Retraites complémentaires: feu vert à une hausse calée sur l'inflation
OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

Retraites complémentaires: feu vert à une hausse calée sur l'inflation

Cours temps réel: 5 630,76  -1,05%

PX1


Dubaisan
18/05/2019 16:08:02
0

Luncyan,

Comme d’habitude, ton analyse est incomplète;

« La France, c’est que des vieux, des touristes », mais aussi des fonctionnaires, des fainéants et des jeunes cons.! Heureusement que tu t’es expatrié, tu l’as échappé belle !

Message complété le 18/05/2019 16:10:01 par son auteur.

Bien le bonjour de Washington !

  
Répondre
cigale11210
17/05/2019 17:47:48
0
Luncyan,,,,et toi pauvre mec.....fait partie des idiots du village jaune...pas heureux enFrance ,,,,,,DEGaGe....
  
Répondre
Luncyan
17/05/2019 15:23:52
0

Faut leur cirer les pompes aux vieux, ils sont plus nombreux que le reste de la population francaise. La France c’est que des vieux et des touristes

  
Répondre
TZ PEUCH
17/05/2019 15:10:17
0
Pas trop tot que TOUTES les retraites soient indexees sur l inflation.
Messieurs Macron, Philippe , Le Maire , vous n avez pas voulu indexer les retraites de base pour TOUS les retraités ! Grosse faute qui pourrait vous couter les Europeennes . N attendez pas 20020 pour reparer cette erreur car vous augmentez serieusement vos risques de perdre la presidentielle et donc les legislatives qui suivront!!! Dans ce cas , detruire la gauche politicienne et la vieille droite n aura servi a rien . Dommage , on croyait en vous.
  
Répondre
TZ PEUCH
17/05/2019 15:04:25
1
La CGT na fait pas partie des syndicats negociateurs ! Ils n ont rien a fiche des retraites . Seuls les fonctionnaires les interressent .
  
Répondre
TZ PEUCH
17/05/2019 15:04:25
0

Trois centrales syndicales (CFDT, CFTC, FO) vont signer avec le patronat un nouvel accord sur les retraites complémentaires de l'Agirc-Arrco garantissant une hausse au moins au niveau de l'inflation jusqu'en 2022. (AFP/Archives/PHILIPPE HUGUEN)

Trois centrales syndicales (CFDT, CFTC, FO), représentant une majorité des salariés du privé, ont annoncé qu'elles signeraient avec le patronat un nouvel accord sur les retraites complémentaires de l'Agirc-Arrco garantissant une hausse au moins au niveau de l'inflation jusqu'en 2022.

Après la CFTC (10,9% de représentativité) et la CFDT (30,3%) en début de semaine, FO (17,9%) vient de faire pencher la balance.

Côté patronal, le Medef avait annoncé la semaine dernière, à l'issue de la dernière séance de négociation, que "les trois organisations signeront" (avec la CPME et l'U2P, NDLR).

Par conséquent, "les pensions des 12 millions de retraités affiliés à l'Agirc-Arrco seront revalorisées sur le montant de l'inflation" jusqu'en 2022, avec une "possibilité de majorer de 0,2% supplémentaires si la situation du régime le permet", a résumé la CFTC, saluant "les avancées de cet accord".

Le Medef s'est pour sa part dit "satisfait" du maintien du bonus-malus entré en vigueur cette année, même s'il a concédé "une ouverture pour l'exonération" des chômeurs en fin de droits, des invalides et des handicapés.

Pour les autres assurés, à moins d'avoir assez cotisé pour une retraite à taux plein, les pensions seront réduites de 5% ou 10% pendant trois ans.

Une règle dont "la remise à plat devra se faire au plus tard en 2021", a souligné la CFDT, regrettant "la crispation de la partie patronale" sur ce sujet.

L'enjeu dépasse le cadre de l'Agirc-Arrco, FO redoutant que cet accord serve de modèle pour la réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron.

"Totalement opposée" au bonus-malus, dont elle "revendique l'abandon pur et simple", la confédération rejette par avance "un dispositif même type qui pourrait voir le jour dans le cadre du projet de régime universel de retraite du gouvernement".

© 2019 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201905181608 695177
Ma liste