faire en sorte que l'ouvrier soit correctement payé ce qui j'en suis sûr en decoulerait aux plus démunis, c'est bien connu le petit aidera plus facilement quelqu'un en difficulté s'il en a un peu les moyens, mais comme je l'ai souvent vu et dit, voir quelqu'un qui travaille et se retrouve en difficulté lui même évidemment on ne peut pas avancer. J'ajouterais aussi ce problème récurrent d'une certaine surconsommation des ménages, je veut dire par la que si l'on a 2€ de ne pas vouloir en dépenser 3, la technologie notamment fait beaucoup de dégâts dans ce sens. Amen.

  
Répondre
sergiobress
19/03/2019 09:32:45
1

@Dubaisan

Je vais répondre à ta question : "Que preconisez-vous pour sortir le pays de cette fange?"

Ceux qui ont mis le pays dans cet état connaissent la réponse mais ne s'en préoccupent pas ; il faudrait déjà pour commencer rétablir correctement le pouvoir d'achat et arrêter d'augmenter les taxes, voilà déjà les priorités à accomplir ; des propositions concrètes quoi et non du blabla.

Rien que ses deux propositions arrêteraient le conflit , j'en suis presque certain ; d'ailleurs au départ s'était les revendications principales des Gilets jaunes.

La participation du peuple aux décisions du gouvernement serait pas mal non plus avec un contrôle des recettes.

Ce n'est que mon point de vue.

Bonne journée



  
Répondre
Dubaisan
19/03/2019 07:55:35
0

Fipuaa,

Merci, mais Youtube est inaccessible en Chine (et je vis tres bien sans... d'ailleurs).

Mais pour ma curiosite serait-il possible d'avoir une version autre que ce lien...?

Message complété le 19/03/2019 08:10:58 par son auteur.

@Sergiobress,
Mes questions n'ont pas pour but d'etre evaluees ou ponderees.
Tu n'as pas repondu a ma 1ere question.
Cela dit des pays ou le " ou il y a des lieux ou le fric coule a flots et ailleurs des gens qui n'ont pas à manger dans leurs assiettes", c'est plutot banal sur cette terre.
En guise de temoignage, depuis 15 ans au moins, ici en Chine, je n'ai vu personne avoir faim, y compris dans les coins les plus recules...
Bonne journee.

  
Répondre
sergiobress
19/03/2019 07:55:03
2

Bonjour à tous,

@Dubaisan

Tes questions ne valent pas grand chose ; les politiques sont responsables de ce qui se passe , que ce soit Macron ou un autre cela aurait été la même chose ; depuis quarante ans ils (politiques) sont dans leur tour doré aux frais de la princesse avec tous les avantages que l'on connaît mais cela ne dure qu'un temps.

Maintenant il y a trop d'écart entre eux et le peuple et il faut que cela cesse ; pourtant depuis des années beaucoup avait tiré la sonnette d'alarme mais dans ce pays on écoute pas le peuple alors voilà où on en est et crois moi on fait même croire aux Français que tout cela est fini, que nenni, pauvre médias et journalistes de m.rde.

Pour essayer de répondre à ta dernière question , aucun de nos politiques n'est capable de diriger ce pays que ce soit droite, gauche, et extrêmes et il n'y a pas besoin d'être très intelligent pour s'en rendre compte, il suffit d'écouter ce qui se passe à l'Assemblée Nationale et tu as tout compris, ils se bouffent le nez entre eux même dans un même parti ; alors elle est belle la France.

Dans ce pays il y a des lieux où le fric coule à flot et ailleurs des gens qui n'ont pas à manger dans leurs assiettes, c'est bien là le vrai sujet ................voilà mon ressenti.

Bonne journée 😀


Message complété le 19/03/2019 07:57:54 par son auteur.

Tout ceci ne veut pas dire que j'encourage les casseurs mais avec un peu d'intelligence cela aurait pu être évité.

  
Répondre
JCROIPLU
19/03/2019 06:50:14
3

Bonjour,

le Président Macron annonce qu'il donne les pleins pouvoirs à l'armée.

Il "remets les clefs de la nation" au Général Jean Pierre Bosser.

Celui-ci accepte la mission et applique les méthodes du 13ème RDP pour le renseignement, et élimine petit à petit toute la fange repérée et identifiée qui est disséminée en France (au nom de l'élimination des terroristes du pays) par le déploiement de la totalité des forces armées terrestres.

La mission terminée (population actuelle moins 3000 terroristes environ), annonce au peuple qu'il rend les "clefs du pays" au Président.

(La démocratie reprend dans le calme, les manifestations reprennent sous encadrement léger par tireur d'élite sur les toits pour, éventuellement éliminer les 4 ou 5 derniers casseurs de vitrines et pilleurs de magasins).



  
Répondre
Dubaisan
19/03/2019 05:34:49
1

Il est facile de critiquer et d'accuser Macron (et surtout ceux qui ont vote pour lui) par des formules lapidaires sans aucuns arguments pour etayer ces critiques.

Moi je vous pose 2 questions simples:

Que preconisez-vous pour sortir le pays de cette fange?

et

Qui voyez-vous (personalite que vous considerez) comme apte a diriger le pays?

  
Répondre
HD-MAICO
18/03/2019 21:43:28
3

Merci, de vous être fait berner.


La réalité du vote Macron.


  
Répondre
Ver5gétorix
18/03/2019 18:52:17
2

Ne considérez pas ma première ligne qui s'est échappée prématurément à l'insu de mon plein gré;

je recommence:

Qui devons-nous remercier, les brutes qui considèrent que tout dans Paris et dans d'autres villes peut devenir leur cible?

Les pervers qui ont établi sérieusement des" théories de destruction créatrice" en économie? Peu de chance qu'ils soient lus par les vandales qui ont détruit des commerces de luxe tout comme de simples kiosques à journaux.

Devons-nous remercier les penseurs "trés profonds" qui défendent les vandales à la télé, à la radio et dans quelques journaux, ou bien les partis politiques qui se mettent à plaider la cause de ces "pauvres oubliés", de ces "révolutionnaires qui n'ont plus que la destruction de ce qui marche pour se faire entendre" etc... dans la négation des rendez-vous proposés par des ministres et le PM puis dans l'absence de vraie participation au grand débat souvent animé par le PR. Les assureurs n'assurent généralement pas les émeutes et même les catastrophes naturelles ne le sont qu'avec des franchises qui deviennent rapidement inabordables.

Ou devons-nous constituer des milices privées de commerçants, comme dans les villes franches au Moyen-Age et au cours des siècles suivants.

On voudrait pousser à la roue pour ce genre de privatisation de la police et de la gendarmerie, qu'on laisserait ces vandales continuer leurs émeutes hebdomadaires. Si la sûreté des personnes et la sécurité des biens ne peuvent plus être assurées par les forces de police, nos impôts n'ont plus lieu d'être et retour à la féodalité.

  
Répondre
Ver5gétorix
18/03/2019 18:29:53
1
Qui devons-nous remercier, les brutes qui considèrent que tout peut être leur cible àP
  
Répondre
Ver5gétorix
18/03/2019 18:29:53
0

Un magasin saccagé lors de la dernière manifestation des "gilets jaunes" sur les Champs-Elysées à Paris 18 mars 2019 (AFP/Philippe LOPEZ)

Bruits d'aspirateur, verre brisé, odeur de brûlé... Les Champs-Elysées étaient moins "apocalyptiques" lundi qu'au soir du 18e acte de la mobilisation des "gilets jaunes" samedi, mais les commerçants restent marqués et réclament aux pouvoirs publics "la possibilité de travailler, tout simplement".

La circulation est compliquée entre les vitrines brisées et les pans de murs calcinés. Ce lundi après-midi, une quarantaine de salariés de l'entreprise Longchamp se serrent dans la boutique ouverte fin 2014 sur les prestigieux Champs-Elysées.

"Ce n'est pas seulement une boutique qui a été attaquée. C'est le travail de ceux qui sont là tous les jours, mais aussi des artisans", plaide le PDG et fondateur de Longchamp, Jean Cassegrain, devant les salariés et une dizaine de médias. "Quand on prend des sacs pour les brûler sur le trottoir, finalement on brûle le travail de ces personnes. Dans quel but? Pourquoi? C'est assez incompréhensible".

- "Exercer notre profession sans risque" -


Une vitrine détruite et taguée sur les Champs Elysée à Paris le 18 mars 2019 (AFP/Philippe LOPEZ)

Cécile Argoud, qui gère la boutique, espère désormais avoir "la possibilité de travailler, tout simplement". Ce ne sera pas sur les Champs avant un moment: la boutique Longchamp, carbonisée, restera au moins trois mois en travaux.

Chez le parfumeur Arabian Oud, qui réalise en temps normal "50% de son chiffre d'affaires le samedi", le gérant lève les yeux au ciel quand il est interrogé sur l'impact du mouvement des "gilets jaunes". Il a tiré le rideau dès midi samedi, étonné par le degré de violence et son préjudice était "en cours de chiffrage" lundi.

Venu constater les dégâts dimanche soir, Eric Travert, kiosquier du bas des Champs-Elysées, ressentait encore "une atmosphère apocalyptique". Fermé samedi - "à mon âge, je ne vais quand même pas risquer de prendre un bourre-pif!", son kiosque n'a pas été dégradé, abrité par le "cordon de CRS qui protégeait l'Elysée", explique-t-il.

Il grommelle: "ça fait quatre mois que je n'ai pas pu faire rentrer d'argent et là, la saison est finie car c'est maintenant que les gens louent pour leurs vacances d'été. Quatre mois d'émeutes, c'est dévastateur en termes d'image", poursuit-il en trouvant "pas normal que ce soit tous les samedis comme ça. Ca n'arrive nulle part ailleurs, ça!"

"On aime l'état d'esprit révolutionnaire de la France et des Français, et on comprend les motivations de ceux qui manifestent. Mais cela devrait rester pacifique", regrette Emma, venue de Toronto avec son compagnon et leur fils. Elle se veut rassurante sur l'impact des violences sur l'image du pays: "elles ne donnent pas une mauvaise image de la France, plutôt de ceux qui manifestent".

- "Mon magasin plutôt que l'Elysée" -

Les dégradations, qui ont touché près de 100 commerces dans Paris samedi, n'ont pas été cantonnées aux Champs-Elysées: à Richelieu-Drouot, à une demi-heure à pied de la "plus belle avenue du monde", une carcasse d'Alfa Romeo dégageait encore une odeur de brûlé lundi.

Les employés de la chaîne de prêt-à-porter haut de gamme pour homme De Fursac étaient dans la matinée en train d'aspirer et balayer les bris de verre. "Ca semblait s'être calmé", regrette l'une d'entre eux. C'est la troisième fois que des vitres doivent être changées depuis le début du mouvement des "Gilets jaunes", mais la première en 2019.

Gérant du Nicolas boulevard des Italiens, à deux pas, Matthieu Absolonne n'a "pas dormi depuis samedi matin". Peu avant 18h, et alors que la manifestation pour le climat était passée devant sa boutique de spiritueux sans encombre un peu plus tôt, il a dû chasser à coup de pied un assaillant avant de pouvoir sécuriser "par miracle" son magasin - perdant au passage "deux vitrines, celle de la devanture et celle de la porte".

Réconforté par les commerçants du voisinage et par des habitués, il plaisante en remerciant son grand frère de l'avoir "entraîné" à la lutte quand ils étaient plus jeunes. Et relativise: "je préfère qu'on détruise mon magasin plutôt que l'Elysée, ils ont raison de mettre des gens là-bas", assure-t-il. "De ce côté-là, on ne peut rien reprocher à la police... D'autant que ça fait 18 semaines qu'ils y sont".

© 2019 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201903191018 683979
Ma liste