OK
Accueil  > Communauté   > Forum Airbus

Airbus: l'enveloppe de départ du PDG suscite des critiques

Cours temps réel: 135,86€  0,27%

AIR


Webmaster ABC
03/04/2019 13:32:25
0

l'avantage du siège en hollande, pour nous autres, c'est qu'il n'y a pas de taxe sur les transactions financières

  
Répondre
whatelse
03/04/2019 12:27:59
0

Renault n'aurait pas des filiales de droit Néerlandais ?

  
Répondre
BOA30
03/04/2019 09:13:45
0
et encore il a été gentil ..moi j'aurais pris 100 patates puisque les actionnaire n'ont juste le droit de fermer leurs gueules
(;o)
  
Répondre
ALEZE
02/04/2019 22:15:27
0

une honte de voir ça est l état laisse faire !

3000 ans de travail pour un smicar ......

  
Répondre
CRI74
02/04/2019 22:09:18
0

Une réponse

http://archives.lesechos.fr/archives/2014/Enjeux/00315-035-ENJ.htm

KLM - Air France peut être , de droit néerlandais mais aussi à majorité batave dont on connaît le caractère assez peu affable envers sa "grande soeur " ?

  
Répondre
FREDFR91
02/04/2019 21:44:37
0
Mais pourquoi donc Airbus est-elle une société de droit Néerlandais ?

Quel est le taux de participation aux programmes Airbus de la Hollande ?
Les ailes, les moteurs, le fuselage, la cabine, les toilettes ?

Pourquoi Air France n'est-elle pas une société de droit Néerlandais ?

Pourquoi ADP n'est-elle pas une société de droit Néerlandais ?

Pourquoi toutes les sociétés Françaises ne sont-elle pas de droit Néerlandais ?

Parce que pour le seul cas d'Air France un siège social en Hollande serait 700 millions d'euros économisés alors pourquoi Airbus à le droit de le faire et pas AF ?

Réponse ?

Oui je sais il est plus facile de taper sur les employés que sur les sociétés sauf si un jour on revient sérieusement à se poser les questions des taxes et autres impôts !!
  
Répondre
FREDFR91
02/04/2019 21:44:37
0

Le président exécutif d'Airbus Tom Enders, le 20 mars 2019 à Colomiers, en Haute-Garonne (AFP/Archives/PASCAL PAVANI)

Le président exécutif d'Airbus Tom Enders va toucher une enveloppe globale pouvant atteindre 36,8 millions d'euros à compter de son départ à la retraite le 10 avril, suscitant de nouvelles condamnations sur les rémunérations jugées "excessives" de certains grands patrons.

Dans le détail, M. Enders pourrait toucher 26,3 millions d'euros, somme provisionnée par Airbus pour ses années de retraite, des actions gratuites de performance évaluées à 7,3 millions d'euros et 3,2 millions pour une indemnité de non-concurrence d'un an, selon une estimation réalisée par le cabinet d'étude Proxinvest.

"Je suis opposé aux indemnités excessives", a réagi mardi Bruno Le Maire dans un message transmis à l'AFP, après que plusieurs responsables politiques eurent manifesté leur mécontentement face à ce nouveau "parachute doré".

"Airbus est la seule société au monde où un actionnaire qui détient 11% du capital, en l'occurrence l'Etat français, ne participe pas au conseil d'administration", a regretté la présidente du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Valérie Rabault, dénonçant une "irresponsabilité affligeante" de la part de l'État.

Une source du ministère de l'Économie et des Finances rappelle qu'en vertu des accords négociés en 2012, l'Etat n'est pas représenté au Conseil d'Airbus et "en appelle aux administrateurs de la société pour qu'ils fassent preuve de mesure et tiennent compte de la réaction négative de l'opinion et des investisseurs qui peuvent nuire à la réputation d'Airbus dans le contexte actuel".

De son côté, l'avionneur européen a confirmé à l'AFP la "cohérence" des "calculs théoriques" du cabinet d'étude concernant la retraite de M. Enders, calculée sur 20 ans.

Cela correspond à une rente annuelle de 1,31 million d'euros, d'après les calculs de Proxinvest qu'avait dévoilés Le Monde mardi.


Bruno Le Maire, le 2 avril 2019 à Paris (AFP/ERIC PIERMONT)

"Ca fait cher la prime de non-concurrence, 12 mois c'est vite passé... Si dans un an et demi il a envie de faire du conseil pour une autre compagnie, il aura le droit", souligne à l'AFP Loic Dessaint, directeur de Proxinvest, qui conseille les actionnaires.

Les actions de performance sont héritées de plans passés de 2015 à 2017, puisque M. Enders n'en a pas reçu en 2018, précise-t-il.

- droit néerlandais -

Ces rémunérations ne seront pas soumises au vote des actionnaires, comme l'impose la loi française, car Airbus est une entreprise de droit néerlandais.

"Le Code Afep-Medef est suivi sur la base du volontariat et donc on ne peut pas reprocher à quelqu'un de ne pas respecter un code auquel il n'a pas adhéré", souligne par ailleurs Jean-Philippe Roulet, Secrétaire général du Haut Comité du gouvernement d'entreprise (HCGE), gardien du respect du Code sur la rémunération des hauts dirigeants des sociétés cotées.

Si le HCGE rappelle qu'Airbus ne se situe "pas dans son domaine de compétence", il juge toutefois "évident", selon les recommandations de son instance, "qu'on ne peut pas indemniser la non-concurrence d'un dirigeant qui part à la retraite dans les mois qui viennent".

Le HCGE s'était également déclaré incompétent en mars dernier concernant les 14 millions d'euros d'indemnités de départ du président de TechnipFMC, société de droit britannique, qui avaient hérissé le gouvernement.

Pour M. Roulet, une piste de réflexion résiderait dans les conditions d'admission d'une société sur une place boursière. Doivent-elles intégrer la condition contraignante du respect du code de gouvernance national?

"Cette disposition n'existe pas actuellement dans les conditions de cotation d'Euronext", précise le secrétaire général, soulignant la complexité technique d'une telle disposition du fait de la globalisation des sociétés.

Tom Enders passera la main le 10 avril à Guillaume Faury, actuel patron de la branche aviation commerciale de l'avionneur.

Il part après une dernière grosse commande de 300 avions par la Chine pour un montant estimé à 30 milliards d'euros au prix catalogue.

Tout n'est cependant pas rose dans le ciel d'Airbus, qui a annoncé en février la fin de la production de son emblématique A380, entré en service en 2007, faute de commandes.

© 2019 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Airbus

201904031332 687209
Ma liste