Une belle paire - Forum Forex et derives
OK
Accueil  > Communauté   > Forum Forex et derives

Une belle paire



0PHENIX0
07/05/2019 19:40:38
0

.... Les traders particuliers perdant commettent généralement cette erreur ....

https://www.dailyfx.com/francais/actualite_forex_trading/technique/ssi/eur-usd/2019/05/07/EURUSD-SENTIMENT-07052019.html


  
Répondre
0PHENIX0
06/05/2019 19:10:15
0
0PHENIX0
06/05/2019 19:06:02
0

EUR/USD: La paire ignore l'escalade de la guerre commerciale Chine-USA

Investing.com – Le moins que l’on puisse dire, c’est que le récent coup de théâtre dans les négociations commerciales Chine-USA laisse l’EUR/USD de marbre.

Les bourses ont en effet affiché une très vive réaction baissière face aux tweets vindicatifs de Donald Trump, mais l'Euro et le Dollar semblent de leur côté attendre de voir.

L’Euro n’a pas non plus réagit aux quelques statistiques européennes supérieures aux attentes publiées ce matin (PMI des services final et ventes au détail).

  
Répondre
0PHENIX0
03/05/2019 21:08:27
0

Investing.com – Malgré de nouveaux creux hebdomadaires à 1.1135 au cours de l’après-midi, la paire EUR/USD est parvenue à terminer la semaine en beauté, avec un pic à 1.1195 en fin de session européenne.

Le rapport NFP sur l’emploi US a dans un premier temps profité au Dollar, ce qui a poussé l’Euro-Dollar sur son creux du jour, mais bien que les créations d’emplois se soient révélées nettement supérieures aux attentes, la progression des salaires a déçu.

Or, cette donnée influence la politique monétaire de la Fed, et une faible progression des salaires n’incitera sans doute pas la Réserve Fédérale à se montre davantage hawkish, une réflexion qui a ensuite pesé sur le Dollar, d'autant plus que le conseille économique de Trump Larry Kudlow a déclaré dans l'après-midi qu'il pense que la Fed réfléchit à baisser les taux.

L’ISM des services du mois d’avril inférieur aux attentes a également participé à affaiblir le Dollar, et à favoriser un rebond de l’EUR/USD. L’indice a en effet affiché un recul surprise à 55.5 points, après 56.1 le mois précédent, alors que le consensus anticipait une hausse à 57.2 points.

  
Répondre
0PHENIX0
03/05/2019 18:11:42
0
0PHENIX0
02/05/2019 17:45:57
0
0PHENIX0
02/05/2019 00:03:36
0
0PHENIX0
02/05/2019 00:00:18
0

A quoi ça sert que le fonds 0PHENIX0 se décarcasse, je t'ai déjà répondu :)



Etant coté en $, mécaniquement c'est ce qui est censé se produire.

Message complété le 25/04/2019 11:25:56 par son auteur.

Idem pour le pétrole.

https://www.abcbourse.com/forums/msg691457_auri-sacra-fames.aspx


  
Répondre
ALEZE
01/05/2019 23:53:52
1

donc l or & le pétrole va descendre !

  
Répondre
0PHENIX0
01/05/2019 21:36:02
0

"Jay m'a tuer"

  
Répondre
0PHENIX0
12/04/2019 21:03:30
0

"Les msci réagissent avant tout à la géopolitique, l'oil et les parités sont des armes."


WASHINGTON (Reuters) - L'Europe se doit de mettre en avant le caractère international de l'euro pour se protéger de la domination du dollar et stabiliser le système monétaire international, a déclaré vendredi Mario Centeno, le président de l'Eurogroupe, organe des ministres des Finances de la zone euro.

"La tendance qu'a Washington à utiliser le dollar comme un complément des sanctions économiques et pour servir des ambitions internes et étroites ne laisse pas d'inquiéter", a dit Centeno vendredi au Reinventing Bretton Woods Committee.

"Les fondations du système monétaire international vacillent car les monnaies servent d'appui à des intérêts nationaux à la définition restrictive; pour certains observateurs, ce système où le dollar détient une position dominante et incontestée ne demande plus qu'à être réformé".

  
Répondre
0PHENIX0
12/04/2019 10:56:46
0

1.1305


Investing.com – Après avoir touché le support de 1.1250 hier soir, la paire EUR/USD a affiché un net rebond au cours de la nuit, marquant un sommet à 1.1295, au plus haut depuis le 26 mars.

Les raisons de ce rebond restent cependant très floues. Le seul élément qui pourrait en partie expliquer ce mouvement, et la faiblesse du Dollar est un article de l’agence Bloomberg, qui citait une source anonyme, a rapporté que Jerome Powell, le patron de la Fed estimerait que « les taux sont à la bonne place », ce qui tend à laisser penser que la Fed en a terminé avec le cycle de hausse des taux entamé l’année dernière.

D’un point de vue graphique, on notera que la paire EUR/USD a testé la résistance de 1.1285 qui bloquait les hausses depuis le début de la semaine, mais n’a pas encore testé la barrière psychologique de 1.13, mais semble avoir du mal à conserver ce seuil.

A ce stade, il convient donc de rester méfiant, car seule une cassure confirmée au-dessus de 1.13 permettrait de laisser envisager un rebond plus durable, avec 1.1330, 1.1360 et 1.14 en ligne de mire dans un premier temps.

A la baisse, l’ancienne résistance de 1.1285 est le support immédiat, avant 1.1250-55, 1.1225, 1.12, 1.1185 et 1.1175, le plus bas annuel 2019.


  
Répondre
0PHENIX0
11/04/2019 07:14:22
0

Le Brexit reporté à la fin du mois d'octobre, alors que Macron joue durement

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-04-10/eu-agrees-to-offer-may-brexit-delay-after-macron-talks-tough?srnd=premium-europe


Les parités s'en tapent

Message complété le 11/04/2019 08:54:20 par son auteur.

11/04/2019 | 08:38
Paris (awp/afp) - La livre sterling évoluait peu jeudi face à l'euro comme face au dollar, quelques heures après l'annonce par le Conseil de l'Europe d'un accord sur un nouveau report du Brexit au 31 octobre.

  
Répondre
0PHENIX0
10/04/2019 21:46:40
0

WASHINGTON, 10 avril (Reuters) - Les membres du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine ont débattu de la meilleure manière de gérer l'énorme portefeuille obligataire de la banque centrale mais se sont accordés sur la nécessité de privilégier la patience en matière de taux d'intérêt lors de la réunion des 19 et 20 mars, montre le compte rendu publié mercredi.

Ces "minutes" montrent que la Fed a jugé le mois dernier que l'économie américaine était en mesure de résister au ralentissement de l'économie mondiale et qu'aux yeux de ses responsables, elle n'était pas menacée d'une récession dans les toutes prochaines années.

Mais certains membres du Federal Open Market Committee (FOMC) ont dit qu'ils pourraient réviser leur jugement sur l'opportunité de baisser ou de relever les taux à l'avenir.

"Plusieurs participants ont noté que leur opinion sur le niveau approprié de l'objectif du taux des fonds fédéraux pourrait varier dans une direction comme dans l'autre sur la base de nouvelles informations", explique le compte rendu.

S'ils ont considéré que le marché du travail américain semblait solide, certains ont exprimé leur préoccupation face à certaines faiblesses de l'économie américaine, jugeant qu'une "détérioration" pourrait être amplifiée par le niveau important d'endettement des entreprises, précise le compte rendu.

La réaction des marchés financiers à la publication de ce document a été limité. Les indices de Wall Street ont réduit leur progression tandis que les rendements des bons du Trésor s'éloignaient de leurs plus bas du jour et que le dollar s'appréciait un peu face à l'euro.

La Fed a amorcé un nouveau virage de sa politique monétaire le 20 mars en annonçant qu'elle ne prévoyait plus qu'une seule hausse de taux d'ici 2021 et qu'elle devrait interrompre à partir de septembre la réduction de son bilan.

Une part importante des débats de la réunion de mars a porté sur le meilleur moyen de réduire le bilan de la Fed et sur sa gestion une fois qu'il aura été réduit.

Certains membres du FOMC ont suggéré un débat au sein de l'institution sur les coûts et les avantages potentiels de nouveaux outils permettant de réduire la demande pour les réserves déposées à la banque centrale, selon les "minutes".

Plusieurs responsables de la Fed ont aussi déclaré qu'il pourrait être nécessaire de stabiliser le niveau des réserves une fois achevée la réduction du bilan. Cela impliquerait une reprise des achats de titres du Trésor, précise le compte rendu.

  
Répondre
0PHENIX0
10/04/2019 16:27:37
0

FRANCFORT/LONDRES (Agefi-Dow Jones)--Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a déclaré mercredi que le conseil des gouverneurs allait évaluer la nécessité de réduire ou non l'impact des taux d'intérêt négatifs sur les banques de la zone euro.

  
Répondre
0PHENIX0
10/04/2019 16:17:50
0

En substance, ZeroHedge : "Ne rien faire en 2019 et croiser les doigts ... pas si super le Mario après tout" 🤣

  
Répondre
0PHENIX0
10/04/2019 15:25:09
0

Eurodoll : 1.1239

Message complété le 10/04/2019 15:25:32 par son auteur.

Investing.com – Comme prévu, la conférence de presse de Mario Draghi n’a apporté que peu de nouveautés, le président de la BCE s’étant contenté de dépeindre un contexte économique soumis à de nombreux risques.

Il a notamment souligné que l’inflation devrait reculer au cours des prochains mois, soulignant qu’un ample degré de stimulation monétaire reste nécessaire.

Draghi constaté que les données économiques continuent de se montrer faibles, particulièrement dans le secteur manufacturier, ce qui a effectivement pu être constaté dernièrement sur les indices PMI.

Il a aussi souligné que les incertitudes au sujet de la géopolitique, du protectionnisme et des marchés émergents « laissent leur marque sur le sentiment ».

Rien de bien nouveau donc, mais le langage très prudent du patron de la BCE a suffi pour peser sur l’EUR/USD, bien que la paire reste pour l’instant dans son range 1.1255-1.1285.

Mise à jour : L'EUR/USD a depuis accéléré sa chute avec un creux à 1.1240. Prochains supports à 1.1225, 1.12, 1.1185 et 1.1175.

Du côté du CAC 40 de son côté n'affiche que très peu de réaction face aux propos de Mario Draghi.

  
Répondre

Forum de discussion Forex et derives

201905071940 688743
Ma liste