OK
Accueil > Communauté > Forum Renault

Fiat Chrysler veut fusionner avec Renault pour former le N°3 mondial

Cours temps réel: 24,77€  -0,48%

RNO


gars d'ain
27/05/2019 16:19:21
0

Dans l'article en tête de post, on peut lire encore le détail qui tue ! je cite : ''FCA, en grande difficulté en Europe, est depuis plusieurs semaines au centre de rumeurs de rapprochements."


C'est donc quoi l'intérêt...Manifestement, mis à part aider les fonds de pension à la pérénisation du sauvetage des éclopés FCA, y'a pas grand intérêt... Les intérêt de la fusion sont surtout pour le demandeur alors que le marié potentiel a beucoup moins de choses à prouver que le prétendant, finalement assez faiblement doté de capital...


L'égal à égal est une réelle fumisterie au regards des chiffres publiés sur 5 ans et des investissements réalisés...

  
Répondre
gars d'ain
27/05/2019 15:49:09
1

En fait, comme Peugeot, FCA cherche des pigeons à plumer vivants pour alimenter les exigences de retour sur investissement des fonds rentrés au capital.


C'est assez clair comme stratégie...

Message complété le 27/05/2019 15:50:53 par son auteur.

Mika, c'est pas pour les actionnaires Renault, c'est pour les actionnaire FCA, je me suis trompé, j'ai remis une correction au dessus. c'est donc la double punition pour les actionnaires de Renault...

  
Répondre
mika57
27/05/2019 15:45:45
0

"De plus, les cours de bourse remontent car comme pour Alstom, on proposerait une distribution de 2,5 Millard d'euros de réserve aux actionnaires Renault...Amusez vous donc à calculer de combien devrait remonter l'action Renault..."


2,5 milliards = 15% si je compte bien

  
Répondre
Augustus
27/05/2019 15:42:45
0

Gars d'ain vous n'avez qu'a écrire à la société et leurs dire que vous étés contre

  
Répondre
gars d'ain
27/05/2019 13:33:54
0

whatelse,


Un groupe est un groupe, si on n'y va pas là, tu peux aussi nous détailler Fiat par appartement puisque tu y tiens.


Cette position résulte d'un trou d'air de cotation vendredi vers 49, iil ne fait aucun doute que les fonds vautours sont à la manœuvre pour récuprer de la valeur action dans un marché ou les PER sont baissiers.

Le rapport cous sur actifs nets de Fiat est 0,59

Au cours de Vendredu soir, celui de Renault est de 0,49...

  
Répondre
whatelse
27/05/2019 13:24:15
0

gars d'ain,

combien représente les chiffres de Nissan dans tout ça ? Regarde bien et tu comprendras pourquoi les japonais ont mis C.G en prison. Nissan représente,actuellement, beaucoup plus que Renault et de ce fait, n'étaient pas d'accord pour que Renault prenne le contrôle de la fusion.

  
Répondre
toto...
27/05/2019 13:16:26
1

Maintenant éclaircis le mystère Ghon...

Peut-être

Peut-être

Peut-être

Lalalalalala

Message complété le 27/05/2019 13:17:41 par son auteur.

Tout ceci par Amour, il va sans dire.

Message complété le 27/05/2019 13:19:18 par son auteur.

Le marché à une mémoire de poisson rouge

Message complété le 27/05/2019 13:22:57 par son auteur.

Ne sait pas compter à rebours

  
Répondre
gars d'ain
27/05/2019 13:12:18
4

Les fonds vautours représentent plus de 22% du capital


Au lieu de critiquer : aller donc voir les chiffres comptables, lisez-les CORRECTEMENT et regardez simplement sur les 10 dernières années le bénéfice net des 2 entreprises...


Vous verrez qui fait quoi :

• Fiat sur la période 2014 / 2019 : Résultat net cumulé : 14,456 Milliards d'euros

• Renault sur la période 2014 / 2019 : Résultat net cumulé : 20,126 Milliards d'euros


• Fiat : RN sur CA 2019 : 4,05%

• Renault : RN sur CA 2019 : 6,26%


• Fiat Ratio : BNPA 2019 / Actifs net par action : 1,61 (3,04 pour 18,80 d'actifs nets)

• Renault : Ratio : BNPA 2019 / Actifs net par action : 9,39 (12,5 pour 133 euros d'actifs nets)


Et là, j'ai encore tort...

Message complété le 27/05/2019 13:39:17 par son auteur.

Correction : J'ai écris trop vite...

• Fiat Ratio : BNPA 2019 / Actifs net par action : 16,17% (3,04 pour 18,80 d'actifs nets)

• Renault : Ratio : BNPA 2019 / Actifs net par action : 9,39% (12,5 pour 133 euros d'actifs nets)

  
Répondre
moicmoi
27/05/2019 12:43:02
1

Bonjour à vous tous,
Je n’ai pas étudié le dossier, et donc, vous en savez bcp plus que moi.

Juste mon avis sur l’opération : les constructeurs auto traditionnels voient d’un mauvais œil l’arrivée de petits constructeurs à profusion, qui vont leur piquer des parts de marché, qui vont venir bouffer dans leur gamelle.
D’où cette idée de fusion, pour avoir une force de frappe commerciale accrue, des synergies financières, etc.… Ce mouvement n'en est qu'à son début.
Généralement, la menace rend prudent.
Carlos Ghosn l’avait bien pressenti, en son temps.

  
Répondre
whatelse
27/05/2019 12:20:58
2

gars d'air,

je pense que tu es à côté de la plaque. Fiat est détenue à 30% par Exor, qui appartient à la famille Agnelli, quant à Renault, avec ses participations croisées avec Nissan elle est détenue à 49% par le Japon. Donc, avant d'avancer des bêtises, renseignes toi.

Message complété le 27/05/2019 12:25:00 par son auteur.

J'ai écrit une bêtise aussi, Nissan détient 15% de Renault et l'état Français 15% également

Message complété le 27/05/2019 12:26:32 par son auteur.

gars d'ain et pas gars d'air, mon téléphone a fait ce qu'il a voulu

  
Répondre
Augustus
27/05/2019 12:03:08
1

L'efficacité capitalistique de Fiat est nettement moins bonne....

Ah bon !

Regarde les capis des deux sociétés , n'oublie pas que FCA est implanté aux USA

Gras D'ain qu'est ce qui te chagrine ?


  
Répondre
gars d'ain
27/05/2019 11:15:01
0

C'est aussi un calcul pourri car le siège de Fiat Chrysler est en Grande Bretagne et le ramener en Europe couterait chère sauf si quelqu'un autre en finançait une partie...


à méditer...

  
Répondre
gars d'ain
27/05/2019 10:31:13
1
suffit juste de regarder qui détient Fiat actuellement...

Une longue liste de fonds de pension qui verrait d'un bon oeil de mettre la main sur des actifs nets sous cotés...

De plus, avec une fusion 50/50, Renault a tout à perdre. L'efficacité capitalistique de Fiat est nettement moins bonne....

Bref, les atout mis à place au classement mondial ne sont pas des plus nombreux...

  
Répondre
gars d'ain
27/05/2019 10:31:14
1

Le constructeur automobile italo-américain Fiat Chrysler (FCA) a présenté le 27 mai 2019 un projet de fusion avec son homologue français Renault pour donner naissance au troisième groupe mondial (AFP/Archives/MARCO BERTORELLO, LOIC VENANCE)

Le constructeur automobile italo-américain Fiat Chrysler (FCA) a présenté lundi un projet de fusion avec son homologue Renault, afin de donner naissance au troisième groupe mondial du secteur, une annonce saluée par les investisseurs et le gouvernement français.

Selon la proposition faite par FCA à Renault, la nouvelle entité serait détenu à 50% par les actionnaires du constructeur italo-américain et à 50% par ceux de Renault. Il serait coté à Paris, New York et Milan, a expliqué Fiat Chrysler dans un communiqué.

Le conseil d'administration de Renault se réunit lundi matin pour étudier cette offre, a annoncé peu après le groupe français, en précisant qu'"un communiqué serait diffusé" ensuite.

Selon une source interne à Renault, le conseil a commencé à 08H00 (06H00 GMT) au siège de l'entreprise à Boulogne Billancourt.

Une source proche du dossier a précisé qu'aucune décision n'était attendue aujourd'hui: "cela va prendre des jours, voire des semaines". Le conseil d'administration doit simplement décider lundi s'il étudie la proposition.

En attendant, les titres des deux groupes étaient galvanisés: vers 09H30 (07H30 GMT), FCA gagnait 14,30% à 13,094 euros à la Bourse de Milan, après avoir bondi de plus de 18% dans les premiers échanges, et Renault 13,65% à 56,81 euros à la Bourse de Paris.

Le gouvernement français est "favorable" à celle alliance, mais "il faut que les conditions dans lesquelles se réalise cette fusion soient à la fois favorables au développement économique de Renault et évidemment aux salariés de Renault", a affirmé la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye.

Fiat Chrysler souligne que ce rapprochement donnerait naissance au troisième "fabriquant d'équipement d'origine" (FEO), avec des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules et une "forte présence dans des régions et segments clés".

- Complémentarité -

Le porte-feuille des deux groupes est "large et complémentaire, et fournirait une couverture complète du marché, du luxe au segment grand public", a-t-il noté.


Renault - Fiat Chrysler (AFP/Gal ROMA)

La nouvelle société "deviendrait un leader mondial dans un secteur automobile en rapide évolution avec un fort positionnement dans les nouvelles technologies, dont les véhicules électriques et autonomes", a ajouté le constructeur.

FCA et Renault, qui fabriquent tous deux des voitures populaires, auraient la possibilité de partager de nombreux éléments techniques. Renault apporterait son savoir-faire dans l'électrique, un domaine où l'italo-américain est en retard.

Fiat Chrysler apporterait, lui, une part de marché importante en Amérique du Nord, avec des gros SUV et pick-up particulièrement rentables.

FCA a assuré que la fusion ne se traduirait par aucune fermeture de sites de production, évoquant en revanche des synergies annuelles supérieures à 5 milliards d'euros, qui s'ajouteront à celles déjà existantes dans le cadre de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Selon une source proche du dossier, cette annonce est l'aboutissement de "discussions qui avaient commencé sous Carlos Ghosn", l'ancien patron emblématique du constructeur français, mis en examen au Japon pour des malversations financières.

- Devancer Volkswagen -


Le logo de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) le 6 mars 2019lors du salon automobile de Genève (AFP/Archives/Harold CUNNINGHAM)

Son arrestation fin novembre a déclenché une crise entre Renault et son allié japonais Nissan (qui contrôle Mitsubishi Motors), à l'origine des révélations qui ont déclenché l'enquête.

Une source proche du dossier estime que "ce projet laisse la porte ouverte à Nissan" pour faire partie de ce rapprochement.

Celui-ci, en comptant Nissan et Mitsubishi, créerait un ensemble de près de 16 millions de véhicules, devançant le mastodonte allemand Volkswagen (10,6 millions) et Toyota (10,59 millions).

Une alliance franco-italo-américaine changerait profondément le rapport de forces au sein de l'attelage Renault-Nissan-Mitsubishi, en renforçant la partie française.

Renault a poussé ces dernières semaines pour une alliance renforcée avec Nissan, via la création d'une holding à 50-50. Les Japonais ont refusé catégoriquement ce plan, estimant qu'il ne tenait pas compte de leur poids supérieur à celui de Renault.

FCA, en grande difficulté en Europe, est depuis plusieurs semaines au centre de rumeurs de rapprochements. Le groupe avait assuré début mai qu'il était prêt à avoir un "rôle actif" dans la consolidation du secteur.

Début mars, le français PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall) avait également manifesté son intérêt pour FCA.


Une alliance franco-italo-américaine changerait aussi profondément le rapport de forces au sein de l'attelage Renault-Nissan-Mitsubishi, en renforçant la partie française (AFP/Archives/Behrouz MEHRI)

Les constructeurs cherchent à joindre leurs forces pour réaliser les investissements colossaux rendus nécessaires par les évolutions technologiques: électrification, conduite autonome, véhicules connectés... Ils affrontent par ailleurs une conjoncture mondiale difficile avec notamment un retournement du marché chinois.

Selon la proposition de FCA, les actionnaires de chaque société recevront une participation équivalente dans la nouvelle entité. Le rapprochement se ferait via une fusion sous une maison-mère de droit hollandais. FCA a déjà son siège à Amsterdam.

Selon une source proche du dossier, John Elkann, petit-fils de Gianni Agnelli et actuel président de FCA, pourrait devenir président de la nouvelle entité et Jean-Dominique Senard, actuel président de Renault, président exécutif. Les discussion sont encore en cours.

Avant que l'opération ne soit menée, afin d'atténuer la disparité de valeur en Bourse des deux groupes, les actionnaires de FCA recevront un dividende de 2,5 milliards d'euros.

Le conseil d'administration sera composé initialement de 11 membres avec une majorité de conseils indépendants.

© 2019 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Renault

201905271619 696430
Ma liste